Affichage des articles dont le libellé est gras. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est gras. Afficher tous les articles

mardi 8 décembre 2015

Boudin blanc classique à la marjolaine

Voici notre recette de base...

On peut le servir froid à l'apéritif

Pour 3 ou 4 portions:
  • 2 tranches de pain
  • 1 oignon
  • 5 cl de lait de soja
  • Une tasse de bouillon
  • 2 à 3 càs d'huile de coco
  • 40 g de gluten en poudre
  • 40 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de marjolaine
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
Pour la cuisson:
  • des clous de girofle
  • 2 feuilles de laurier
  • prévoir un torchon à confiture

Préparation:
  1. Émietter le pain dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
  2. Hacher l'oignon finement, le mélanger avec le pain
  3. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
  4. Verser le bouillon dans le grand bol avec le pain, tout en mélangeant
  5. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
  6. Verser en pluie le mélange de farine tout en mélangeant - on obtient une sorte de pâte à seitan un peu molle
  7. Placer cette pâte en ligne sur un torchon à confiture (un ligne de 3 à 4 cm de large, ne pas étaler, si possible)
  8. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon.
  9. Je n'ai pas dit que c'était simple.
  10. Serrez bien votre boudin dans le torchon
  11. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec 5 à 6 clous de girofle et le laurier
  12. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
  13.  Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon - ça non plus ce n'est pas facile
Pain, lait, herbes, oignon
Remarques:


Il arrive que le boudin soit gonflé et se décompose (mais je vous avais dit de bien serrer!) Si jamais votre boudin n'a pas pris une bonne forme de boudin, ce n'est pas grave, il n'est pas "raté", ce n'est que la forme. Vous pouvez quand même le manger, simplement ne l'appelez pas boudin, trouvez un autre nom original. (une "fricassée rustique"?)

Il faut bien serrer le torchon
Le bonus 21e siècle: contrairement à nos ancêtres, nous, le boudin on peut le congeler. Un super truc pour les dures soirées d'hiver quand on rentre du bureau et qu'il fait froid et nuit: une part de boudin décongelée le matin, une bonne dose de purée et une petite compote maison: la totale comfort food!





lundi 7 décembre 2015

Haut les mains, trente-six boudins!

C'est l'hiver! C'est Noël!!!!

Le boudin, alors, le boudin.

Le boudin, c'est LE truc rustique et traditionnel par excellence. Mais c'est traditionnellement un produit carné me direz vous?

Eh bien, en fait, non, pas tant que ça. Si les boudins de boucherie dont la fabrication est décrite longuement par Zola dans Le Ventre de Paris (à lire absolument), ou encore les boudins qui puent des marchés de Noël, servent à faire quelque chose des déchets de cadavres histoire de ne rien jeter (nous on fait des soupes avec les feuilles de chou fleur, eux ils font des saucisses avec du sang et des boyaux - à chacun son truc n'est-ce pas), les recettes de campagne sont beaucoup plus proches d'un mode de vie 100% végétal: essentiellement, c'est du pain, des herbes et des légumes du jardin (choux, oignons); et  éventuellement du saindoux -mais faut pas oublier que le saindoux au départ c'est un truc de luxe et qu'au début du siècle dernier on ne risquait pas d'en trouver en grandes quantités dans les humbles chaumières de nos campagnes. Bref, je ne  dois pas être la première à faire un boudin végétal, je suis sûre que mes ancêtres ont du en manger beaucoup.




Dès demain, From Belgium Witloof vous propose quatre recettes de boudin qui réjouiront petits et grands.


vendredi 13 novembre 2015

Croquettes .. Croquettes... CROQUETTES !!!!!

Des croquettes au fromage maison... Le rêve... Et je tiens enfin un prototype décent... Plus que décent, même!!!!!  

C'est un peu long à préparer mais ça vaut le coup. Et puis on peut les surgeler, aussi.



