Affichage des articles dont le libellé est burger. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est burger. Afficher tous les articles

vendredi 27 novembre 2020

Le Limbourgeois

Connaissez-vous Limbourg? Perchée sur une petite colline, cette charmante ville de 6000 habitants fut jadis une place forte imprenable et la capitale de l'ancien Duché de Limbourg - auquel elle donnait son nom. 

Question pour un champion: Limbourg est-elle actuellement située dans le Limbourg néerlandais ou dans le Limbourg belge ? Fun fact: aucun des deux! Limbourg est actuellement située en province de Liège (C'est difficile à imaginer mais il faut juste savoir que les frontières étaient complètement morcelées au temps de la Principauté de Liège).

La vieille ville est remarquablement bien préservée, et figure sur la liste des plus beaux villages de Belgique. De plus, elle se situe dans une des régions les plus mignonnes de la province, à deux pas du Pays de Herve, connu pour ses paysages féériques et pour son terroir exceptionnel. 

Oh et les Hautes Fagnes ne sont pas loin non plus. Bon qu'est-ce que vous attendez pour réserver vos vacances à Limbourg? Vous devriez déjà être en route.  


Pour 6 portions:

  • 1 Val Dieu blonde
  • 60g de protéines de soja texturé
  • 50 g de flocons d'avoine
  • 5 champignons
  • 1 petite pomme
  • 1 petit chicon coupé en fines rondelles
  • 2 càs de graines de lin
  • 1 càs de raisins de Corinthe
  • Huile neutre
  • Ail et oignon en poudre, sel marin, poivre noir

Préparation

  1. Faire tremper les raisins dans 5 cl de bière
  2. Faire chauffer 10 cl de bière dans un poelon et y réhydrater les protéines de soja
  3. Couper les champignons en morceaux et la pomme en petits cubes
  4. Couper le chicon en fines rondelles
  5. Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer une petite heure
  6. Si le mélange est trop mou, ajouter de l'avoine, s'il est trop sec, ajouter un peu de bière; gouter et rectifier l'assaisonnement
  7. Façonner et cuire les patties
  8. Servir le bourgeois badigeonné avec du sirop de liege et/ou du hervegan pour les puristes.

Le Middelbourgeois

QUI n'a jamais pique-niqué sur la plage du Zoute, le cul sur le sable entre le frigobox et le bac de carapils, et rêvé d'aventure en contemplant au loin Cadzand et les tours de Vilssingen, et songé: "Au fond j'aurais pu aller en Zélande, c'est pas si loin..."? 

...Effectivement ce n'est pas loin du tout, Vlissingen et Middelburg sont à quelques heures à peine de la gare de Bruges. (...Quelques heures de VELO, bien entendu - et sur les plus chouettes pistes de l'Univers!) Pour fêter ça nous allons mettre à l'honneur la sympathique et provinciale Middelbourg, chef-lieu de la Zélande - et donc capitale de la Mignonnitude Ultime. 

Ce sympathique Bourgeois a été conçu en pensant très fort à la Mer du Nord et à Middelbourg, aux jolies petites fermes, aux étals couverts de confitures artisanales, et à tous les bons trucs qui poussent dans la Mer et qui sentent si bon. 


Pour 4 portions:

  • 250 g de flageolets ou de haricots jaunes (cuits)
  • 1 oignon blanc haché
  • 1 poignée de mousse d'Irlande - ou toute autre algue au parfum très iodé (laissez tomber le nori et la dulse)
  • 30 g d'huile neutre (par exemple de l'huile de tournesol désodorisée)
  • 2 à 3 càs de graines de lin
  • poivre noir et sel marin - éventuellement fumé ou aromatisé aux algues

Préparation

  1. Réhydrater les algues dans de l'eau chaude et les hacher
  2. Ecraser les haricots y ajouter tous les ingrédients
  3. Laisser reposer uen petite heure avant de façonner les bourgeois et de les cuire
  4. Servir sur une tranche de pain rustique avec de fines rondelles d'oinon cru, un filet de jus de citron, et de la véganaise additionnée d'une petite pointe de moutarde. 



mercredi 25 novembre 2020

L'Edinbourgeois

Je ne sais pas vous mais je sais depuis des mois où j'ai envie de partir après l'épidémie!!!!! 

Bref, voici un bon vieux burger parfum haggis - avec une sauce au whisky en option. 

Gherkins indispensables.


Pour 4 portions

  • 150g de flocons d'avoine
  • 50 g de lentilles brunes
  • 20 g d'huile de tournesol désodorisée (ou coco)
  • 1/2 rutabaga de taille moyenne
  • 10 cl de bouillon gras
  • 1 oignon
  • 2 càs graines de lin
  • 1 à 2 càs de grains de poivre
  • 1 bonne pincée de sel
  • sauge séchée, poivre noir, moutarde, piment, sumac
  • Pour la sauce: veganaise, whisky cheap, 2 càs de gelée de coing ou de pomme, 2 càs de vinaigre de xeres, 1 càs de moutarde, sel fumé ou fumée liquide, lait de soja

Préparation

  1. Couper le rutabaga en gros cubes, le cuire à la vapeur, et le mixer avec les grains de poivre
  2. Cuire les lentilles 15 à 20 minutes dans le bouillon gras
  3. Hacher l'oignon
  4. Mélanger le rutabaga, l'avoine, les lentilles cuites, et tout le reste, rectifier l'assaisonnement et la consistance (ajouter des graines de lin si nécessaire), et laisser reposer au moins une petite heure
  5. former les patties avec un cercle à dresser et les cuire dans de l'huile de tournesol
  6. Pour la sauce: mélanger la gelée et la moutarde dans un petit bol; ajouter le whisky tout en mélangeant, le vinaigre, la fumée liquide et, progressivement, l'huile et le lait de soja - ça doit former une émulsion


lundi 23 novembre 2020

Le Mariembourgeois

Une recette qui évidemment met en valeur la star de Mariembourg: la bière des Fagnes... J'étais si motivée que j'en ai mis dans le patty et dans le pain - c'était excellent. 

Cependant, il faut avouer que non seulement faire des petits pains prend un tout petit peu plus que 5 minutes -beaucoup prétendent le contraire mais c'est un mensonge - mais en plus, je trouve que les pains artisanaux, qui sont très denses et riches, conviennent souvent moins bien à la confection de burgers que les pains industriels mous et pleins d'air, car les patties artisanaux eux-mêmes sont déjà riches et épais. C'est tragique si on veut mais bon ce n'est que mon avis. 

Bref, le pain sur la photo est le premier et le dernier pain artisanal de la semaine.


Pour 6 portions:

  • 100 g de protéines de soja texturées, 
  • 50 g de flocons d'avoine, 
  • 15 cl de bière des fagnes, 
  • 2 à 3 càs de graines de lin, 
  • 2 càs d'huile de tournesol, 
  • 1 échalote (facultatif)
  • 1 càs de chicorée instantanée, 
  • ail en poudre et oignon en flocons; sel et poivre

  • Garnituress: veganaise, rondelles d'oignon braisées
  • Accompagnement: salade de chicon aux noix, pommes, vinaigrette à case d'huile de noix, 1 chouia de vinaigre de cidre et gelée de coing

Préparation
  1. Faire chauffer légèrement la bière et y faire réhydrater les pst une bonne vingtaine de minutes
  2. Une fois réhydratées, mélanger les pst avec tous les autres ingrédients  - si c'est trop mou ajouter un chouia de flocons d'avoine ou de graines de lin
  3. Laisser reposer la pâte avant de former des patties avec un cercle à dresser et de les cuire à la poele





vendredi 11 août 2017

Wiliborsus Simplex

Il est beau comme un champion
Il a gagné la Foire de Libramont
Vive le minisse président wallon.

Après le René Collin, voici un autre burger bien wallon: Le Willy Borsus! pour soutenir nos agriculteurs, il est essentiellement réalisé avec des produits locaux. J'ai juste utilisé du millet importé de Hongrie, mais les purisses pourront le remplacer par de l'avoine ou du maïs par exemple.


Ah oui, et il est rouge, oups.

Pour 15 petits burgers
  • 489g de betterave rouge
  • 1 gros oignon
  • 257g de flocons de millet
  • 12 feuilles de sauge + 15 pour faire joli
  • 6 càs de graines de chia (..qui est une variété de sauge, eh oui)
  • 1 càs de graines de moutarde
  • 1 càc de graines de nigelle (facultatif)
  • 1 càc de piment
  • 2 càs d'huile de tournesol ou d'olive
  • 1 càs de vinaigre de cidre
  • sel marin
Préparation
  1. mixer les betteraves rouges avec 12 feuilles de sauge
  2. hacher l'oignon
  3. mélanger le coulis de betterave avec l'oignon haché, le millet, les graines, le piment, du sel, l'huile et le vinaigre
  4. laisser reposer la pâte plusieurs heures, idéalement toute la nuit
  5. après une nuit, goûter et rectifier l'assaisonnement (ajouter du piment de l'huile, et surtout autant de sel que nécessaire)
  6. Pour former les galettes, procéder comme pour des boulettes: mouillez-vous les mains et façonnez des petites boulettes. Attation la pâte est fort molle.
  7. En placer quelques unes dans une poele avec un filet d'huile d'olive, chauffée à feu moyen;
  8. Applatir chaque boule de pâte et placer une feuille de sauge sur chacune pour faire joli
  9. Attention: ne pas trop serrer les burgers dans la poele, sinon c'est pénible pour les retourner. Il vaut mieux les cuire en plusieurs fois.
  10. Diminuer le feu pour laisser cuire lentement  - envirron 5 minutes de chaque côté
  11. Servir sur du pain avec plein de salade - feuilles de moutarde, roquette, etc, et un peu de véganaise.
Remarque

La pâte est très souple et donc plus diffilcile à manipuler que d'autres pâtes à burger: c'est à cause des graines de chia et de moutarde (par contre, une fois cuit, ça colle bien). L'intérêt c'est qu'on aura un burger très onctueux et léger - à l'image du gouvernement wallon. Bref, c'est idéal pour manger dans un petit pain.


Moralité : sauvez un cochon,
Mangez un ministre!

mercredi 22 mars 2017

Le René Collin

Comme on est en plein dans la campagne 40 jours sans viande, l'autre jour je me suis fait un bon petit burger super local et j'ai décidé de la baptiser René Collin, en hommage à notre cher ministre de l'agricultre.


Je me suis dit que je publierais bien cette recette le 22 mars, pour la journée mondiale de l'eau (et l'anniversaire de mon neveu): l'occasion de rappeler ce que "consommer local" et "moins de viande" signifient en terme de consommation d'eau.

Bref, on a lu pas mal d'inepties ces dernieres semaines, donc rappelons juste une chose: quand on parle de l'empreinte "eau" de la production de viande, il ne s'agit pas juste de l'eau bue par les vaches, mais aussi, entre autres, de l'eau nécessaire à la production de fourrage mangé par la vache. Et ça ça peut déjà faire mal... A fortiori quand le fourrage n'est pas produit ici. (Et rappelons que non, à 11 millions sur 30.000 km carrés on ne peut pas se nourrir tous les jours avec de la vache qui mange simplement de l'herbe)

Autrement dit, non seulement la production de viande nécessite des tonnes d'eau (littéralement), mais en plus, ce n'est même pas "notre" eau (... et le problème c'est qu'il n'y en a pas partout autant qu'ici...) Mais ceci n'est encore qu'une toute petite partie du problème... Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille cette page. Ou encore cet article.

Et maintenant, un petit burger super local pour soutenir nos agriculteurs maraîchers (et faire plaisir à mon neveu).

Pour 6 à 8 petits burgers
  • 150 à 200 g de flocons d'avoine
  • 40 g de graines de lin
  • 15 cl de chouffe
  • 1 gros poireau
  • 1 oignon
  • 1 pomme (topaz ou elstar, par exemple)
  • 1 petite pomme de terre cuite (ou un reste de purée)
  • 2 càs de moutarde a l'ancienne
  • thym, sauge du jardin
  • 4 cas d'huile de tournesol ou d'olive
  • 3 ou 4 cas de vinaigre de cidre
  • sel, piment

Préparation
  1. couper le poireau en fines rondelles, l'oignon et la pomme en mini cubes
  2. réduire la pomme de terre en purée
  3. mélanger avoine, poireau, moutarde, purée, lin, en ajoutant la bière petit à petit, et assaisonner avec les autres ingrédients; bien mélanger
  4. la préparation doit ressembler à une pâte à biscuits - souple, un peu mouillé mais pas trop
    (si c'est trop ou pas assez ferme, on peut toujours rectifier en rajoutant un peu d'eau ou au contraire un peu d'avoine)
  5. laisser reposer plusieurs heures au frais (impératif pour que l'avoine et le lin s'imbibent!)
  6. façonner des burgers (avec un cercle à dresser et les faire cuire à la poele, dans un peu d'huile
...Servir sur un petit pain avec plein de salade et votre sauce préférée (pourquoi pas une végannaise du commerce: elles ne contiennent pas beaucoup moins de lait et d'oeufs que la mayo des friteries...). On peut aussi remplacer le pain par une feuille de chou (...le chouburger sera LA tendance de 2018, je vous le dis!)


dimanche 8 janvier 2017

Tofuburger superfacile

L'autre jour, quand on a parlé des courses, on a mentionné les burgers végétaux. En avez-vous acheté? Vous les avez goûtés? J'espère que vous en avez trouvé qui vous plaisent, c'est parfois pratique d'en avoir dans le frigo ou le congélo quand on a pas trop le temps de cuisiner.

Quand on a le temps, par contre, c'est vraiment mieux de les faire soi-même. Comme ça on sait exactement ce qu'il y a dedans (et c'est important de garder un peu le contrôle de ce qu'on mange plutôt que de manger des trucs industriels)... Et en plus on peut varier les saveurs à l'infini!
Vous trouverez plus bas une recette de base à base de tofu et de flocons d'avoine: deux trucs pas chers, riches en protéines, et faciles à trouver! Eh oui: locale, très polyvalente et riche en protéines, l'avoine est l'aliment miracle de demain - je vous promets qu'elle va devenir super à la mode dans les cinq prochaines années. Oat is the new kale!


"un faux burger"???


Avant la recette, juste deux mots sur l'expression "substitut de viande" qu'on entend souvent qualifier les burgers végétaux... Aïe aïe aïe... Je pourrais écrire une encyclopédie sur le sujet, mais je vais essayer de faire court: ça craint. 

Les burgers végétaux ne sont pas des "substitut de viande", les falafels ne sont pas des "substituts de viande, le tofu n'est pas un "substitut de viande", rien de ce que vous mangez n'est un substitut de viande. Vous mangez des légumes, des graines, des légumineuses, etc., et ce sont des aliments naturels et légitimes. Ne laissez personne vous dire que vous mangez de la "fausse viande", des "faux burgers" ou des "fausses saucisses": vous mangez de vrais aliments, punt aan de lijn

En devenant végétarien vous avez pris le contrôle de votre alimentation et savez exactement ce que vous mangez, peu de carnistes peuvent en dire autant.: ne les laissez pas vous intimider et vous imposer leur vision du monde selon laquelle manger des animaux est la norme.

Vous savez de quoi se composent vos burgers végétaux, or qui sait quelles trucs atroces se cachent exactement dans un "vrai" burger carné? Des viscères, des bouts de poils et d'os, des trucs que personne ne mangerait s'ils n'étaient réduits en bouille: si c'est ça, un "vrai" burger... Vous n'avez décidément pas de leçon de vocabulaire à recevoir!

Du sang, du cerveau, de la rate et des boyaux

Les végétariens se voient souvent accuser d'"imiter la viande" quand ielles mangent des burgers végétaux, voire des saucisses ou des boulettes. Alors. Non. Nononononononon, pas d'accord.

