mercredi 26 octobre 2016

Rosemer Ropfkueche


Mercredi, c'est patisserie! ... À l'occasion de notre grande semaine alsacienne, plutôt qu'une Kaeskueche ou un kouglof - ça tout le monde sait déjà en faire, n'est-ce pas - j'ai choisi de vous proposer un gateau alsacien un peu peu moins connu, le ropfkueche de Rosheim.

Aaaaah, ROSHEIM... Son terroir, son fesival Lego, son église romane remarquable ...Mais connaissez-vous le fabuleux Ropfkueche rosheimois? (attendez, on dit le ou la ropfkueche?) BREF, c'est une brioche recouverte de noix parfumées à la cannelle.



Pour la brioche
  • 500g de farine
  • 80 g de sucre de canne
  • 120 g d'huile de coco fondue
  • 21 gr de levure (1 demi bloc)
  • 100g d'aquafaba fouettée (facultatif - à défaut, un peu de crème de soja)
  • 20 cl de lait de soja
  • 1 petite pincée de sel
Pour la croute en noix
  • 200 g de noix hachées (un mélange d'amandes, noisettes, noix de grenobles, voire des faînes si vous en avez!)
  • 5 cl de crème végétale
  • 20 g de sucre
  • 1 càs de cannelle

Préparation
  1. Dissoudre la levure dans le lait tiédi, avec un peu de sucre
  2. Préparer la pâte à brioche en mélangeant la farine, le sucre, l'huile, le lait et la levure
  3. Incorporer l'aquafaba (ou la crème de soja)
  4. Pétrir comme pour faire un pain, ajouter le sel vers la fin
  5. Couvrir la pâte et la placer au chaud pour la faire monter, 40 à 60 minutes
  6. La placer dans un moule à gateau rond (éventuellement graissé à l'huile de coco)
  7. Couvrir et laisser de nouveau monter, 30 minutes, bien au chaud
  8. Pendant ce temps, hacher les noix (pas trop, on veut de gros morceaux), et les mélanger avec le sucre, la cannelle, et la crème végétale
  9. Disposer ce mélange sur la pâte (vous pouvez préalablement y faire de petits trous pour que les noix s'y enfoncent, mais pas trop profonds sinon les noix coulent dans le fond) 
  10. Remettre lever la brioche une dernière fois, toujours bien au chaud, 30 minutes
  11. Enfin, mettre cuire au four  à 180°C pendant 30 à 40 minutes
  12. Laisser refroidir avant de servir, avec un peu de sucre impalpable* par dessus, et un verre de Gewurztraminer
  13. Sucre impalpable, c'est le mot belge pour sucre glace - bisous :* 

prototype avec des trous un peu trop profonds

...du coup les noix se sont enfoncées

...Mais c'était quand même vachement bon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire