Affichage des articles dont le libellé est gras. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est gras. Afficher tous les articles

mercredi 11 décembre 2019

Pleurotes sautées au Vrai Gras

Le vrai gras se déguste a priori sur une brioche avec un confit d'oignon (ou si vous avez la chance d'en avoir sous la main: des nèfles!!!), cependant on peut aussi l'utiliser pour cuisiner! Il fond délicatement et parfume à la perfection une petite portion de pâtes, des pommes de terre au four, ou, comme ici, une fabuleuse poelée de pleurotes. 

Louis Willems coupe les pieds des pleurotes et les mixe pour faire une petite sauce; si vous manquez de temps ou si vos pleurotes sont jeunes aux pieds tendres, cette étape n'est pas absolument indispensable.



Pour 4 portions
  • 1 demi bloc de vrai gras 
  • 500 g  de pleurotes locales du marché
  • 5 cl de vinaigre de vin rouge
  • poivre blanc du moulin
  • Facultatif: 20 cl de bouillon de légumes et 1 càs de fécule de maïs pour faire une petite sauce.


Préparation
  1. Couper 4 belles tranches de vrai gras et les réserver
  2. Nettoyer les pleurotes avec un chiffon
  3. Si vous souhaitez faire une sauce, couper les pieds des pleurotes et les cuire séparément dans un poelon avec un peu d'huile; mixer la fécule et le bouillon, réserver les pieds cuits le temps d'utiliser le poelon pour faire chauffer et remuer le bouillon jusqu'à épaississement, ensuite remettre les pieds dans le plat, mixer, laisser blobloter et remixer finement. Goutez et rectifier l'assaisonnement.
  4. Faire fondre 1 càs de vrai gras dans une grande poele et y faire cuire les pleurotes face contre terre (lamelles vers le haut) (si une pleurote est trop concave, appuyer dessus avec une spatule pour qu'elle cuise bien)
  5. Une fois cuites, réserver les pleurotes au chaud le temps de déglacer la poele avec un chouia de vinaigre de vin rouge et verser sur les pleurotes
  6. Pour dresser les assiettes: la sauce dans le fond (facultatif), un petit lit de pleurotes, une tranche de vrai gras et une petite branche de thym pour faire joli. Servir avec un vin blanc un peu gras comme ceci ou cela par exemple.



dimanche 8 décembre 2019

Vrai Gras 2019

Décembre! Revoici la saison des Gras sans Foie ni l'Oie, Joie Gras, Bonne Foie, VegGras et autres Faux Foie, toutes ces luxueuses grasseurs cruelty free à déguster sur une brioche aux noix avec un petit confit d'oignon et un verre de Sauternes. 

J'en fais bien sur chaque année, et bien entendu je ne peux pas m'empêcher de tester de nouvelles variantes. Comme celle de cette année m'a semblé bien meilleure que les précédentes, je me suis dit que je devais absolument la partager. Je me suis rendu compte que j'obtenais un résultat plus subtil en omettant les ingrédients au goût trop prononcé - pâte de noisette, cognac, etc. : autrement dit, cette recette est plus simple que les précédentes, et sans alcool, pour changer! 


Pour une dizaine de portions
  • 60 g de châtaignes (ca en fait cinq ou six) 
  • 6 g de mousserons séchés (1/2 tasse, ou une grosse poignée); alternativement, des chanterelles séchées, c'est bon aussi. Sinon, je prends toujours des trompettes des morts, c'est bon aussi, mais c'est différent,et j'avais envie de changer.
  • 10 cl d'eau bouillante
  • 60 g de beurre de cacao, en petits morceaux ou copeaux
  • 40 g d'huile de coco
  • 5 cl de saumure d'oignon rouge à l'ume su, plus une ou deux rondelles d'oignon rouge en saumure (facultatif)
  • 1 pincée de vanille
  • 1 petite pincée de 4 épices 
  • Poivre du moulin, noir ou multicolore

 Préparation 
  1. Réhydrater les champignons dans l'eau bouillante
  2. Éplucher les châtaignes et les cuire dans de la bouillante eau; si vous ne parvenez pas enlever toute la deuxième peau, ce n'est pas grave
  3. Faire cuire les champignons dans une poele avec une càs d'huile de coco, garder l'au de réhydratation
  4. Faire fondre le reste de l'huile de coco et le beurre de cacao au bain marie, dans un récpient haut
  5. ajouter les châtaignes cuites dans ce recipient, ainsi que les champignons, leur eau de trempage, les épices, la saumure d'oignon rouge à l'ume su et éventuellement une rondelle d'oignon
  6. Mixer finement avec un mixeur plongeur
  7. Verser dans un petit pot ou une jolie terrine, laisser refroidir et figer, et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours;
  8. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence)


vendredi 14 juin 2019

Francezinha

Imaginez un croque-monsieur de huit centimètres d'épaisseur, baignant dans une sauce à la bière, et servi avec des frites: voici la francezinha, un des plats portugais les plus populaires et les plus décadents. Une sorte d'hybride monstrueux entre une smörgåstårta, un welsh et une poutine.

Oubliez l'appareil à croques et envisagez l'acquisition d'un four industriel.


La francezinha -littéralement, le french toast portugais- a été inventée par un type retourné s'installer à Porto après avoir vécu en France et en Belgique: il y avait mangé des croques monsieurs et voulait partager sa découverte avec ses compatriotes. Seulement, comme il trouvait qu'il y manquait un petit quelque chose, il a ajouté à la recette française une ou deux tranches de pain, quelques couches de fromage, cinq centimètres de charcuteries, et surtout une épaisse sauce tomatée à base de bière.

Comment faire?????

Pour véganiser la francezinha, comme souvent il y a deux options: une fidèle à l'originale, pleine de crasses, et une avec des légumes et des produits naturels: plus innovante. J'ai testé les deux, par pur dévouement à la cause.

Première option: des charcuteries veganes industrielles et le moins possible de légumes. 

Bref, c'est comme dans cette recette - elle est en portugais mais il y a une photo des ingrédients: tofu fumé, formage vegan, saucisses de Francfort vegan (C'est dégueu mais toujours moins que les vraies). Si vous n'avez rien contre les brols industriels, faites vous plaisir, après tout votre expérience n'en sera que plus fidèle à la francezinha conventionnelle. Les petites saucisses sont importantes pour l'effet visuel et la garantie d'une expérience absolument obcène - laissez les collées en rang telles que dans l'emballage.

Servir avec  des frites. Surtout pas de légumes. Le challenge c'est de manger le moins de légumes possible.

Ingrédients
  • Pain de mie 
  • Formage vegan en tranches
  • Des petites saucisses de Francfort vegan
  • Un bloc de tofu fumé aromatisé, ou tout autre tofu aromatisé (rosso, forêt noire, à l'ail des ours, ...); une tranche de seitan ou un steak végétal peuvent aussi convenir.
  • La sauce: on trouve de la sauce à Francezinha industrielle qui est vegan-par-hasard mais il faut avoir de la chance. Alternativement, suivre la recette décrite dans la deuxième partie de l'article.
Préparation
  1. Préparer deux croque-monsieurs avec une double dose de fromage, l'un additionné de tofu fumé, l'autre d'une rangée de petites saucisses vegan.  
  2. Empiler les deux croques, en ajoutant encore toutes les tranches de formage que vous pouvez, et placer quelques minutes au four
  3. Verser la sauce chaude sur les francezinhas et servir immédiatement avec de la bière et des frites. DES FRITES.





Deuxième option: juste un peu plus de boulot...

Celle-ci m'a semblé meilleure que l'autre et vous pouvez même l'accompagner d'une petite salade plutôt que de frites, mais ne l'avouez jamais à vos ami-es portugais-es si vous voulez qu'iels continuent à vous parler.

Ingrédients pour deux francezinhas
  • 8 tranches de pain de mie (certes, ça c'est quand même un peu une crasse)
  • 1 bloc de tofu fumé nature
  • Quelques càs d'ume su
  • Pour la sauce: 20 cl de pulpe de tomate, 20 cl de bière blonde, 1 feuille de laurier, ail en poudre, oignon en poudre, quelques càs de liant pour sauce (type Bisto), quelques càs d'huile d'olive et une pincée de piment moulu, un peu de sel fumé
  • Quelques càs de formage de tapioca type formage à fondue (si vous n'en avez pas, prévoyez 400g de tofu soyeux, 75 ml d'huile de mais, de tournesol ou de coco -désodorisées, 2 gousses d'ail, 75 g de farine de tapioca, 10 à 15 cl de bière blonde, sel, piri piri noix muscade)
  • Éventuellement: des tranches d'aubergine grillées ou autre légume. Mais attention on s'éloigne vraiment de l'esprit de la recette de base là.

Préparation

Le tofu
  1. Couper le bloc de tofu en tranches, le faire cuire à la vapeur et ensuite mariner quelques heures dans de l'ume su

Le formage de tapioca (si vous n'en avez pas déjà dans le frigo)
  1. Faire chauffer l'huile dans une casserole haute, avec les gousses d'ail, et ajouter le tofu
  2. Ajouter la farine de tapioca et mixer le tout avec un mixeur plongeur
  3. Augmenter la température de cuisson et ajouter la bière en remuant constamment
  4. Quand ça bloblotte, laisser cuire deux trois minutes tout en remuant toujours
  5. Oter du feu et ajouter le sel, la muscade et le piment
La sauce (...c'est le plus important!!!!!)
  1. Mélanger tous les ingrédients et faire chauffer à feu modéré, remuer pendant que ça épaissit.
Assemblage
  1. Comme dans la première option, commencez par faire deux croque-monsieurs avec plein de formage et des tranches de tofu; ensuite, empilez-les et mettez au four avec encore plus de formage, pour 5 à 10 minutes. Versez la sauce dessus juste avant de servir.




jeudi 13 juin 2019

Alcachofra a Brás

Voici la version cruelty free d'une recette portugaise traditionnelle appellée bacalhau a bras. Notre version est également plus authentique et locale, puisque, contrairement à la morue (qui est importée de Norvège), les artichauts et les panais poussent bel et bien au Portugal. Et comme ça pousse en Belgique aussi, ça tombe vraiment bien pour nous.

J'ai testé la recette successivement avec du panais et avec de l'artichaut, et j'ai finalement trouvé que le mieux était d'utiliser les deux. Ce sont deux légumes riches en saveur et qui ont une texture intéressante quand on les écrase et les émiette.


Autre ingrédient clef de la recette: les batatas palhas. Ce sont des chips en forme de batonnets (ou de brins de paille), bref des mini frites. On en trouve chez Freshmed ou dans les épiceries portugaises.

Enfin, il faut du laurier frais - ça, ça change absolument tout - et aussi du persil frais et des olives.

Pour trois ou quatre portions
  • 2 panais
  • 1 boîte ou un bocal d'artichauts en saumure
  • 1 bonne pincée de sargasse ou d'hijiki moulue
  • 1 citron bio: l'écorce rapée et le jus
  • 1 ou 2 oignons hachés
  • 2 gousses d'ail écrasée 
  • 1 pincée d'ail en poudre
  • 200 g de batatas palhas
  • 2 càs de crème de soja
  • 1 pincée de safran
  • 1 pincée d'arrow root ou, à défaut, de la fécule de mais, de tapioca ou de pommes de terre
  • 1 pincée de kala namak
  • 1 feuille de laurier frais
  • Quelques càs de persil haché
  • Une petite poignée d'olives noires
  • Sel fumé
  • Huile d'olive


Préparation
  1. Nettoyer les panais, les couper en gros batons et les faire cuire au four dans un tajine avec un peu d'huile, du sel et du piri piri
  2. Bien rincer et égoutter les artichauts
  3. Faire mariner les artichauts avec le panais cuit, 2 càs d'huile d'olive, la sargasse, l'écorce du citron, un chouia de jus de citron ou de vinaigre, une pincée de sel fumé, la feuille de laurier frais, et un peu d'ail en poudre, et ce de préférence toute une nuit ou quelques heures
  4. Le lendemain, donc, écraser grossièrement les artichauts et le panais avec un presse purée en spirale;
  5. Faire chauffer l'huile d'olive dans une grosse casserole; y ajouter l'oignon haché, l'ail et la feuille de laurier et faire cuire à feu modéré jusqu'à ce que l'oignon soit translucide
  6. Ajouter alors les panais et artichauts écrasés dans la casserole, et mélanger superficiellement; diminuer le feu
  7. Délayer l'arrow root et le safran dans la crème de soja
  8. Verser la crème dans la casserole et laisser épaissir la sauce quelques minutes tout en mélangeant
  9. Couper le feu, assaisonner avec du kala namak et mélanger
  10. Ajouter les batatas palhas au tout dernier moment, de façon à ce qu'elles restent un poil croquantes (il ets normal qu'elles ramollissent, mais bon)
  11. Servir immédiatement avec une pincée de sel fumé, du persil haché et des olives noires pour faire joli

jeudi 23 novembre 2017

Gratin de crozets aux bettes

On en parlait l'autre jour, les crozets sont des pâtes savoyardes traditionnelles à base de sarrasin, et en forme de mini carrés. Si vous en trouvez dans un magasin,  vérifiez bien qu'ils ne contiennent pas d'oeufs, car c'est souvent le cas. Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez simplement utiliser d'autres pâtes à base de sarrasin, comme des pizzocheri, que vous pouvez même couper en petits morceaux, ou encore des nouilles soba.

La plupart des recettes de crozets impliquent une énorme quantité de fromage fondu - c'est le cas de la Croziflette, par exemple - un mot-valise éloquent. Les crozets sont également soucent préparés avec des épinards ou des bettes (also known as blettes pour nos amis d'Outre-Quiévrain), et ça ça tombe bien, parce que j'en ai un peu dans le jardin.


Pour deux portions
  • 175 g de crozets
  • Une grosse poignée de petites bettes
  • 1/2 citron
  • 1 grand bol d'eau plein de glaçons (facultatif)
  • 4 ou 5 grosses càs de fromage de tapioca au vin blanc
  • 2 gousses d'ail, ou plus si affinités
  • 10 cl de crème d'amandes
  • quelques càs de parmesamandes (= 85% amandes moulues, 13% levure maltée, 2% sel) ou de  chapelure

Préparation
  1. Couper les bettes en fines lamelles
  2. Faire bouillir 50 cl d'eau avec le jus du citron et une pincée de sel
  3. Y faire cuire les bettes 3 minutes
  4. Prélever les bettes avec une écumoire ou une pince et les plonger dans le bol avec les glaçons, et ce afin qu'elles restent bien vertes. Alternativement, vous pouvez ajouter les bettes à l'eau de cuisson des crozets deux minutes avant la fin de la cuisson de ces derniers.
  5. Cuire les crozets 10 à 15 minutes (selon instructions de l'emballage)
  6. faire chauffer de l'huile dans une poele, y ajouter l'ail écrasé, ensuite ajouter les crozets et les bettes, baisser le feu et remuer
  7. Couper le feu, ajouter le fromage de tapioca et la crème, remuer
  8. Verser dans un plat, ajouter la crème et le parmesamandes ou la chapelure, avec éventuellement une pincée d'origan par dessus (je fais toujours ça, c'est plus fort que moi)
  9. Faire gratiner au four (quelques minutes à 150 degrés, juste sous le grill) 



vendredi 16 décembre 2016

Vrai Gras

UPDATE: CLIQUEZ ICI pour une version plus récente - et encore meilleure

Chaque année en décembre je fais mon fameux Gras Sans Foie Ni l'Oie, mais là j'avais envie de tester quelque chose de nouveau, pour changer un peu de la formule tofu - agar agar. 

Il y a quelques semaines J'ai vu passer cette recette géniale (update: lien ne marche plus...) et j'ai immédiatement été séduite non seulement par le texte et les photos (waow!!!), mais aussi par l'usage de la graisse la plus noble de l'Univers: le beurre de cacao - j'en avais justement un petit peu chez moi. Pour le reste, je m'en tiens surtout à mes ingrédients fétiches: trompettes des morts, pâte de noisette, ume su...

 BREF, cette année, au diable le faux gras, place à l'authenticité: voici le VRAI GRAS.

Une dernière chose - je vous préviens, c'est vraiment, vraiment gras. Sérieux, j'ai checké en ligne les valeurs nutritionnelles du foie gras: c'est la grosse arnaque, y a même pas 50% de gras dans le foie gras. Dans le Vrai Gras, y a bien genre 90%. Le gras, c'est la vie.




Ingrédients
  • 50g de beurre de cacao
  • 20g d'huile de coco
  • 10g d'huile de noix
  • 1 càs de pâte de noisettes 
  • 5-10 trompettes des morts séchées
  • 3 cas de saumure d'oignon rouge (je vous avais dit d'en garder!) (bref: remontez le temps et  faites mariner des lamelles d'oignon rouge 24h dans un mélange de 80% eau et 20% d'ume su)
  • 3 cl de cognac
  • 0.5 cm de vanille
  • 2 clous de girofle
  • 1 mini pincée de 4 épices
  • 1 mini pincée de piment

Préparation
  1. Faire fondre le beurre de cacao avec l'huile de coco, en chauffant le moins possible
  2. Quand c'est fondu, ajouter l'huile de noix
  3. Émietter les trompettes des morts tout tout fin
  4. Les réhydrater dans le cognac avec les épices
  5. Mélanger l'huile fondue et la saumure petit à petit, ça fait une émulsion.
  6. Mixer finement la pâte de noisettes avec les trompettes des morts réhydratées
  7. Mélanger les deux mixtures - il faut procéder rapidement parce que le beurre de cacao va refiger - vous pouvez simplement tout mettre dans le hachoir s'il est assez grand
  8. Transvaser dans un petit pot et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours; attention ça va devenir très dur dans le frigo donc c'est mieux de le sortir au moins une heure avant de servir (sinon, bon, mettez-le 5 minutes près du radiateur)
  9. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence - sulfites, mal de tête, toussa)

lundi 12 décembre 2016

Des truffes.

Je voulais baptiser cette recette Doubitchous, mais j'ai rapidement découvert qu'une autre Mumu avait déjà eu la même idée (et sa recette est vegan en plusdites donc! Ça ça tombe bien alors, faudra que je l'essaye...)

Bref, ce sont des truffes. C'est simplissime, et vous en avez certainement déjà fait étant petit-e. Maintenant, vous pouvez toujours les rouler sous les aisselles si vous avez envie.