Est ce qu'une petite boule, ou un cylindre tout plat, ça ressemble à une vache?... Pour fabriquer des boulettes/burgers/nuggets carnés, les morceaux d'animaux sont broyés afin d'obtenir une pâte que l'on façonne en formes neutres. Dans quel but? ... D'une part, on l'a dit, pour leur faire manger des morceaux répugnants, mais aussi... pour ne pas reconnaître l'animal, pour ne pas voir que l'on mange un animal... pour que ce soit plus facile d'arriver à manger des animaux. Ça vaut pour les enfants (pensez aux fish sticks plus facile à manger qu'un poisson entier avec les yeux)... mais en réalité ça vaut pour les adultes aussi.

Autrement dit: ce ne sont pas les végétariens qui donnent une forme de viande à leur nourriture; c'est tout le contraire: ce sont les non végés qui transforment la leur pour ne pas voir qu'ils mangent des animaux.


Update: ok, il existe des "scampis" végé en farine de tapioca, concédons qu'il s'agit bien d'une imitation de viande... Mais c'est bien la seule chose! :D (c'est pas bon d'ailleurs ce truc si vous voulez mon avis)

Tofu burger: recette simplissime et modulable

Ingrédients pour 4 à 6 burgers
  • 200 à 250 g de tofu nature
  • 80g de flocons d'avoine (fins, si vous avez le choix)
  • 1 oignon (alternativement: échalotes, poireau, voire un légume racine si vous avez envie de tester - mais un oignon c'est mieux!)
  • 2 càs de moutarde
  • 2 càs d'Huile d'olive
  • 2 càs de Sauce soja ou de vinaigre balsamique
  • Aromates: thym, cumin, chili, et éventuellement romarin, marjolaine et/ou sauge (... et puis tout ce que vous voulez!)
 
Préparation
  1. Mixer le tofu avec 1 càs de sauce soja et 2 càs d'huile d'olive
  2. Hacher finement l'oignon (ou autre légume)
  3. Mélnager le tofu et tous les ingrédients ensemble et laisser reposer au frais au moins une heure: l'avoine va s'imbiber des autres ingrédients et l'ensemble va obtenir une consistance compacte et collante
  4. Former des burgers bien compacts et faires les cuire à la poele dans de l'huile d'olive
  5. Servir avec sur du pain avec de la sauce barbecue et une salade, ou encore avec un stoemp




Pour aller plus loin

Voici trois autres recettes de burger faciles avec rien que des ingrédients faciles à trouver:
  • le beetburger, aux betteraves rouges, une recette simplissime au succès unanime
  • le banurger, aux bananes et aux cacahuètes - exotique et sucré-salé
  • le mexicain, avec des haricots noirs et des corn flakes (si si!)
Et deux à base de protéines de soja texturé (en magasin bio):

à demain...


Retrouvez tous les articles de notre programme grands débutants!




***

Table des matières

Jour 1 - introduction
Jour 2 - les légumes: recette de soupe modulable
Jour 3 - au marché (recette: pommes de terres sautées au romarin)
Jour 4 - faire les courses (recette: le houmous!)
Jour 5 - TOFU, mon ami (recette: tofu brouillé -recette de base)
Jour 6 - Lumineuses légumineuses (recette: gratin de haricot)
Jour 7 - Repli vers la zone de confort: stoemp et comfort food... Prenez soin de vous!
Jour 8 - Burger or not burger? Quelques réflexions sur le mot"substitut"
             (recette: tofuburger superfacile)

Jour 9 - L'Annonciation: comment gérer les questions de votre entourage?
             (recette: la salade de lentilles)
Jour 10 - Feu d'artifice, derniers conseils, et quelques recettes super faciles 
             (avec plein de desserts et une photo de fraises)




vendredi 17 juin 2016

Mon Mex' à moi

Fun fact! Il y a très peu - trop peu- d'endroits à Bruxelles où on trouve des hamburgers comestibles, mais les quatre premiers qui me viennent en tête servent chacun un burger "à la mexicaine": Ami a un burger classique et un mexicain, Greenway a deux burgers ovolacto et un seul burger vegan (le mexican smoked jalapeño burger), et Sinstreet Food a deux burgers vegan: Dehlisin et Mexsin. Quant au vegaburger du foodtruck Loving Hut, il se décline en deux versions selon la sauce: italienne ou mexicaine.

Donc, sur une offre de 7 burgers vegan, 4 sont "mexican style" Dingue, non?

