Affichage des articles dont le libellé est champignons. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est champignons. Afficher tous les articles

mercredi 13 mai 2020

Risotto à l'encre de tofu

Oh, vous vous souvenez, en mars et avril, quand j'ai proposé des recettes fonds de placard et confinement -friendly, avec des trucs qu'on a toujours sous la main et faciles à trouver? Cette époque est révolue.

BREF. Alors pour un risotto noir il y a deux options:
  • Soit prendre du riz noir (il devient raisonnablement facile à trouver - les paellas noires sont très en vogue dans la péninsule ibérique)
  • Soit prendre du riz blanc et le colorer en noir; c'est ce qui se fait en Croatie avec de l'encre de seiche. On peut facilement remplacer l'encre de seiche par des ingrédients plus friendly - une sorte de garum au charbon. C'est mieux de le préparer à l'avance et de le conserver au frigo.



Pour deux portions

  • 140 g de Riz arborio, ou du riz noir si vous en avez
  • De l'ail sous n'importe quelle forme
  • 1 càc d'aneth séché
  • 1 pleurote du panicaut (aussi appelée eryngi)
  • 1 citron
  • 1 bol de bouillon ou d'eau chaude
  • De la bonne huile d'olive
  • 1 larme de vin blanc
  • Poivre du moulin
  • Sel fumé
  • Pour l'encre de tofu: quelques cubes de tofu puant, 1/2 citron, 1 càs de sargasse (ou d'hijiki), 1 càc de charbon alimentaire (sauf si vous utilisez du riz noir)

Préparation
  1. Préparer l'encre de tofu en mélangeant dans un bocal le tofu puant écrasé, quelques morceaux d'écorce de citron, la sargasse et le charbon alimentaire. La préparer de préférence plusieurs jours à l'avance (le bocal se conserve au frigo)
  2. Une heure ou deux à l'avance, couper la pleurote en tranches, verser un peu de jus de citron sur les morceaux, avec un peu de sel et d'aneth, réserver
  3. Préparer le risotto comme d'habitude: à feu relativement doux plein d'huile d'olive, ail, on met le riz et on ajoute le bouillon petit à petit en remuant avec amour
  4. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, assaisonner avec quelques cuillères à soupe d'encre de tofu et bien mélanger
  5. Quand le risotto est cuit, couper le feu, ajouter le vin, éventuellement un peu d'huile d'olive,  et rectifier l'assaisonnement (sel, poivre)
  6. Remuer une dernière fois et poser les pleurotes dessus
  7. Au moment de servir, la touche ultime: quelques tours de moulin à poivre et une pincée de sel fumé
  8. Servir avec un verre de vin blanc sec

mercredi 11 décembre 2019

Pleurotes sautées au Vrai Gras

Le vrai gras se déguste a priori sur une brioche avec un confit d'oignon (ou si vous avez la chance d'en avoir sous la main: des nèfles!!!), cependant on peut aussi l'utiliser pour cuisiner! Il fond délicatement et parfume à la perfection une petite portion de pâtes, des pommes de terre au four, ou, comme ici, une fabuleuse poelée de pleurotes. 

Louis Willems coupe les pieds des pleurotes et les mixe pour faire une petite sauce; si vous manquez de temps ou si vos pleurotes sont jeunes aux pieds tendres, cette étape n'est pas absolument indispensable.



Pour 4 portions
  • 1 demi bloc de vrai gras 
  • 500 g  de pleurotes locales du marché
  • 5 cl de vinaigre de vin rouge
  • poivre blanc du moulin
  • Facultatif: 20 cl de bouillon de légumes et 1 càs de fécule de maïs pour faire une petite sauce.


Préparation
  1. Couper 4 belles tranches de vrai gras et les réserver
  2. Nettoyer les pleurotes avec un chiffon
  3. Si vous souhaitez faire une sauce, couper les pieds des pleurotes et les cuire séparément dans un poelon avec un peu d'huile; mixer la fécule et le bouillon, réserver les pieds cuits le temps d'utiliser le poelon pour faire chauffer et remuer le bouillon jusqu'à épaississement, ensuite remettre les pieds dans le plat, mixer, laisser blobloter et remixer finement. Goutez et rectifier l'assaisonnement.
  4. Faire fondre 1 càs de vrai gras dans une grande poele et y faire cuire les pleurotes face contre terre (lamelles vers le haut) (si une pleurote est trop concave, appuyer dessus avec une spatule pour qu'elle cuise bien)
  5. Une fois cuites, réserver les pleurotes au chaud le temps de déglacer la poele avec un chouia de vinaigre de vin rouge et verser sur les pleurotes
  6. Pour dresser les assiettes: la sauce dans le fond (facultatif), un petit lit de pleurotes, une tranche de vrai gras et une petite branche de thym pour faire joli. Servir avec un vin blanc un peu gras comme ceci ou cela par exemple.



lundi 9 décembre 2019

Girolles et jeunes légumes d'hiver au Riesling

Voici un plat tout doux et réconfortant. De la crème, une délicate touche de curry, et un bon Riesling de la Moselle luxembourgeoise: merci Louis Willems pour cette chouette idée.


Pour quatre portions
  • 200g de girolles (à défaut: c'est aussi très bon avec des pleurotes ou de simples champignons de Paris)
  • Une carotte
  • Quelques gousses d'ail
  • Un bel assortiment de jeunes légumes verts de saison (en particulier: choux de Bruxelles, poireaux, oignons nouveaux, ou encore - miamiamiam: du pakchoi!!!)
  • 20 cl de crème de soja
  • 10 cl de Riesling luxembourgeois
  • 1/2 càc de mélange d'épices "curry doux"
  • Poivre noir
  • Sel ou bouillon en poudre
  • Quelques càs d'huile de tournesol ou de maïs

Préparation
  1. Écraser les gousses d'ail, couper la carotte en batonnets
  2. Nettoyer les champignons et les légumes; couper le pak choi en 4 dans le sens de la longueur, les oignons nouveaux en rondelles, et les poireaux en rondins de 5 cm; les choux de Bruxelles et les champignons n'ont pas besoin d'être coupés, ils ont déjà la bonne dimension.
  3. Faire chauffer l'huile à feu soutenu dans une très grande poele; y faire sauter l'ail et les carottes quelques minutes
  4. Baisser un peu le feu, ajouter tous les légumes dans la poele, une larme de Riesling et couvrir
  5. Laisser cuire 10 à 20 minutes tout en surveillant, remuer une fois de temps en temps
  6. Ajouter le reste du vin blanc, une peu de sel ou de bouillon en poudre, et laisser encore cuire jusqu'à ce que les légumes soient tendres
  7. Le temps de cuisson dépend bien sûr des légumes que vous aurez choisi, les pak choi ça va  très vite mais les poireaux, carottes et choux de Bruxelles ça peut prendre beaucoup plus de temps
  8. Pendant ce temps, faire sauter les girolles dans une autre poêle - saler et poivrer à la fin de la cuisson
  9. Mélanger la crème et le curry en poudre
  10. Quand les légumes sont cuits, couper le feu, verser la crème au curry, poivrer, bien mélanger, rectifier l'assaisonnement si nécessaire
  11. Servir sur chaque assiette une belle portion de légumes et placer ensuite quelques girolles sur le côté; délicieux avec des croquettes de pommes de terre pour faire fête. 
  12. Accompagner du reste de la bouteille de Riesling tout simplement.



dimanche 8 décembre 2019

Vrai Gras 2019

Décembre! Revoici la saison des Gras sans Foie ni l'Oie, Joie Gras, Bonne Foie, VegGras et autres Faux Foie, toutes ces luxueuses grasseurs cruelty free à déguster sur une brioche aux noix avec un petit confit d'oignon et un verre de Sauternes. 

J'en fais bien sur chaque année, et bien entendu je ne peux pas m'empêcher de tester de nouvelles variantes. Comme celle de cette année m'a semblé bien meilleure que les précédentes, je me suis dit que je devais absolument la partager. Je me suis rendu compte que j'obtenais un résultat plus subtil en omettant les ingrédients au goût trop prononcé - pâte de noisette, cognac, etc. : autrement dit, cette recette est plus simple que les précédentes, et sans alcool, pour changer! 


Pour une dizaine de portions
  • 60 g de châtaignes (ca en fait cinq ou six) 
  • 6 g de mousserons séchés (1/2 tasse, ou une grosse poignée); alternativement, des chanterelles séchées, c'est bon aussi. Sinon, je prends toujours des trompettes des morts, c'est bon aussi, mais c'est différent,et j'avais envie de changer.
  • 10 cl d'eau bouillante
  • 60 g de beurre de cacao, en petits morceaux ou copeaux
  • 40 g d'huile de coco
  • 5 cl de saumure d'oignon rouge à l'ume su, plus une ou deux rondelles d'oignon rouge en saumure (facultatif)
  • 1 pincée de vanille
  • 1 petite pincée de 4 épices 
  • Poivre du moulin, noir ou multicolore

 Préparation 
  1. Réhydrater les champignons dans l'eau bouillante
  2. Éplucher les châtaignes et les cuire dans de la bouillante eau; si vous ne parvenez pas enlever toute la deuxième peau, ce n'est pas grave
  3. Faire cuire les champignons dans une poele avec une càs d'huile de coco, garder l'au de réhydratation
  4. Faire fondre le reste de l'huile de coco et le beurre de cacao au bain marie, dans un récpient haut
  5. ajouter les châtaignes cuites dans ce recipient, ainsi que les champignons, leur eau de trempage, les épices, la saumure d'oignon rouge à l'ume su et éventuellement une rondelle d'oignon
  6. Mixer finement avec un mixeur plongeur
  7. Verser dans un petit pot ou une jolie terrine, laisser refroidir et figer, et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours;
  8. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence)


jeudi 31 octobre 2019

La fricassée du village gaulois


" - Qu'allons-nous faire, Panoramix?
- Il faut les faire sauter."

Bien sûr, Panoramix a raison: les champignons gardent toute leur saveur quand ils sont sautés. Dans cette recette, les champignons sont non seulement sautés mais aussi un tout petit peu enveloppés dans une sauce à la cervoise et aromatisés avec deux trois épices importées par les Romains. Pour faire fête, on va juste ajouter une feuille de laurier de César et surtout la spécialité du village: la châtaigne!


Pour deux portions
  • 150 g de petits champignons de Lutèce
  • Une petite poignée de châtaignes
  • 1 petit navet, et/ou une ou deux branches de brassica de toscane ou de brassica fermier (aussi su comme kale chez nos bretons amis)
  • 1 feuille de laurier de César
  • 5 cl de cervoise tiède (en vrai: de la bière - de la st feuillien par exemple)
  • 2 càs d'huile de tournesol
  • 1 à 2 càs de farine
  • Les épices, selon ce que vous avez: du poivre long, un peu de maniguette, un peu de gingembre en poudre, un peu de galanga séché (en poudre aussi); à défaut, du poivre noir et du gingembre c'est déjà pas mal.

Préparation
  1. Cuire les châtaignes si elles ne sont pas déjà cuites, et les émietter (ce qu'elles ont tendance à très bien faire toutes seules d'ailleurs)
  2. Nettoyer le navet et le couper en petits cubes (1 cm de coté)
  3. Nettoyer les brassicae et les hacher finement 
  4. Nettoyer les champignons (avec une brosse ou un chiffon), couper le bout des pieds
  5. Prendre une grande marmite (ne pas tomber dedans), y faire chauffer l'huile de tournesol et faire sauter les champignons avec la feuille de laurier, le galanga, le gingembre, les brassicae et le navet en cubes, en mélangeant affectueusement. 
  6. Après 5 à 10 minutes, quand les légumes sont presque cuits, saupoudrer la farine par dessus la marmite à travers un tamis et bien remuer
  7. Verser très progressivement la cervoise tout en mélangeant, jusqu'à obtenir une consistance onctueuse
  8. Ajouter les châtaignes émiettées
  9. Couper le feu, ajouter le poivre moulu et un peu de sel, remuer, gouter et rectifier l'assaisonnement, remuer une dernière fois
  10. Servir avec un brouet d'orge ou des navets rôtis - et, bien sûr, de la cervoise fraîche

mercredi 20 mars 2019

Mushroom pie

Joyeux 20 mars les petits amis: aujourd'hui c'est la journée mondiale sans viande.

Le jour idéal pour saluer le sacre d'une tarte vegan au titre de "supreme champion" au British Pie Awards -rien que ça! Reconnaissons le talent et l'ouverture d'esprit de son créateur, un certain Jon Thorner, fabriquant de tartes depuis 40 ans, qui a relevé brillamment le défi que lui lançait la demande d'une clientèle végane grandissante. 

Eh oui c'est que depuis quelques années la traditionnelle PIE revient à la mode en Grande Bretagne (à toutes fins utiles: on prononce "paille"), si bien que par la force des choses on trouve désormais de la vegan pie dans de nombreux britanniques pub: comme l'ont compris Jon Thorner et beaucoup d'autres, la vegan pie, c'est l'avenir. Et après tout, qui a dit qu'une tourte devait obligatoirement contenir du cadavre? ...Réponse: un certain Richard Corrigan: il est tout triste et il va pleurer. Conservez bien ses larmes les ami-es: apparentées aux male tears, les larmes d'omnis réacs sont très désaltérantes. On peut également les utiliser pour faire d'excellents cocktails ou réaliser de succulentes recettes de gauchisses.

En attendant vos prochaines vacances dans le Somerset où vous ne manquerez pas d'aller goûter la championne, voici ma recette maison. J'ai testé une recette au soja et une autre aux champignons, et sans surprise - vous connaissez ma faiblesse pour les champignons - cette dernière était beaucoup meilleure.




Matériel

J'ai utilisé des moules à tartelettes et des emporte pièce spéciaux pour découper la pâte - un grand rond pour le dessous et un plus petit pourle dessus. Avec un rouleau de pÂte standard je fais au moins 4 tartelettes.

Pour trois ou quatre portions

Pour la tarte
  • 1 rouleau de pâte brisée (pour une pâte plus artisanale, vous pouvez faire uen pâte brisée comme dans cette recette de pâté gaumais) (mais de préférence sans levure)
  • 4 ou 5 agarics bruns, bio de préférence, histoire qu'ils ne soient pas pleins d'eau
  • 1 belle poignée de chanterelles séchées
  • 2 càs d'huile de tournesol désodorisée

Pour le gravy
  • 33 cl de cervoise tiède
  • 1 oignon
  • 3 à 4 càs de gravy en poudre style Bisto; à défaut, de la fécule de maïs
  • Parsley, sage, rosemary and thyme, comme dans la chanson
  • Et éventuellement une feuille de laurier
  • 2 càs d'huile de tournesol désodorisée 
Pour la purée
  • 4 ou 5 pommes de terre
  • Éventuellement un petit panais, ou un bout de celeri rave, ou de rutabaga
  • 1/2 tasse de lait de soja
  • un chouia noix muscade râpée
  • huile de tournesol désodorisée
Préparation
  1. Nettoyer les agarics et les couper en gros cubes 
  2. Réhydrater les chanterelles dans de l'eau bouillante
  3. Faire chauffer l'huile dans une poele à feu modéré et y cuire les agarics
  4. Y ajouter les chanterelles après deux ou trois minutes, couvrir
  5. Couper la pâte - 4 grands cercles (+/- 11 cm de diamètre) et 4 petits (+/- 7 cm) 
  6. Disposer les grand disques dans les moules à tartelettes
  7. Refermer avec le petit rond de pate, bien souder avec vos gros doigts humides
  8. Cuire au four, 180 degrés, 30 mintes
  9. Faire la purée (recette infaillible de la purée parfaite)
  10. Pour le gravy: hacher l'oignon et le faire cuire doucement dans l'huile avec les herbes
  11. Délayer le bisto dans la bière, et la verser dans la poele
  12. Mélanger et laisser épaissir le gravy; retirer du feu quand c'est bien épais
  13. Dresser les assiettes avec une généreuse dose de purée, une tartelette, et une bonne louche de gravy par dessus; accompagner éventuellement de l'un ou l'autre légume vert
  14. Servir avec une bonne bière (la même que dans le gravy, ou pas obligé)


mercredi 14 novembre 2018

Pierogi aux cèpes

Parmi les plats les plus populaires en Pologne, on trouve les célèbres pierogi, qui sont les cousins des raviolis, des koldunai, des gyozas et des momos: bref, ce sont des pâtes farcies. 

Il y a plein de farces possibles, par exemple des pommes de terre et du chou, mais vu la saison, je propose de les farcir tout simplement avec des cèpes. Si vous utilisez des cèpes séchés, essorez-les une fois réhydratés, sinon c'est trop aqueux et le ravioli se ramollit.


Pour une dizaine de pierogi
  • 1 tasse de farine pour la pâte + 1/2 tasse pour la suite
  • 1/3 de tasse d'eau
  • une bonne pincée de sel
  • 1 tasse de morceaux de cèpes séchés ou frais (ou congelés)
  • Pour la sauce (crème aigre): mélanger 100 ml de crème de soja et 1 filet de jus de citron, une pincée de sel 
  • Pour la déco: quelques brins d'aneth frais (alternativement: persil ou ciboulette)
Préparation
  1. Confectionner la pâte en additionnant l'eau progressivement dans la farine tout en mélangeant (avec une pincée de sel)
  2. La pâte devra être la plus sèche possible. Mais si elle ne l'est pas assez, vous le verrez tout de suite et pourrez ajouter de la farine au fur et à mesure de la confection, comme pour faire des taillerins
  3. Former une boule avec la pâte et la laisser reposer une petite demi heure
  4. Étaler la pâte au rouleau ou bien à l'aide d'une machine à pâtes; ajouter autant de farine que nécessaire. La pâte doit être fine mais pas trop; genre 4 milimètres 
  5. Découper des ronds de 8 à 10 cm de diamètre dans la pâte (utilisez un cerle à dresser ou un moule à burger, par exemple), et les farcir avec quelques morceaux de cèpes
  6. Bien souder les bords de chaque raviole vous pouvez le faire à la main ou utiliser un moule à pierogi si vous en avez un
  7. Disposer les raviolis nouvellement façonnés sur un plat recouvert de farine; ils ne doivent surtout pas se toucher et encore moins être empilés, sinon ils se collent tous ensemble et vous allez vous en vouloir
  8. Pour les cuire, les faire pocher 5 minutes dans de l'eau bouillante salée
  9. Égoutter et servir avec la crème aigre et quelques brins d'aneth ou de persil ciselé, voire quelques cerneaux de noix sur un lit de roquette

On peu également servir des pierogi aux cèpes dans un barszcz, comme les Polonais aiment le faire pour le réveillon de Noël.

jeudi 6 septembre 2018

Fusilli à l'aneth et aux girolles

Il y a quelques années, rappelez-vous, on avait déjà fait une semaine à thème aneth, où il avait d'ailleurs eu plusieurs recettes d'inspiration lettone, dont l'anesto et une poelée de pommes de terres aux cornichons et aux girolles - un délice en fin d'été quand tous ces produits sont disponibles super frais. Cette recette-ci en est assez proche, c'est une autre réinterprétation mettant en valeur deux superstars de l'été letton: l'aneth et la girolle.

Pour les pâtes, vous pouvez utiliser différents types de pâtes courtes, mais  en tout cas les fusillis tout simples conviennent parfaitement, vu que la sauce et les petits morceaux de légumes peuvent s'agripper dans la spirale. Quant à l'aubergine, elle est facultative (et pas spécialement letton comme légume, je vous le concède), mais c'est juste succulent avec l'aneth et avec les girolles.


Pour deux à trois portions
  • 250 g de fusilli ou autres pâtes courtes
  • 100 g de girolles fraîches
  • 1 petite aubergine
  • 1 bonne portion d'anesto (en résumé: une grosse poignée d'aneth, 1 petite poignée de basilic, et quelques càs d'huile)
  • 1 filet d'huile de tournesol
  • sel et poivre
Préparation
  1. nettoyer les giroles et couper les plus grosses en petits morceaux
  2. couper l'aubergine en cubes
  3. faire cuire l'aubergine à feu modéré dans un peu d'huile de tournesol, remuer épisodiquement
  4. au bout de dix minutes, ajouter les giroles dans la poele avec les aubergines
  5. couvrir et faire cuire encore cinq à dix minutes
  6. pendant ce temps, faire cuire les pâtes (al dente)
  7. les égouter, les transvaser dans un plat et y verser les légumes, et un peu d'anesto, mélanger, assaisonner
  8. verser le reste de l'anesto par dessus et décorer avec un brin d'aneth

lundi 30 juillet 2018

Baršciai

Cette recette de bortsch lituanien (soupe de betterave avec un chouia de crème aigre) est assez similaire à celle que j'avais publiée il y a quelques mois, si ce n'est que celle-ci se sert chaude. On y ajoute également des cèpes, parce que ça va être la saison. 

Une soupe de cèpes et betterave rouge? J'adore l'un et l'autre, y compris en soupe, mais, mélanger les deux, j'étais quand même dubitative, je dois dire, donc il fallait que j'essaye... Je suis assez agréablement surprise du résultat.

Et ma foi... C'est pas mal du tout! J'ai mis juste assez de betterave pour avoir une jolie couleur et une saveur un peu sucrée, mais à mon avis il ne faudrait pas risquer d'en mettre trop. Quant au brin d'aneth, j'avais peur d'obtenir un truc beaucoup trop complexe et chargé, mais finalement ça apporte une chouette touche rafraichissante qui contraste parfaitement avec la soupe.


Pour deux portions
  • 1 grande pomme de terre (ou deux petites)
  • 1 petite betterave
  • 2 càs d'huile de tournesol (désodorisée si vous n'aimez pas le goût)
  • une petite poignée de morceaux de cèpes séchés (ou un cèpe frais si vous avez la chance d'en avoir sous la main)
  • 500 ml de bouillon de légumes ou de cèpes
  • quelques càs de crème de soja avec un mini filet de jus de citron
  • Quelques brins d'aneth

 Préparation

  1. Faire chauffer le bouillon et y réhydrater les bouts de cèpes
  2. Quand ils sont bien réhydratés, les enlever et réserver
  3. Nettoyer la betterave et les pommes de terre, les peler si nécessaire, les couper en petits morceaux, et les faire cuire dans le bouillon
  4. Quand c'est cuit, les mixer au blender avec un filet d'huile (j'ai récemment découvert que les soupes étaient plus onctueuses au blender plutôt qu'au mixeur plongeur. Toutes ces années perdues.)
  5. Servir bien chaud, disposer quelques morceaux de cèpes dans chaque assiette, ainsi qu'une petite flaque de crème, un ou deux tours de moulin à poivre et finalement quelques brins d'aneth

samedi 27 janvier 2018

Alerte aux pieds bleus

Je ne pouvais pas schtroumpfer une semaine schtroumpf sans schtroumpfer de champignons - ni une semaine bleue sans schtroumpfer de pieds bleus!

Pas tout à fait de saison... Et pourtant j'ai schtroumpfé des pieds bleus cette semaine dans un magasin (les magasins sont mes meilleurs schtroumpfs à champignons, en général)...

Donc voici une petite schtroumpf automnale toute simple et très schtroumpf.


Pour deux schtroumpfs
  • 180 à 200g de nouilles soba ou de nouilles de riz noir (soba c'est meilleur selon moi)
  • Trois ou quatre ou cinq beaux pieds bleus
  • Une dizaine de noisettes
  • Un peu d'huile (tournesol ou coco désodorisée), sel, poivre


Schtroumpf
  1. Nettoyer les champignons et les schtroumpfer en lamelles
  2. Casser les noisettes
  3. Faire schtroumpfer  les champignons et les noisettes à l'huile dans une poêle 
  4. Cuire les nouilles
  5. Schtroumpfer les champignons  aux noisettes sur les nouilles, saler et poivrer et schtroumpfer aussitôt
Un detail important

Les maisons des Schtroumpfs ne sont pas des champignons. Elles sont juste en forme de champignons. C'est important. 

mardi 21 novembre 2017

Taillerins aux myrtilles

À Saint François Longchamps, il y a de mignonnes petites épiceries où tu peux faire tes courses et trouver plein de machins locaux; j'ai passé un petit temps au rayon pâtes, à saliver et à checker des listes d'ingrédients.

Eh oui en Savoie on fait plein de pâtes - on est à côté de l'Italie. Les plus connues sont les crozets (des petits carrés au sarrasin... on en reparlera), et les taillerins, pâtes longues et plates, dont on trouve différentes variétés aromatisées - aux cèpes, aux trompettes des morts, aux chataîgnes, aux noix, aux myrtilles... Oui, aux myrtilles!

Hélas tous les taillerins que j'ai vus dans les épiceries contenaient également des oeufs... Cela ne signifiait qu'une seule chose: si je voulais goûter les taillerins, j'allais devoir retrousser mes manches, et sortir pour la première fois de sa boîte poussiéreuse la machine à pâtes que je m'étais offerte il y a près de dix ans...

Conclusions: si vous cherchez une chouette activité pour un samedi après-midi pluvieux, je vous recommande de confectionner des taillerins. Ça peut sembler masochiste de faire ses pâtes soi-même - et honnêtement j'ai passé la première demi heure à me demander ce qui m'avait pris ... Mais au final, les gestes qui accompagnent la confection des taillerins - faire des petites boules... passer au rouleau, encore et encore, tourner la petite manivelle, recueillir délicatement les pâtes et les aligner, une à une, sur les grille du déshydrateur... C'est une méditation très apaisante et enrichissante si on la fait en pleine conscience. Sans déconner, je ne suis pas trop new age comme gonzesse - si si je vous jure - mais ça je vous le recommande. Après ça j'étais toute sereine et inspirée pendant toute la semaine! :D

Et puis, les pâtes bleues, c'est rigolo.


Taillerins aux myrtilles - pour quatre petites portions
  • 300 g de farine et plus si affinité
  • une bonne pincée de kala namak
  • 1 tasse de myrtilles surgelées (...Cyril Pedrosa en achète bien, lui!)
  • 1 peu d'eau

Accessoires: 
  • Une machine à pâtes (ça ne coûte pas hyper cher, mais ça prend de la place; et le risque de l'utiliser très peu est assez élevé - bref, si vous n'en avez pas, trouvez un.e pote qui en a un et empruntez-le lui!)
  • Pour faire sécher les pâtes: un séchoir à pâtes (je n'en ai pas) ou alors des grilles, plats ou planches; j'ai utilisé mon déshydrateur, c'était tip top.


Préparation
  1. Laisser décongeler les myrtilles et les mixer avec un petit peu d'eau
  2. Les mélanger à la farine avec le kala namak et bien malaxer, ajouter de l'eau ou de la farine si nécessaire. La pâte doit être bien sèche, d'ailleurs vous allez ajouter de la farine à chaque étape sinon ça colle
  3. Ensuite, procéder selon le mode d'emploi de la machine
  4. Aligner méticuleusement les pâtes pour les faire sécher 
  5. Pour les cuire: si elles sont encore fraîches, 2 à 5 minutes dans l'eau bouillante, une fois séchées c'est deux fois plus long
  6. Pour servir: vous n'avez pas passé des heures à fabriquer des pâtes artisanales pour les noyer dans une sauce, alors servez-le avec juste un filet d'huile de noix.

Variante: taillerins aux cèpes

Même recette, en remplaçant juste les myrtilles par une tasse de cèpes séchés, réhydratés dans de l'eau chaude et mixés finement. 
 



vendredi 16 décembre 2016

Vrai Gras

UPDATE: CLIQUEZ ICI pour une version plus récente - et encore meilleure

Chaque année en décembre je fais mon fameux Gras Sans Foie Ni l'Oie, mais là j'avais envie de tester quelque chose de nouveau, pour changer un peu de la formule tofu - agar agar. 

Il y a quelques semaines J'ai vu passer cette recette géniale (update: lien ne marche plus...) et j'ai immédiatement été séduite non seulement par le texte et les photos (waow!!!), mais aussi par l'usage de la graisse la plus noble de l'Univers: le beurre de cacao - j'en avais justement un petit peu chez moi. Pour le reste, je m'en tiens surtout à mes ingrédients fétiches: trompettes des morts, pâte de noisette, ume su...

 BREF, cette année, au diable le faux gras, place à l'authenticité: voici le VRAI GRAS.

Une dernière chose - je vous préviens, c'est vraiment, vraiment gras. Sérieux, j'ai checké en ligne les valeurs nutritionnelles du foie gras: c'est la grosse arnaque, y a même pas 50% de gras dans le foie gras. Dans le Vrai Gras, y a bien genre 90%. Le gras, c'est la vie.




Ingrédients
  • 50g de beurre de cacao
  • 20g d'huile de coco
  • 10g d'huile de noix
  • 1 càs de pâte de noisettes 
  • 5-10 trompettes des morts séchées
  • 3 cas de saumure d'oignon rouge (je vous avais dit d'en garder!) (bref: remontez le temps et  faites mariner des lamelles d'oignon rouge 24h dans un mélange de 80% eau et 20% d'ume su)
  • 3 cl de cognac
  • 0.5 cm de vanille
  • 2 clous de girofle
  • 1 mini pincée de 4 épices
  • 1 mini pincée de piment

Préparation
  1. Faire fondre le beurre de cacao avec l'huile de coco, en chauffant le moins possible
  2. Quand c'est fondu, ajouter l'huile de noix
  3. Émietter les trompettes des morts tout tout fin
  4. Les réhydrater dans le cognac avec les épices
  5. Mélanger l'huile fondue et la saumure petit à petit, ça fait une émulsion.
  6. Mixer finement la pâte de noisettes avec les trompettes des morts réhydratées
  7. Mélanger les deux mixtures - il faut procéder rapidement parce que le beurre de cacao va refiger - vous pouvez simplement tout mettre dans le hachoir s'il est assez grand
  8. Transvaser dans un petit pot et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours; attention ça va devenir très dur dans le frigo donc c'est mieux de le sortir au moins une heure avant de servir (sinon, bon, mettez-le 5 minutes près du radiateur)
  9. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence - sulfites, mal de tête, toussa)

jeudi 15 décembre 2016

Plaquettes des morts

Votre beau-frère vous trouve bizarre? Il n'a encore rien vu. Cette année pour Noël, offrez-lui des pralines aux champignons. Succès garanti - sans déconner.


Ingrédients
  • 100g de chocolat fondant
  • 5 à 10 trompettes des morts
  • un chouia de cognac
  • 1 mini pincée de 4 épices
  • 1 mini pincée de piment (ou une rondelle de piment frais)
  • 1 cm d'une gousse de vanille ou une pincée de poudre de vanille
  • 2 cm2 d'écorce de citron vert 
Préparation
  1. Émietter grossièrement les trompettes des morts et les faire mariner minimum une demi heure dans le cognac avec les épices et le citron vert
  2. Ne pas oublier d'enlever les bouts de vanille et d'écorce de citron
  3. Faire fondre le chocolat au bain marie
  4. Disposer le chocolat fondu sur du papier de cuisson ou une plaque en silicone (elle même posée sur un plateau rigide, c'est plus facile pour les manipuler après), de façon à former de petites plaquettes de 5 à 7 cm de diamètre (attention, pas trop près les unes des autres sinon elles fusionnent)
  5. Disposer un ou deux petits morceaux de trompettes marinées sur chaque plaquette 
  6. Placer au frigo pour faire bien refroidir
  7. Consommer rapidement


mercredi 28 septembre 2016

Poelée de pommes de terres et girolles aux cornichons et à l'aneth

Encore un souvenir de vacances: voici un petit plat que je m'étais improvisé au retour du marché lors de mes dernières vacances en Croatie (évidemment, j'adore aller au marché quand je suis en voyage) ... Tou-te-s les autres pensionnaires étaient trop jalouses, hin hin.



Pour 2 portions
  • 300g de pommes de terre fermes (charlottes)
  • 150 g de girolles fraîches
  • Une poignée de cornichons frais (ou 1 petit concombre)
  • Une poignée d'aneth
  • 2 à 3 càs d'huile d'olive
  • Sel, poivre
  • Un jeune oignon

Préparation
  1. Nettoyer les charlottes et les couper et petits cubes; idem pour les cornichons
  2. Nettoyer aussi les girolles
  3. Ciseler le jeune oignon et l'aneth
  4. Faire chauffer l'huile dans la poele et y faire revenir les pommes de terre
  5. Quand elles sont quasi cuites, ajouter les champignons, et laisser cuire quelques minutes tout en remuant de temps à autre
  6. Quand les champignons sont quasi cuits, ajouter les cornichons et laisser cuire encore quelques minutes
  7. Au final, les pommes de terre et les champignons doivent être cuits, tandis que les cornichons seront encore un peu croquants.
  8. Saler, donner un tour de moulin à poivre, rectifier l'assaisonnement (n'hésitez pas à remettre de l'huile d'olive si vous l'estimez nécessaire)
  9. Ajouter l'oignon et l'aneth au dernier moment 
  10. Servir avec un riesling ou un pinot gris


mercredi 13 avril 2016

Salade de champignons crus à l'ail des ours


Quand on a la chance de trouver de beaux agarics bien fermes et bien frais, rien de tel qu'une bonne salade de champignons crus. Choisissez-les bio (les conventionnels cheap sont pleins d'eau), jeunes et en parfait état (la taille n'a pas d'importance, comme chacune le sait).

Si vous n'avez pas d'ail des ours sous la main, utilisez simplement du persil ou du basilic.


Pour 4 portions
  • 250 gr d'agarics (champignons de Paris),
  • 1/2 citron pressé
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 4 à 5 feuilles d'ail des ours, ciselées
  • sel et poivre

Préparation
  1. Nettoyer les champignons (les essuyer délicatement avec un chiffon en coton, couper le bout du pied)
  2. Les couper verticalement en deux
  3. Les placer dans un saladier avec le jus de citron ou vinaigre, mélanger et couvrir
  4. Laisser agir une heure ou deux à température ambiante: le jus de citron va ramollir les champignons
  5. Préparer une sauce en mélangeant l'huile, l'ail des ours, et un peu de sel et de poivre du moulin
  6. Verser cette sauce sur les champignons
  7. Servir comme accompagnement, voire à l'apéritif, comme des olives


mardi 12 janvier 2016

Eekhorntjesbrood Bitterballen

Les bitterballen, ce sont des p'tites boulettes-croquettes qu'on se grignotte en prenant une bière. Un art de vivre quoi.

La semaine dernière, j'ai essayé d'en faire avec des cèpes, parce que c'est bon les cèpes, mais aussi parce que Eekhorntjesbrood est quand même un des mots les plus mignons de la langue néerlandaise  (littéralement: le pain des petits écureuils) ...Alors pourquoi se priver!


Vous avez vu j'ai trouvé un drapeau néerlandais


Pour une dizaine de ballen
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 1/2 tasse de protéines de soja texturé 
  • 1 tasse de bouillon de légumes
  • 1 tasse de fécule de maïs spéciale roux (à défaut: farine normale ou fécule de maïs)
  • 15 cl de vin blanc
  • 1 mini poignée de cèpes séchés en morceaux
  • 1/2 tasse de chapelure
Préparation
  1. Couper les morceaux de cèpes en petits morceaux et les faire tremper dans le bouillon, avec les protéines de soja; laisser tremper une petite demi heure
  2. Et maintenant on va se faire un petit roux, c'est toujours sympa
  3. Faire chauffer l'huile à feu modéré dans un poelon
  4. Verser la farine dans le poelon en touillant bien avec une cuillère en bois
  5. Y verser un peu du bouillon (sans morceaux), touiller une minute
  6. Y verser le vin blanc petit à petit tout en touillant
  7. Enfin, verser tout le bouillon (avec les morceaux) tout en continuant à touiller, et retirer du feu.
  8. Ça doit devenir super épais.
  9. Laisser refroidir.
  10. Quand la sauce est bien dure et froide, on peut façonner les boulettes: avec les mains mouillées c'est le plus simple (prévoir une assiette creuse avec de l'eau dedans); disposer les boulettes sur un plateau afin de les pouvoir les remettre au frigo une bonne demi heure histoire qu'elles soient plus faciles à manipuler.
  11. Rouler les boulettes dans la chapelure
  12. A ce stade, on peut soit les cuire (dans une poele avec plein d'huile), soit les congeler pour plus tard...

Servir avec

Une bière. Suivez, un peu.

dimanche 8 novembre 2015

Tartiflette des morts

Oh je sais bien ce que vous pensez. Vous vous dites que je passe mon temps bêtement à faire des plats en ETTE et à ajouter des tdm dedans pour m'amuser.  EH BIN PASDUTOUT. C'est sérieux ici ce qu'on fait.

Si je cuisine tout avec des trompettes des morts, c'est parce que  ÇA DONNE UN EXQUIS GOUT A TOUT. Point final. Essayez si vous ne me croyez pas.


Pour deux personnes
  • 456g de pommes de terre à chair ferme
  • 1 bel oignon
  • 1 petite poignée de tdm séchées
  • 400g de tofu soyeux
  • 75 ml d'huile mais
  • 2 gousses d'ail
  • 50 g de farine de tapioca
  • 10 cl de vin blanc
  • 2 càs de levure maltée
  • 1 bonne pincée de sel
  • 1 pincée de noix muscade

Préparation

Commencez par préparer un formage de tapioca:
  1. Faire chauffer l'huile de maïs dans une casserole haute, avec les gousses d'ail, et ajouter le tofu
  2. Ajouter la farine de tapioca et mixer le tout avec un mixeur plongeur
  3. Augmenter la température de cuisson et ajouter le vin en remuant constamment
  4. Quand ça bloblotte, laisser cuire deux trois minutes tout en remuant toujours
  5. Oter du feu et ajouter le sel, la muscade et la levure
Réservez la casserole de formage sur le côté et occupez vous de vos oignons:
  1. Nettoyer les pommes de terre et les couper en fines tranches
  2. Éplucher l'oignon et le couper en super fines tranches
  3. Disposer dans un plat, successivement, les rondelles de pommes de terre, les rondelles d'oignon, les trompettes émiettées, et enfin le formage
  4. Vous pouvez éventuellement terminer par quelques rondelles d'oignons supplémentaires
  5. Faire cuire au four à 200o 20 à 30 minutes




Remarques:

OUI, vous pouvez faire une tartiflette normale en omettant simplement les trompettes des morts. L'oignon, par contre, n'oubiez pas, c'est super important. 