...Pour PLEIN de croquettes (je ne sais pas, genre, 20)
  • 50 ml d'huile de maïs ou de coco (ou d'olive pour un gout plus spécial)
  • 3 gousses d'ail
  • 400 g de tofu soyeux
  • 100g de polenta instantanée
  • 10 cl  de vin blanc
  • 1 verre de lait de soja ou d'eau
  • 40g de farine de tapioca
  • 2 càs de levure maltée
  • 1 bonne pincée de noix muscade
  • 1 bonne pincée de sel
  • 4 à 5 càs de chapelure
  • 2 càs de fécule de maïs
Préparation

La pâte à croquettes
  1. Faire chauffer l'huile dans un poêlon avec les gousses d'ail, cuire 5 minutes à feu modéré
  2. Ajouter le tofu et remuer avec une cuillère en bois
  3. Ajouter la polenta et la noix muscade
  4. Verser le vin blanc, petit à petit, tout en remuant
  5. Ça doit devenir épais, mais si ça devient vraiment trop dur, ajouter un peu d'eau ou de lait de soja
  6. Quand la polenta a gonflé, ajouter la farine de tapioca et augmenter la température pour que ça bouillonne un petit peu et laisser bouillonner deux minutes
  7. Ensuite, couper le feu et ajouter la levure maltée et le sel
  8. Hors du feu, mixer consciencieusement la préparation avec un mixeur plongeur
  9. Laisser refroidir quelques minutes, ensuite goûter et rectifier l'assaisonnement: si cela vous semble un peu fade, pensez à ajouter de l'huile, du sel, et/ou de la levure maltée. Ce sont les trois ingrédients qui donnent véritablement un goût fromagé à la chose! Attention: ne mangez pas tout, la recette n'est pas finie.
Confection des croquettes
  1. Étaler la préparation sur une feuille de cuisson avec une spatule et former un grand pavé de 2 cm d'épaisseur.
  2. Bien faire refroidir (idéalement, placer quelques heures au frigo)
  3. Ensuite, découper des rectangles de la taille d'une croquette (avec une roulette à pizza si possible)
  4. Dans un bol, délayer la fécule de maïs dans 10 cl d'eau bouillante - laisser gonfler et refroidir un peu
  5. Badigeonner les croquettes avec la mixture collante ainsi obtenue
  6. Tremper ensuite les croquettes dans la chapelure, dans une assiette
  7. Faire cuire les croquettes à la poele avec un peu d'huile, ou tout simplement au four


Servir

En entrée avec une petite salade et un verre de vin blanc.



dimanche 8 novembre 2015

Tartiflette des morts

Oh je sais bien ce que vous pensez. Vous vous dites que je passe mon temps bêtement à faire des plats en ETTE et à ajouter des tdm dedans pour m'amuser.  EH BIN PASDUTOUT. C'est sérieux ici ce qu'on fait.

Si je cuisine tout avec des trompettes des morts, c'est parce que  ÇA DONNE UN EXQUIS GOUT A TOUT. Point final. Essayez si vous ne me croyez pas.


Pour deux personnes
  • 456g de pommes de terre à chair ferme
  • 1 bel oignon
  • 1 petite poignée de tdm séchées
  • 400g de tofu soyeux
  • 75 ml d'huile mais
  • 2 gousses d'ail
  • 50 g de farine de tapioca
  • 10 cl de vin blanc
  • 2 càs de levure maltée
  • 1 bonne pincée de sel
  • 1 pincée de noix muscade

Préparation

Commencez par préparer un formage de tapioca:
  1. Faire chauffer l'huile de maïs dans une casserole haute, avec les gousses d'ail, et ajouter le tofu
  2. Ajouter la farine de tapioca et mixer le tout avec un mixeur plongeur
  3. Augmenter la température de cuisson et ajouter le vin en remuant constamment
  4. Quand ça bloblotte, laisser cuire deux trois minutes tout en remuant toujours
  5. Oter du feu et ajouter le sel, la muscade et la levure
Réservez la casserole de formage sur le côté et occupez vous de vos oignons:
  1. Nettoyer les pommes de terre et les couper en fines tranches
  2. Éplucher l'oignon et le couper en super fines tranches
  3. Disposer dans un plat, successivement, les rondelles de pommes de terre, les rondelles d'oignon, les trompettes émiettées, et enfin le formage
  4. Vous pouvez éventuellement terminer par quelques rondelles d'oignons supplémentaires
  5. Faire cuire au four à 200o 20 à 30 minutes




Remarques:

OUI, vous pouvez faire une tartiflette normale en omettant simplement les trompettes des morts. L'oignon, par contre, n'oubiez pas, c'est super important. 

Sinon, pour boire: un muscadet (Roger).


vendredi 6 novembre 2015

Croquettes des morts

L'autre jour je savais pas quoi manger et je discutais avec un pote, qui m'a dit : "Fais des croquettes, c'est bon, les croquettes". Faut dire, c'est un chat. C'est malin.




Pour une douzaine de croquettes
  • 50 ml d'huile olive + un peu pour la fin
  • 5 gousses d'ail
  • 13 trompettes des morts fraîches ou séchées
  • 400 g de tofu soyeux
  • 100g de polenta (instantanée/précuite)
  • 50 ml de vin blanc (... ou rouge! même si ça donnera une couleur plus osée)
  • 150 à 200 ml de bouilon aux cèpes ou de bouillon végétal
  • 2-3 càs de maizena
  • 1 càs de levure maltée
  • 1 petite càc de sel
  • 2 à 3 càs de chapelure
Préparation
  1. Dans une casserole assez haute, faire chauffer l'huile à feu doux, et y faire cuire l'ail 5 minutes
  2. Ajouter le tofu soyeux et remuer
  3. Ajouter ensuite la polenta et 150 ml de  bouillon, laisser cuire 5 bonnes minutes en mélangeant régulièrement (ajouter du bouillon si ça devient trop dur)
  4. Ajouter la maizena, remuer et laisser cuire 2 minutes
  5. Couper le feu et incoprorer le vin tout en remuant
  6. Retirer du feu, ajouter la levure maltée
  7. Mixer avec un mixeur plongeur
  8. Ajouter ensuite les trompettes des morts nettoyées, bien remuer, gouter et rectifier l'assaisonnement 
  9. Laisser refroidir (idéalement, laisser la préparation quelques heures au frigo, voire toute la journée)
  10. Enfin, façonner les croquettes en roulant la pâte en petits boudins dans vos mains humidifiées, et en les roulant ensuite dans la chapelure après les avoir badigeonnées d'huile d'olive.
  11. Faire dorer les croquettes à la poele ou au four 


Servir

En entrée avec une petite salade de roquette; à déguster avec un Muscadet Sèvre et Maine ou un chouette Pinot noir par exemple.

samedi 11 juillet 2015

Judd mat gardebounen

Au Luxembourg c'est ZE plat national, nondikass.

Enfin le plat national un peu chikki-mikki (chic), parce qu'on en mange quand même pas aussi souvent que les autres spécialités style grompererkichelcher ou mettwurst...

La recette traditionnelle prévoit du porc fumé donc nous allons tout naturellement le remplacer par du seitan cochon, qui est lui aussi fumé, mais ion va quand même accentuer encore l'arôme fumé. Pour ce faire, mon ingrédient préféré est le paprika fumé. J'éviterais d'ajouter de l'arôme de fumée liquide dans la sauce, je le trouve trop fort et acide. Par contre, libre à vous d'utiliser également du sel fumé, ou encore une infusion de lapsang suchang pour préparer le bouillon (dans ce cas, le faire infuser à froid, ainsi il ne devient pas amer).





