Affichage des articles dont le libellé est Verviers. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Verviers. Afficher tous les articles

vendredi 27 novembre 2020

Le Limbourgeois

Connaissez-vous Limbourg? Perchée sur une petite colline, cette charmante ville de 6000 habitants fut jadis une place forte imprenable et la capitale de l'ancien Duché de Limbourg - auquel elle donnait son nom. 

Question pour un champion: Limbourg est-elle actuellement située dans le Limbourg néerlandais ou dans le Limbourg belge ? Fun fact: aucun des deux! Limbourg est actuellement située en province de Liège (C'est difficile à imaginer mais il faut juste savoir que les frontières étaient complètement morcelées au temps de la Principauté de Liège).

La vieille ville est remarquablement bien préservée, et figure sur la liste des plus beaux villages de Belgique. De plus, elle se situe dans une des régions les plus mignonnes de la province, à deux pas du Pays de Herve, connu pour ses paysages féériques et pour son terroir exceptionnel. 

Oh et les Hautes Fagnes ne sont pas loin non plus. Bon qu'est-ce que vous attendez pour réserver vos vacances à Limbourg? Vous devriez déjà être en route.  


Pour 6 portions:

  • 1 Val Dieu blonde
  • 60g de protéines de soja texturé
  • 50 g de flocons d'avoine
  • 5 champignons
  • 1 petite pomme
  • 1 petit chicon coupé en fines rondelles
  • 2 càs de graines de lin
  • 1 càs de raisins de Corinthe
  • Huile neutre
  • Ail et oignon en poudre, sel marin, poivre noir

Préparation

  1. Faire tremper les raisins dans 5 cl de bière
  2. Faire chauffer 10 cl de bière dans un poelon et y réhydrater les protéines de soja
  3. Couper les champignons en morceaux et la pomme en petits cubes
  4. Couper le chicon en fines rondelles
  5. Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer une petite heure
  6. Si le mélange est trop mou, ajouter de l'avoine, s'il est trop sec, ajouter un peu de bière; gouter et rectifier l'assaisonnement
  7. Façonner et cuire les patties
  8. Servir le bourgeois badigeonné avec du sirop de liege et/ou du hervegan pour les puristes.

jeudi 2 avril 2020

Bouquettes aux petits raisins

Il y a quelques années j'avais déjà partagé la super recette des bouquettes de Bonne-Maman de Battice lors d'une semaine à thème spéciale consacrée à la région de Verviers. Vous rappelez-vous l'ingrédient secret de cette recette? ...

Pour les fêtes de fin d'années, les bouquettes pouvaient être améliorées avec des petits raisins secs. Le mieux est de les faire tremper dans du peket pour qu'il soient bien ramollis. 


Pour une dizaine de petites bouquettes
  • 150g de farine de sarrasin
  • 100g de farine de froment
  • 1 bonne pincée de sel
  • Quelques càs d'huile de tournesol
  • 3 càs de sucre de canne
  • 33 cl de bière 
  • 2 à 3 càs de raisins secs
  • 1 bonne larme de peket

Préparation

  1. Faire tremper les raisins secs dans le peket - plusieurs heures à l'avance si possible
  2. Mélanger les farines, le sel et le sucre dans un grand saladier, faire un creux au milieu
  3. Verser la moitié de l'huile, et progressivement la bière, dans le creux, tout en mélangeant délicatement de façon à incirporer la farine petit à petit
  4. C'est raté, il y a quand même des grumaux, c'est malin. Bon. Passez un coup de mixeur plongeur ni vu ni connu.
  5. Ajouter les petits raisins bien imbibés
  6. Laisser reposer une demi heure avant de cuire les crêpes (utiliser un pinceau pour huiler la poele avant chaque crêpe.



mercredi 25 mars 2020

Soupe aux orties de Jalhay

On le savait déjà: à Jalhay, on a compris le vrai sens de la vraie vie. Et ça, c'est chou.


L'autre jour, je suis tombée sur le vieux grimoire de ma grand-mère:


Alors que je le feuilletais avec émotion, j'eu la surprise de tomber sur une feuille de papier glacé pliée en deux et cachée dans le chapitre légumes verts: c'était une recette de soupe aux orties de Jalhay soigneusement découpée dans un magazine.

Précision: c'est la recette qui est de Jalhay, pas les orties. Ils n'ont pas leur propre variété d'orties: on ne peut pas tout avoir, faut pas pousser.


Une chouette recette à tester et à partager, par ce beau printemps où les orties poussent partout et sont plus faciles à trouver que le PQ (et c'est tant mieux, parce que la soupe au PQ c'est moyen)

Pour deux portions

  • Une bonne poignée d'orties (ne prendre que les têtes)
  • 1 poireau
  • 1 oignon
  • 1 pomme de terre
  • 2 càs d'huile de tournesol ou autre (notez qu'on ne cuisinait pas à l'huile d'olive dans le Jalhay des années 60)
  • 1L d'eau 
  • sel, poivre

Préparation

  1. Prélever les feuilles d'ortie et les laver avec amour
  2. Eplucher et nettoyer la pomme de terre, le poireau et l'oignon; les couper en morceaux et les faire cuire dans l'huile à feu modéré (couvrir)
  3. Ajouter l'eau, faire bouillir jusqu'à ce que les légumes soient cuits
  4. Ajouter les feuilles d'orties, couper le feu, mélanger
  5. Une fois les feuilles ramollies, mixer finement
  6. Assaisonner et rectifier
  7. Servir éventuellement avec un pet de crème végétale





Salade liégeoise

Un classique absolu. Le secret: tout à la fin, assaisonner avec une larme de vinaigre.


Pour deux portions

  • 400 g de pommes de terre à chair ferme
  • 2 poignées de haricots verts
  • 1 petit oignon et/ou 1 échalote
  • 2 càs d'huile d'olive
  • éventuellement: quelques brins de persil et/ou de ciboulette hachée
  • 1 grosse larme de vinaigre de cidre
  • Sel et poivre du moulin

Préparation

  1. Peler les pommes de terre et les couper en gros morceaux
  2. Nettoyer les haricots
  3. Nettoyer et hacher l'oignon et/ou l'échalote
  4. Faire cuire les pommes de terre dans un fond d'eau avec un peu de sel; ajouter les haricots 5 minutes après les pommes de terre et laisser cuire encore 5 à 10 minutes - laisser l'eau de cuisson évaporer, ou égoutter
  5. Faire revenir l'oignon haché dans l'huile d'olive, dans une grande casserole
  6. Y ajouter ensuite les pommes de terre et haricots, bien mélanger
  7. Saler, poivrer, ajouter le persil ou la ciboulette, rectifier l'assaisonnement
  8. Servir avec une larme de vinaigre


jeudi 12 décembre 2019

La Tour de Herve au Roudoudou et sirop de Liège

Vive le roudoudou! ...Dans cette recette directement inspirée d'une création de Louis Willems, nous utiliserons tous les ingrédients emblématiques de cette charmante région qu'est le Pays de Herve: du sirop de Liège, de la bière, et bien sur du Hervegan, également connu sous le nom de Roudoudou. Comme il est destiné à être fondu, j'ai simplifié la recette du hervegan pour l'occasion.

Notez qu'il s'agit d'un plat très riche, dense et sirupeux: il est donc important de le servir avec une bonne grosse salade verte bien rafraichissante et acidulée pour contraster.



Pour 4 portions
  • 12 tranches de pain d'épice (le pain d'épice conventionnel qu'on trouve dans les supermarchés est généralement vegan - il faut vérifier les ingrédients).
  • 150 g de natto (préparation japonaise à base de soja fermenté - on en trouve notamment dans certains magasins bio : La Saga ou Bioshop à Bruxelles)
  • 200g de tofu soyeux
  • 10 à 15 cl d'huile de tournesol désodorisée
  • 15 à 20 cl de bière blonde de la région (Val Dieu, Brice, ...)
  • 50 g de fécule de tapioca
  • 2 à 3 càs de sirop de Liège, additionné d'une càs de vinaigre balsamique
  • Quelques gousses d'ail épluchées
  • Poivre blanc pour servir

Préparation
  1. Préparer la tartinade roudoudou: faire chauffer l'huile de tournesol dans un poelon, y faire cuire l'ail, y verser le tofu soyeux et mélanger.
  2. Ajouter la bière et la fécule de tapioca et mixer au mixeur plongeur
  3. Laisser épaissir deux ou trois minutes à feu modéré, tout en mélangeant
  4. Retirer du feu, ajouter le natto et mixer finement - réserver
  5. Découper les tranches de pain d'épice avec un emporte pièce rond (facultatif: c'est juste pour faire joli)
  6. Sur un plat adapté au four, construire quatre tours en procédant comme suit: tartiner une tranche de pain d'épice d'un chouia de sirop de Liège et ensuite d'une généreuse couche de roudoudou, et la poser sur le plat, garniture vers le haut; procéder de même avec deux autres tranches, que vous empilez sur la première.
  7. Placer au four à 120 degrés une dizaine de minutes
  8. Dresser chaque tour sur une grande assiette avec un chouia de poivre et une généreuse portion de salade verte (avec la vinaigrette du maître d'armes), voire éventuellement quelques morceaux de pommes ou poires cuites au four. Servir avec une bière blonde ou un peket.

mardi 13 février 2018

Les boulettes de Mami

Voici une recette bien rustique et qui me vient en droite ligne de mon enfance, puisque quand j'étais petite, ma maman faisait souvent des boulettes artisanales. La toute première étape du processus: faire tremper une ou deux tranches de pain dans du lait. La suite, j'ai oublié.

Mais je me rappelle qu'au moment de les manger, je trouvais toujours immensément cool de reconnaître un bout de croûte de pain dans ma boulette. Comme quoi, savoir ce qu'il y a dans qu'on mange, c'est toujours rassurant. Comme je le disais l'autre jour, c'est d'ailleurs un des grand avantages quand on est végétarien-ne et qu'on prépare ses boulettes et burgers soi-même.

Dernier détail: pour les personnes qui évitent le gluten et qui ont justement un reste de riz sous la main, allez-y en remplaçant le pain par le riz!


Pour trois à quatre portions
  • deux ou trois tranches de pain
  • un demi verre de lait de soja
  • 200g de tofu fumé,
  • 50g de protéines de soja texturé réhydratées dans du bouillon avec un peu de tamari
  • 1 oignon haché finement
  • 2 à 5 gousses d'ail écrasées (facultatif)
  • 1 càc de marjolaine
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée de piment, 1 pincée de sel
  • Huile pour la cuisson
Préparation
  1. Réhydrater le pain dans le lait et le déchirer en petits morceaux (attention de ne pas mettre trop de lait
  2. Réhydrater les pst dans le bouillon additionné d'un peu de tamari
  3. Mixer le tofu fumé
  4. Quand le pain et les pst sont réhydratées, mélanger tous les ingrédients: tofu mixé, pst, pain, oignon haché, ail, condiments
  5. Bien mélanger, rectifier si nécessaire l'assaisonnement et la consistance (au pire, si c'est trop mou, vous pourrez ajouter un peu de farine ou de maïzena)
  6. Laisser reposer la pâte au frigo une heure ou deux
  7. Pour façonner les boulettes: mouillez-vous bien les mains pour que ça ne colle pas, et formez des boulettes de 5 ou six cm de diamètre, légèrement applaties
  8. Les cuire à la poele dans de l'huile, à feu moyen
Servir 

... avec une bonne bière, des frites et votre sauce préférée, par exemple de la compote de pomme, ou une sauce tomate avec des échalotes et du thym, ou un bon vieux gravy aux oignons, ou encore la cultissime sauce lapin.

1. Réhydrater le pain dans le lait

4. Tous les ingrédients: tofu mixé, pst, pain, oignon haché, ail, condiments



mardi 3 janvier 2017

Au marché

Maintenant qu'on a beaucoup parlé de légumes, il est temps d'aller faire des courses (sauf pour les gens qui ont un super potager de la mort qui tue). Je vous propose d'aller au marché chercher des légumes et des épices.



Le marché présente une infinité d'avantages sur les supermarchés

Essentiellement: la réduction des déchets ...Déjà, vous pouvez aller faire vos courses avec vos propres sacs et ainsi revenir avec un panier de course zéro emballages. Ça c'est déjà super. Mais en plus des emballages, il y a d'autres déchets auxquels on pense moins... Le truc, c'est qu'au supermarché, pour vous vendre une pomme, on vous montre une pyramide de pommes. C'est comme ça. Avez-vous souvent vu dans un supermarché un bac avec juste une pomme qui reste? Sans doute pas, et vous ne l'auriez sans doute pas achetée - c'est pas votre faute, on fonctionne comme ça (pourquoi? parce qu'ON nous MANIPULE)... 

Chez un maraîcher, par contre, rien à voir. Y a plus de pommes? Bin y en a plus. Bon ok c'est surtout vrai pour les maraîchers bio qui vendent essentiellement leur production: bin oui, c'est justement chez ceux-là qu'il faut aller. C'est là que vous trouverez des produits locaux, de saison et de qualité, ainsi que des variétés plus rares (les fameux "légumes oubliés"). Et surtout, vous pouvez discuter avec des gens qui connaissent leurs produits.

Votre mission


Trouvez un marché bio près de chez vous ou dans un quartier pratique pour vous. Il y en a partout, ça pousse comme des champignons - et les nouveaux marchés sont souvent organisés l'après-midi et le soir. (A propos on est mardi: vous avez testé le nouveau marché de la Place du Luxembourg?) 


Chez le maraîcher

Quand vous avez trouvé votre maraîcher, prenez le temps de tout regarder, de discuter, de demander des conseils pour la préparation des légumes que vous ne connaissez pas bien, etc. Posez toutes les questions qui vous passent par la tête et essayer d'aller vers des trucs que vous ne connaissez pas. Prenez en une petite quantité et essayez de les préparer selon les indications du maraîcher ou de recettes trouvées sur internet. Et si jamais vous n'aimez pas... Bin ça arrive, ce qui compte c'est de prendre un petit risque et d'apprendre des trucs. (Ceci dit, un conseil: donnez toujours une seconde chance à un légume que vous n'aimez pas)

Chez le marchand d'épices


Vous le savez, les herbes et épices c'est vraiment la clef pour cuisiner de bons petits plats.

On en a déjà parlé un peu il y a deux jours; maintenant je vous propose de refaire le même genre de brainstorming que pour les légumes, pour stimuler votre imagination.


Sur base de vos résultats et réflexions, faites-vous une petite liste de ce qui vous manque, de ce que vous aimeriez tester, etc. Il y a généralement des marchands d'épices sur les marchés.

D'autre part, sachez que vous aurez notemment besoin, pour les recettes publiées ces prochains jours, d'un certain nombre de trucs que j'utilise souvent: thym, romarin, origan, laurier, cumin, noix muscade, chili, paprika, curcuma, safran moulu. (Une remarque pour le safran: je n'en utilise généralement qu'une mini pincée, dont j'ai estimé le prix de revient à 20 centimes - sinon, on peut aussi faire sans.)

D'autres trucs que j'utilise beaucoup aussi: sauge, fenouil, anis, grains de moutarde, baies roses, clous de girofle, grains de coriandre, cardamome verte.

Evitez d'acheter trop de mélanges d'épices, souvent ils restent juste dans le placard pendant des années...  Par contre, si vous trouvez du paprika fumé, génial! Prenez-en! Du sel fumé aussi - j'en mets dans tout.

Du reste, comme pour les légumes, un mot d'ordre: tester des trucs que vous ne connaissez pas et familiarisez vous avec en les testant plusieurs fois.



Et maintenant, une recette facile 

 

... à demain!


Retrouvez tous les articles de notre programme grands débutants.




***

Table des matières

Jour 1 - introduction
Jour 2 - les légumes: recette de soupe modulable
Jour 3 - au marché (recette: pommes de terres sautées au romarin)
Jour 4 - faire les courses (recette: le houmous!)
Jour 5 - TOFU, mon ami (recette: tofu brouillé -recette de base)
Jour 6 - Lumineuses légumineuses (recette: gratin de haricot)
Jour 7 - Repli vers la zone de confort: stoemp et comfort food... Prenez soin de vous!
Jour 8 - Burger or not burger? Quelques réflexions sur le mot"substitut"
             (recette: tofuburger superfacile)

Jour 9 - L'Annonciation: comment gérer les questions de votre entourage?
             (recette: la salade de lentilles)
Jour 10 - Feu d'artifice, derniers conseils, et quelques recettes super faciles 
             (avec plein de desserts et une photo de fraises)