Sinon, pour boire: un muscadet (Roger).


samedi 7 novembre 2015

Paupiettes des morts

Chères, chers compatriotes, savez-vous ce qu'est une paupiette? Parce que personnellement je l'ignorais jusqu'il y a peu! Mais grâce à wikipedia, maintenant je sais: les paupiettes, c'est les oiseaux sans tête.

Chères amies françaises, chers amis français, savez-vous ce qu'est un oiseau sans tête? Et bien c'est une paupiette. Nous en Belgique on aime bien manger des trucs avec un nom dégueu.



Pour 4 paupiettes
  • 1 ou 2 beaux  poireaux
  • une belle poignée de tdm (trompettes des morts)
  • 2 tdp (tranches de pain)
  • 1 tasse de bouillon
  • 4 ou 5 noix en morceaux
  • 1 pincée d'ail en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1 càc de levure maltée
  • 3 ou 4 càs de gluten en poudre
Préparation
  1. Couper précautionneusement les feuilles de poireaux afin d'en obtenir 4 grandes feuilles blanches de 20 cm de long (et 8 de large environ)
  2. Garder le reste des poireaux pour faire une bonne soupe
  3. Émietter le pain dans une assiette et le mouiller avec un peu de bouillon
  4. Y ajouter l'ail, les trompettes des morts, les noix, le sel et la levure
  5. Bien mélanger pour obtenir un truc mouillé, homogène et pâteux sans complètement casser les bouts de pain
  6. Enfin, verser le gluten en pluie tout en mélangeant: le gluten va agluttiner la préparation mouillée
  7. Placer une grosse noix de cette farce à l'intérieur de chaque feuille de poireau, dans le premier tiers de la feuille, et en laissant bien au moins 2 cm de poireau de chaque côté
  8. Rouler ensuite la feuille de façon à obtenir un petit tube, et le faire tenir à l'aide d'un cure-dents
  9. Faire cuire les paupiettes à la vapeur environ 30 minutes (profitez-en pour faire cuire les restes de poireaux)
  10. Vous pouvez éventuellement les faire dorer à la poele



Servir 

Avec de la purée, des pleurottes, et une bonne compote de pommes. Accompagner de vin blanc se.
 Alternativement, utiliser des tranches d'aubergines à la place des poireaux

vendredi 6 novembre 2015

Croquettes des morts

L'autre jour je savais pas quoi manger et je discutais avec un pote, qui m'a dit : "Fais des croquettes, c'est bon, les croquettes". Faut dire, c'est un chat. C'est malin.




Pour une douzaine de croquettes
  • 50 ml d'huile olive + un peu pour la fin
  • 5 gousses d'ail
  • 13 trompettes des morts fraîches ou séchées
  • 400 g de tofu soyeux
  • 100g de polenta (instantanée/précuite)
  • 50 ml de vin blanc (... ou rouge! même si ça donnera une couleur plus osée)
  • 150 à 200 ml de bouilon aux cèpes ou de bouillon végétal
  • 2-3 càs de maizena
  • 1 càs de levure maltée
  • 1 petite càc de sel
  • 2 à 3 càs de chapelure
Préparation
  1. Dans une casserole assez haute, faire chauffer l'huile à feu doux, et y faire cuire l'ail 5 minutes
  2. Ajouter le tofu soyeux et remuer
  3. Ajouter ensuite la polenta et 150 ml de  bouillon, laisser cuire 5 bonnes minutes en mélangeant régulièrement (ajouter du bouillon si ça devient trop dur)
  4. Ajouter la maizena, remuer et laisser cuire 2 minutes
  5. Couper le feu et incoprorer le vin tout en remuant
  6. Retirer du feu, ajouter la levure maltée
  7. Mixer avec un mixeur plongeur
  8. Ajouter ensuite les trompettes des morts nettoyées, bien remuer, gouter et rectifier l'assaisonnement 
  9. Laisser refroidir (idéalement, laisser la préparation quelques heures au frigo, voire toute la journée)
  10. Enfin, façonner les croquettes en roulant la pâte en petits boudins dans vos mains humidifiées, et en les roulant ensuite dans la chapelure après les avoir badigeonnées d'huile d'olive.
  11. Faire dorer les croquettes à la poele ou au four 


Servir

En entrée avec une petite salade de roquette; à déguster avec un Muscadet Sèvre et Maine ou un chouette Pinot noir par exemple.

jeudi 5 novembre 2015

Gosette des morts

Un bon petit quatre-heures de nos compagnes avec un avant-goût d'hiver...  Bon j'avais trop de pâte feuilletée alors dans mon élan j'ai ajouté des pitites étoiles au dessus pour faire fête. Ça fait tellement fête que ça fait même un peu Noël :D

Les p'tites étoiles c'est juste pour faire fête - et parce que j'avais trop de pâte

Pour 4 gosettes
  • 1 rouleau de pâte feuilletée vegan
  • 1 pomme
  • 1 petite poignée de noix
  • 1 petite poignée de trompettes des morts séchées
  • 1 peu de sel

Préparation 
  1. Découper dans la pâte 8 "trois-quarts de cercles" de la même taille (8 à 10 cm de diametre)
  2. Sur 4 d'entre eux, commencer par placer une petite pincée de sel
  3. Y déposer ensuite les trompettes et les noix, en laissant 1.5 cm de bord
  4. Placer ensuite quelques morceaux de pommes par dessus
  5. Ajuster délicatement un trois-quart de cercle de pâte sur chaque trois-quart de cercle garni
  6. Bien sceller les bords à l'aide d'une fourchette 
  7. Faire cuire au four à 180 degrés, 15 à 20 minutes