En plus, je ne sais pas vous, mais personnellement, quand je vais chez Ami ou Sinstreetfood, je regarde le menu une bonne dizaine de minutes et puis je finis toujours par choisir le mexicain. Si tout le monde est comme moi, on peut supposer que la majorité des burgers vegan vendus à Bruxelles sont "mexicains". Et après, si on compte également les burgers vegan servis dans des endroits omnis (genre Soul), ils contiennent tous des avocats voire du guacamole. Si avec ça vous doutez encore que le rêve mexicain soit un must absolu en Belgique, je ne sais pas ce qu'il vous faut.


Le plus chouette dans l'histoire c'est que tous ces burgers mexicains sont en fait tous très différents, chaque chef-fe s'est appliquée à créer un burger original en pensant très fort au Mexique. (Maintenant, est-ce que les burgers mexicains bruxellois ressemblent à ce qu'on mange vraiment au Mexique, c'est une autre question - probablement pas).

Bref, je rejoins la tendance et propose mon propre burger mexicain... Comme je ne suis jamais allée au Mexique, et que, comme beaucoup, je n'ai qu'une connaissance très mainstream, lointaine et biaisée de la gastronomie mexicaine, quand je prétends cuisiner mexicain je tourne souvent avec la même poignée de trucs: citron, oignon, coriandre, cumin, haricots, piment, maïs.

En parlant de maïs, l'idée d'utiliser des corn flakes comme liant n'est pas de moi: je voulais un liant à base de maïs, et je me suis rappelée avoir entendu dire que le chef du Sherlock Holmes (ce bar montois supergénial, qui aurait hélas fermé ses portes), utilisait des corn flakes dans certaines recettes de burgers: ce n'est pas très courant mais ça se fait, et en fait c'est vraiment une idée géniale: les corn flakes c'est super pratique, facile à trouver et pas cher.

Pour 4 à 6 burgers
  • 1 tasse de haricots noirs, cuits
  • 1 oignon rouge
  • 1/2 poivron, coupé en petits morceaux
  • 1 gousse d'ail
  • 50 g de corn flakes
  • 3 càs d'huile d'olive
  • 1 petite poignée de menthe fraîche, hachée
  • 1 petite poignée de coriandre fraîche, hachée
  • le jus d'une demi orange 1 cm2 de zeste rapé
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée de graines de coriandre
  • 1 càc de liquid smoke (à défaut, utiliser du lapsang souchang infusé dans un chouia d'eau froide, du sel fumé ou un peu de paprika fumé)
  • sel (fumé)
  • chili
Préparation
  1. Mixer les deux tiers des haricots avec l'oignon , l'ail, les graines de coriandre le cumin
  2. Mélanger la mixture obtenue avec le reste des haricots et les autres ingredients
  3. Laisser reposer quelques heures au réfrigérateur
  4. Façonner les burgers et les faire cuire dans une poele avec un peu d'huile d'olive
  5. Servir dans un petit pain avec une bonne couche de guacamole, ou alors de la véganaise et un chouia de sauce barbecue


dimanche 17 janvier 2016

De Groene Boerenburger

Voici une recette n'est pas une recette traditionnelle des Pays-Bas (pour autant que je sache) mais inspirée de produits en vogue aux Pays-Bas: chanvre, boerenkool, moutarde.

Alors, un hamburger au kale: TROP le truc de hipster, me direz-vous... Sauf qu'aux Pays Bas, les gens mangeaient du kale avant que ce ne soit branché. Les modes passent, le style est éternel.

En plus du kale, devinez ce qu'on va mettre dedans: du chanvre. Ça aussi ça se trouve plus facilement aux Pays-Bas qu'ici - non, c'est pas une blague: on trouve facilement des graines de chanvre décortiquées dans les supermarchés. Et ça tombe bien parce que le chanvre c'est un superaliment. Qu'est-ce qu'un superaliment me direz-vous? C'est comme un aliment mais avec un cape et des collants.

