Affichage des articles dont le libellé est été. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est été. Afficher tous les articles

mercredi 18 juillet 2018

Fleurs de courge farcies à la grecque

Parce qu'il n'y a pas qu'en Italie qu'on vénère la courgette pour sa fleur, voici une recette grecque, pleine de menthe pour se rafraîchir la joie de vivre.

Notez que ce plat peut également se congeler, et je vous promets que si vous le faites vous serez super content-e dans deux mois ou quand vous rentrerez de vacances après une longue journée de train de pouvoir décongeler un délicieux plat d'été fait maison.


Pour deux portions
  • Une petite dizaine de fleurs de courge
  • 1 petit oignon blanc
  • 1 petite tomate
  • 1 petite courgette 
  • Quelques feuilles de menthe ciselée
  • 1 gousse d'ail (facultatif)
  • 1 généreux filet d'huile d'olive
  • 1/2 tasse de riz (de type arborio ou carnaroli, on en trouve deu grec dans les boutiques bio)
  • 1 tasse de bouillon de légumes


Préparation
  1. Couper l'oignon, la tomate et la courgette en petits cubes et les cuire à l'huile dans une casserole
  2. Écraser la gousse d'ail facultative et l'ajouter dans la casserole
  3. Ajouter le riz, et progressivement le bouillon, pour cuire à la façon d'un risotto
  4. Ajouté la menthe ciselée à la fin
  5. Farcir les fleurs et les "refermer" (tasser le bout des pétales)
  6. Les disposer dans un plat destiné au four; alternativement, si vous voulez les congeler, c'est le moment
  7. Cuire au four avec un fond d'eau et de l'huile d'olive
  8. Servir avec un vin blanc sec et parfumé - je me répète mais celui-ci est fin bon

regardez bien elles sont congelées

mardi 17 juillet 2018

Risotto ai fiori di zucca

Autre grand classique de la cuisine italienne (... Qu'est-ce qu'on ferait sans l'Italie décidément...) (Une coupe du monde de foot masculin, à la limite?) Quand je pense que pendant toute mon enfance carolo mes parents ont cultivé littéralement des tonnes de courgettes sans savoir qu'on pouvait manger les fleurs. (On laissait aussi grossir les fruits jusqu'à atteindre une bonne cinquantaine de centimètres, comme dans les Bidochons). 

Bon à savoir: cette recette peut se réaliser avec des fleurs congelées - une extrémité à laquelle vous risquez d'en arriver si tout comme moi l'an dernier vous vous retrouvez brusquement avec une dizaine de fleurs par jour.


Pour deux portions
  • 175 g de riz arborio ou similaire
  • 1 petit verre de vin blanc
  • 1 tasse de bouillon de légumes
  • 1 oignon?  et/ou une courgette
  • 1 filet de crème d'amande
  • 1 filet d'huile d'olive
  • quelques càs de parmesamandes (amandes moulues avec un peu de sel et de levure maltée)

Préparation
  1. Faire revenir le riz dans l'huile à feu moyen jusqu'à ce qu'il soit translucide
  2. Ajouter le bouillon de légumes très progressivement et mélanger tout au long de la cuisson du riz
  3. Couper la courgette en petits dés et les ajouter au risotto au bout de dix minutes de cuisson
  4. Continuer à remuer, et ajouter le vin petit à petit
  5. Couper le feu, ajouter la crème, remuer, ajouter les fleurs de courgettes entières et couvrir une minute
  6. Servir chaud avec un tour de moulin à poivre et une ou deux càs de parmesamande, et accompagner d'un chouette vin blanc italien (genre celui-ci).

Beignets de fleurs de courge

Cette recette est un grand classique bien sûr, et quasi le truc le plus simple à faire avec des fleurs de courge. D'ailleurs, les fleurs en beignets, c'est toujours chouette.

Vous pouvez éventuellement les farcir - typiquement avec 1 petit bloc de tofeta (petits cubes de tofu cuits à la vapeur et mariné 12h dans de l'ume su). Cependant, évitez les épices, le goût de la fleur est assez délicat et ce serait dommage de le masquer.



Pour 6 fleurs (comptez-en deux ou trois par personne pour l'apéro)
  • Sept fleurs de courgette (oui: comme ça vous pourrez en manger un en plus en secret)
  • 4 càs de farine
  • 5 cl de bière blonde (à défaut: de l'eau avec un chouia de levure chimique et une larme de vinaigre de cidre)
  • 1 pincée de sel
  • Huile d'olive

Préparation
  1. Préparer la pâte à beignet en mélangeant la bière et la farine, ajouter le sel et laisser reposer 20 minutes; la pâte doit être relativement liquide
  2. Tremper les fleurs dans la pâte, bien en mettre dans les replis
  3. Cuire les beignets à la poêle dans l'huile d'olive 
  4. Servir à l'apéro, avec un petit vin blanc croustillant, genre, lui par exemple

Fleurs de courge farcies au formage de cajou


Pour un apéro entre amis, mais pas trop, c'est la classe absolue en quelques minutes. Rappelons que pour consommer les fleurs à l'apéro il vaut mieux les cueillir le matin et les conserver dans le frigo. Après, je ne sais pas à quelle heure vous prenez l'apéro.


Pour deux portions (quatre fleurs)
Préparation
  1. Nettoyer les fleurs
  2. Les farcir délicatement avec une petit ciullère de formage et refermer reserrer les pétales sur le formage
  3. Les faire dorer à la poele dans l'huile d'olive une ou deux minutes
  4. Servir avec un vin naturel (du rosé par exemple, genre un petit pinot gris macération de derrière sa mère)

jeudi 12 juillet 2018

Fleurs de courge aux frites de fruits


Première chose à savoir sur les fleurs de courge: il faut de préférence les récolter le matin. En effet, elles ne sont ouvertes que quelques heures, donc dès qu'on en voit une on peut la cueillir, et soit la manger tout de suite, soit la mettre dans une boîte au frigo pour la manger le soir.

Or il n'y a rien de plus cool, le matin au réveil, faire un petit tour au jardin et grignoter les fleurs qui viennent juste de s'ouvrir. Et au petit déjeuner, les fleurs de courges sont excellentes avec des fruits, en particulier des bananes, mais aussi d'autres fruits: abricot, melon, pastèque, ...

Si vous avez des invités à impressionner, servez-leur un smoothie roquette-amande-banane avec une fleur pour faire joli. Alternativement, je remplis la fleur avec quelques tranches de banane et une fleur de capucine si j'en ai aussi. (La capucine va aussi très bien avec la banane)



Pour deux portions

Deux énormes fleurs de courgette
Une petite banane coupée en rondelles
Un morceau de pastèque coupé en frites, ou tout autre fruit disponible

Préparation

Disposer artistiquement quelques morceaux de fruits dans la fleur

Astuce

J'ai testé pour vous: la pastèque au découpe-frites. Ça marche nickel. On perd pas mal de jus de pastèque mais bon le résultat est marrant.

mercredi 20 juin 2018

Marillenknödeln

Ce qui est chouette et exotique quand on voyage en Autriche, c'est de constater qu'en allemand autrichien certains noms de fruits et légumes ont un nom très différent de l'allemand allemand. J'adore particulièrement Erdäpfel et Karfiol... Et les abricots, c'est pareil: on ne les appelle pas Aprikosen, mais bien Marillen. C'est joli non? Moins intuitif, certes, mais si mignon.

Comme vous le comprendrez en voyant la photo, j'avais envisagé de publier ceci lors de la semaine "no egg", mais ce n'était pas la saison des abricots. MAINTENANT, OUI.



Pour deux ou trois portions 
(en principe trois, mais on ne sait jamais qu'il y en ait un de raté)
  • 1/2 tasse de ricofu (tofu nature cuit à la vapeur et mixé avec un peu de jus de citron et de sel)
  • 3 à 4 càs de farine
  • 1 càs de fécule de maïs
  • 2 càs de sucre
  • 3 petits cubes de sucre de canne
  • 3 petits abricots bien murs
  • 4 càs de chapelure + 2 càs de sucre, impalpable ou très fin 
Préparation
  1. Fendre les abricots et enlever le noyau; mettre un sucre à la place
  2. Mélanger farine, sucre, fécule, et ajouter le ricofu
  3. Il faut obtenir une pâte ferme, sèche, pas collante: ajouter de la farine si c'est trop liquide
  4. Façonner une boule de pâte en placant 1 abricot au milieu (comme un onigiri)
  5. Veriifer que votre boule est bien compacte, bien homogène et bien fermée (pas de fente sinon c'est raté)
  6. Cuire les boules (Knödeln) dans l'eau bouillante 15 minutes (comme un gnocchi)
  7. Quand ils sont cuits, enlever de l'eau et laisser refroidir
  8. Mélanger chapelure et sucre en les secouant dans un bocal
  9. Rouler les Knödeln dans le mélange chapelure-sucre


lundi 18 juin 2018

Gespritzter

Il y a un truc que je fais souvent et n'avais jamais osé avouer à personne, jusqu'à ce que je découvre lors d'un séjour à Vienne que plein d'Autrichiens le font couramment: mettre de l'eau dans mon vin. Littéralement.

Eh oui, il arrive qu'on ait envie d'un petit verre de vin pour faire fête tout en préférant éviter les effets secondaires désagréables de l'alcool - soit qu'il fait très chaud, soit qu'il n'est que midi, soit que vous devez rester calme en présence de votre beau-frère, soit les trois - bref, il n'y a que de bonnes raisons.

Une solution simple? un demi verre de vin additionné d'eau fraîche, et hop, santé!


La recette pour un authentique Gespritzter, c'est moit'-moit', même si on peut mettre jusqu'à deux tiers d'eau quand il fait très chaud par exemple. Après, blanc, rouge, rosé, eau plate ou pétillante, on peut faire un peu tout ce qu'on veut. De préférence pas avec une bouteille à vingt boules, mais bon, après, c'est vous qui voyez. Personnellement, je préfère de l'eau plate bien fraîche sur un vin cheap mais néanmoins bio (on trouve facilement des cubis avec un label vegan dans les magasins bio).

jeudi 31 mai 2018

Bettes à la marocaine

Bruxelloises, Bruxellois, pour celles et ceux qui n'ont pas encore testé le Horia, je vous recommande cet endroit avec enthousiasme: excellent choix de vins natures et bières artisanales, du bon manger bio, et des tapas vegan d'inspiration libanaise et marocaine qui sortent des sentiers battus - comprenez: pas juste du houmous et du taboulé, mais aussi tout plein de légumes de saison préparés avec amour... C'est là que j'ai découvert ce plat de bettes, tout simple et délicieux, que j'ai tenté hublement de reproduire chez moi (avec des amandes pour faire joli).




Pour deux petites portions
  • Une poignée de jeunes feuilles de bette
  • Huile d'olive (de la bonne)
  • 1 gousse d'ail rapée (facultatif)
  • 1 ou 2 càs d'amandes effilées ou de pignons
  • Quelques petits morceaux de citron confit, ou, à défaut, d'écorce de citron (+ 1 chouia de jus de citron et un peu de sel)
  • 1 pincée de cumin moulu
  • 1 pincée de piment moulu


Préparation
  1. Faire rotir les amandes ou les pignons en les faisant chauffer à sec quelques minutes dans une poele; attention, ça va très vite: remuer jusqu'à ce que ça commence à devenir brun, et les verser tout de suite dans une assiette
  2. Nettoyer les feuilles de bette (et éventuellement les couper, si elles sont grandes) 
  3. Verser un chouia de jus de citron sur les bettes
  4. Faire chauffer l'huile dans une poele, y faire revenir l'ail facultatif à feu modéré
  5. Ajouter les feuilles de bettes, le citron confit ou les petits bouts d'écorce, le cumin et le piment (si vous utilisez du citron confit, ne pas saler!)
  6. Laisser cuire quelques minutes 
  7. Servir chaud ou froid, en tapas, avec un chouia d'amandes roties par dessus (ou de pignons, donc).

Servir

Parfait en tapas, à l'apéro, avec un petit verre de blanc ou de rosé (lui par exemple). 

jeudi 26 avril 2018

Cultivons notre jardin


You've been a fool
And so have I,
But come and be my wife.
And let us try,
Before we die,
To make some sense of life.
We're neither pure, nor wise, nor good
We'll do the best we know.
We'll build our house and chop our wood
And make our garden grow...
And make our garden grow.


Candide quitte l'Eldorado dans l'espoir de retrouver Cunégonde. Ce qui l'amène à retourner en Europe, où après plusieurs péripéties houleuses, dont une rencontre marquante avec cinq rois déchus qui aspirent à mener une vie simple, Candide finit par retrouver Cunégonde, et  réalise brusquement qu'elle n'est pas ou plus tout à fait la merveilleuse innocente qu'il avait admirée dans sa jeunesse. Nos vieux tourteraux se marient néanmoins, et décident de consacrer leur existence à la seule chose en ce bas monde qui ait réellement un sens: le jardinage


Broccoli à jets violets

Je ne peux que vous encourager à faire pousser votre jardin vous aussi.

Il ne faut pas nécessairement espérer des récoltes miraculeuses qui vous premettront de vivre en autarcie en cas d'apocalypse zombie (bien que le jour venu toute expérience sera la bienvenue), mais même s'il ne vous nourrit pas complètement, l'intérêt d'un petit potager c'est qu'il vous apportera beaucoup de bonheur et vous permettra tout de même d'obtenir des denrées difficiles à se procurer ailleurs, comme des fleurs de courge, ou des variétés bien spécifiques, comme le navet blanc de Croissy, qui pousse assez facilement sur un potager de balcon dans des sacs géotextiles (je le sais: je n'ai aucune expérience). 


Des navets au 7e étage. Vous voyez il manque des feuilles: je les ai mangées.

Mais revenons au navet blanc de Croissy. On le cultive pour sa racine, bien sûr, mais les feuilles et les fleurs se consomment également -encore une chose que vous ne trouverez sur aucun marché: toutes les parties de la plante ont un goût extrêmenent délicat et réconfortant. La recette que je vous propose aujourd'hui.

Pour deux portions
  • Quelques beaux navets blancs de croissy, jeunes et tendres, avec leurs feuilles
  • Un filet d'huile d'olive (de la bonne, bien fruitée)
  • sel marin
Préparation
  1. Bien nettoyer les navets 
  2. Les faire cuire à la vapeur (vous pouvez ne les cuire qu'à moitié, qu'ils soient bien croquants)
  3. Les servir avec un filet d'huile d'olive et une pincée de sel.

C'est une très moche photo.
Alternative

Si vous ne mangez pas tous vos navets, au pintemps suivant, ils vous donneront des fleurs que vous pourrez préparer selon la même recette. Ce sont comme des cime di rapa -légume hélas méconnu en Belgique.

Les fleurs en bouton sont aussi délicieuses que la racine.


Conseils jardinage

Vous le voyez, cette recette est la plus simple que j'aie jamais partagée. C'est parce que quand on a un super bon légume on a envie de le déguster, pas de le noyer dans une tonne de sauce ou d'épices. (J'adore aussi le curry, c'est pas ça, mais là c'est pas pareil.)

Certes, cette recette toute simple exige plusieurs semaines de préparation au potager, mais bon.

Bref, vous pouvez vous procurez des semences de navets sur internet ou dans des endroits cool comme La Ferme Nos Pilifs

Enfin, pour celles et ceux que ma longue expérience de jardinière amatrice débutante intéresse, sachez que j'ai également facilement réussi à faire pousser sur mon balcon toute une série d'herbes aromatiques et de légumes feuilles: du cerfeuil, des bettes, de la mizuna (miam!), de l'aneth, de la coriandre, de la roquette, des capucines ou encore de la sauge.



Sur ce, je vous laisse, je vais à l'opéra.

jeudi 15 février 2018

Salmorejo

Le salmorejo est un proche cousin du gazpacho, de l'ajoblanco et de la porra antequerana. En bref, c'est comme un gazpacho mais beaucoup plus épais: il ne se boit donc pas, mais se déguste à la cuillère, voire sur du pain. La base du salmorejo, tout comme pour le gazpacho, l'ajoblanco et la porra, c'est du pain, de l'huile d'olive et de l'ail, les trois ténors de la cuisine andalouse. 

Comme ça se sert bien froid, c'est une recette idéale pour utiliser un reste de pain congelé. Elle convient également très bien pour utiliser un vieux pain que vous auriez par mégarde laissé durcir sans le couper en morceaux - le temps de trempage sera juste un peu plus long.

Je suis personnellement une toute grande fan de salmorejo, c'est une des recettes que je fais le plus souvent. C'est super rafraichissant quand il fait chaud, et même quand il fait froid. C'est excellent à l'apéritif, en entrée, comme quatre heures en rentrant du boulot, pour les brunches du week end, et même au petit déjeuner. Quand c'est pour le matin, toutefois, je le fais sans ail.


Pour deux portions
  • 50 à 100 g de pain 
  • 400g chair de tomate
  • ail (si comme moi vous détestez l'ail cru, prenez de l'ail roti ou confit)
  • une petite dose de piment
  • plein d'huile d'olive
  • un larme de vinaigre de vin rouge
Préparation
  1. Faire tremper le pain dans la chair de tomate et le vinaigre
  2. Quand le pain est tout à fait ramolli, le mixer avec tous les autres ingrédients
  3. Garnir avec du tofu brouillé  et servir avec une bonne tranche de pain
  4. Servir bien froid.


mardi 19 décembre 2017

Palneni Chushki

Après les sarmis, découvrons les palneni chushki (Пълнени чушки), les poivrons farcis bulgares, dont la version végétarienne est également un classique des tables de Noël. On peut utiliser la même farce que pour les sarmi; personnellement j'y ai ajouté des éclats de noisettes pour voir et c'était très bon.

Attention c'est assez bouratif; si vous comptez faire une vraie grande table bulgare de Noël avec tout plein à manger, prévoyez de servir des demi poivrons, ou trouvez-en de tout petits si vous voulez vraiment en prévoir un entier par personne.


Pour deux portions
  • 2 petits poivrons rouges (allongés ou ronds)
  • 120g de riz rond
  • 3 ou 4 càs d'huile de tournesol
  • Quelques cm2 d'écorce de citron
  • Une grosse poignée de feuilles de menthe, ou de la menthe séchée
  • Quelques brins d'origan (ou de l'origan séché)
  • Quelques brins d'aneth (ou 1 càs d'aneth séché), et/ou de persil
  • 3 à 4 càs de raisins de Corinthe 
  • 3 à 4 càs d'éclats de noix ou de noisettes (facultatif)
  • une grosse pincée de piment séché
  • Sel
Préparation
  1. Commencer par cuire le riz dans de l'eau bouillante
  2. Une fois bien cuit, égoutter le riz et y ajouter les herbes finement hachées, les raisins,les bouts de noix ou de noisette, l'écorce de citron rapée, le piment, et bien mélanger
  3. Couper un chapeau sur le haut du poivron, enlever les fibres et les pépins à l'intérieur, et le farcir avec le riz (ça doit dépasser un peu, faire un petit dôme)
  4. Reposer le chapeau sur le poivron 
  5. Disposer dans plat et faire cuire au four une bonne demi heure à 180 degrés. (ajouter un petit peu d'eau en cours de route si ça sèche trop)
Entre nous

J'eapère que je ne me suis pas plantée en copiant-collant tous ces noms en cyrillique :P

lundi 18 décembre 2017

Lutenitsa


On commence avec une recette super incontournable de la culture bulgare: le lutenitsa (лютеница). N'importe qui en Bulgarie vous le confirmera: que ce soit sur des pâtes, sur du pain, comme trempette pour des crudités, ou pour assaisonner un potage: le lutenitsa donne un exquis goût à tout

Qu'est-ce? Me direz-vous. Il s'agit d'une pâte de poivron rôti que l'on confectionne dans toutes les familles à la fin de l'été, pour conserver une récolte de poivrons miraculeuse.

Je vous accorde que ce n'est pas tout à fait la saison mais je ne pouvais pas évoquer la cuisine  bulgare - a fortiori la cuisine végétarienne -  sans parler de lutenista. Donc voici une recette à garder sous le coude jusqu'en été ...

Un dernier détail: on me dit qu'il n'y a pas d'oliviers en Bulgarie, et que l'on utilise de préférence l'huile de tournesol. Pour les gens qui ne sont pas fan du goût, sachez qu'on en trouve de la désodorisée, mais personnllement je trouve que la goût va super bien avec les poivrons finalement.


 Pour trois ou quatre bocaux
  • 8 poivrons rouges allongés
  • 1 aubergine
  • 3 à 4 gousses d'ail
  • 1 petite boîte de concentré de tomate
  • Quelques càs d'huile de tournesol
  • sel, poivre
Préparation
  1. Nettoyer les poivrons
  2. Les faire cuire au four dans un grand plat avec l'aubergine et l'ail, pendant une quarantaine de minutes. 
  3. Ça va commencer à sentir, très, TRÈS bon.
  4. Les poivrons sont cuits quand leur peau forme des cloques noires
  5. Il faut laisser refroidir les légumes quelques minutes avant de pouvoir les manipuler. 
  6. Éplucher les poivrons, l'aubergine et l'ail. En principe la peau se détache plus ou moins facilement
  7. Mixer les légumes épluchés avec l'huile de tournesol et le concentré de tomates, et assaisonner
  8. Goûter et rectifier l'assaisonnement. On pourra éventuellement ajouter des herbes selon ses affinités personnelles, bien sûr: thym, origan, menthe, aneth, persil ...

mardi 5 septembre 2017

Alphabet à la grecque


Super rapide à préparer, et succès garanti pour les piques-niques: voici une recette de salade que je fais régulièrement depuis quelques années. Au début, je la faisais toujours avec des pâtes grecques, jusqu'au jour où je me suis rendu compte qu'avec des petites lettres c'est encore plus joli, et puis ça rend cultivé. (Ma tendresse pour les petites lettres vient d'une bd où on voyait un vieux faire pousser des livres en semant des nouilles alphabet).

Évidemment, ici, le nec plus ultra, ce serait d'utiliser des pâtes alphabet grec, si quelqu'un m'en trouve je lui offre une Abbaye des Rocs.



Pour deux portions
  • 200 grammes de pâtes alphabet
  • 1 filet d'huile d'olive
  • 1 petite poignée d'aneth frais
  • 1 citron
  • sel, piment
Préparation
  1. Hacher l'aneth
  2. Râper un peu d'écorce du citron avant de le couper pour en presser la moitié
  3. Cuire les pâtes 5 minutes dans l'eau bouillante avec une pincée de sel
  4.  Les égoutter, les verser dans un petit plat, ajouter l'huile et laisser refroidir
  5. Ajouter l'écorce et le jus du citron, l'aneth, un peu de sel et de piment
  6. Mélanger, goûter, rectifier l'assaisonnement
  7. Se déguste froid, idéal comme petit lunch à emporter

jeudi 10 août 2017

Soupe crémeuse à l'oignon et à la sauge


Voici encore une recette on ne peut plus simple. Excellent avec de beaux oignons blancs bien frais et goûtus.



Pour deux ou trois portions

  • 1 gros oignon frais
  • 1 tête d'ail (...qu'est-ce que l'amitié, finalement?)
  • 15 feuilles de sauge
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 2 càs de purée d'amandes
  • 1 verre d'eau ou de lait de soja



Préparation
  1. Éplucher l'oignon et le couper en gros morceaux
  2. Placer la l'oignon et la tête d'ail dans un plat, avec les feuilles de sauge en dessous et entre les morceaux d'oignon
  3. Arroser généreusement d'huile d'olive
  4. Faire cuire au four à 180 degrés pendant 15 à vingt minutes
  5. Quand les légumes sont bien cuits, éplucher l'ail et tout placer dans un blender avec la purée d'amandes
  6. Mixer consciencieusement 
  7. Ajouter l'eau ou le lait à la fin - afin que ça devienne plus liquide et moins chaud



mercredi 9 août 2017

Nice cream bien sage

Les nice cream, c'est simple et super bon. Ça change la vie des gens comme moi qui veulent faire des glaces maison, mais n'ont pas de sorbetière... La seule difficulté c'est de laisser les bananes juste assez longtemps dans le congélo, mais surtout pas trop, sinon elles deviennent trop dures et impossibles à mixer. Ça prend plus ou moins 4 heures, mais ça dépend vraiment de votre congélateur...



Pour deux portions
  • 2 bananes super mûres
  • 2 càs de purée d'amandes blanches
  • 20 feuilles de sauge
  • 1 càc de vanille en poudre

Préparation
  1. Éplucher entièrement les bananes et les placer dans un sac congélation
  2. Congeler les bananes pendant quelques heures (elles doivent être un peu congelées mais pas 100%)
  3. Laver et déchirer les feuilles de sauge
  4. Sortir les bananes du congélateur et les couper en rondelles (en principe, elles sont un peu dures mais pas trop)
  5. Placer les bananes, la sauge et la purée d'amandes dans un blender, et mixer.

Aïsti à la sauge

N'écoutez pas les mauvaises langues: c'est l'été. Oui, L'ÉTÉ. Il va peut-être même faire 20 degrés un jour de la semaine prochaine. Cette boisson rafraichissante devrait vous aider à supporter le choc thermique.

En effet, l'aïsti (ou aïstè) est une spécialité wallonne très raffraichissante, idéale pour l'été. Il s'agit d'une infusion de thé ou d'herbes, sucrée, refroidie et servie fraîche ou de préférence simplement tempérée.



Pour une bouteille
  • 75 cl d'eau
  • 2 brins de menthe
  • 2 feuilles de sauge
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne

Préparation
  1. Faire infuser les feuilles dans l'eau chaude, ajouter le sucre aussi tant que c'est chaud
  2. Laisser les feuilles toute la journée dans l'eau, couvrir, et laisser refroidir toute la journée
  3. Filtrer et mettre en bouteille - ou servir directement dans des verres
  4. C'est meilleur tempéré que conservé au frigo -mieux vaut en faire une petite quantité à la fois.

vendredi 23 juin 2017

Mannavaht

Si j'ai bien compris, le mannavaht c'est le top du top ultime de la comfort food pour toute personne qui a grandi en Estonie. La Leivasupp aussi, un peu. Mais le mannavaht a une plus jolie couleur.

Comme nous sommes en juin, profitons-en pour utiliser tous les fruits frais à notre disposition - mais sachez que le reste de l'année, on peut très facilement faire du mannavaht avec de la confiture de fruits rouges, voire de la grenadine.

On peut utiliser les baies que l'on veut (par exemple des framboises - des fraises aussi mais ce sera moins rose); pour cette recette, j'ai pris des groseilles parce que j'en avais trouvé dans les bois, et, moi qui n'aime pas trop les groseilles, j'ai été très agréablement surprise du résultat : voilà enfin quelque chose de bon à faire avec ces trucs!


Pour deux portions
  • 100g de groseilles rouges
  • 300 ml d'eau
  • 50 g de sucre blanc
  • 40 g de semoule de blé
  • 20 cl de lait de soja
Préparation
  1. Nettoyer les groseilles et les faire bouillir dans l'eau 5 à 10 minutes
  2. Quand elles se décomposent, filtrer et récolter le jus 
  3. Remettre le jus sur le feu, avec le sucre, mélanger
  4. Quand ça commence à bouillir, verser la semoule en pluie en remuant constamment
  5. La semoule va gonfler en quelques minutes, couper le feu
  6. Servir dans des petits raviers, avec du lait 



 

mercredi 21 juin 2017

Võileivatort

C'est le solstice!!!!!! Youpie, l'été!!!!  Alors on va manger un truc de fête: une võileivatort.

Võileivatort , ça veut dire quelque chose comme gateau en pain. Ça vous rappelle quelque chose? À moi, bien: ça me rappelle la smörgåstårta suédoise!

Le principe est le même: un gros gateau composé d'un tas de petits canapés, recouvert d'un espèce de glacage crémeux et décoré super joli pour en jeter grave.


D'après ce que j'ai lu, la võileivatort sont souvent faite avec du pain de seigle, mais si vous n'aimez vraiment pas ça, vous pouvez prendre du pain de mie. Pour la couverture ("glaçage"), on confectionne une crème grasse au goût  légèrement souffré (la version conventionnelle étant, vous l'aurez deviné, à base de beurre et d'oeufs).

Pour l'intérieur des tartines, vous avez plein d'options, par exemple une salade de tofu mayo, du tofu fumé avec des concombres et de l'aneth, ou encore des aubergines marinées aux oignons façon harembergines ou escaveg'.

Sur la võileivatort des photos, j'ai utilisé des tranches d'aubergines bouillies marinées avec du citron, un oignon, des cornichons et de l'aneth.

Ingrédients (pour 4 petites portions)

La base: 
  • 4 tranches de pain de seigle (ou de pain de mie)
  • quelques càs de véganaise

Le glaçage: 
  • 200g de tofu nature
  • 1/2 jus de citron
  • 2 à 3 càs de véganaise (ou d'huile de tournesol, à défaut)
  • 1 grosse pincée de kala namak
  • 1 mini chouia de safran

La farce:
 Au choix: une aubergine marinée (aubergine, ume su, oignons, sargasse, cornichons, citron, aneth, huile), une salade de tofu avec un oignon haché, des tranches de tofu fumé à l'ume su, et pourquoi pas une salade de bon ton ...Alternativement, vous pouvez utiliser le glaçage pour farcir les sandwiches, et l'agrémenter de rondelles de radis, oignons, concombre, ou autres crudités. En tout cas, si vous utilisez du pain de seigle, il faut éviter que les canapés soient trop secs, donc un truc bien crémeux avec des oignons frais hachés c'est le top.

La déco: 
De nouveau: tout ce que vous voulez... Des lamelles de courgettes ou de concombres roulées en fleurs, des brins d'aneth, de persil, de ciboulette, de roquette, de capucines, des graines germées, et même des fleurs comestibles (les fleurs jaunes sur la photo sont des hémérocalles), voire des radis sculptés en forme de fleurs si vous êtes nostalgiques des années '80!


Préparation
  1. La veille, préparer les aubergines: les nettoyer, les couper en lamelles, les cuire dans l'eau bouillante, et les faire mariner dans de l'ume su avec le citron en rondelles, un oignon en rondelles aussi, de l'aneth, de la sargasse, un peu d'huile de tournesol et éventuellement l'un ou l'autre bout de cornichon;
  2. Toujours la veille (ou le matin), préparer le glaçage: couper le tofu en gros blocs et le faire cuire à la vapeur; le mixer avec le jus de citron, le kala namak, le safran et l'huile, réserver au frais
  3. Et enfin, le montage: assemblez les tranches deux par deux et les tartiner généreusement de véganaise comme pour faire un sandwich 
  4. Prédécouper les tranches de façon à ce que le gateau soit plus facile à servir
  5. Garnir les mini sandwiches avec les harembergines (ou autre chose)
  6. Assemblez les sandwiches en carré, formez deux étages (on peut faire beaucoup plus grand... mais un conseil évitez de monter trop haut... 3 étages max, c'est bien)
  7. Quand vous avez monté les sandwiches, recouvrez l'ensemble de glaçage à l'aide d'une spatule
  8. Décorer selon votre inspiration
  9. Conserver au frais avant de servir

 Le making of:

Le départ

Pas oublier la mayo, tout plein

le glaçage


la dégustation



mardi 20 juin 2017

Rosolje (salade de pommes de terre et betteraves rouges)


Une extraordinnaire salade d'été, toute rose. N'hésitez pas à l'agrémenter de quelques harembergines, elle n'attend que ça!


Pour deux portions
  • 300 g de pdt fermes (primeur de préférence), cuites et coupées en cubes
  • 150 g de betterave rouge cuite, coupée en cubes
  • 1/2 oignon rouge haché
  • 50 g cornichons en mini cubes
  • 1 petite pomme verte en petits dés
  • 3 càs veganaise
  • 4 à 5 càs de crème d'avoine + qq gouttes de vinaigre de cidre
  • 1 càc de wasabi ou raifort (...facultatif, ok, mais vous ratez quelque chose!)
  • garniture: persil, tofu brouillé froid
Préparation
  1. Dans un grand saladier, mélanger les morceaux de pommes de terre, d'oignon, de betterave, de cornichons, et de pomme
  2. Préparer la sauce en mélangeant la crème et le vinaigre
  3. Y ajouter la véganaise et le wasabi, mélanger et ajouter à la salade
  4. Si jamais tout le monde n'aime pas le wasabi, on peut le servir séparément, à la limite
  5. Servir bien frais, avec du persil et du tofu brouillé

lundi 19 juin 2017

Soupe d'été aux cornichons frais

Une recette à ne pas manquer si vous trouvez des cornichons frais sur un marché! 

J'ai trouvé une recette similaire sur plusieurs sites. Après l'avoir testée telle quelle, je n'ai pas résisté à la tentation de la refaire en ajoutant du pain, d'une part parce que je suis accro aux gazpachos en tout genre, et ensuite parce que j'avais un bout vieux pain blanc à upcycler. Satisfaction totale.



Pour deux à trois portions
  • 7 Cornichons frais (ou des mini concombres)
  • 1 poignée d'aneth haché + qq brins pour la déco
  • 500 ml de bouillon
  • 2 càs d'huile de tournesol
  • 1 oignon haché
  • Une ou deux tranches de vieux pain blanc si vous en avez qui traîne
  • 100 ml de crème d'avoine
  • 5 cl de sherry
  • qq cm de zeste de citron
  • sel, poivre noir
Préparation
  1. Si vous ne supportez pas les oignons crus, cuisez-les (c'est ce que j'ai fait)
  2. Faire tremper le pain dans le bouillon
  3. Couper les cornichons frais en petits morceaux, ainsi que l'aneth
  4. Mixer finement tous les ingrédients ensemble sauf la crème d'avoine
  5. Gouter et rectifier l'assaisonnement en poivre et en sel
  6. Laisser refroidir
  7. Servir glacé avec un peu de crème d'avoine et un brin d'aneth