Affichage des articles dont le libellé est cuisine étudiante. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est cuisine étudiante. Afficher tous les articles

vendredi 26 février 2021

Brochettes sauce fine champagne

De la Rue des Blancs Chevaux à la Place des Wallons, on ne présente plus la valeur sûre du Piano et du Café des Halles.

Pour les brochettes, j'ai testé avec des pleurotes marinées et avec du mock chicken taiwanais (le truc vendu en épicerie asiatique, dans les boîtes de conserve bleues, vous voyez?) Les deux prototypes étaient fort bons.


Pour 2 portions
  • 250 g de jolies pleurotes, jeunes et tendres comme des bleus Philo (alternativement, une boîte de mock chicken tawanais)
  • 1 gousse d'ail
  • 1 morceau de gingembre, râpé
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 3 ou 4 échalotes 
  • 1 toute petite pointe de couteau de moutarde
  • 1 petite branche de thym
  • 10 cl de cognac
  • 10 cl de crème de soja
  • 1 bonne pincée de vanille en poudre
  • 1 pincée de macis
  • 1 pincée de sumac
  • 1 pincée de safran
  • Sel, poivre
  • Persil ou basilic frais pour faire joli


Préparation
  1. Pour les brochettes: préparer une marinade avec l'huile d'olive, la petite gousse d'ail écrasée, le gingembre rapé et une larme de cognac
  2. Nettoyer les pleurotes et les badigeonner de marinade, laisser reposer une petite heure (alternativement, si vous utilisez du mock chicken: essorer les morceaux et les faire mariner une heure)
  3. Les faire cuire au four ou à la poele
  4. Les enfiler sur des pics à brochettes, et les garder au chaud
  5. Pour la sauce: hacher les échalotes finement
  6. Les faire cuire à feu doux dans l'huile d'olive avec le thym et ensuite la moutarde
  7. Eteindre la hotte
  8. Faire chauffer légèrement le cognac et le flamber; l'ajouter sur les échalotes
  9. Ajouter la crème, mélanger et laisser réduire à feu doux
  10. Ajouter les épices et mixer (enlever la branche de thym!), ou passer au chinois
  11. Rectifier l'assaisonnement (le cognac ça compte comme assaisonnement)
  12. Servir la sauce sur les brochettes, avec des frites ou, à la limite, du riz. 

jeudi 25 février 2021

LE JOKER

Ne manquez pas la PROMO DU MOIS au Goldway!

Il est trois heures, vous avez faim, très faim. Arrivée au Goldway, vous raclez le fond de vos poches: 70 centimes en pièces de dix. Que faire? Voici une non-recette pour improviser un Joker kotmade. Je dis non-recette parce qu'en vrai je n'ai aucune idée de ce qu'il y a dans un Joker -et je ne tiens pas spécialement à le savoir. 

Ingrédients

  • Un pain à burger industriel très mou de type produit blanc 
  • Une fine rondelle de tomate d'hiver et une petite feuille de salade frisée
  • Un patty industriel assez mou et fin. Il faut pouvoir avaler le burger en trois bouchées maximum 
  • Quelques càs de véganaise, ou une sauce similaire à base de gras, pour que ça glisse bien

Préparation
  1. Servir froid avec des frites et des carapils
  2. Ne pas vomir dans le Goldway, bande de petits ingrats

mercredi 24 février 2021

Pita à l'ail

Aaaah, le Coup de Foudre... Aaaah, Pitaman, Rue des Wallons... L'année ou j'ai koté au GCL mes cokotteurs du CI avaient imaginé un système pour faire descendre un petit seau avec des euros* directement chez Pitaman, et le remonter avec des pitas, c'était très astucieux. J'ai dit imaginé, pas réalisé. 

Bref, les pitas, c'est super. Une fois n'est pas coutume, voici une recette estudiantine riche en crudités. Attention, choisissez des légumes pas trop riches en eau sinon la pita fuit (nous avons toutes et tous vécu un jour cette tragédie); donc, on oublie les tomates et on préfère le chou et les carottes rapées. 

Pour les blocs de tofu, utilisez du tofu lactofermenté (si vous voulez le faire fermenter vous-même c'est très facile, avec de l'ume su ou juste de l'eau salée - voir cette recette de salade grecque.)


Pour deux pitas

  • Deux petits pains pita
  • 100 g de tofu lactofermenté ou de tofeta coupée en petits cubes
  • Une carotte rapée
  • Une petite poignée de chou rapé (chou blanc ou chou rave)
  • Une petite boîte de grains de maïs
  • Quelques tranches de pomme
  • Quelques feuilles de laitue
  • Quelques càs de veganaise additionnée de plein d'ail en poudre
  • Quelques petites feuilles de menthe

Préparation

  1. Préparer une salade en mélangeant les carottes rapées, le chou rapé, les cubes de tofu, le maïs, les tranches de pommes et la véganaise à l'ail
  2. Faire réchauffer les petits pains (attention, pas trop longtemps, ils doivent rester mous)   
  3. Couper une ouverture dans le petit pain et les farcir avec quelques feuilles de laitue et la salade à l'ail
  4. La touche finale: les petites feuilles de menthe par dessus

 


* Anecdote socio-linguistique passionnante: au tout début de l'euro on était un peu perdu-es et on utilisait le mot euro pour dire "des sous".
Exemples: Je dois aller retirer des euros, J'ai plus d'euros, Tu me dois des euros, etc.

mardi 23 février 2021

Crêpe Florentine

La crêperie bretonne, un des plus vieilles institutions de Louvain-la-Neuve.

Ma crêpe préférée était la Comédie Française (glace vanille et flambée au Grand Marnier); il y en avait aussi une salée avec de la bière blanche et des pêches mais je ne sais plus comment elle s'appelait, et elle n'a plus l'air d'être au menu. (Dommage, j'aimais bien les crêpes à la bière).

Oui, parce que bien sûr je suis allée sur leur site web jeter un oeil au menu. Certaines crêpes portent la mention "Au menu depuis 1975", et c'est de l'une d'elles que j'ai décidé de m'inspirer pour cet article...

Un mot au sujet des galettes bretonnes: je ne connais pas la recette de la Mère Fillioux, mais si j'ai bien compris, les crêpes bretonnes traditionnelles sont généralement composées uniquement de farine de sarrasin, d'eau, et de sel. Personnellement, comme je ne suis pas équipée pour faire de belles grandes galettes, pour me simplifier la vie j'achète des galettes bretonnes que l'on trouve dans le commerce (elles sont en général sans oeufs). Je ne peux que suggérer aux étudiants d'en faire de même, à moins d'avoir une cokotteuse psycho mignonne comme un coeur qui fait des crêpes tous les deux jours. (Bisous Emilie!)

Pour deux personnes

  • 2 galettes bretonnes
  • 100g de tofu brouillé - chaud ou tiède de préférence
  • Qq càs de formage frais de cajou
  • 150 g d'épinards hachés (congelés) (Eh oui, pour les étudiants c'est comme pour les camps scouts: aucun aliment frais!)
  • Qq càs de crème de soja
  • Sel, poivre, noix muscade, ail en poudre

Préparation

  1. Faire décongeler et égoutter les épinards, faire chauffer à feu doux avec crème, noix muscade, huile d'olive, une bonne pincée d'ail en poudre, sel
  2. Disposer chaque crêpe sur un plat à tarte,
  3. Etaler du formage de cajou sur la crêpe
  4. Etaler les épinards par dessus, ensuite ajouter qq càs de tofu brouillé au milieu
  5. Replier légèrement les cotés et enfourner quelques minutes juste pour réchauffer
  6. Assaisonner avec du poivre et du sel (...voire une pincée de kala namak) 
  7. Servir à l'endroit (farce apparente) ou, comme chez la Mére Fillioux, pliée et retournée sur une assiette (farce cachée), avec une bière spéciale ou une bolée de cidre breton


lundi 22 février 2021

Spaghett' à rien

CE SOIR, c'est souper Comu! Et, bon, c'est aussi la fin du mois.

Quand je me remémore mes années à Louvain-la-Neuve la plupart de mes souvenirs culinaires concernent des recettes de pâtes: des sachets de nouilles à 10 francs aux salades de pâtes maïs- mayonaise des piques-niques de mai, des macaronis au gratin de moman aux cornets carbonnara du Pasta Folies, en passant inévitablement par les hérétiques "bolognaises" improvisées par quelque cokotteur carolo (coulis de tomate, 1 boîte de pois et carotes, une boîte de thon, un peu de gnôle, et tout ce qu'on a sous la main...)  Les incidents diplomatiques étaient fréquents, lorsqu'un étudiant italien nous surprenait et fondait en larmes. 

Comme le bonheur est dans les choses simples, j'ai choisi de partager la seule recette de pâtes un peu authentique du lot - enfin je suppose qu'elle l'est puisqu'elle me venait d'un cokotteur érasmus italien. En tout cas c'est certainement la recette dont je ne me lasserai jamais.



Pour une portion
  • 100g de spaghetti 
  • huile d'olive, sel, poivre, basilic séché.
Préparation
  1. Cuire les pâtes en respectant les bases de la cuisson des pâtes: suffisamment d'eau, une minute de moins qu'indiqué sur le paquet, et on égoutte vite fait (il doit rester un chouia d'eau).
  2. Remettre vite les pâtes égouttées dans la casserole, y verser un beau filet d'huile d'olive, assaisonner et bien touiller.  
  3. Manger directement dans la casserole en regardant les Simpson
  4. Ne pas faire la vaisselle

lundi 11 avril 2016

Pain à l'ail des ours

Pour le coup, je n'ai rien inventé du tout, mais allez savoir pourquoi, quand je fais une petite fête et que je sors les pains à l'ail, c'est un débordement de joie collective et incrédule: "mais c'est superboooon!?" ... Bin oui, c'est des pains à l'ail quoi. 

Bref, ça en jette, c'est vraiment pas cher, et en plus c'est un bon moyen de finir une baguette de la veille.



Ingrédients (comptez deux à trois tranches de baguette par personne)
  • Une baguette ou un pain étroit genre ciabatta
  • Quelques cuillères à soupe d'huile d'olive
  • Une bonne pincée de sel (genre sel marin fumé)
  • 5 ou 6 feuilles d'ail des ours, ciselées
Préparation
  1. Couper le pain en tranches épaisses (10 à 12 mm) - si la baguette est fine, la couper en biais
  2. Verser l'huile dans une soucoupe, y ajouter le sel
  3. Tremper les tranches de pain (sur une face) dans l'huile
  4. Les placer 2-3 minutes au four à 180 degrés ; si vous êtes en train de faire la fête, attention n'oubliez pas de les enlever à temps - c'est la partie la plus difficile!
  5. Ajouter l'ail des ours dessus juste après
Alternativement, on peut faire toaster les tranches de pain nature et les badigeonner après avec un gros pinceau (...soyez généreux et désintéressés). (Obligatoire pour les privilégié-e-s qui possèdent un grille pain - et coupez des tranches assez fines pour qu'elles rentrent dedans).

Pour du pain à l'ail normal, ajouter une gousse d'ail pressée mélangée à l'huile; si vous n'aimez pas d tout l'ail, vous pouvez utiliser juste de l'origan.

dimanche 8 novembre 2015

Tartiflette des morts

Oh je sais bien ce que vous pensez. Vous vous dites que je passe mon temps bêtement à faire des plats en ETTE et à ajouter des tdm dedans pour m'amuser.  EH BIN PASDUTOUT. C'est sérieux ici ce qu'on fait.

Si je cuisine tout avec des trompettes des morts, c'est parce que  ÇA DONNE UN EXQUIS GOUT A TOUT. Point final. Essayez si vous ne me croyez pas.


Pour deux personnes
  • 456g de pommes de terre à chair ferme
  • 1 bel oignon
  • 1 petite poignée de tdm séchées
  • 400g de tofu soyeux
  • 75 ml d'huile mais
  • 2 gousses d'ail
  • 50 g de farine de tapioca
  • 10 cl de vin blanc
  • 2 càs de levure maltée
  • 1 bonne pincée de sel
  • 1 pincée de noix muscade

Préparation

Commencez par préparer un formage de tapioca:
  1. Faire chauffer l'huile de maïs dans une casserole haute, avec les gousses d'ail, et ajouter le tofu
  2. Ajouter la farine de tapioca et mixer le tout avec un mixeur plongeur
  3. Augmenter la température de cuisson et ajouter le vin en remuant constamment
  4. Quand ça bloblotte, laisser cuire deux trois minutes tout en remuant toujours
  5. Oter du feu et ajouter le sel, la muscade et la levure
Réservez la casserole de formage sur le côté et occupez vous de vos oignons:
  1. Nettoyer les pommes de terre et les couper en fines tranches
  2. Éplucher l'oignon et le couper en super fines tranches
  3. Disposer dans un plat, successivement, les rondelles de pommes de terre, les rondelles d'oignon, les trompettes émiettées, et enfin le formage
  4. Vous pouvez éventuellement terminer par quelques rondelles d'oignons supplémentaires
  5. Faire cuire au four à 200o 20 à 30 minutes




Remarques:

OUI, vous pouvez faire une tartiflette normale en omettant simplement les trompettes des morts. L'oignon, par contre, n'oubiez pas, c'est super important. 

Sinon, pour boire: un muscadet (Roger).


samedi 17 octobre 2015

Ragú de luxe

Quand j'étais étudiante en Histoire, j'avais trouvé une recette de spaghetti à la bolognaise dans un Vie féminine des années '50... Le choc. Ainsi donc, tout le monde ne savait pas déjà en faire? Eeeh non, si le "spaghetti bolo" est devenu ultra populaire à la fin du 20 à siècle -jusqu'à atteindre le statut de "plat par défaut" pour les scouts et les étudiants des années 1990 - les Belges des années 50 (appelons-la Sylvie) n'étaient pas vraiment familièr-e-s avec ce plat mystérieux et exotique: au fond, la cuisine italienne devait avoir à l'époque le même statut d'exotisme que la cuisine vietnamienne a aujourd'hui.
 

L'arrivée des Italiens venus travailler en Belgique après la deuxième guerre mondiale a favorisé comme partout dans le monde, la popularité d'une cuisine italienne internationale - pas toujours représentative de l'authentique, puisque dans le Sud de l'Italie en particulier - c'est de là que venaient beaucoup de nos nouveaux camarades- l'essentiel de la cuisine était à base de blé et de tomates (...et d'huile d'olive): ni viande, ni beurre, ni crème, ni rien d'onéreux, juste des ingrédients accessibles dont la saveur se suffit à elle même... 

Le ragù à la bolognaise est différent, c'est un truc de luxe. Autre luxe: le temps. Voilà une recette pour quand vous avez toute la journée, parce que c'est meilleur mijoté longtemps à feu très doux. C'est le mode de cuisson le plus adapté aux proténes de soja texturées (PST)*, qui ont  besoin de temps pour s'imprégner un max de saveurs.


Ingrédients
  • 1 tasse de protéines de soja texturées (pst)*
  • 3 gousses d'ail
  • 3 à 6 échalotes
  • 3 càs de huile d'olive
  • 1 pincée de piment, 
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée d'origan, 
  • 2 feuilles de laurier, 
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d'ail en poudre
  • 1 verre vin rouge
  • 1 càs de tamari
  • 1 càs de vinaigre balsamique
  • 2 tomates (pelées, si vous avez vraiment beaucoup de temps)
  • 1 boîte de concentré de tomate
  • bouillon végétal ou eau
  • ail en poudre

Préparation
  1. Dans un grand bol, verser les pst et les faire réhydrater dans de l'eau chaude avec le tamari ail en poudre et le laurier, et ce envirron 30 minutes
  2. Écraser les gousses d'ail, peler les échalotes et éventuellement les couper en 2 ou 4 dans le sens de la longueur (faut voir leur taille)
  3. Dans un poele: faites revenir dans l'huile d'olive, à feu très doux, les échalotes et l'ail (20 à 30 minutes)
  4. Rincer les PST, ajouter 1 cuillère ou 2 de tamari
  5. Ajouter les pst égouttées et le laurier dans le poelon
  6. Ajouter les herbes et épices
  7. Couvrir et laisser mijoter
  8. Pendant ce temps, couper les tomates en grands morceaux
  9. Ajouter les tomates sur le reste et recouvrir, laisser mijoter
  10. Après 30 minutes, touiller avec une cuillère en bois, (éventuellement enlever les grands bouts de peau de tomate qui font désordre - c'est un peu laborieurx mais bien moins que de peler les tomates au début)
  11. Ajouter le concentré de tomate
  12. Laisser mijoter encore au moins 20 minutes
  13. Ajouter le vin rouge
  14. Rectifier l'assaisonement
  15. Rectifier éventuellement l'épaisseur (ajouter de l'eau si ce n'est pas assez fluide)
  16. Tout à la fin: verser sur la sauce un filet d'huile d'olive
  17. Servir avec pâtes courtes (ou faites-en une lasagne, si vous avez vraiment plein de temps)... Au fait, le ragout est encore meilleur le lendemain, évidemment...

*L'ingrédient déjanté: les PST

Le grand défi de l'après guerre: comment nourrir tout le monde? ...Notez, d'un point de vue strictement chronologique, nous nous trouvons toujours "après la guerre" - et la question de nourrir tout le monde n'est toujours pas réglée.

Les pst, en tout cas, c'était et c'est toujours un excellent début de réponse. Pour plus de blabla sur les pst, n'hésitez pas à relire la recette de shepherd's pie.



vendredi 14 août 2015

Salade des Capucines

Cette année, c'est la sizaine des Capucines qui gagne le concours cuisine, avec un super plat froid à base de riz très joliment décoré! ...Voilà qui est original, bravo les Lutins!

La recette est nulle, mais je suis très fière de cette photo

Pour deux portions
  • 150g de riz blanc
  • 1/2 bocal de maïs
  • 1/2 nectarine fraîche (c'est la fête aujourd'hui)
  • 3 à 4 càs de câpres
  • 1 petite poignée de persil haché
  • 2 à 3 càs de veganaise
  • Quelques feuilles et fleurs de capucine
  • Facultatif: quelques dés de tofu fumé ou une saucisse de tofu de type "zwan" (ou "knacki")

Préparation

  1. Bien cuire le riz dans une grande casserole d'eau salée (pour un vrai goût scout, ajouter 5 à 10 minutes au temps de cuisson mentionné de l'emballage) 
  2. Le laisser refroidir
  3. Couper la nectarine en petits morceaux, ainsi que les feuilles de capucine
  4. Mélanger tous les ingrédients - sauf les fleurs à laisser au dessus pour faire joli (... mais elles se mangent, hein!)