Avec mon pain maison - rhooooh que c'était trop bon!
Pour 4 portions
  • 150 g de chanvre
  • 1 oignon
  • 1 tasse de protéines de soja texturées, réhydratées dans du bouillon
  • 200 g de tofu  fumé
  • 10 à 15 petites branches de kale
  • 1 càs de moutarde à l'ancienne
  • 4 à 5 càs d'huile d'olive
  • 2 càs de fécule de maïs
  • sel, poivre, marjolaine, sauge
Préparation
  1. Mixer le tofu avec l'huile et le kale (sans les tiges) pour obtenir une pâte homogène et verte
  2. Hacher l'oignon finement
  3. Mélanger tous les ingrédients pour former une pâte épaisse
  4. Laisser reposer qq heures au fridge (oh mon dieu je parle comme Gonzague!?)
  5. Former des patties à l'aide d'un cercle à dresser et les faire cuire à la poêle dans un peu d'huile d'olive 
Pub pub

En parlant de chanvre et de burger, si vous avez l'occasion d'aller vous balader aux Pays Bas, ne manquez pas le désormais célèbre weedburger.

jeudi 28 mai 2015

Banurger

Rien que du bon! ... Et rien que des trucs pas chers et faciles à trouver (Quelle est la mauvaise langue qui a dit "pour changer"?).



Pour 4 à 6 burgers
  • 2 grandes bananes
  • 200 g de carottes (...ou de potiron, en saison)
  • 100 g de cacahuètes salées (genre pour apéritif)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d'ail  
  • 1/2 citron
  • 2 càs de graines de sésame 
  • 2 à 3 càs de maizena
  • 1 càs de tahini ou de beurre de cacahuètes
  • 1 càc de romarin
  • 1 càc de gingembre rapé (...ou plus si affinités!)
  • 1 pincée de cumin moulu 
  • 1 pincée de piment (ou quelques rondelles de piment frais)
  • 1 pincée de coriandre moulue
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de noix muscade
  • 2 càs d'huile de coco

Préparation
  1. cuire les carottes et les réduire en purée
  2. hacher les cacahuèts
  3. hacher finement les oignons et l'ail
  4. écraser une des bananes
  5. mélanger les purées de carottes et de banane, les oignons, l'ail, le tahini, le cotron, les graines, les épices, et la maizena (à verser en pluie).
  6. laisser reposer quelques heures au frigo
  7. couper la deuxième banane en rondelles et l'incorporer délicatement à la pâte à burgers.
  8. façonner les burgers et les cuire à la poêle avec l'huile de coco
  9. servir avec une sauce piquante type sriracha :)

Astuce

On peut passer un coup de mixeur plongeur pour rendre la pâte plus homogène (l'idée est de ne mixer qu'"à moitié" la pâte, pour avoir quelques morceaux)

mardi 21 avril 2015

makis des ours

Une recette sans trop d'ingrédients pour un résultat très joli, mais qui je l'admets est un peu laborieuse. Pour faire les blocs de riz, je recommande l'usage d'un "moule à nigiris" voire d'un moule à glaçons en silicone.
 
En tout cas, essayez. Si ça ne marche pas bien, pas d'inquiétude, j'ai un plan B, promis.


C'est joli hein?

Pour une dizaine de makis
  • 100g de riz espagnol ou italien (...le petit gros comme pour la paella et le risotto), à cuire
  • 1/2 bloc de tofu (100 grammes)
  • une petite poignée d'algues séchées (dulse, laitue de mer, ...) et/ou 1 càs de mélange d'épices "pour poisson" (Attention, certains sont très salés...)... (à défaut, utiliser un bouillon végétal)
  • 1 pincée de safran
  • 1 càs d'ume su
  • 6 ou 7 longues feuilles d'ail des ours, fendues en deux dans le sens de la longueur

Préparation
  1. De préférence la veille, couper le tofu en morceaux d'environ 1/2/4 cm (soit de la même taille que les futurs blocs de riz)
  2. Fare bouillir les blocs de tofu dans un bouillon marin avec les algues et/ou les épices, an ajoutant éventuellement du sel
  3. Égoutter les blocs de tofu, les arroser d'ume su et de saffran et laisser reposer au frigo jusqu'au lendemain
  4. Faire cuire le riz, bien l'égoutter, le laisser un peu refoirdir et le façonner en petits blocs d'environ 1/2/4 cm. Utiliser de préférence un moule à nigiri ou autre - par exemple un moule à mini gateau, voire un moule à glaçons.
  5. Disposer les blocs de tofu sur les blocs de riz et les encercler d'une demi feuille d'ail des ours
  6. Servir avec du wasabi et du shoyu


Alternative

On peut également utiliser des petits bouts d'ail des ours pour décorer des onigiris (...bien l'humidifier)

Il est facile de découper un coeur dans une feuille d'ail des ours.

