Affichage des articles dont le libellé est inspiration autrichienne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est inspiration autrichienne. Afficher tous les articles

vendredi 22 juin 2018

Sachertorte

Sachertorte. Parce qu'il n'y a qu'une seule chose à faire quand vous avez envie d'abricots ET de chocolat.

Comme pour les autres recettes de cette semaine, cette recette est une version amateur et simplifiée de la recette pro:  vous le voyez sur la photo, je ne suis pas équipée ni formée pour réaliser, par exemple, un beau nappage uniforme (après tout la patisserie, c'est pas comme premier ministre: c'est vraiment un métier!) ...Quoi qu'il en soit, un gateau artisanal préparé avec amour, ça ne manque jamais de charme ni de goût.


Le gateau:
  • 250g de farine
  • 50g de fécule de maïs
  • 100g de chocolat noir
  • 30g de cacao en poudre (on parle bien de cacao, pas d'une boisson instantanée)
  • 100g d' huile de tournesol désodorisée
  • 100 g sucre
  • 150 ml de crème de soja et/ou un peu de lait de soja
  • 1 sachet de levure chimique
  • 150g de confiture d'abricot

Le napage chocolat:
  • 50g chocolat 
  • 4 ou 5 càs de sucre glace
  • 10 cl de crème de soja
Préparation

La veille
  1. Mélanger la farine, la fécule de maïs, le sucre, la levure chimique et le cacao
  2. Casser le chocolat en petits morceaux, les mettre dans une tasse avec l'huile, et faire fondre au bain marie
  3. Verser le chocolat dans le mélange à base de farine et commencer à mélanger 
  4. Ajouter la crème de soja progressivement et continuer à mélanger, jusqu'à obtention d'une pâte à gateau épaisse
  5. Placer dans un moule rond (pas trop grand si possible, genre 20 à 25 cm de diamètre c'est bien)  
  6. Faire cuire au four, environ 30 à 40 minutes, à 150 degrés
  7. Une fois le gateau cuit, le laisser refroidir complètement, genre toute la nuit
Le matin
  1. Démouler le gateau et, à l'aide d'un grand couteau, le couper en deux dans le sens de l'épaisseur, et séparer délicatement les deux "disques" ainsi obtenus
  2. Étaler une généreuse couche de confiture d'abricots sur la moitié inférieure, et remettre la moitié supérieure par dessus
  3. Pour le nappage: faire fondre le chocolat au bain marie avec le sucre glace; ajouter la crème de soja vers la fin et bien mélanger
  4. Étaler une généreuse couche de nappage au chocolat sur le gateau 
  5. Le remettre dans le moule pour vous rendre à la fête à laquelle vous êtes attendu-e avec impatience!
Bonus

Si vous êtes équipé-e pour, vous pouvez traver des lettres en chocolat et écrire "Sacher" sur le Sacher: cela permet d'éviter tout risque de confusion avec une tarte al djote

1. couper le gateau en deux dans le sens de l'épaisseur avec un grand couteau,
2. Étaler une généreuse couche de confiture d'abricots

3. Étaler une généreuse couche de nappage au chocolat sur le gateau

jeudi 21 juin 2018

Kaiserschmarrn

Pour faire simple, on pourrait dire que le Kaiserschmarrn est un peu à la crêpe ce que le tofu brouillé est à l'hommelette: on verse une préparation dans la poele, et puis au lieu de lui laisser faire platement sa vie, au dernier moment, on casse tout.

 

Pour 3 à 4 portions
  • 200 ml de lait de soja, d'amandes ou de noisettes
  • 100 g de farine
  • 50 g de fécule de maïs
  • 1 pincee de vanille
  • 1 dose d'aquafaba (=la saumure d'un petit bocal de pois chiches)
  • 1 pincée de levure chimique (ou du bicarbonate de soude)
  • 1 pincée de sel
  • 30 g de sucre
  • Quelques càs d'huile de tournesol (désodorisée éventuellement)
  • facultatif: quelques raisins secs
  • un peu de sucre impalpable

Preparation
  1. Mélanger la farine, la fécule de maïs, la levure chimique et le sucre
  2. Y ajouter le lait progressivement tout en mélangeant de façon à obtenir finalement une pâte à crêpes
  3. Monter l'aquafaba en neige avec un bon batteur
  4. Incorporer délicatement l'aquafaba en neige à la pâte
  5. Procéder ensuite comme pour cuire des crêpes: faire chauffer un peu d'huile dans une poële à feu moyen, y verser une petite louche de pâte, ajouter éventuellement quelques raisins secs, et laisser cuire (et gonfler) une minute ou deux
  6. Retourner la crêpe
  7. A l'aide d'un ustensile qui supporte la chaleur et n'abîme pas la poële, couper la crêpe dans la poële en quartiers ou en petits morceaux, en veillant à ce qu'ils soient tous également cuits des deux côtés (attention aux anarchistes). 
  8. Réserver au chaud et procéder de la même façon avec le reste de la pâte
  9. Servir chaud avec un chouia de sucre impalpable et éventuellement un petit coulis de fruits

mercredi 20 juin 2018

Marillenknödeln

Ce qui est chouette et exotique quand on voyage en Autriche, c'est de constater qu'en allemand autrichien certains noms de fruits et légumes ont un nom très différent de l'allemand allemand. J'adore particulièrement Erdäpfel et Karfiol... Et les abricots, c'est pareil: on ne les appelle pas Aprikosen, mais bien Marillen. C'est joli non? Moins intuitif, certes, mais si mignon.

Comme vous le comprendrez en voyant la photo, j'avais envisagé de publier ceci lors de la semaine "no egg", mais ce n'était pas la saison des abricots. MAINTENANT, OUI.



Pour deux ou trois portions 
(en principe trois, mais on ne sait jamais qu'il y en ait un de raté)
  • 1/2 tasse de ricofu (tofu nature cuit à la vapeur et mixé avec un peu de jus de citron et de sel)
  • 3 à 4 càs de farine
  • 1 càs de fécule de maïs
  • 2 càs de sucre
  • 3 petits cubes de sucre de canne
  • 3 petits abricots bien murs
  • 4 càs de chapelure + 2 càs de sucre, impalpable ou très fin 
Préparation
  1. Fendre les abricots et enlever le noyau; mettre un sucre à la place
  2. Mélanger farine, sucre, fécule, et ajouter le ricofu
  3. Il faut obtenir une pâte ferme, sèche, pas collante: ajouter de la farine si c'est trop liquide
  4. Façonner une boule de pâte en placant 1 abricot au milieu (comme un onigiri)
  5. Veriifer que votre boule est bien compacte, bien homogène et bien fermée (pas de fente sinon c'est raté)
  6. Cuire les boules (Knödeln) dans l'eau bouillante 15 minutes (comme un gnocchi)
  7. Quand ils sont cuits, enlever de l'eau et laisser refroidir
  8. Mélanger chapelure et sucre en les secouant dans un bocal
  9. Rouler les Knödeln dans le mélange chapelure-sucre


mardi 19 juin 2018

Apfelstrudel

Sous cette photo un peu ratée se cache une recette autrichienne culte, délicieuse et super simple à faire. 
Il était une fois un reste de feuilles de brick qui trânait dans le frigo après une orgie de banista et de tikvenik. Oui, je vous le dis d'emblée: utiliser des feuilles de brick pour un Apfelstrudel, ce n'est peut-être pas la recette puriste traditionnelle (vous êtes censé-e faire une pâte vous même et y passer des heures), mais quand même, ça se fait, et un peu de facilité ça ne fait pas de mal. En plus, c'est sympa d'avoir une couche de pâte assez fine et croustillante, plutôt qu'un truc plus épais et mouillé.



Pour deux ou trois portions
  • Trois feuilles de brick (aka filo)
  • Deux pommes (une variété ferme et qui ne se décompose pas; les elstar sont bien; sinon, demandez conseil à votre maraîcher)
  • 1 filet de jus de citron
  • Deux à trois càs de sucre de canne
  • une petite poignée de raisins secs
  • une pincée de cannelle
  • un chouia d'huile de tournesol
  • Pour servir: une ou deux càs de sucre impalpable, et éventuellement une boule de glace vanille, ou de la crème soytilly (oui, je viens d'inventer ce mot). Alternativement, une càs de crème épaisse de cajou peut être très sympa

Préparation
  1. Couper les pommes en cubes, verser un filet de citron, le raisin, la cannelle et le sucre de canne
  2. Badigeonner les feuilles avec un peu d'huile de tournesol et les placer l'une sur l'autre
  3. Disposer les cubes de pomme en longueur sur les feuilles de brick et rouler comme un gros maki
  4. Faire cuire au four 10 à 15 minutes
  5. Saupoudrer de sucre impalpable juste avant de servir et couper en tranche. Ajouter éventuellement un peu de crème ou une boule de glace sur l'assiette


lundi 18 juin 2018

Gespritzter

Il y a un truc que je fais souvent et n'avais jamais osé avouer à personne, jusqu'à ce que je découvre lors d'un séjour à Vienne que plein d'Autrichiens le font couramment: mettre de l'eau dans mon vin. Littéralement.

Eh oui, il arrive qu'on ait envie d'un petit verre de vin pour faire fête tout en préférant éviter les effets secondaires désagréables de l'alcool - soit qu'il fait très chaud, soit qu'il n'est que midi, soit que vous devez rester calme en présence de votre beau-frère, soit les trois - bref, il n'y a que de bonnes raisons.

Une solution simple? un demi verre de vin additionné d'eau fraîche, et hop, santé!


La recette pour un authentique Gespritzter, c'est moit'-moit', même si on peut mettre jusqu'à deux tiers d'eau quand il fait très chaud par exemple. Après, blanc, rouge, rosé, eau plate ou pétillante, on peut faire un peu tout ce qu'on veut. De préférence pas avec une bouteille à vingt boules, mais bon, après, c'est vous qui voyez. Personnellement, je préfère de l'eau plate bien fraîche sur un vin cheap mais néanmoins bio (on trouve facilement des cubis avec un label vegan dans les magasins bio).

mardi 23 janvier 2018

Schlümpfenknödeln

Pour celles et ceux qui ont une bonne mémoire, vous vous schtroumpfez peut-être la schtroumpf à thème "rose" de 2016... On s'était bien schtrounmpfés à l'époque... Maintenant, la semaine bleue, á va être une autre paire de schtroumpfs!

Première schtroumpf: il est beaucoup plus schtroumpf de schtroumpfer des aliments bleus que des roses. Effectivement les schtroumpfs naturellement bleus ne sont pas nombreux dans la nature, et ce sont souvent des variétés plus rares et plus difficiles à schtroumpfer.

Il y a cependant un schtroumpf qu'on trouve de plus en plus facilement : ce sont les schtroumpfs de terre bleues. Il en schtroumpfe de nombreuses variétés, comme les vitelotes ou les bleues d'Artoism qu'on schtroumpfe régulièrement sur les schtroumpfs et dans les schtruompfs bio (pour les bruxellois-es: j'en ai encore schtroumpfé il y a quelques jours chez Färm et chez Freshmed).


Du coup, bonne nouvelle: on devrait pouvoir schtoumpfer une version bleue de tous les schtroumpfs à base de schtroumpf de terre? Schtroumpfons que oui... Aujourd'hui, j'ai schtroumpfé pour vous: les gnocchis! ... Ou plus exactement leur schtroumpf autrichienne: les Knödel (en fait, je schtroumpfe plus volontiers les Knödel: c'est plus gros, donc c'est moins de schtroumpf).

Pour deux schtroumpfs
  • 300g de schtroumpfs de terre bleues (vitelotes ou bleues d'Artois)
  • 2 càs (cuillère à schtroumpf) de fécule de  schtorumpf de terre
  • 3 à 4 càs de farine
  • 1 filet d'huile de noix
Schtroumpf
  1. Éplucher les schtroumpfs de terre et les faire cuire dans l'eau bouillante salée
  2. Les égoutter et schtourmpfer en purée (à l'aide d'un schtourmpf purée) avec la fécule de schtoumpf de terre  
  3. Schtroumpfer des boulettes (+/- 4 à 7 cm de schtroumpf); schtroumpfer un peu de farine dans la pâte si elle est trop molle, tout en schtroumpfant régulièrement de l'eau sur vos mains pour éviter que ça ne colle.
  4. Terminer chaque boulette en la roulant dans un peu de farine pour schtroumpfer que sa surface soit bien sèche
  5. Schtroumpfer les boulettes sur un plateau ou un schtourmpf - en évitant qu'elles ne se touchent (ne surtout pas les empiler sinon elles se reschtroumpfent) 
  6. Quand vous avez schtroumpfé toutes les boulettes, les faire cuire quelques minutes dans l'eau bouillante. Comme les gnocchi, les Knödel sont schtroumpfs quand ils schtroumpfent à la surface.
  7. Servir avec un schtroumpf d'huile de noix et une petite pincée de sel