Affichage des articles dont le libellé est apéritif. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est apéritif. Afficher tous les articles

jeudi 16 février 2017

Bigilla

À Malte, on l'a bien compris: le bon manger, c'est la vie. Et surtout, les légumineuses, c'est la vie.

Voici une autre recette toute simple et nourrissante; la bigilla se déguste avec des crackers ou simplement du pain, idéal pour l'apéritif ou carrément un pique nique. 

Comme pour les autres recettes, le secret: utiliser de la super bonne huile d'olive.


Pour deux portions
  • 250 g de fèves´
  • Quelques brins de persil et de menthe
  • Plein de bonne huile d'olive
  • 1/2 citron, pressé
  • 1/2 piment rouge haché
  • sel, poivre noir
Préparation
  1. Cuire ou réchauffer les fèves, et les mixer avec tous les autres ingrédients
  2. Rectifier l'assaisonnement 
  3. Servir avec du pain
Les fèves:

Idéalement, prenez une boîte de  foul medammas - on en trouve entre autres chez Freshmed ou dans les épiceries de la Chaussée de Louvain - à défaut, d'autres fèves peuvent éventuellement faire l'affaire - j'ai testé avec les tuinbonen vendus en magasins bio, c'était pas mauvais)


mardi 14 février 2017

Fażola bit-Tewm (haricots avec de l'ail)

Je vous avais promis des légumineuses... Les voilà!

Voici une recette maltaise toute simple: une petite salade de haricots qui sera d'autant meilleure que vous utiliserez des ingrédients bien frais et de qualité.


Fażola bit tewn: ça se prononce comme ça se lit, le  ż maltais est l'équivalent du z français de zèbre. Ça signifie tout simplement : "des haricots avec de l'ail"... Tout est dit. Du coup pour les gens qui n'aiment pas l'ail vous pouvez faire sans mais alors c'est juste des Fażola tout court... alternativement, à la limite, vous pouvez toujours utiliser de l'ail confit ou simplement cuit au four.



Pour deux portions
  • 250g de haricots blancs (cuits)
  • Plein d'huile olive (de la bonne)
  • 1 càc de vinaigre de vin rouge 
  • 1 ou deux gousse d'ail
  • Une poignée de persil haché
  • Sel et poivre

Préparation
  1. Bien rincer et égoutter les haricots 
  2. Mélanger tous les ingrédients
  3. Rectifier l'assaisonnement
Parfait pour un pique-nique, en tapas à l'apéro, ...

vendredi 2 décembre 2016

Tofurama

Je vais faire ça à Noël pour l'apéro. Sur des blinis et tout. La classe.


Au départ, lorsque j'ai fait mon brainstorming "qu'est-ce qui est rose et qui se mange?", ma première idée était d'utiliser des prunes umeboshi pour obtenir un tarama bien rose (même si c'est surtout le tarama industriel qui est rose, mais restons dans le thème!). 

Après une première séance de prototypes, j'ai du constater que finalement avec juste de l'umebosi mon tarama n'était "pas si rose" comme dirait le Capitaine Haddock. Du coup, tout en conservant l'umeboshi, qui donne un petit goût acidulé tout à fait unique, j'ai finalement joué mon jocker: la betterave rouge, what else? En l'occurence, vous pouvez utiliser soit un tout petit bout de betterave cuite, soit juste le jus, soit, pour les plus braves d'entre vous, de la saumure ayant servi à conserver des betteraves rouges crues. 

Je vous ai dit hier qu'il fallait toujour garder la saumure, n'est-ce pas? Et les petits grains de moutarde aussi! Si vous avez réalisé des conserves avec des grains de moutarde dedans récemment (comme par exemple les oignons dont je parlais hier), n'hésitez pas à ajouter deux ou trois cuillères de grains de moutarde dans le tofurama, ça lui donne une texture particulièrement... Vous verrez.

Autre élément très important: l'huile. Eh oui, le tarama, ce n'est pas juste rose, c'est aussi très gras! Et ça c'est cool, parce que le gras, c'est la vie. On peut utiliser de l'huile d'olive, comme pour tout, mais personnellement j'aime bien varier un peu, donc en général lorsque je fais des préparations froides, j'essaye de caser des huiles impropres à la cuisson -et éventuellement riches en omega 3, puisqu'il paraît que c'est important. En plus, c'est l'occasion d'utiliser des produits locaux: Graines de Curieux produit notamment de l'huile de noix et de l'huile de cameline.


Sur une tartine

Pour une petite barquette

  • 200 g de tofu fumé nature
  • 4 à 5 càs d'huile de cameline (alternativement: de l'huile de noix, ou un mélange pour salades)
  • 1 càc de pâte d'umeboshi (ou 4 prunes umeboshi)
  • 1 càc de dulse
  • 1 càc de sargasse (et plus si affinités)
  • le jus d'1/2 citron
  • 2 cm2 d'écorce de citron râpée
  • 1 pincée de sargasse
  • 1 càs d'eau de cuisson de betterave rouge ou de saumure de betterave rouge (ainsi que, éventuellement, deux ou trois càs de grains de moutarde ayant séjourné dans la même saumure)

Préparation
  1. Couper le tofu en gros morceaux et les cuire à la vapeur
  2. Dans un hachoir, mixer ensemble le tofu avec tous les autres ingrédients sauf les grains de moutarde
  3. Ajouter les éventuels grains de moutarde et mélanger
  4. Servir sur des blinis avec un peu de sargasse par dessus

mardi 25 octobre 2016

Flammeküeche

La flammekueche, grand classique de l'art de vivre alsacien, peut se servir en plat principal, mais elle fait aussi fureur à l'apéritif.

Le truc pour se simplifier la vie: utiliser des pains libanais comme base. Cela convient parfaitement - encore mieux que pour les pizze. Au fait, n'hésitez pas à en acheter plusieurs paquets et les congeler.



Pour deux flammekueches
  • Deux pains libanais
  • Deux oignons rouges coupés en fines lamelles
  • Quelques càs de crème végétale (riz, soja... mais choisissez-en une assez épaisse, c'est important)
  • Facultatif: 100 g de tofu fumé prêt à manger (par exemple Taifun)
  • Une bonne poignée de feuilles de roquette
  • Poivre noir du moulin, sel de mer (fumé, c'est encore meilleur)

Préparation
  1. Étaler la crème sur les pain libanais et y diposer les rondelles d'oignon et le tofu coupé en petits dés
  2. Faire cuire au four (150 degrés, environ 5 minutes)
  3. Saler et poivrer, et ajouter la roquette juste avant de servir
  4. Servir sur une planche en bois et découper avec une roulette à pizza
  5. Servir par exemple avec un pinot noir nature

Suggestion

Pour varier, on peut aussi ajouter des lamelles de poireaux et/ou de champignons


* * *

PS - Le tofu prêt à manger, c'est ça: 
Il est plus ferme, plus salé et plus gras que les tofus fumés "nature", et il est souvent déjà assaisonné (amandes sésame, fines herbes, ...)

vendredi 2 septembre 2016

Smoked Tofu and Cucumber Sandwich

Une version un chouia plus sophistiquée du cucumber sandwich. Je le poste en dernier parce que c'était le préféré de la plupart des gens qui ont gouté tous les prototpyes de la semaine - et moi aussi, c'est mon préféré, avec le Tofu and Watercress. :)

Pour info, j'en ai également servi lors d'un cocktail à des omnis, qui en furent ravis. (Comme d'habitude, la consigne: attendre qu'ils aient dit que c'était bon avant de préciser que c'était du tofu).




Pour quatre gros sandwiches (...ou 16 minis, pour l'apéro)
  • 8 tranches de pain
  • 200g de tofu fumé nature
  • 1 filet d'huile d'olive
  • 1 gros filet d'ume su
  • Quelques brins d'aneth
  • 1 petit concombre

Préparation
  1. Idéalement la veille: couper le tofu en petites tranches et le faire cuire à la vapeur quelques minutes; 
  2. Disposer ensuite les tranches dans un récipient avec quelques brins d'aneth et les asperger d'ume su : laisser mariner au frigo - une nuit de préférence
  3. Le jour j: sortir le tofu du frigo, l'arroser d'un filet d'huile d'olive, et laisser reposer
  4. Pendant ce temps, couper les concombres en fines tranches (par exemple avec une mandoline)
  5. Étaler la véganaise sur les tranches de pain
  6. Disposer sur le pain les tranches de tofu, les tranches de concombre et un ou deux brins d'aneth et refermer le sandwich - le couper ou pas, selon les circonstances


mardi 9 août 2016

Oreos de capucines

Un autre petit machin classe et vite fait pour l'apéritif. En partant du principe que désormais vous avez toujours du fromage de cajou sous la main.




Pour 8 oreos:
  • 16 feuilles de capucines de 5 cm de diamètre
  • 8 càc de crème de cajou (pas trop liquide)
Préparation
  1. Formez 8 petits sandwiches en disposant une petite cuillère de fromage de cajou entre deux feuilles de capucines
  2. Servir à l'apéritif avec un verre de Pouilly-fumé ( à moins qu'il vous reste du Maitrank)
Astuce

Si vous avez la chance d'avoir de belles grandes feuilles de capucine, vous pouvez carrément en faire des cannelloni plutôt que des Oreo (toujours au fromage de cajou). On peut même améliorer le fromage avec quelques fines herbes (basilic ou roquette hachées par exemple) - même si, comme on le sait, trotski tue le ski.


lundi 8 août 2016

Beignets de capucines

"Oooh, des fleurs, c'est gentil, fallait pas!" ...***chomp chomp choump**


Eh oui: voici un truc tout simple et épatant pour l'apéritif!

Pour 8 beignets
  • 8 fleurs de capucines
  • 2 càs de farine de froment
  • 2 càs de fécule de maïs
  • 5 cl de bière blonde (la biolégère convient parfaitement)
  • 1 pincée de sel  
  • 2 càs d'huile d'olive

Préparation
  1. Mélanger les deux farines avec une fourchette
  2. Ajouter la bière progressivement tout en remuant comme pour une pâte à crêpes
  3. La pâte ne doit pas être trop liquide
  4. Plonger les fleurs dans la pâte et les faire frire ensuite dans une poele avec l'huile d'olive
  5. Servir aussitôt avec l'apéro - par exemple une bière blonde artisanale ou un vin blanc un peu gras



jeudi 16 juin 2016

Tlayuda con frijoles

Plus que UN an de patience avant la coupe d'Europe de football dis-donc! ...Amsterdames, me voilà! En attendant, on peut déjà regarder la coupe masculine qui a justement lieu en ce moment - évidemment, ça reste juste du football masculin, mais bon, ne boudons pas notre plaisir, ils ont quand même de belles jambes ces petits minets.

Et pour mater des cuisses poilues en buvant des bières sans avoir le ventre vide, rien de tel qu'une bonne platrée de frijoles refritos! C'est un dip épais à base de haricots et d'oignons: un incontournable de la cuisine mexicaine qu'on peut manger comme on veut, à l'apéro avec de la coriandre et des nachos, dans un burrito avec plein de crudités, ou sur une tlayuda -la tlayuda est une sorte de pizza mexicaine. On peut mettre plein de bonnes choses dessus: des légumes, des petits dés de tofu, et bien sûr de la coriandre et du nacho chease.




Pour les Frijoles refritos:
  • 1 tasse de haricots cuits (de préférence noirs ou rouges)
  • 1 jus de citron vert + 1 cm2 d'écorce
  • 1 cm de piment rouge
  • 1 oignon rouge émincé
  • 3 à 4 càs d'huile d'olive
  • paprika fumé
  • sel
 Préparation des frijoles refritos:
  1. Faire chauffer l'huile d'olive dans une grande poele, y faire suer l'oignon à feu moyen
  2. Ajouter ensuite les haricots noirs, le chili et le paprika, laisser mijoter quelques minutes
  3. Transvaser dans un mixeur, ajouter le citron et un peu de sel
  4. Mixer, rectifier l'assaisonnement
 Pour la tlayuda:
  • 1 bol de frijoles refritos
  • 4 piadine ou tortillas de blé ou autres pains tout plats
  • quelques brins de coriandre fraîche
  • 1 bol de queso decadente (alternativement: du wilmerburger rapé, ou encore de la crème de riz épaisse)
  • une poignée de légumes coupés en fines lamelles: oignon rouge, jeunes oignon, avocat, poivron, tomates cerises, ...
Préparation:
  1. Étaler les frijoles sur une piadine, ajouter les légumes et le queso
  2. Placer 3 à 4 minutes au four préchauffé à 180 degrés  
  3. ajouter la coriandre au moment de servir

mercredi 15 juin 2016

Guacamole decadente

Nous avons toutes et tous notre recette personnnelle en matière de guacamole: permettez-moi de vous présenter la mienne.

Je ne mets pas d'ail, j'ai horeur de l'ail cru, parce que ça me donne une haleine de zombie qui me hante pendant des jours après que j'en ai mangé. Pour la même raison je ne mets pas non plus d'oignons. Parfois je mets des des tomates, mais en général non.



Pour deux portions
  • 1 avocat bien mûr
  • 1/2 jus de citron
  • 1 càs jus d'orange
  • 1 cm2 écorce d'orange
  • 1 cm de piment rouge
  • 1 càc de cumin moulu
  • 1 càc de coriandre moulue
  • 1 pincée de sel
  • 1 petite poignée de coriandre fraîche, ciselée
  • (facultatif: 1 petite tomate coupées en petits dés ou un petit verre d'eau si on désire une consistance moins épaisse)
Préparation
  1. Écraser la chair de l'avocat à la fourchette 
  2. Ajouter tous les autres ingrédients et mélanger
  3. Servir aussitôt, ça brunit extrêmement vite

lundi 13 juin 2016

Queso decadente

Les Belges jouent ce soir dites donc! C'est à dire, je parle de l'équipe nationale de football masculin, mais en fait  moi aussi je me ferais bien une partie de pétanque là, tout en prenant l'apéro. Et en mangeant des Nachos avec une sauce complètement décadente - nomnomnom).




Sauce fromage pour aller avec des nachos
  • 400g de tofu soyeux
  • 4 càs d'huile de coco
  • 3 gousses d'ail écrasées
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1 càs de curcuma
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de liquid smoke (facultatif - et alternativement vous pouvez aussi utiliser de l'ail fumé, du sel fumé ou du paprika fumé si vous en avez)
  • 1 pincée de piment ou 0.4 cm de piment frais
  • 15 cl de bière
  • 80 g de poudre de tapioca

Préparation
  1. Faire chauffer l'huile à feu doux
  2. Y ajouter les gousses d'ail et les laisser cuire quelques minutes
  3. Ajouter le tofu et les condiments, mélanger
  4. Ajouter le tapioca, mélanger et laisser épaissir, tout en ajoutant la bière progressivement
  5. Oter du feu et mixer

Servir avec de la coriandre fraîche.






vendredi 15 avril 2016

Mangues marinées à l'ail des ours

Je me suis mise au kefir dites donc. L'autre jour j'en ai fait avec des mangues séchées et ... Normalement il faut juste jeter les fruits mais j'avais pas le cœur de jeter les mangues, j'ai vraiment juste horreur de jeter. 

L'intérêt de récupérer une mangue ayant servi à faire un kefir c'est que tout le sucre de la mangue a été mangé par les grains de kefir: on a donc un machin avec une saveur presque neutre (il reste un arôme de mangue, mais sans le sucre) et une texture particulièrement intéressante, bref un truc qui ne demande qu'à se faire mariner.

Évidemment, on peut juste réhydrater les lamelles de mangue séchées une nuit dans une grande quantité d'eau et obtenir un résultat raisonnablement comparable.



Pour deux portions
  • Quatre lamelles de mangues déshydratées réhydratées
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 1 càc de vinaigre de cidre
  • 3 feuilles d'ail des ours ciselées
  • 1 chouia de poivre noir et 1 pincée de sel, idéalement du sel marin fumé

  • Facultatif: 1 càc d'algues en paillettes (nori ou sargasse)

Préparation
  1. Mélanger l'huile, le vinaigre, l'ail des ours et éventuellement les algues
  2. tous les ingrédients de la marinade et y incorporer délicatement les mangues
  3. Laisser mariner quelques heures
  4. Dresser sur une assiette classe, saler et poivrer avant de servir

mercredi 13 avril 2016

Salade de champignons crus à l'ail des ours


Quand on a la chance de trouver de beaux agarics bien fermes et bien frais, rien de tel qu'une bonne salade de champignons crus. Choisissez-les bio (les conventionnels cheap sont pleins d'eau), jeunes et en parfait état (la taille n'a pas d'importance, comme chacune le sait).

Si vous n'avez pas d'ail des ours sous la main, utilisez simplement du persil ou du basilic.


Pour 4 portions
  • 250 gr d'agarics (champignons de Paris),
  • 1/2 citron pressé
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 4 à 5 feuilles d'ail des ours, ciselées
  • sel et poivre

Préparation
  1. Nettoyer les champignons (les essuyer délicatement avec un chiffon en coton, couper le bout du pied)
  2. Les couper verticalement en deux
  3. Les placer dans un saladier avec le jus de citron ou vinaigre, mélanger et couvrir
  4. Laisser agir une heure ou deux à température ambiante: le jus de citron va ramollir les champignons
  5. Préparer une sauce en mélangeant l'huile, l'ail des ours, et un peu de sel et de poivre du moulin
  6. Verser cette sauce sur les champignons
  7. Servir comme accompagnement, voire à l'apéritif, comme des olives


lundi 11 avril 2016

Pain à l'ail des ours

Pour le coup, je n'ai rien inventé du tout, mais allez savoir pourquoi, quand je fais une petite fête et que je sors les pains à l'ail, c'est un débordement de joie collective et incrédule: "mais c'est superboooon!?" ... Bin oui, c'est des pains à l'ail quoi. 

Bref, ça en jette, c'est vraiment pas cher, et en plus c'est un bon moyen de finir une baguette de la veille.



Ingrédients (comptez deux à trois tranches de baguette par personne)
  • Une baguette ou un pain étroit genre ciabatta
  • Quelques cuillères à soupe d'huile d'olive
  • Une bonne pincée de sel (genre sel marin fumé)
  • 5 ou 6 feuilles d'ail des ours, ciselées
Préparation
  1. Couper le pain en tranches épaisses (10 à 12 mm) - si la baguette est fine, la couper en biais
  2. Verser l'huile dans une soucoupe, y ajouter le sel
  3. Tremper les tranches de pain (sur une face) dans l'huile
  4. Les placer 2-3 minutes au four à 180 degrés ; si vous êtes en train de faire la fête, attention n'oubliez pas de les enlever à temps - c'est la partie la plus difficile!
  5. Ajouter l'ail des ours dessus juste après
Alternativement, on peut faire toaster les tranches de pain nature et les badigeonner après avec un gros pinceau (...soyez généreux et désintéressés). (Obligatoire pour les privilégié-e-s qui possèdent un grille pain - et coupez des tranches assez fines pour qu'elles rentrent dedans).

Pour du pain à l'ail normal, ajouter une gousse d'ail pressée mélangée à l'huile; si vous n'aimez pas d tout l'ail, vous pouvez utiliser juste de l'origan.

lundi 7 mars 2016

BMR (...bloody mary revisité)

Vous le savez toutes, demain c'est la journée internationale des droits des femmes!

Par marquer cette occasion, je vous propose de faire un truc de gonzesses: un cocktail bien sûr.

...Une fois n'est pas coutume: n'oublions pas les hommes! Après tout, nous avons toutes dans notre entourage des types super qui peuvent nous donner de précieux conseils sur comment mener nos luttes. Ecoutons-les attentivement et, pour les remercier, offrons-leur un petit B.M.R: dans cette version revisitée du bloody mary, on va ajouter un peu de marmite pour corser le truc (bon, en fait ça fait aussi des petits morceaux gluants qui flotouillent, il faut le savoir).


4 cl de vodka
10cl de jus de tomate
1 petit bout de piment
1/2 càc de marmite délayée dans un petit peu d'eau (facultatif)
Des glaçons

...Tout le monde dans le shaker!

vendredi 26 février 2016

Limoncello au citron bergamote

Aujourd'hui je n'ai rien inventé, juste testé une recette ultra culte, et j'avais envie de partager ça avec vous:  j'ai fait du limoncello!!!! Oah, le bonheur à l'état citron.

Évidemment c'est une recette qui demande beaucoup de temps mais pas beaucoup d'ingrédients... Ingrédients à choisir avec grand soin quand même.

J'ai cherché de l'alcool pour fruits à 40%, comme celui que j'achetais dans les magasins Cactus et que j'utilisais pour mes mirabelles à l’époque où j'habitais en Lorraine, mais je n'en ai pas trouvé à Bruxelles. J'ai donc utilisé l'alcool que j'ai trouvé, à 96% (on en vend chez Colruyt. La caissière était quadrilingue et fort sympathique m'a dit "ahaaaah vous allez faire une goutte maison!")... Finalement, ce n'est pas plus mal d'utiliser un truc plus fort puisque d'après Wikipédia (je sais, je suis un puits de science, j'ai beaucoup lu), utiliser de l'alcool à 96% permet de mieux extraire l'essence présente dans le zeste. Évidemment, après, il faudra ajouter de l'EAU si vous voulez boire ce truc sans détruire tous vos neurones d'un coup. 


Pour deux petites bouteilles
  • 400ml alcool à 96%
  • 600ml d'eau
  • 5 à 6 beaux citrons bergamote bio avec une belle peau bien jaune
  • 300g de sucre de canne
Préparation
  1. bien nettoyer les citrons et les essuyer
  2. peler les citrons en séparant bien le blanc du jaune (rappelez-vous, vous faisiez ça quand vous étiez encore ovo-lacto)
  3. bref il faut juste le jaune, essayez de prendre le moins de blanc possible 
  4. placer les épluchures dans un bocal, recouvrir avec l'alcool, fermer le bocal et laisser macérer tranquillement pendant 10 jours
  5. les citrons pelés peuvent être conservés au frigo deux trois jours, dans un sac en plastique pour qu'ils ne sèchent pas trop
  6. après dix jours, faire fondre le sucre dans l'eau
  7. ouvrir le bocal et filtrer l'alcool au citron - normalement il est bien jaune
  8. jeter les peaux
  9. mélanger l'alcool avec l'eau sucrée et mettre en bouteille
  10. conserver dans le congèl' (normalement ça ne va pas se solidifier, y a assez d'alcool)
  11. le truc de pro qui en jette à mort c'est de conserver aussi les verres dans le congel avec les bouteilles
 





mardi 23 février 2016

Fiskbullar (utan fisk)

Toutes les autres recettes de cette semaine seront des grands classiques revisités (ou même pas revisités en fait), mais celle-ci est quand même une création originale. 

Ça faisait un moment que je pensais faire des boulettes un peu nordiques à base d'avoine. Si vous vous demandez ce qu'il y a de nordique dans cette recette, voici: pour la concevoir, j'ai pensé très fort à la Suède. Et aussi un peu à Asterix et les Normands.
 
A part ça, le résultat est plutôt néerlandais en fait: le truc, c'est que l'ingrédient clef est une algue que j'ai achatée aux Pays-Bas et que je n'ai pas trouvée ailleurs. Il s'agit de zeeuws bessenwier (Sargassum muticum pour les intimes latinistes - sargasse en français)... Pour celles-ceux que ça intéresse on en vend en ligne, par exemple ici. On peut faire sans ou utiliser d'autres algues ou herbes - mais le goût de la sargasse est vraiment spécial, ça vaut la peine d'essayer si vous avez l'occasion de vous en procurer.



En plus, au moment de faire la photo, j'ai pas pu remettre la main sur mes petits drapeaux suédois, alors j'ai pris un drapeau néerlandais.


Pour 20 boulettes
  • 200g de tofu fumé
  • 150g de flocons d'avoine
  • 1 gros oignon
  • 15 cl d'huile olive (voire plus, pour les Normands qui ignorent la peur)
  • 1 càc de vinaigre de cidre
  • 5 cm2 d'écorce de citron
  • Un filet de jus de citron (genre, 1/2 citron)
  • 2 càs de Zeeuws Bessenwier (à défaut, votre herbe ou algue favorite)
  • 1 càc de sel fumé (ou de sel marin normal)

Préparation
  1. Mixer le tofu et l'oignon (épluché)
  2. Mélanger tous les ingrédients dans un grand bol
  3. Passer un bref coup de mixeur plongeur si la pâte n'est pas assez homogène
  4. Faire refroidir la pâte au frigo quelques heures
  5. Façonner des boulettes de 4 à 5 cm de diamètre (les mains mouillées, ça va tout seul)
  6. Faire cuire au four, 20 minutes, à 180 degrés
  7. Servir avec une sauce à la crème comme dans Astérix et les Normands, (crème d'avoine de préférence) et une bière servie dans le crâne de votre ennemi.

mardi 12 janvier 2016

Eekhorntjesbrood Bitterballen

Les bitterballen, ce sont des p'tites boulettes-croquettes qu'on se grignotte en prenant une bière. Un art de vivre quoi.

La semaine dernière, j'ai essayé d'en faire avec des cèpes, parce que c'est bon les cèpes, mais aussi parce que Eekhorntjesbrood est quand même un des mots les plus mignons de la langue néerlandaise  (littéralement: le pain des petits écureuils) ...Alors pourquoi se priver!


Vous avez vu j'ai trouvé un drapeau néerlandais


Pour une dizaine de ballen
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 1/2 tasse de protéines de soja texturé 
  • 1 tasse de bouillon de légumes
  • 1 tasse de fécule de maïs spéciale roux (à défaut: farine normale ou fécule de maïs)
  • 15 cl de vin blanc
  • 1 mini poignée de cèpes séchés en morceaux
  • 1/2 tasse de chapelure
Préparation
  1. Couper les morceaux de cèpes en petits morceaux et les faire tremper dans le bouillon, avec les protéines de soja; laisser tremper une petite demi heure
  2. Et maintenant on va se faire un petit roux, c'est toujours sympa
  3. Faire chauffer l'huile à feu modéré dans un poelon
  4. Verser la farine dans le poelon en touillant bien avec une cuillère en bois
  5. Y verser un peu du bouillon (sans morceaux), touiller une minute
  6. Y verser le vin blanc petit à petit tout en touillant
  7. Enfin, verser tout le bouillon (avec les morceaux) tout en continuant à touiller, et retirer du feu.
  8. Ça doit devenir super épais.
  9. Laisser refroidir.
  10. Quand la sauce est bien dure et froide, on peut façonner les boulettes: avec les mains mouillées c'est le plus simple (prévoir une assiette creuse avec de l'eau dedans); disposer les boulettes sur un plateau afin de les pouvoir les remettre au frigo une bonne demi heure histoire qu'elles soient plus faciles à manipuler.
  11. Rouler les boulettes dans la chapelure
  12. A ce stade, on peut soit les cuire (dans une poele avec plein d'huile), soit les congeler pour plus tard...

Servir avec

Une bière. Suivez, un peu.

vendredi 11 décembre 2015

Boudin au speculoos

...  Chargé en speculoos et en écorce d'agrumes, épicé comme un vin chaud scandaleux d'une after au marché de Noël de Libramont, voici le clou du pestacle: un boudin de Noël, bien sûr!


Pour 3 à 4 portions
  • 50g de speculoos
  • 1 tranche de pain de seigle (roggebrood)
  • 3 cm carrés de peau de mandarine, râpée ou coupée très finement
  • 1 oignon rouge finement haché
  • 5 cl de lait de soja
  • Une petite tasse de bouillon tiède
  • 2 à 3 càs d'huile de coco
  • 40 g de gluten
  • 40g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de marjolaine
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
  • 1 pincée de cannelle
Pour la cuisson:
  • 8 -9 de girofle
  • Un morceau de macis
  • 2 feuilles de laurier
  • Prévoir un torchon à confiture
Préparation:
  1. Émietter le speculoos dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
  2. Ajouter le pain de seigle émietté et l'oignon haché, mélanger
  3. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
  4. Verser ce bouillon gras dans le grand bol.
  5. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
  6. Verser ce mélange en pluie sur le reste, tout en mélangeant; on obtient une sorte de pâte à seitan un peu molle
  7. placer cette pâte en ligne sur un toron à confiture
  8. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Bien bien serrer
  9. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec une cuillère à soupe de clous de girofle et le laurier
  10. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
  11. Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon
Regardez comme il est beau: c'est parce que j'ai bien serré mon torchon.

jeudi 10 décembre 2015

Boudin au chou, pommes et raisin

Les raisins de corinthe, on aime ou on aime pas, c'est sûr. En tout cas, dans le boudin, c'est un classique.

Attention toutefois de ne pas en mettre trop et de choisir de très petits raisins (en principe les raisins de Corinthe sont assez petits): pour avoir un beau boudin qui tient bien il ne faut pas de gros morceaux - des noisettes, par exemple, ou des rondelles de poireau, c'est un poil trop gros. (...Qui veut goûter ma fricassée rustique aux noisettes et poireaux?)


Pour 3 à 4 portions
  • 2 tranches de pain
  • 1/4 de chou de Savoie (un petit... en volume ça donne envirron 2/3 à 3/4 de tasse de chou haché)
  • 1 petite pomme 
  • 2 càs de raisins de Corinthe, réhydratés dans du cognac ou du pêkê - voire de la bière
  • 1 oignon
  • 5 cl de lait de soja
  • une tasse de bouillon
  • 2 à 3 càs d'huile de coco
  • 40 g de gluten
  • 40g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de marjolaine
  • 1 grosse pincée de cannelle
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
Pour la cuisson:
  • 7 à 8 clous de girofle
  • 2 feuilles de laurier
  • sel
  • prévoir un torchon à confiture

Préparation:
  1. Émietter le pain dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
  2. Hacher l'oignon finement, le mélanger avec le pain
  3. Y ajouter le chou finement haché
  4. Couper la pomme en mini cubes (environ 4,2 mm de côté) et la mélanger directement avec le reste
  5. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
  6. Verser le bouillon gras dans le bol, tout en mélangeant.
  7. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
  8. Verser ce mélange en pluie dans le bol, tout en mélangeant bien, pour obtenir une pâte molle
  9. Placer cette pâte en ligne sur un toron à confiture
  10. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Enrouler le torchon et bien serrer
  11. Le faire le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec une cuillère à soupe de clous de girofle et le laurier
  12. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
  13. Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon

...Servir froid avec une bière à l'apéritif, ou chaud avec de la compote!




mercredi 9 décembre 2015

Boudin vert

Oh miam du kale!!! ... Celui-ci est mon préféré!



Pour 3 ou 4 portions:
  • 6 ou 7 feuilles de kale
  • 2 tranches de pain
  • 1 oignon
  • 5 cl de lait de soja
  • Une demi tasse de bouillon
  • 2 à 3 càs d'huile de coco
  • 40 g de gluten en poudre
  • 40 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de marjolaine
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
Pour la cuisson:
  • 2 ou 3 clous de girofle
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 morceau de macis
  • prévoir un torchon à confiture

Préparation:
  1. Émietter le pain dans un grand bol, y ajouter les herbes et épices, verser le lait de soja par dessus
  2. Hacher très finement l'oignon et le kale (utiliser un hachoir, idéalement)
  3. Mélanger les légumes hachés avec le pain dans le bol
  4. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
  5. Verser le bouillon dans le grand bol, tout en mélangeant
  6. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
  7. Verser ce mélange dans le bol, en pluie, tout en mélangeant - on obtient toujours une sorte de pâte à seitan un peu moll; si c'est liquide, ajouter un peu de farine
  8. Placer la pâte en ligne sur un torchon à confiture (un ligne de 3 à 4 cm de large, ne pas étaler, si possible)
  9. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Bien serrer le boudin. Former un O avec le pouce et le majeur pour le passer en serrant sur le boudin (afin de l'uniformiser) (qu'est ce que vous alliez imaginer)
  10. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec 2 ou 3 clous de girofle, le bout de macis et le laurier
  11. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
  12.  Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon
En images:
3. on mélange le pain mouillé et les légumes hachés

7. On ajoute le mélange farine/gluten: on obtient une pâte à seitan

8. On fait une belle ligne bien propre

Et on serre.

...après cuisson et démoulage: et voilà le travail!