Plan B

Si vous ne parvenez pas à mouler de beaux blocs de riz ou si vos feuilles d'ail des ours sont trop petites, vous pouvez encore écraser tous les ingrédients ensemble et en faire des burgers. C'est très bon - je le sais, je l'ai fait.

...Oh bin ça aussi c'est joli!


mardi 7 avril 2015

Burger aux pommes et à la sauge

Encore du miam miam découvert sur les Terres de Sa Majesté et que nous avons humblement essayé d'imiter...


J'ai triché. C'est la photo d'un autre hamburger.


Machins
  • 200g de tofu fumé
  • 50g de protéines de soja texturées, à réhydrater dans du bouillon
  • 1/2 tasse de gluten en poudre
  • 1 pomme épluchée et coupée en mini cubes ou parallélépipèdes rectangles
  • 3 ou 4 feuilles de sauge fraîches hachées, ou 1 càs de sauge séchée
  • 1 oignon blanc haché
  • 2 à 3 càs d'huile d'olive
  • 1 càs de vinaigre balsamique
  • 1 càc de tamari
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de piment
  • 2 ou 3 têtes de clous de girofle écrasées

Préparation 

  1. Mixer le tofu avec le tamari
  2. Mélanger tous les ingrédients en terminant par le gluten - à verser en pluie
  3. Pétrir pour former une pâte
  4. Idéalement, laisser reposer quelques heures au frigo.
  5. Façonner les burgers et les déposer sur la grille du four recouverte de papier cuisson
  6. Cuire au four à 180 degrés pendant 10 à 20 minutes

Je n'utilise pas mes doigts pour mélanger la pâte. C'est dégoutant.

Technique pour façonner burgers, boulettes ou saucisses:garder les mains mouillées en utilisant un pinceau. Pour les burgers, on peut également utiliser des cercles à dresser.

Les saucisses ressemblent à des crottes de chien.


Remarques
  • On peut également en faire des saucisses (ce que j'avais fait initialement), mais il faut éviter que ça ne devienne trop sec au moment de la cuisson dans le four (je conseillerais de les couvrir pour au moins la moitié de la cuisson) 
  • ...Encore un truc qui se congèle facilement, cool.


Superbrunch avec saucisses, tofu brouillé, baked beans et champignons.

lundi 8 décembre 2014

Bête burger

...Vous détestez les betteraves rouges? C'est un signe de bonne santé mentale. Cette recette est faite pour vous.


Ingrédients pour 8 burgers

423g de betterave rouge cuite
176g de flocons d'avoine
4 càs de graines de lin
4 càs de graines de sésame
4 càs de graines de pavot
2 càs d'huile d'olive
1 cas de vinaigre balsamique
1 càs de graines de cumin 
1 càs de romarin séché
1 càs de marjolaine
1 cas de thym
1 cas de paprika fumé
1 cas de moutarde de Dijon 
sel marin

Préparation


Attation: idéalement, preparer la pâte la veille. Ou au moins la laisser reposer deux trois heures au frigo

1. réduire les betteraves en purée, dans un grand bol
2. ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger. Laisser reposer.
3. Le lendemain, façonner les burgers (par exemple avec un cercle à dresser), les cuire à la poele à feu doux/moyen. Evidemment, on peut aussi en forme de coeur:




...Servir avec une pitite salade de roquette, pourpier, etc, et une vinaigrette aux fruits rouges. Le burger est sans gluten, maintenant bon si on le sert avec du pain, faut voir le pain.

Note:
- On peut en faire plein et les congeler :)

* * *

...Et n'oubliez pas:

PLUS JAMAIS ÇA: