jeudi 21 juin 2018

Kaiserschmarrn

Pour faire simple, on pourrait dire que le Kaiserschmarrn est un peu à la crêpe ce que le tofu brouillé est à l'hommelette: on verse une préparation dans la poele, et puis au lieu de lui laisser faire platement sa vie, au dernier moment, on casse tout.

 

Pour 3 à 4 portions
  • 200 ml de lait de soja, d'amandes ou de noisettes
  • 100 g de farine
  • 50 g de fécule de maïs
  • 1 pincee de vanille
  • 1 dose d'aquafaba (=la saumure d'un petit bocal de pois chiches)
  • 1 pincée de levure chimique (ou du bicarbonate de soude)
  • 1 pincée de sel
  • 30 g de sucre
  • Quelques càs d'huile de tournesol (désodorisée éventuellement)
  • facultatif: quelques raisins secs
  • un peu de sucre impalpable

Preparation
  1. Mélanger la farine, la fécule de maïs, la levure chimique et le sucre
  2. Y ajouter le lait progressivement tout en mélangeant de façon à obtenir finalement une pâte à crêpes
  3. Monter l'aquafaba en neige avec un bon batteur
  4. Incorporer délicatement l'aquafaba en neige à la pâte
  5. Procéder ensuite comme pour cuire des crêpes: faire chauffer un peu d'huile dans une poële à feu moyen, y verser une petite louche de pâte, ajouter éventuellement quelques raisins secs, et laisser cuire (et gonfler) une minute ou deux
  6. Retourner la crêpe
  7. A l'aide d'un ustensile qui supporte la chaleur et n'abîme pas la poële, couper la crêpe dans la poële en quartiers ou en petits morceaux, en veillant à ce qu'ils soient tous également cuits des deux côtés (attention aux anarchistes). 
  8. Réserver au chaud et procéder de la même façon avec le reste de la pâte
  9. Servir chaud avec un chouia de sucre impalpable et éventuellement un petit coulis de fruits

Aucun commentaire:

Publier un commentaire