Affichage des articles dont le libellé est fond de placard. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est fond de placard. Afficher tous les articles

mercredi 9 décembre 2020

Rabanadas com vinho

Les Portugais sont célèbres pour leurs grandes découvertes, mais celle-ci est la plus géniale de toutes: en résumé, c'est la fusion du pain perdu et du vin chaud de Noël. Sirupeux, collant, dégoulinant: c'est lourd, c'est très lourd, et ça se mange sans faim.

Il vaut mieux utiliser un pain non seulement dur, mais aussi compact et solide, pour éviter qu'il ne se décompose.




Pour deux portions

  • 6 tranches de pain rustique un peu desséchées 
  • quelques càs de sucre de canne
  • Un reste de vin rouge (au moins 15 cl)
  • quelques pincées de cannelle
  • écorce d'orange ou de citron
  • huile d'olive fruitée

Préparation

  1. Couper le pain en tranches épaisses (1 à 2cm d'épaisseur) - Notez bien: il vaut mieux le couper AVANT qu'il ne devienne sec.
  2. Mélanger le vin, le sucre, la cannelle, un peu décorcre d'orange rapée
  3. Verser un peu de vin sur les tranches de pain de façon à les réhydrater, et laisser tremper un petit peu mais SURVEILLER LA REHYDRATATION: elles doivent être parfaitement imbibées mais pas ramollies...
  4. Comme pour du pain perdu, les faire cuire à la poele dans l'huile d'olive
  5. Faire chauffer le reste du vin au sucre de façon à ce qu'il devienne sirupeux
  6. Disposer les rabanadas cuites dans une assiette profonde et verser le sirop par dessus


mercredi 29 avril 2020

Goulash du bout du roule

Vous avez un jour passé des vacances en hongrie et/ou en république tchèque? Alors vous avez certainement ramené du paprika, et un mélange pour goulash. Voire une dizaine de paquets.

Eh bien voilà, c'est le moment de vous en mettre plein la panse. Ce qui est bien avec les goulash, c'est qu'on peut y taper non seulement plein de restes d'épices, mais aussi d'autres restes, des légumes un peu lassants, de vieilles boulettes, des morceaux de seitan abandonnés au fond du congélateur, voire un reste de knedlecki raté recyclé en saucisses à la farine (je vous promets, c'est très bon).


Pour deux ou trois portions
  • Un reste de seitan, de boulettes, de saucisses, de knoedeln, ...
  • Légumes disponibles: oignons, échalotes, carottes, un bout de poireau, un petit poivron, un fond de jus de tomate, ...
  • De l'huile (olive, mais, tournesol, arachide, ... bref un fond de bouteille)
  • De l'ail sous n'importe quelle forme
  • Quelques càs de paprika et autres épices à goulash
  • Autres herbes et épices - selon ce que vous avez: piment, grains de moutarde, herbes de Provence, laurier, ... 
  • Herbes fraîches: persil, ciboulette, ail des ours, thym, ...
  • 1 larme de vinaigre (de vin rouge si possible), ou une ou deux cuillère de pickles si vous en avez dont vous voulez vous débarrasser
  • Eventuellement: un peu de levure maltée


Préparation
  1. Hacher les légumes et couper les boulettes ou autres en morceaux
  2. Faire chauffer l'huile à feu modéré dans une casserole en fonte ou autre, et y faire revenir l'ail avec les grains de moutarde, le laurier et les herbes de Provence
  3. Y faire dorer les morceaux de boulettes quelques minutes
  4. Y ajouter les légumes, le paprika, un peu de sel, un chouia d'eau ou de jus de tomates, et mélanger 
  5. Couvrir, baisser le feu et laisser mijoter une vingtaine de minutes en mélangeant affectueusement une fois de temps en temps
  6. Verser une larme de vinaigre, couper le feu, mélanger
  7. Goûter et rectifier l'assaisonnement (sel, piment, levure maltée, vinaigre)
  8. Ajouter les fines herbes hachées et servir avec un beau knedlecki, de la purée ou encore un plat de lentilles



vendredi 24 avril 2020

Les makis du maquis

C'est reparti pour une super recette aux herbes sauvages. Et par la même occasion, si vous avez au fond du frigo un bocal de raifort acquis il y a plusieurs années dans un moment d'égarement -  personne ne vous juge- c'est l'occasion de vous en débarrasser.


Pour deux portions

  • 150 grammes de riz rond style bomba
  • Une sélection d'herbes du sauvages: ail des ours, lierre terrestre, orties, etc.
  • Quelques càs de tamari
  • Selon vos disponibilités: graines de sésame, tofu lactofermenté, radis, concombre, ... 
  • Du wasabi, ou bien, selon vos disponibilités: pâte de raifort, moutarde, tahini, piment, ail, huile, vinaigre, jus de citron, ... à mixer/goûter/rectifier...




Préparation

  1. Faire cuire le riz et le laisser refroidir
  2. Laver les herbes et les mixer avec le raifort et tous leurs amis
  3. Pour façonner les makis, je me suis amusée à découper une boîte de lait de soja pour l'utiliser comme tapis, ça marche pas trop mal. Il faut l'assouplir par avance en le pliant pour qu'il se roule bien: étaler un rectangle de riz et y étaler la farce avant de le rouler en serrant bien.
  4. Former de grands boudins et les réfrigérer
  5. Pour couper les makis, prendre un grand couteau (idéalement en céramique, ou antiadhésif), et le mouiller
  6. Servir avec de la pâte wasabi et de la sauce tamari










jeudi 23 avril 2020

RANCHOOOOOOO!

Aujourd'hui, direction Portugal, on va se régaler.

Un fond de paquet de pâtes, une boîte de tomates, quelques pois chiches: de grands habitués des fonds de placards, et qui vont nous permettre de réaliser une super chouette recette portugaise aussi goûtue que rustique: le RANCHO. Ne pas confondre avec la bagnole des années '80. :) 





Bien sûr, l'ingrédient en principe indispensable, c'est la star du potager portugais: LE CHOU. Si vraiment vous n'en avez pas, vous pouvez prendre des feuilles de radis, de moutarde ou de navet, ou, à défaut, la verdure que vous avez sous la main.

Enfin, on peu agrémenter le rancho de petits morceaux de saucisse piquante style chouriço. Vous pouvez utiliser les saucisses, boulettes ou burgers qui hantent votre congélateur. Alternativement, prenez la recette de boulettes d'avant-hier (et ajoutez du piment tant que vous y êtes).  



Pour trois ou quatre portions

  • Environ 100g de pâtes courtes*
  • 1 petite boîte de tomates en cubes, tomates pelées ou autre
  • 1 oignon haché
  • Quelques belles feuilles de chou (idéalement du chou pointu - également appelé chou-coeur au Portugal - trop mignon!), netotyé et coupé en morceaux
  • 1 belle portion de pois chiches cuits
  • Plein d'ail
  • Plein d'huile d'olive
  • Du piment sous n'importe quelle forme
  • Quelques brins de persil (je n'adore pas le persil mais là il y a une valeur ajoutée je trouve)
  • Une larme de vinaigre de vin rouge
  • Éventuellement: une feuille de laurier et un chouia d'herbes de Provence si vous en avez

Préparation:

  1. Faire chauffer l'huile à feu modéré dans une petite casserole et y faire cuire l'oignon haché et l'ail avec les herbes (sauf le persil)
  2. Une fois l'oignon attendri, ajouter la boîte de tomate et les pâtes, mélanger
  3. En principe la boîte de tomates contient plein d'eau, mais dans le doute ajoutez-en un peu
  4. Poser le couvercle et laisser cuire à feu modéré cinq minutes - jeter un coup d'oeil et mélanger une fois de temps en temps
  5. Ajouter les pois chiches et le chou et laisser cuire encore dix minutes
  6. Pendant ce temps, couper les boulettes en rondelles et les faire roussir dans de l'huile d'olive avec du piment et de l'ail
  7. Verser les boulettes et le persil haché dans le ragoût, ainsi qu'une petite larme de vinaigre de vin rouge et une grosse larme d'huile d'olive - 
  8. Goûter et rectifier l'assaisonnement
  9. Servir avec un chouette vin rouge portugais


* Le concept ressemble à un one-pot-pasta mais en fait pas du tout c'est juste un ragoût aux chou et pois chiches avec deux trois pâtes dedans.

mercredi 22 avril 2020

Bananes frites et herbes sauvages façon pondu

Cela fait maintenant dix jours que vous êtes allé-es faire des courses pour la dernière fois. 

Vous aviez acheté deux belles grappes de bananes, mais maintenant elles sont toutes brunes et il en reste beaucoup. Trop beaucoup.

Vous pouvez en faire de la glace, du pain perdu, ou encore de la confiture. Mais vous pouvez aussi les manger frites en accompagnement d'un délicieux ragoût d'herbes sauvages presqu'aussi bon que le saka saka de la rue Longue Vie. En effet, on croit souvent qu'il faut obligatoirement des bananes plantain pour ce faire, mais en fait non, pas obligé.

Une petite sauce aux arachides sera aussi du plus bel effet (et mon petit doigt me dit que beaucoup d'entre vous ont toujours un seau de dix litres de pindakaas sous la main)


Pour deux portions

  • Deux bananes
  • De grosses poignées d'herbes comestibles que vous pouvez trouver: une grande proportion d'orties, ail des ours, achillée, pulmonaire et/ou lierre terrestre, et éventuellement des herbes plus acides ou plus amères mais en plus petite proportion: pissenlit et/ou herbe à Robert par exemple. Si vous avez des feuilles vertes dont vous ne savez que faire, style fanes de radis ou autres, allez-y gaiement.
  • De l'huile d'arachide ou autre (n'importe quelle huile supportant la cuisson)
  • Un ou deux oignons et/ou échalotes, et/ou poireaux
  • 1 petite tasse de bouillon
  • De l'ail sous n'importe quelle forme
  • Du piment sous n'importe quelle forme

Préparation

  1. Nettoyer l'ail des ours et les autres herbes séparément (avec de l'eau et un chouia de vinaigre blanc), et les hacher
  2. Nettoyer et hacher l'oignon, écraser l'ail 
  3. Faire chauffer l'huile dans une petite casserole, y faire cuire l'oignon et l'ail
  4. Ajouter toutes les herbes hachées sauf l'ail des ours
  5. Ajouter un petit peu de bouillon, mélanger 
  6. Couvrir et laisser cuire une dizaine de minutes en ajoutant un peu de bouillon en cours de route si nécessaire
  7. Couper le feu, épicer, rectifier, ajouter l'ail des ours haché, mélanger, recouvrir
  8. Peler les bananes, couper les en trois ou quatre tronçons, et les faire frire dans une poele avec une bonne couche d'huile
  9. Servir avec une sauce moambe ou mafé, des haricots, un peu de riz, un reste de légumes, etc. 


jeudi 26 mars 2020

La crème pudding du dimanche

Le dimanche à Battice, c'est crème pudding: vite fait et toujours un succès grâce à l'indémodable poudre Imperial!

Et si comme moi vous avez profité du confinement pour explorer les placards vous aurez peut être trouvé l'une ou l'autre conserve de fruits - des ananas ou des pêches, que vous aviez achetées pour faire une salade de tofu Aywaille ou des pêches de bon ton, ou peut-être des cerises confites ou une boîte de macédoine de fruits... Vous allez alors pouvoir vous faire un pudding du dimanche encore plus spécial. Si  par contre vous ne trouvez pas de fruits mais un peu de cacao, c'est encore plus super, vous allez pouvoir faire un pudding au chocolat! 



Pour deux portions
  • 40 g de poudre impérial
  • 1/2 L de lait d'amandes
  • 40 à 50 g de sucre
  • Pour agrémenter: des fruits en boîte, des vermicelles de chocolat noir, du cacao, ou simplement des épices: cardamome, cannelle, vanille, ...


Préparation
  1. Délayer la poudre impérial dans un petit bol de lait
  2. Faire chauffer le reste du lait, y verser le sucre et la poudre impérial diluée, remuer sans arrêt pendant que ça épaissit
  3. Au bout de quatre ou cinq minutes, quand c'est épaissi, couper le feu et verser la crème dans des petits raviers vintage
  4. Laisser refroidir et disposer quelques morceaux de fruits à la surface avant de servir


Alternatives

Si vous utiliser du cacao ou des épices, les faire infuser dans le lait à l'avance.

lundi 23 mars 2020

Soupe au lait

Rien à voir avec Obelix. Un bon goûter simple et réconfortant, idéal en rentrant de l'école.


Pour deux portions
  • 4 biscottes
  • 4 morceaux de sucre
  • 1 pincée de cannelle et/ou de noix muscade
  • 2 tasses de lait végétal (soja ou amande)
  • 1 micro pincée de sel
Préparation
  1. Faire chauffer le lait (pas besoin de bouillir) 
  2. Disposer les biscottes dans deux assiettes, avec un morceau de sucre sur chaque biscotte
  3. Verser délicatement le lait chaud sur les morceaux de sucre
  4. Assaisonner avec un peu de sel, cannelle et/ou noix muscade et déguster immédiatement


jeudi 26 septembre 2019

Mafé t'à la maison

Le mafé, spécialité sénégalaise bien connue, est un plat en sauce à base de cacahuètes. Personnellement, j'adore cuisiner dans une sauce aux cacahuètes des feuilles un peu amères ou piquantes (fanes de radis, moutarde, etc)... Selon la quantité de feuilles utilisées, ça peut rendre la sauce toute verte comme un plat d'épinards. En l'occurence, j'ai utilisé les fanes d'une petite botte de radis et le résultat était encore bien orange.

Pour deux portions
  • Les fanes d'une botte de radis
  • 1 oignon blanc
  • 3 gousses d'ail
  • Un petit bout de gingembre
  • Un petit bout de curcuma (facultatif - c'est surtout pour la couleur)
  • Du piment sous n'importe quelle forme
  • L'un ou l'autre légume: une grosse carotte, une petite patate douce, ou encore une petite tomate fraîche
  • 5 à 6 càs de pindakaas (beurre de cacahuète nature)
  • 1/2 tasse de bouillon végétal
  • 2 càs d'huile végétale
  • 1 ou 2 càs de purée de tomate
Préparation
  1. Nettoyer les fanes de radis et les hacher finement
  2. Nettoyer la carotte et/ou les autres légumes et les couper en petits morceaux
  3. Hacher l'oignon et le faire revenir dans l'huile à feu modéré, dans une bonne casserole en fonte
  4. Raper l'ail et le gingembre, les ajouter dans la casserole
  5. Ajouter les morceaux de légumes et couvrir, laisser cuire à feu doux quelques minutes
  6. Pendant ce temps, mixer le beurre de cacahuètes avec le bouillon, la purée de tomates, le piment et le curcuma
  7. Verser cette sauce dans la casserole et remuer
  8. Laisser mijoter un petit quart d'heure
  9. Couper le feu, ajouter les feuilles de radis et mélanger une dernière fois
  10. Servir avec du riz et disposer le reste des feuilles de radis sur le mafé et/ou le riz

lundi 18 mars 2019

BANOFFEE PIE

Une fois n'est pas coutume, je commence la semaine avec une recette de gateau, parce que c'est l'anniversaire de mon gentil frère. 

Cette recette plaira beaucoup aux linguistes et autres fans de portmanteau, puisque Banoffee est un sympathique mot-valise, composé de banana et toffee. C'est un gâteau très populaire au Royaume-Uni, qui est aussi très facile à préparer, et très délicieux...

Cette version est une réinterprétation personnelle, spécialement adaptée aux gens qui comme moi ne sont pas des spécialistes de la pâtisserie, et qui d'autre part permet éventuellement de caser des restes de fonds de placard, par exemple on peut bricoler la croûte avec un fond de paquet de biscuits (j'ai testé avec un reste de shortbreads c'était excellent), ou encore un reste de tofu soyeux, des bananes dont on ne sait pas quoi faire, etc.

La petite touche en plus: des graines de nigelle pour faire joli (et parce que c'est super bon avec les bananes).



Pour deux mini tartes
  • Pour le fond: une petite poignée de digestives (ou autres biscuits vegan), 1 càs d'huile de coco fondue
  • Pour la deuxième couche: 1 tasse de lait de soja sucré et 3 càs de poudre "pudding" style Impérial ou Bird's Custard (si vous n'en avez pas, utilisez simplement de la fécule de maïs, de tapioca ou d'arrow root, avec un chouia de vanille et de sucre) (ou encore: plutôt que de faire la crème vous même, vous pouvez utiliser de la crème vanille ou caramel style Provamel etc)
  • Pour la troisième couche: une banane mûre
  • Pour la quatrième couche: quelques càs de crème fouettée vegan
  • Pour la touche finale: 1 càs de graines de nigelle, et un peu de sirop en tube (d'agave, de riz, de blé..., voire, pour faire plus britiche, du Golden Syrup)

Préparation
  1. Disposer deux cercles à dresser sur des assiettes
  2. Préparer la crème vanille (délayer la poudre dans un peu de lait de soja, ensuite verser cette mixture dans le reste du lait à peine porté à ébullition, laisser épaissir tout en mélangeant); laisser refroidir
  3. Écraser les biscuits avec l'huile de coco fondue et tasser dans le fond de deux ou trois cercles à dresser.
  4. Disposer quelques càs de crème vanille dans chaque cercle
  5. Couper la banane en fines rondelles et les étaler dans les cercles sur la crème vanille
  6. Placer la crème fouettée sur les bananes (avec une douille si vous en avez une)
  7. Réfrigérer une petite demi heure
  8. Pour servir, ôter les cercles à dresser, et décorer chaque tarte avec un peu de graines de nigelle et un fil de sirop qui va dans tous les sens


mardi 5 septembre 2017

Mini boulettres


Voici une recette riche en gluten pour bien se retoxer après les régimes de l'été. Ce sont de simples boulettes de seitan, mais les lettres ajoutent un petit quelque chose à la texture. D'ailleurs, quitte à ajouter un truc dans la soupe, pourquoi choisir entre lettres et boulettes quand on peut avoir les deux?

A la base, ces mini boulettes sont conçues pour aller dans une soupe aux tomates - ou mieux: dans la soupe au cerfeuil de ma grand mère mais on peut aussi les servir à l'apéro avec une petite sauce cocktail.


Pour une douzaine de mini boulettes
  • 4 càs de poudre de gluten
  • 3 càs de pâtes alphabet
  • 3 càs de farine
  • 500 ml de bouillon de légumes
  • sel, piment, et herbes en poudre (origan, sauge, romarin)
  • (facultatif) une càc de racine de livèche
Préparation
  1. Mélanger le gluten, la farine, les pâtes, les épices et une pincée de sel
  2. Ajouter 5 à 10cl de bouillon et mélanger pour obtenir une pâte
  3. Façonner des mini boulettes de 1,5 cm de diamètre (mouillez-vous les mains)
  4. Cuire les boulettes 10 minutes dans le bouillon, éventuellement additionné de livèche
  5. On peut congeler les boulettes ou les conserver quelques jours au frigo
  6. BONUS: Pour une soupe aux tomates express: garder le bouillon, virer les bouts de livèche, et y délayer un petit pot de concentré de tomates.


mardi 25 avril 2017

Oranje balletjes

Ce 27 avril, c'est le koningsdag: la fête nationale néerlandaise et les 50 ans du Roi Alex: ...des boulettes oranges s'imposent donc!

Pour une expérience encore plus dutch, vous pouvez remplacer la pâte de noisettes par du pindakaas, évidemment! En ce qui concerne les graines, le lin est indispensable pour la texture, mais à part ça, prenez ce que vous avez dans le placard (sésame, tournesol, potiron, cumin, chanvre, ...).




Pour une douzaine de balletjes
  • 2 carottes cuites
  • 2 grosses càs de pâte de noisette (ou de pindakaas)
  • 2 càs de graines de lin
  • 2 càs de graines de chanvre décortiquées (ou d'autres graines)
  • 2 càs de graines de sésame (ou d'autres graines)
  • 2 càs de graines de sésame pour rouler les boulettes dedans
  • 2 càc de thym
  • 2 pincées de piment
  • 2 pincées de sel
  • 2 càc de vinaigre de cidre 
  • 2 càc d'oignon séché
  • 2 càc de raisins de Corinthe (facultatif)

Préparation
  1. Mixer les carottes cuites avec la pâte de noisettes
  2. Ajouter tous les autres ingrédients, mélanger, goûter et rectifier l'assaisonnement
  3. Laisser reposer la pâte une petite heure au frigo
  4. Former des boulettes (il faut se mouiller les mains pour que ça ne colle pas)
  5. Rouler les boulettes dans les graines de sésame
  6. Conserver au frigo
  7. Excellent avec un petit verre de maitrank artisanal
Fan des Pays-Bas?...Retrouvez toutes nos recettes néerlandaises! 

mardi 23 février 2016

Fiskbullar (utan fisk)

Toutes les autres recettes de cette semaine seront des grands classiques revisités (ou même pas revisités en fait), mais celle-ci est quand même une création originale. 

Ça faisait un moment que je pensais faire des boulettes un peu nordiques à base d'avoine. Si vous vous demandez ce qu'il y a de nordique dans cette recette, voici: pour la concevoir, j'ai pensé très fort à la Suède. Et aussi un peu à Asterix et les Normands.
 
A part ça, le résultat est plutôt néerlandais en fait: le truc, c'est que l'ingrédient clef est une algue que j'ai achatée aux Pays-Bas et que je n'ai pas trouvée ailleurs. Il s'agit de zeeuws bessenwier (Sargassum muticum pour les intimes latinistes - sargasse en français)... Pour celles-ceux que ça intéresse on en vend en ligne, par exemple ici. On peut faire sans ou utiliser d'autres algues ou herbes - mais le goût de la sargasse est vraiment spécial, ça vaut la peine d'essayer si vous avez l'occasion de vous en procurer.



En plus, au moment de faire la photo, j'ai pas pu remettre la main sur mes petits drapeaux suédois, alors j'ai pris un drapeau néerlandais.


Pour 20 boulettes
  • 200g de tofu fumé
  • 150g de flocons d'avoine
  • 1 gros oignon
  • 15 cl d'huile olive (voire plus, pour les Normands qui ignorent la peur)
  • 1 càc de vinaigre de cidre
  • 5 cm2 d'écorce de citron
  • Un filet de jus de citron (genre, 1/2 citron)
  • 2 càs de Zeeuws Bessenwier (à défaut, votre herbe ou algue favorite)
  • 1 càc de sel fumé (ou de sel marin normal)

Préparation
  1. Mixer le tofu et l'oignon (épluché)
  2. Mélanger tous les ingrédients dans un grand bol
  3. Passer un bref coup de mixeur plongeur si la pâte n'est pas assez homogène
  4. Faire refroidir la pâte au frigo quelques heures
  5. Façonner des boulettes de 4 à 5 cm de diamètre (les mains mouillées, ça va tout seul)
  6. Faire cuire au four, 20 minutes, à 180 degrés
  7. Servir avec une sauce à la crème comme dans Astérix et les Normands, (crème d'avoine de préférence) et une bière servie dans le crâne de votre ennemi.

lundi 22 février 2016

Lemon Curd

On trouve déjà plein de recettes de Lemon Curd sur le web, oui mais le mien il est aux châtaignes

Voici toute l'histoire: ça faisait un moment que je pensais très fort à essayer de faire du lemon curd, et c'est l'autre jour en vidant mon dernier pot de confiture de châtaignes que PAF, mais c'est bien sûr: voilà un truc qui donne la texture parfaite...

Bon je sais ce que vous allez dire, la saison des châtaignes et la saison des citrons c'est pas en même temps, du coup bon c'est un peu contre nature sur les bords... Le truc c'est que des châtaignes j'en ai ramassé plein l'année dernière et j'en ai congelé la moitié... Du coup cette recette tombe très bien et s'inscrit même assez bien dans l'opération "je vide mes placards".

Si vous n'avez pas de châtaignes dans le placard, vous pouvez en acheter sous vide ou déshydratées; au pire, vous pouvez faire sans, et ajouter plus d'arrow root... (Mais c'est vraiment mieux avec).



Pour un gros pot (ou deux petits)
  • 15 chataignes
  • 1 citron
  • 200 ml d'eau
  • 200 g de sucre canne
  • 3 càs d'arrow root
  • 4 a 5 càs d'huile de coco

Préparation
  1. Cuire et éplucher les châtaignes (conseil pour des châtaignes congelées entières: faire une entaille ou enlever toute la croute extérieure si elle vient facilement, les faire cuire 10 minutes dans de l'eau bouillante, ensuite les plonger dans l'eau froide et les éplucher complètement)
  2. Prélever 5 à 10 cm2 de zeste du citron, ensuite le presser
  3. Faire bouillir l'eau et le sucre avec les châtaignes. le zeste et le jus du citron et l'huile de coco
  4. Prélever l'écume éventuelle
  5. Laisser bouillonner 5 minutes et ajouter l'arrow root
  6. Laisser bouillonner encore 3 minutes tout en remuant
  7. Retirer du feu et passer au mixeur plongeur, il faut bien bien mixer
  8. Laisser refroidir quelques minutes avant de mettre en pot(s)

lundi 7 décembre 2015

Haut les mains, trente-six boudins!

C'est l'hiver! C'est Noël!!!!

Le boudin, alors, le boudin.

Le boudin, c'est LE truc rustique et traditionnel par excellence. Mais c'est traditionnellement un produit carné me direz vous?

Eh bien, en fait, non, pas tant que ça. Si les boudins de boucherie dont la fabrication est décrite longuement par Zola dans Le Ventre de Paris (à lire absolument), ou encore les boudins qui puent des marchés de Noël, servent à faire quelque chose des déchets de cadavres histoire de ne rien jeter (nous on fait des soupes avec les feuilles de chou fleur, eux ils font des saucisses avec du sang et des boyaux - à chacun son truc n'est-ce pas), les recettes de campagne sont beaucoup plus proches d'un mode de vie 100% végétal: essentiellement, c'est du pain, des herbes et des légumes du jardin (choux, oignons); et  éventuellement du saindoux -mais faut pas oublier que le saindoux au départ c'est un truc de luxe et qu'au début du siècle dernier on ne risquait pas d'en trouver en grandes quantités dans les humbles chaumières de nos campagnes. Bref, je ne  dois pas être la première à faire un boudin végétal, je suis sûre que mes ancêtres ont du en manger beaucoup.




Dès demain, From Belgium Witloof vous propose quatre recettes de boudin qui réjouiront petits et grands.


mardi 3 novembre 2015

Boulettes des morts

Ça, c'est un truc que j'avais improvisé un jour pour caser un reste de riz... C'est toujours comme ça qu'on pond les meilleurs trucs.

Vous pouvez évidemment cuire du riz exprès, ce n'est pas interdit. Mais c'est aussi une idée à retenir pour le jour où vous avez un reste de riz à caser, donc - et vous pouvez congeler les boulettes pour les ressortir lors d'un petit apéro improvisé.




Pour six boulettes
  • 1 gros bol de riz cuit (du riz rond et collant)
  • 7 trompettes des morts séchées et émiettées
  • 100g de tofu fumé, écrasé à la fourchette
  • 1 petit oignon rouge, haché
  • 2 càs de pâte de noisettes
  • 1 càs de thym
  • 1 càc d'ail en poudre
  • 2 à 3 càs de graines de tournesol, de lin et/ou de sésame

Préparation
  1. Dans un grand bol, bien mélanger le riz avec le tofu, l'oignon haché, les trompettes des morts, la pâte de noisettes, le thym, l'ail et le poivre
  2. Goûter et rectifier éventuellement l'assaisonnement
  3. Former de betites boulettes bien compactes (5,8 cm de diamètre) (conseil: humidifiez vos mains pour que ça ne colle pas)
  4. Mélanger les graines de tournesol, de lin ou de sésame dans une assiette plate et roulez-y les boulettes
  5. Faire cuire les boulettes au four ou dans une poele avec un peu d'huile d'olive

Servir
Comme entrée, plat, accompagnement, voire comme petite bouchée apéritive... Avec un vin blanc pas trop sec voire un chouette pinot noir.