Pour deux portions
  • 4 grosses tranches de seitan cochon
  • 200g de fèves des marais (écossées)
  • 300 ml de bouillon
  • huile d'olive
  • 1/2 blanc de poireau
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 càs de paprika fumé
  • 2 càs de crème de soja
  • 1 càs de persil
  • 1 feuille de laurier
  • 1/2 verre de vin blanc

Préparation
  1. Nettoyer les légumes et les détailler en petits morceaux, écraser l'ail
  2. Faire cuire les fèves dans le bouillon à feu moyen avec la feuille de laurier
  3. Y ajouter les petits morceaux de légumes, baisser un peu la température
  4. Poursuivre la cuisson en laissant s'évaporer le bouillon
  5. Mouiller avec le vin blanc 
  6. Au final, il ne doit rester qu'un peu de jus
  7. Couper le feu, ajouter la crème et les épices
  8. Transvaser les légumes dans un plat pour le four, disposer les tranches de seitan par dessus
  9. Ajouter une pincée de paprika fumé par dessus et enfourner à 150 degrés pour 5 à dix minutes

Servir avec des pommes de terre vapeur et un verre de vin de Moselle.


jeudi 9 juillet 2015

Grompererkichelcher

...Signifie littéralement "petit gateau de pommes de terre".

Les Grompererkichelcher sont, avec les mettwurst, un autre super grand classique des marchés et kermesses luxembourgeoises.



 Pour 3 à 4 portions (une dizaine de petits kichelcher)
  • 500g de pommes de terre 
  • 2 oignons
  • 1 càs de persil ciselé
  • 50g d'arrow root (à défaut: fécule de maïs ou de tapioca)
  • 1 pincée de noix muscade râpée
  • sel, poivre
  • 1dl d' huile pour cuisson (maïs, coco, olive...)

Préparation
  1. Hacher les oignons
  2. Éplucher les pommes de terre et les râper. Éponger un maximum de jus
  3. Mélanger les oignons, le persil et pommes de terre hachées 
  4. Ajouter en pluie l'arrow root
  5. Mélanger et assaisoner
  6. Laisser reposer une vingtaine de minutes et éponger encore le jus qui sort
  7. Former des petites galettes de 6,9 centimètres de diamètre et de 1,4 cm d'épaisseur
  8. Les faire cuire dans la poêle quelques minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés (ça peut être long, genre 5 à 10 minutes) 

Servir

...Chaud, avec une petite mousseline de pommes en guise de sauce
Idéalement, manger en pleine rue avec une Bofferding servie dans un gobelet en plastique


Mes patates grossièrement râpées
Astuces
  • Au début, il n'est pas facile de façonner des galettes qui ne se cassent pas: il faut les retourner très délicatement (une fois cuites ça va mieux).
  • Comme je n'ai pas de râpe, j'utilise un simple éplucheur: cela donne de grands morceaux fins et larges, mais qui ne s’agglutinent pas bien. Pour remédier à cela, je passe un rapide coup de mixeur plongeur dans l'appareil: juste assez pour avoir un chouia de bouillie qui cimente les morceaux (cette technique marche aussi super bien pour les hamburgers ou les pâtés).


lundi 22 juin 2015

Chiaviar

Le caviar de chia, au début je croyais que c'était juste un truc de hipsters rawfoodists, mais  maintenant non je le trouve super. 

Je viens de passer quelques jours à tester des prototypes de caviar végétaux et celui-ci est clairement mon préféré. De plus, il est facile à faire et super rapide (contrairement à cet horrible caviar d'amaranthe qui prend des plombes à cuire). C'est un poil cher peut-être, mais probablement moins que le cavi-art de delhaize ou le tångkaviar d'ikea.



Ingrédients

50g de graines de chia
200ml de bouillon ou d'infusion d'algues (dulse, nori, kombu, ...) et/ou d'un mélange d'epices "pour poisson" (en général, sel, fenouil, aneth, poivre, ...)
1 càs d'huile de noix
1 citron
1 brin d'aneth frais


Préparation

Faire tremper les graines de chia dans le liquide, ajouter l'huile et un filet de citron. Ça va gonfler tout seul en une heure -même pas!

On peut utiliser une autre huile végétale selon ses goût -personnellement j'ai trouvé l'olive trop prononcée par exemple. On peut préférer une huile au gout plus subtil, comme de l'huile de tournesol ou de mais - mais je déconseille l'huile de coco, qui se recoagule. L'huile de soja donne un goût cheap que j'aime bien aussi - bien que cela manque de subtilité.

Servir

Bien frais sur des blinis ou des pommes de terre, avec de la crème épaisse (d'avoine par exemple)
On oublie pas la petite rondelle de citron et la branche d'aneth.


++++

jeudi 4 juin 2015

Chokladkaka med Kimäblösås

(Prononcer "Chouclade caca med Chimay bleue sauce")

Alors certes, trappiste et chocolat: c'est très belge comme trip, mais comme j'ai fait ce gâteau pour l'anniversaire de ma sœur, qui est née le 6 juin, soit le jour de la fête nationale suédoise, j'ai donné à ce gâteau un petit nom suédois. En plus, c'est plus marrant. 



Pour quatre à six personnes... Enfin, une à six personnes:
  • 100 g de farine
  • 50 g de maizena
  • 100 g de sucre de canne
  • 120 g de chocolat noir
  • 100g d’huile de coco
  • 1/2 chimay bleue
  • 3 cm carrés d'écorce d'orange, en petits morceaux

Pour la sauce:
  • 1/2 chimay bleue
  • 1 pomme
  • 1 à 2 càs de raisins secs ou autres fruits secs en petits morceaux (goji, abricots, ...)
  • 3 cm carrés d'écorce d'orange
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 ou 2 clous de girofle
  • 1 bout de gingembre
  • 1 morceau de piment rouge

Préparation :
  1. Dans une casserole, faire fondre le chocolat et l'huile de coco à feu très doux
  2. Quand c'est à moitié fondu, y incorporer le sucre et l'écorce d'orange
  3. Couper le feu
  4. Quand c'est fondu, verser la farine et la maizena tout en mélamgeant
  5. Enfin, ajouter la chimay et mélanger
  6. Verser la préparation dans un ou plusieurs moules (j'utilise de petits moules en silicone)
  7. Enfourner à 160°C pour environ 20 minutes.

Pour la sauce:
  1. Couper la pomme en fines traches ou cubes et la cuire à la poele à feu doux avec un peu de bière
  2. Ajouter les épices, l'écorce d'orange en petits morceaux et les fruits secs
  3. Verser le reste de la bière petit à petit
  4. On peut éventuellement ajouter du sucre pour une sauce plus sirupeuse


Servir:
Laisser refroidir les gateaux avant de les démouler
Les démouler sur une assiette et verser la sauce sur le gateau (sinon, il est fort sec).

(linguistenecdote du jour: vous aimez le graphème å? Sachez qu'il existe en wallon aussi - c'est Wikipedia qui le dit).

mercredi 13 mai 2015

Seitan cochon

Spongieux, gras et fumé: pour toutes vos préparations rustiques!

...Idéal pour choucroutes, cassoulets, judd mat gardebounen, et tout autre bon vieux plat traditionnel de notre vrai terroir de chez nous, bien rustique et vaguement antisémite.


Huhuhu...
Pour 4 à 6 portions
  • 150g de poudre de gluten
  • 1,5l de bouillon de légumes
  • 3 à 4 càs d'huile de coco
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1 filet de fumée liquide
    (alternativement: un sachet de lapsang souchong infusé dans un verre d'eau froide)
  • 2 feuilles de laurier

Préparation
  1. Faire dissoudre l'huile de coco dans 1 tasse de bouillon chaud. Ainsi vous aurez du bouillon gras (à manger avec des rutabagas, pas comme les trois esquimaux)
  2. Verser le gluten dans une grand plat avec le sel
  3. Verser la tasse de bouillon gras et la fumée sur le gluten
  4. Pétrir - ajouter du bouillon si tout le gluten n'est pas "pris"
  5. Dans une casserole, faire bouillir le reste du bouillon avec du sel et le laurier
...Deux options de cuisson:
Pour une version molle et spongieuse: faire bouillir le bloc de seitan tel quel

Pour une version dure et compacte: l'emballer dans un tissu (type étamine, également appelée "torchon à confiture" - à ne pas confondre avec "serviette" ou "essuie-vaisselle")

à suivre...
Je préfère la version "spongieuse": ainsi, le seitan peut absorber les saveurs; il peut aussi être cuit à la poele de façon à devenir bien croustillant à l'extérieur et mou à l'intérieur comme un bon vieux pain perdu.



******

vendredi 8 mai 2015

Paté aux champignons et lamier blanc

Champignons plus lamier blanc? ...Je dis OUI.

Noël toute l'année, c'est possible grâce à nos amis les CHAMPIGNONS de culture, qui ont des superpouvoirs - dont celui de pousser un peu tout le temps: Eh oui, comme quoi cette recette malgré un look a priori automnal peut accompagner aussi bien vos apéros de printemps, vos piques-niques d'été que votre grosse guindaille du nouvel an. 

Ce pâté est inspirée d'une des nombreuses recettes d'alternatives au foie gras qui circulent depuis quelques années, et que ma belle-soeur avait testé pour Noël. Malheureusement je n'ai plus le lien - dommage, la photo était jolie en plus. (...donc si quelqu'un le trouve, n'hésitez pas à me l'envoyer - c'était avec un belle photo de pâté cubique)

* * * update: c'est bon, j'ai trouvé * * *

Comme beaucoup de recettes du genre, elle est à base d'agar agar, mais en plus ce qui est super ici  c'est qu'on utilise les champignons crus, ce qui donne au pâté une saveur et une onctuosité très puissantes et délicates en même temps.

A part ça, j'ai ajouté du calvados, de l'huile de noisettes... et des petites fleurs bien sûr. 




Pour 6 à 8 portions
  • 250g d'agarics (champignons de paris)
  • 1 oignon
  • 200ml de lait de soja
  • 2 càs d'huile de coco
  • 4 càs d'huile de noisettes
  • 1 càs d'agar agar
  • 1 larme de cognac
  • sel
  • poivre noir
  • 5 ou 6 brins de lamier blanc, bien nettoyés

Préparation
  1. Couper l'oignon en petits morceau et le faire cuire dans l'huile de coco à feu moyen
  2. Quand l'oignon est transparent, verser le lait dans la casserole et faire bouillir
  3. Quand ça bout, ajouter l'agar agar et laisser bouillir une minute en remuant 
  4. Ajouter l'huile de noisettes, le cognac, le sel et le poivre
  5. Mixer finement
  6. Corriger éventuellement l'assaisonnement
  7. Verser délicatement le pâté dans un ou plusieurs moules
  8. Laisser figer deux heures au frigo
  9. Servir sur du pain ou une alternative sans gluten, avec de la confiture de carotte et plein de lamier par dessus. Parfait avec du vin blanc ou bien sûr du maitrank.
Remarque

On peut aussi mettre le lamier directement dans le pâté, mais au fond c'est moins joli. 

lundi 23 mars 2015

Pindaballekes


Je fais souvent des burgers à base de cacahuètes avec des restes de cacahètes apéritives qui trainent dans le fond du placard. La dernière fois, mes burgers étaient vraiment trop chargés en cacahuètes... du coup, j'ai décidé d'utiliser le reste de la pâte pour faire plutôt des petites boulettes.

C'est encore un truc facile à congeler et dégeler - super pratique pour les fêtes improvisées.