Ingrédients
  • 100g de chocolat noir
  • 20g de sucre
  • 50g d'huile de coco
  • Quelques cuillères à soupe de cacao (du cacao en poudre, pas un truc de boisson instantanée)

Préparation
  1. Faire fondre le cocolat au bain marie
  2. Ajouter le sucre
  3. Quand c'est fondu, retirer du bain (et ne jetez pas le bébé avec)
  4. Ajouter l'huile de coco et mélanger - elle va fondre rapidement
  5. A ce stade la préparation est liquide: le plus simple est de la verser dans un moule à glaçons souple, et placer au frigo: vous obtiendrez ainsi des boulettes préformées, qu'il faudra juste rouler un petit peu si vous les voulez bien sphériques
  6. Quand c'est durci, sortir du frigo (ça prend bien 30 minutes, voire plus)
  7. Rouler à la main (...où vous voulez)
  8. Les rouler ensuite délicatement dans le cacao (dans une petite soucoupe)
  9. Conserver au frigo et manger rapidement
Variantes

Une fois que vous maîtrisez le bazar, vous pouvez y ajouter toutes sortes de parfums (peaux d'agrimes, arômes naturels de fruits, un chouia de whisky, ...)





mercredi 26 octobre 2016

Rosemer Ropfkueche


Mercredi, c'est patisserie! ... À l'occasion de notre grande semaine alsacienne, plutôt qu'une Kaeskueche ou un kouglof - ça tout le monde sait déjà en faire, n'est-ce pas - j'ai choisi de vous proposer un gateau alsacien un peu peu moins connu, le ropfkueche de Rosheim.

Aaaaah, ROSHEIM... Son terroir, son fesival Lego, son église romane remarquable ...Mais connaissez-vous le fabuleux Ropfkueche rosheimois? (attendez, on dit le ou la ropfkueche?) BREF, c'est une brioche recouverte de noix parfumées à la cannelle.



Pour la brioche
  • 500g de farine
  • 80 g de sucre de canne
  • 120 g d'huile de coco fondue
  • 21 gr de levure (1 demi bloc)
  • 100g d'aquafaba fouettée (facultatif - à défaut, un peu de crème de soja)
  • 20 cl de lait de soja
  • 1 petite pincée de sel
Pour la croute en noix
  • 200 g de noix hachées (un mélange d'amandes, noisettes, noix de grenobles, voire des faînes si vous en avez!)
  • 5 cl de crème végétale
  • 20 g de sucre
  • 1 càs de cannelle

Préparation
  1. Dissoudre la levure dans le lait tiédi, avec un peu de sucre
  2. Préparer la pâte à brioche en mélangeant la farine, le sucre, l'huile, le lait et la levure
  3. Incorporer l'aquafaba (ou la crème de soja)
  4. Pétrir comme pour faire un pain, ajouter le sel vers la fin
  5. Couvrir la pâte et la placer au chaud pour la faire monter, 40 à 60 minutes
  6. La placer dans un moule à gateau rond (éventuellement graissé à l'huile de coco)
  7. Couvrir et laisser de nouveau monter, 30 minutes, bien au chaud
  8. Pendant ce temps, hacher les noix (pas trop, on veut de gros morceaux), et les mélanger avec le sucre, la cannelle, et la crème végétale
  9. Disposer ce mélange sur la pâte (vous pouvez préalablement y faire de petits trous pour que les noix s'y enfoncent, mais pas trop profonds sinon les noix coulent dans le fond) 
  10. Remettre lever la brioche une dernière fois, toujours bien au chaud, 30 minutes
  11. Enfin, mettre cuire au four  à 180°C pendant 30 à 40 minutes
  12. Laisser refroidir avant de servir, avec un peu de sucre impalpable* par dessus, et un verre de Gewurztraminer
  13. Sucre impalpable, c'est le mot belge pour sucre glace - bisous :* 

prototype avec des trous un peu trop profonds

...du coup les noix se sont enfoncées

...Mais c'était quand même vachement bon.

mercredi 1 juin 2016

Ragoût au chicon

Le ragout au chicon est recette wallonne traditionnelle; ce n'est pas hyper sophistiqué mais d'un autre côté les ingrédients ne sont pas bon marché non plus: bref, sans être une recette de fête, on n'en mangeait pas tout les jours. Et puis, c'est gras, alors c'est très mal. C'est d'ailleurs bien là qu'est le secret de cette recette.

Pour la réaliser je vous propose d'utiliser le seitan mou et visqueux dont j'ai posté la recette la semaine dernière. A défaut, tout autre seitan fera l'affaire, il faut juste bien laisser mijoter.


Pour 4 portions
  • 500 à 600g de seitan (recette ici)
  • 3 à 4 petits chicons, nettoyés et coupés en deux dans le sens de la longueur (attention de bien enlever le bout amer)
  • 2 oignons émincés
  • 5 à 6 gousses d'ail écrasées
  • 4 càs d'huile de coco
  • 1 tasse de bouillon (genre le bouillon de cuisson du seitan, si vous venez juste de le faire)
  • 1 petite pomme de terre (plutôt farineuse)
  • 1 branche de thym, une feuille de laurier, deux clous de girofle
Préparation
  1. Couper le seitan en cubes de deux cm sur trois (tssss...)
  2. Faire fondre huile de coco dans une marmite, à feu doux
  3. Ajouter l'oignon, et ensuite l'ail
  4. Faire suer tranquillement avec thym et le laurier
  5. Ajouter les cubes de seitan, bien les faire dorer dans le gras
  6. Ajouter les petits chicons coupés en deux et une demi tasse de bouillon
  7. Couvrir et laisser mijoter une vingtaine de minutes (remuer délicatement et ajouter du bouillon une fois ou deux), jusqu'à ce que le chicon soit cuit
  8. Servir avec des pommes de terres nature (Nicola de préférence);  on peut aussi mettre les pommes de terre dans la casserole vers la fin de la cuisson histoire qu'elles prennent déjà un peu de jus


jeudi 14 avril 2016

Mayonours

    Aujourd'hui les amis nous allons faire une véganaise maison et y ajouter des herbes, en l'occurence de l'ail des ours -évidemment- mais une autre fois vous pourrez essayer avec de l'aneth (parfait avec des tofush sticks), du basilic (parfait sur un bête burger), ou tout ce que vous voulez.

    La véganaise à l'ail des ours, quant à elle, sera parfaite pour accompagner des asperges - et ça tombe bien, c'est la saison.


    Pour un petit pot de véganaise
    • 2 càs de lait de soja (non sucré)
    • 150 ml d'huile d'olive
    • 1 pincée de sel
    • 5 ou 6 feuilles d'ail des ours ciselées

    Préparation
    • Dans un petit bol, mélanger une càs de lait de soja et 1 càs d'huile d'olive
    • Fouetter énergiquement  avec une cuillère ou fourchette jusqu'à ce que ça commence à faire une émulsion
    • Ajouter encore une càs de lait de soja et une càs d'huile et continuer à remuer
    • Transvaser dans un réciptient haut et fouetter avec un fouet électrique en ajoutant l'huile d'olive très progressivement, par petites quantités
    • Quand la consistance n'est plus liquide, ajouter le sel et l'ail des ours, et passer un coup de mixeur plongeur
    • Servir avec des asperges blanches vapeur: le sommet du chic.

    Astuces

    Très important: utiliser un récipient haut, des ingrédients bien froids, et commencer par une petite quantité. Si jamais la mayo ne prend pas, remettre le mélange au frigo et réessayer plus tard...

    Fun fact:

    Je voulais appeler la recette veganours, mot-valise composé de véganaise + ail des ours, et je me suis rendu compte que véganaise étant déjà un mot-valise, dans le mot veganours le mot mayonaise disparaissait complètement, et que du coup ce n'était pas très explicite...

    ... Étonnant, non?...Non? Bon.



    mardi 15 mars 2016

    Guinness waffles


    Nous avons pondu ceci - et quelques autres trucs- au cours d'une joyeuse soirée "prototypes et moule à gaufre", avec une poignée de camarades qui avaient soif de risque et d'aventure. Disposant d'un gros reste de purée, d'une guinness -et d'un moule à gaufre- après plusieurs essais ratés, nous avons miraculeusement obtenu une gaufre liégeo-irlandaise patate-guinness, fort goûtue ma foi...




    Pour 6 à 8 gaufres

    • Un bon reste de purée (600 ml) ou 4 ou 5 pdt + un peu de crème végétale  + une pincée de noix muscade
    • 10 cl d'huile de coco
    • 25 cl de guinness
    • 1/2 tasse de farine
    • sel fumé ou sel marin normal
    Préparation
    1. Si elle n'est pas déjà faite, préparer une purée avec les pommes de terre, la crème d'avoine et un peu de noix muscade
    2. Ajouter l'huile de coco fondue, la guinness, le sel, et mélanger.
    3. Vous avez maintenant obtenu un excellent stoemp à la guinness. Si vous n'avez pas de moule à gaufre et/ou que vous évitez le gluten vous pouvez le manger tel quel, c'est super bon.
    4. Pour faire des gaufres: ajouter la farine progressivement et bien mélanger. La pâte doit être compacte, homogène et relativement "sèche"
    5. Prélever des boules (de la taille d'un citron, à peu près) et en faire des gaufres. bien huiler les plaques et ne pas ouvrir le moule trop tôt sinon ça casse.
    ...Servir avec de la sauce barbecue ou une veganaise, voire un onion gravy ou des carbonnades à la guinness.



    mardi 23 février 2016

    Fiskbullar (utan fisk)

    Toutes les autres recettes de cette semaine seront des grands classiques revisités (ou même pas revisités en fait), mais celle-ci est quand même une création originale. 

    Ça faisait un moment que je pensais faire des boulettes un peu nordiques à base d'avoine. Si vous vous demandez ce qu'il y a de nordique dans cette recette, voici: pour la concevoir, j'ai pensé très fort à la Suède. Et aussi un peu à Asterix et les Normands.
     
    A part ça, le résultat est plutôt néerlandais en fait: le truc, c'est que l'ingrédient clef est une algue que j'ai achatée aux Pays-Bas et que je n'ai pas trouvée ailleurs. Il s'agit de zeeuws bessenwier (Sargassum muticum pour les intimes latinistes - sargasse en français)... Pour celles-ceux que ça intéresse on en vend en ligne, par exemple ici. On peut faire sans ou utiliser d'autres algues ou herbes - mais le goût de la sargasse est vraiment spécial, ça vaut la peine d'essayer si vous avez l'occasion de vous en procurer.



    En plus, au moment de faire la photo, j'ai pas pu remettre la main sur mes petits drapeaux suédois, alors j'ai pris un drapeau néerlandais.


    Pour 20 boulettes
    • 200g de tofu fumé
    • 150g de flocons d'avoine
    • 1 gros oignon
    • 15 cl d'huile olive (voire plus, pour les Normands qui ignorent la peur)
    • 1 càc de vinaigre de cidre
    • 5 cm2 d'écorce de citron
    • Un filet de jus de citron (genre, 1/2 citron)
    • 2 càs de Zeeuws Bessenwier (à défaut, votre herbe ou algue favorite)
    • 1 càc de sel fumé (ou de sel marin normal)

    Préparation
    1. Mixer le tofu et l'oignon (épluché)
    2. Mélanger tous les ingrédients dans un grand bol
    3. Passer un bref coup de mixeur plongeur si la pâte n'est pas assez homogène
    4. Faire refroidir la pâte au frigo quelques heures
    5. Façonner des boulettes de 4 à 5 cm de diamètre (les mains mouillées, ça va tout seul)
    6. Faire cuire au four, 20 minutes, à 180 degrés
    7. Servir avec une sauce à la crème comme dans Astérix et les Normands, (crème d'avoine de préférence) et une bière servie dans le crâne de votre ennemi.

    vendredi 5 février 2016

    HERVEGAN 2.0

    J'avais déjà publié un premier prototype il y a trois ans. Celui-ci a une consistance plus naturelle que le premier prototype, bien qu'un peu trop crémeuse : bref, le prototype est encore perfectible, mais le goût et surtout l'odeur sont là!

    Par contre ça va être pas simple à expliquer parce que j'ai intégré à la recette deux autres fromages végétaux, et il va falloir commencer par fabriquer ceux-là, ça prend un peu de temps...



    Ingrédients pour deux ou trois cubes qui puent

    première partie
    • 200g de noix de cajou
    • 1/2 citron
    • 1 càs de sel
    deuxième partie
    • 400g de tofu soyeux
    • 10 cl de bière blonde
    • 80 g d'huile de coco
    • 80g de fécule de tapioca
    • 2 càs d'arrow root (facultatif)
    • 1 càc de sel
    troisième partie
    • 150g de natto
    • 1 càc de tamari
    • 1 pointe de couteau de Marmite
    Préparation

    Première partie: fromage de cajou
    1. Faire tremper les noix de cajou 12 à 24 heures dans de l'eau
    2. Bien les égoutter et rincer
    3. Mixer les noix avec le jus du citron et une bonne pincée de sel
    4. Placer dans un bocal hermétique et et laisser fermenter à température ambiante - idéalement deux jours

    Deuxième partie: fromage de tapioca à la bière
    1. Dans un poelon, faire fondre l'hiule de coco à feu moyen
    2. Y ajouter le tofu soyeux, mélanger
    3. Y verser le tapioca et l'arrow root, augmenter le feu, fouetter énergiquement
    4. Laisser blobloter deux trois minutes tout en mélangeant
    5. Ajouter la bière, saler
    6. Passer un coup de mixeur plongeur
    Troisième partie: le HERVE!
    1. Dans un récipient haut, mélanger 150g de natto avec 1 càc de tamari
    2. Y ajouter 80 g de fromage de cajou et 80 g de fromage de tapioca, et un chouia de Marmite
    3. Mélanger avec une cuillère. Apprécier l'odeur et la texture (ça fait des FILS!!!) :D
    4. Mixer au mixeur Plongeur
    5. On peut le conserver dans un petit pot au frigo ou bien essayer de faire un cube (...un peu coulant)
    6. Pour obtenir un cube: disposer une petite feuille de papier cuisson dans un moule cubique de 7 cm de côté envirron (j'ai utilisé un cercle à dresser carré); le plus simple est de couper le papier en forme de croix (largeur de la croix= coté du cube - 2 mm)
    7. Verser la préparation dans le moule couvert de papier; en fait vous devriez pouvoir en faire au moins deux.
    8. Placer au réfrigérateur quelques heures voire plus
    9. Les deux autres fromages, vu qu'on a pas tout utilisé, conservez-les aussi au frigo. Vous pouvez aussi en faire une fondue

    Servir

    Sur une tartine grillée bien rustique avec une couche de sirop de Liège, et une Val Dieu...





    lundi 1 février 2016

    Vautchon

    Une fois n'est pas coutume, commençons notre grande semaine verviétoise par une petite douceur... 

    Le vaution, également appelé  vôtion , waution,  vôtchon ou vautchon à Verviers et Jabba the Hutt à Woluwe Saint Pierre, est une sorte de gateau rond et plat composé de fines couches de pâte levée, séparées par des couches de sucre à la cannelle, et servi saupoudré de sucre impalpable. 

    Le vaution n'est pas la plus connue des sucreries verviétoises -c'est un peu injuste d'ailleurs parce que sa structure en couches lui donnent une texture absolument scandaleuse, sans parler de la cannelle.




    Pour un petit vaution (4 personnes)
    • 300 grammes de farine
    • 15 cl de lait de soja ou d'amandes
    • 20 grammes de levure fraîche
    • 50 gr + 150 gr de sucre de canne
    • 50 gr + 150 gr d'huile de coco
    • 1 càc de sel
    • 2 càs de cannelle moulue
    • 2 càs de sucre impalpable  (en France: sucre glace)
    Préparation

    La pâte
    1. Faites fondre 50 gr d'huile de noix de coco
    2. Dans un bol, additionner le lait de soja de 10 cl d'eau bouillante et y délayer la levure
    3. Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel
    4. Y ajouter l'huile de coco fondue et le lait avec la levure, pétrir
    5. Divier la pâte en 5 boulettes (idéalement, l'une doit être un peu plus grosse que les autres)
    6. Faire lever les boules dans un endroit bien chaud avec un essuie propre dessus, pendant une heure
    Le gateau
    1. Mélanger le sucre avec la cannelle en poudre
    2. Abaisser la plus grosse boule de pâte et la poser dans un moule à gateau
    3. Etaler une fine couche de sucre à la cannelle sur la pâte (en laissant 2 cm de bord sans sucre). Y poser ensuite quelques noix d'huile de coco.
    4. Étaler les autres boules de pâte, et placer les disques de pâtes les uns sur les autres,en intercalant à chaque fois une couche de sucre et des de noix d'huile de coco, et en soudant les bords par petites pressions
    5. Recouvrir le vaution et le remettre à reposer une demi-heure
    6. Le cuire au four à 180 degrés pendant 20 à 30 minutes
    7. Saupoudrer de sucre impalpable avant de servir avec un verre de cidre







    lundi 25 janvier 2016

    Cruelty-free Burns' Night : LE HAGGIS

    ...
    I’m truly sorry man’s dominion
    Has broken nature’s social union,
    An’ justifies that ill opinion, .  
    Which makes thee startle
    At me, thy poor earth-born companion, .  
    An’ fellow-mortal!

    Robert Burns
    (...Pour le poeme en entier - et une traduction en anglais pas poétique- voir par exemple ici)




    Ce soir c'est l'anniversaire de Monsier Burns dites donc. Robert Burns, le poète écossais. Pour fêter ça, on mange du haggis.

    Alors qu'est-ce qu'un Haggis exactement? Décortiquons la recette traditionnelle dans le but secret de démontrer que la version végétarienne est MIEUX.

    Alors le Haggis traditionnel c'est de la panse de brebis farcie aux abats de mouton: coeur, foie, poumons: trop miam! ...CQFD j'ai déjà envie de dire. C'est pas pour rien que le haggis végétarien est commercialisé depuis plusieurs dizaines d'années...

    Mais bon, ok, allons quand même plus loin, analysons.

    Alors commençons par la panse de brebis: ça c'est la version ancestrale. Mais le truc c'est que la fonction c'est juste d'avoir une poche pour mettre tout dedans. En réalité ça fait un bail qu'on n'en utilise plus - les haggis que l'on trouve de nos jours (versions carnées comme végétariennes) sont dans du plastique à saucisse.

    Et maintenant l'intérieur. Ok, du coeur, du foie des poumons. C'est tout? Eh beh non justement Non non non, on met aussi de l'avoine, du gras, des navets et des épices (beaucoup de poivre). Du coup, bin... Pour en faire un plat vegan, pas besoin de remplacer, y a qu'à supprimer tout ce qui a l'air dégoutant (non, pas les navets, les navets ça on garde - vous ne savez pas ce qui est bon - qui a pouffé au dernier rang?)... Bref, on enlève juste les abats, et puis après on ne change plus rien d'autre à la recette: avoine, huile, légumes racines et quelques épices, ça nous donne un plat parfaitement complet,  équilibré et très parfumé.


    Pour 3 à 4 portions
    • 200g de flocons d'avoine
    • 7 cl d'huile de coco fondue
    • 1/2 rutabaga
    • 1/2 tasse de bouillon gras
    • umbla umbala umbala um balalala um...
    • 1 oignon
    • 1 navet jaune
    • 1/2 tasse de farine
    • 1 pincee de sauge
    • 1 pincee de marjolaine
    • 1 càs de graines moutarde
    • Plein de tours de moulin à poivre
    • 1 pincée de piment
    • 1 pincee de sumac
    • 1 feuille de laurier
    Préparation
    1. Nettoyer tous les légumes et les couper en petits cubes
    2. Mélanger tous les ingrédients, bien pétrir
    3. Laisser reposer 2 heures au frigo
    4. Former une grosse boule bien compacte et l'emballer dans un papier en serrant bien comme un bonbon géant
    5. Placer la boule emballée dans un plat allant au four qui contiennet pile bien la boule
    6. Faire cuire au four à 180 degrés pendant 40 à 50 minutes

    Servir 

    Traditionnellement, servir le haggis avec un stoemp au navet.

    Toi aussi, passe tes vacances au Pays de Robert Burns.


    jeudi 14 janvier 2016

    Wâld Beantsjes

    L'année dernière j'ai visité la Frise et voici ce que j'ai découvert ceci dans un boutique de souvenirs de Leeuwarden: des Wâld Bounen, une sorte de haricots jaunes. L'autre jour, j'ai fini par me décider à les cuisiner... Après une rapide recherche, j'apprends que les wâld bounen se mangent en hiver avec de l'art fumé et un topping vinaigré style cornichons, petits oignons ou moutarde . Mais ça me semble très bien tout ça... Testé et approuvé: les cornichons à la moutarde apportent un petit relief sympa qui me change de mes cassoulets habituels.


    Pour 2 portions
    • 200g de haricots Wâld Beantsjes (...à défaut, prenez des haricots blancs ou des borlotti)
    • 200g de tofu fumé
    • 1 tasse de bouillon
    • 2 càs d'huile olive
    • Paprika fumé, sel fumé
    • Une dizaine de petits cornichons et petits oignons

    Préparation

    La veille
    1. Rehydrater les haricots dans de l'eau
    2. Couper le tofu en petits cubes ou lamelles
    3. Préparer une marinade en mélangeant: huile, paprika et sel fumés; 
    4. Verser les cubes de tofu dans la marinade et disposer au four à 150degres pour 20 à 30 minutes

    Le jour J
    1. Faire cuire les haricots une petite heure dans de l'eau bouillante
    2. Les rincer
    3. Réserver la moitié du tofu et mélanger les haricots cuits aux autres dés de tofu 
    4. Dans un plat allant au four, disposer les haricots mélangés au tofu, ensuite le reste des dés de tofu. Le but est d'avoir le tofu surtout au dessus. Bien verser toute la marinade
    5. Verser du bouillon dans le plat jusqu'à ce qu'il apparaisse: les dés de tofu peuvent dépasser de la surface, mais les haricots de préférence pas ou juste à moitié
    6. Faire mijoter au four à 150 degrés pendant 30 à 60 minutes 
    7. Au moment de servir, couper les cornichons en petites rondelles et les disposer sur le plat

    Tourisme

    A propos, pour celles et ceux qui n'ont jamais mis les pieds en Frise, allez-y c'est super chouette. Bon préparez-vous à un choc quand vous découvrirez le marchandizing développé à partir du drapeau frison... Sans déconner l'Union Jack c'est rien à côté. Enfin au moins sur le drapeau frison il y a des coeurs. Ok c'est censé être des pétales de fleurs mais bon.


    mardi 12 janvier 2016

    Eekhorntjesbrood Bitterballen

    Les bitterballen, ce sont des p'tites boulettes-croquettes qu'on se grignotte en prenant une bière. Un art de vivre quoi.

    La semaine dernière, j'ai essayé d'en faire avec des cèpes, parce que c'est bon les cèpes, mais aussi parce que Eekhorntjesbrood est quand même un des mots les plus mignons de la langue néerlandaise  (littéralement: le pain des petits écureuils) ...Alors pourquoi se priver!


    Vous avez vu j'ai trouvé un drapeau néerlandais


    Pour une dizaine de ballen
    • 2 càs d'huile d'olive
    • 1/2 tasse de protéines de soja texturé 
    • 1 tasse de bouillon de légumes
    • 1 tasse de fécule de maïs spéciale roux (à défaut: farine normale ou fécule de maïs)
    • 15 cl de vin blanc
    • 1 mini poignée de cèpes séchés en morceaux
    • 1/2 tasse de chapelure
    Préparation
    1. Couper les morceaux de cèpes en petits morceaux et les faire tremper dans le bouillon, avec les protéines de soja; laisser tremper une petite demi heure
    2. Et maintenant on va se faire un petit roux, c'est toujours sympa
    3. Faire chauffer l'huile à feu modéré dans un poelon
    4. Verser la farine dans le poelon en touillant bien avec une cuillère en bois
    5. Y verser un peu du bouillon (sans morceaux), touiller une minute
    6. Y verser le vin blanc petit à petit tout en touillant
    7. Enfin, verser tout le bouillon (avec les morceaux) tout en continuant à touiller, et retirer du feu.
    8. Ça doit devenir super épais.
    9. Laisser refroidir.
    10. Quand la sauce est bien dure et froide, on peut façonner les boulettes: avec les mains mouillées c'est le plus simple (prévoir une assiette creuse avec de l'eau dedans); disposer les boulettes sur un plateau afin de les pouvoir les remettre au frigo une bonne demi heure histoire qu'elles soient plus faciles à manipuler.
    11. Rouler les boulettes dans la chapelure
    12. A ce stade, on peut soit les cuire (dans une poele avec plein d'huile), soit les congeler pour plus tard...

    Servir avec

    Une bière. Suivez, un peu.

    vendredi 11 décembre 2015

    Boudin au speculoos

    ...  Chargé en speculoos et en écorce d'agrumes, épicé comme un vin chaud scandaleux d'une after au marché de Noël de Libramont, voici le clou du pestacle: un boudin de Noël, bien sûr!


    Pour 3 à 4 portions
    • 50g de speculoos
    • 1 tranche de pain de seigle (roggebrood)
    • 3 cm carrés de peau de mandarine, râpée ou coupée très finement
    • 1 oignon rouge finement haché
    • 5 cl de lait de soja
    • Une petite tasse de bouillon tiède
    • 2 à 3 càs d'huile de coco
    • 40 g de gluten
    • 40g de farine
    • 1 pincée de sel
    • 1 càs de marjolaine
    • 1 pincée de clous de girofle moulus
    • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
    • 1 pincée de cannelle
    Pour la cuisson:
    • 8 -9 de girofle
    • Un morceau de macis
    • 2 feuilles de laurier
    • Prévoir un torchon à confiture
    Préparation:
    1. Émietter le speculoos dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
    2. Ajouter le pain de seigle émietté et l'oignon haché, mélanger
    3. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
    4. Verser ce bouillon gras dans le grand bol.
    5. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
    6. Verser ce mélange en pluie sur le reste, tout en mélangeant; on obtient une sorte de pâte à seitan un peu molle
    7. placer cette pâte en ligne sur un toron à confiture
    8. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Bien bien serrer
    9. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec une cuillère à soupe de clous de girofle et le laurier
    10. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
    11. Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon
    Regardez comme il est beau: c'est parce que j'ai bien serré mon torchon.

    jeudi 10 décembre 2015

    Boudin au chou, pommes et raisin

    Les raisins de corinthe, on aime ou on aime pas, c'est sûr. En tout cas, dans le boudin, c'est un classique.

    Attention toutefois de ne pas en mettre trop et de choisir de très petits raisins (en principe les raisins de Corinthe sont assez petits): pour avoir un beau boudin qui tient bien il ne faut pas de gros morceaux - des noisettes, par exemple, ou des rondelles de poireau, c'est un poil trop gros. (...Qui veut goûter ma fricassée rustique aux noisettes et poireaux?)


    Pour 3 à 4 portions
    • 2 tranches de pain
    • 1/4 de chou de Savoie (un petit... en volume ça donne envirron 2/3 à 3/4 de tasse de chou haché)
    • 1 petite pomme 
    • 2 càs de raisins de Corinthe, réhydratés dans du cognac ou du pêkê - voire de la bière
    • 1 oignon
    • 5 cl de lait de soja
    • une tasse de bouillon
    • 2 à 3 càs d'huile de coco
    • 40 g de gluten
    • 40g de farine
    • 1 pincée de sel
    • 1 càs de marjolaine
    • 1 grosse pincée de cannelle
    • 1 pincée de clous de girofle moulus
    • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
    Pour la cuisson:
    • 7 à 8 clous de girofle
    • 2 feuilles de laurier
    • sel
    • prévoir un torchon à confiture

    Préparation:
    1. Émietter le pain dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
    2. Hacher l'oignon finement, le mélanger avec le pain
    3. Y ajouter le chou finement haché
    4. Couper la pomme en mini cubes (environ 4,2 mm de côté) et la mélanger directement avec le reste
    5. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
    6. Verser le bouillon gras dans le bol, tout en mélangeant.
    7. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
    8. Verser ce mélange en pluie dans le bol, tout en mélangeant bien, pour obtenir une pâte molle
    9. Placer cette pâte en ligne sur un toron à confiture
    10. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Enrouler le torchon et bien serrer
    11. Le faire le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec une cuillère à soupe de clous de girofle et le laurier
    12. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
    13. Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon

    ...Servir froid avec une bière à l'apéritif, ou chaud avec de la compote!




    mercredi 9 décembre 2015

    Boudin vert

    Oh miam du kale!!! ... Celui-ci est mon préféré!



    Pour 3 ou 4 portions:
    • 6 ou 7 feuilles de kale
    • 2 tranches de pain
    • 1 oignon
    • 5 cl de lait de soja
    • Une demi tasse de bouillon
    • 2 à 3 càs d'huile de coco
    • 40 g de gluten en poudre
    • 40 g de farine
    • 1 pincée de sel
    • 1 càs de marjolaine
    • 1 pincée de clous de girofle moulus
    • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
    Pour la cuisson:
    • 2 ou 3 clous de girofle
    • 2 feuilles de laurier
    • 1 morceau de macis
    • prévoir un torchon à confiture

    Préparation:
    1. Émietter le pain dans un grand bol, y ajouter les herbes et épices, verser le lait de soja par dessus
    2. Hacher très finement l'oignon et le kale (utiliser un hachoir, idéalement)
    3. Mélanger les légumes hachés avec le pain dans le bol
    4. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
    5. Verser le bouillon dans le grand bol, tout en mélangeant
    6. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
    7. Verser ce mélange dans le bol, en pluie, tout en mélangeant - on obtient toujours une sorte de pâte à seitan un peu moll; si c'est liquide, ajouter un peu de farine
    8. Placer la pâte en ligne sur un torchon à confiture (un ligne de 3 à 4 cm de large, ne pas étaler, si possible)
    9. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Bien serrer le boudin. Former un O avec le pouce et le majeur pour le passer en serrant sur le boudin (afin de l'uniformiser) (qu'est ce que vous alliez imaginer)
    10. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec 2 ou 3 clous de girofle, le bout de macis et le laurier
    11. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
    12.  Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon
    En images:
    3. on mélange le pain mouillé et les légumes hachés

    7. On ajoute le mélange farine/gluten: on obtient une pâte à seitan

    8. On fait une belle ligne bien propre

    Et on serre.

    ...après cuisson et démoulage: et voilà le travail!