Pour 36 boulettes

  • 1 tasse de cacahuètes apéritives
  • 3 càs de pindakaas
  • 1 grosse carotte
  • 1 oignon
  • 1 càs de purée de gingembre (ou du gingembre frais)
  • 3 ou 4 gousses d'ail
  • 1 càs sésame
  • 1 càs graines de pavot
  • 1 càs de mélange d'épices au choix (style curry, garam masala, ...)
  • coriandre moulue
  • cumin moulu

Préparation
  1. Mixer les cacahuètes dans un hachoir, réserver dans un grand saladier
  2. Peler la carotte, la couper en petits bouts et la mixer dans le hachoir avec la pâte de gingembre. Verser la purée de carottes dans le saladier
  3. Éplucher, couper et mixer l'oignon, ajouter dans le saladier
  4. Ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger
  5. Idéalement, placer quelques heures au réfrigérateur
  6. Façonner les boulettes... Ma technique: je les roule avec les doigts de la bonne main dans la paume de l'autre main... C'est plus facile avec les mains mouillées, et j'utilise un pinceau en silicone et un gobelet d'eau pour les remouiller régulièrement. Quand on acquiert la technique il y a moyen de devenir raisonablement rapide.
  7. Déposer les boulettes sur une plaque ou sur la grille du four avec une feuille de papier sulfurisé.
  8. Cuire au four 10 à 20 minutes à 180 degrés

Servir

...Avec de la véganaise et/ou de la sauce piquante.


Congélation
  • Une fois les boulettes refroidies, on peut les transvaser dans des petits sacs de congélation.
  • Pour réchauffer les boulettes congelées, quelques minutes au four suffisent.


samedi 24 janvier 2015

Tiens voilà du boudin!

" - J'ai fait du boudin!
- Ah? T'as mis quoi à la place du boyau?
- Bin... rien, pourquoi?
- Mais comment t'as fait pour les faire tenir?
- ...Qui a dit que ça devait tenir?"


Eh oui, quand on sait que pour être maintenu en forme le boudin traditionnel est fait avec des intestins (oui, le truc où il y a du caca), tout de suite on a plutôt envie de gouter à un truc moins traditionnel, et qui ne tienne pas trop bien.

Voici un premier prototype de boudin blanc. Il tient quand même évidemment puisqu'il y a de la fécule de maïs. Seulement, il n'a pas cette peau lisse et tendue, gluante, et un peu obscène, qu'on a l'habitude de voir sur les boudins des marchés de Noël.




Ingrédients (pour 10 boudins)

500g de tofu nature
50g de protéines de soja texturées (fines), réhydratées dans du bouillon chaud
2 càs de flocons de levure de bière maltés
1 tranche de pain, trempée dans 10 cl de lait de soja
2 càs de flocons d'avoine fins
1 càs de germe de blé
1 oignon blanc haché
15 cl d'huile de tournesol
2 càs de vinaigre de cidre 
1 filet de citron
3 càs de fecule de mais - voire plus selon la consistance
1 càs de shoyu
1 càc de marjolaine
1 càc de sauge
1 pincee de tetes de clous de girofle écrasées
1 pincee de cannelle
1 pincée de noix muscade

Préparation

1. Faire tremper le pain dans le lait. Le couper en petits bouts.
2. Mixer dans un récipient haut le tofu, le shoyu, le vinaigre et la fécule de maïs. Ajouter ensuite l'huile et le citron, et mixer encore un peu
3. Mélanger dans un grand plat les protéines de soja, l'oignon, le pain, et tous les ingrédients restant
4. Incorporer à ce mélange la crème à base de tofu. Si la pâte est trop mouillée, ajouter progressivement de la fécule de maïs
5. Laisser reposer au moins deux heures au frigo.
(lire une bédé)
6. Ensuite, façonner des petits boudins (je les roule avec les doigts de la main droite dans la paume de ma main gauche, que j'humidifie avec un pinceau en silicone trempé dan l'eau), et les disposer sur une plaque ou feuille de cuisson.
7. Les cuire au four à 180 degrés pendant 20 à 30 minutes


mmmmm...

Suggestion: feuilles de radicchio farcies


L'autre jour j'avais fait beaucoup trop de pâte à boudin, alors je me suis amusée à en mettre dans des feuilles de radicchio - avec de la moutarde et des raisins de corinthe, et je les ai fait cuire cinq - dix minutes au four, le résultat était bien sympa.