Affichage des articles dont le libellé est inspiration lituanienne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est inspiration lituanienne. Afficher tous les articles

mardi 14 août 2018

Encore un grand rébus de l'été!

...Et je vous promets, il est nettement plus facile que la dernière fois.

Bon alors, quel sera notre prochaine grrrrande semaine à thème?


(Et ce type est vegan paraît-il!)

vendredi 3 août 2018

Blynai


Les blynai sont les blinis lituaniens - une sorte de mini crepe de quelques centimètres de diamètre. On les consomme volontiers avec des fruits rouges voire un coulis.



Pour deux portions
  • 100g de farine de froment
  • 1 pincée de sel 
  • 1 bonne pincée de levure chimique
  • Quelques càs d'huile de tournesol (trois pour la pâte, une ou deux pour la cuisson)
  • 3 càs de sucre de canne
  • 15 cl de lait de soja
  • 1 càs de vinaigre de cidre
  • Pour le coulis: 1/2 tasse de myrtilles ou de fruits rouges, quelques càs de sucre 
  • sucre impalpable
Préparation
  1. Mélanger farine, sel, levure et sucre dans un grand saladier
  2. Verser le cidre dans le verre de lait: ça caille!
  3. Verser l'huile et le lait caillé sur la farine, petit à petit, en mélangeant
  4. S'il y a des grumaux, passer un coup de mixeur dans la pâte (je ne dirai rien à votre grand-mère)
  5. Laisser reposer une vingtaine de minutes 
  6. Dans une très grande poele, faire cuire des mini doses de pâte par série de trois ou quatre (surtout pas trop près les unes des autres, sinon elles se soudent ensemble)
  7. Mixer les fruits et le sucre
  8. Verser le coulis sur le tas de blinay et saupoudrer de sucre impalpable

jeudi 2 août 2018

Cepelinai (zeppelins farcis)

Cepelinai: voilà un nom mignon. Ça veut tout simplement dire Zeppelin en lituanien, parce que ces boulettes de pomme de terre ont la forme d'un dirigeable (et j'adore les dirigeables depuis ma tendre enfance, allez savoir pourquoi.

BREF, les cepelinai sont des boulettes de pommes de terre de forme oblongue (le mot boulette est-il donc utilisé à bon escient? Saisissons donc la Cour européenne de Justice). On les farcit traditionnellement de viande, du fromage ou bien de champignons. En fouillant internet j'ai également trouvé une recette aux carottes et graines de pavot: bref ce ne sont pas les options végétariennes qui manquent. Moi j'ai testé au tofu lactofermenté, tout simplement, vu que les cepelinai au fromage semblent être parmi les plus répandus.


Bon, c'est encore  une recette assez compliquée, mais très sympathique et originale, ça vaut la peine de la tester.
 
Première difficulté: tout comme pour le kugelis, il faut manipuler et râper les pommes de terre crues, et elles  risquent de s'oxyder le temps de façonner les zeppelins (à fortiori si vous en faites 10 kilos pour tout le village) (ce que font sans doute beaucoup de grand-mères lituaniennes, mais que je vous déconseille de faire).

Une recette alternative simplifiée mais iconoclaste consiste à cuire les pommes de terre avant de les réduire en purée -bon à la limite c'est sympa mais du coup c'est juste des knödeln quoi.... Tandis qu'en râpant les pommes de terres crues on obtient une texture beaucoup plus intéressante et fondante. Mais alors, comment on fait pour que la pâte a base de pommes de terre crues ne noircisse pas? Il suffit d'additionner un chouia d'acide citrique en poudre aux pommes de terres râpées, ou, à défaut, du jus de citron (qui est aussi de l'acide citrique bien sûr).

Deuxième difficulté: un cepelinai risque de se décomposer à la cuisson. Il faut donc non seulement ne pas trop les farcir, bien les refermer quand on les a farcis, mais aussi et surtout utiliser la bonne variété de pommes de terre (les Nicola sont bien), et même ajouter un peu d'amidon de pommes de terre histoire que ça tienne bien.

Pour deux portions
  • 500g de pommes de terre fermes (nicola, très bien)
  • 1 filet de jus de citron OU 1/2 càc d'acide citrique en poudre
  • 1 petit oignon 
  • 2 càs d'huile de tournesol (désodorisée si vous n'aimez pas le goût)
  • 2 càs de fécule de pdt
  • 1 càs de farine
  • 20 cl de crème de soja 
  •  sel
  • poivre noir
  • Pour la farce: 100g de tofu nature ou de tofu lactofermenté, sel, 2càs d'huile de tournesol, eventuellement un brin d'aneth
  • Pour la sauce: 20 cl de crème de soja, une petite poignée de cèpes séches
Préparation
  1. Tout d'abord, la veille, préparer le tofu: le couper en cubes, le cuire à la vapeur si vous utilisez du tofu nature, et le faire mariner dans une saumure (j'ai pris juste de l'eau salée avec du sel et un chouia de citron); le lendemain, écraser le tofu grossièrement à la fourchette, ajouter l'huile de tournesol et éventuellement un peu d'aneth. Réserver à température ambiante.
  2. Éplucher l'oignon
  3. Nettoyer les pommes de terre et les râper finement avec l'oignon; ajouter immédiatement l'acide citrique. Les pommes de terre doivent être râpées très finement et former une sorte de bouillie
  4. Égouter la bouillie de pommes de terre râpées en la pressant dans une étamine ou une passoire; faire sortir un max de jus, mais garder ce jus dans un récipient
  5. Le jus contient beaucoup d'amidon. En une minute ou deux, l'amidon se dépose dans le fond du récipient et vous pouvez virer l'eau en gardant l'amidon, de façon à pouvoir le remettre avec la pulpe de pommes de terre égouttée
  6. Ajouter également  la fécule de pomme de terre en poudre
  7. Portez des gants si vous en avez
  8. Commencer à faconner les cepelinai comme des onigiris: formez une demi boule, farcissez-la d'un peu de tofu, rajoutez de la pâte pour refermer bien souder et façonner en forme de dirigeable d'une dizaine de cm de long
  9. Déposer les cepelinai faits sur une assiette pleine de farine
  10. Pour la cuisson, les pocher 15 à 20 minutes dans l'eau bouillante
  11. Pour la sauce: réhydrater les cèpes dans de l'eau chaude, les cuire à la poele dans un fond d'huile de tournesol, couper le feu, ajouter la crème et remuer. 
  12. Servir les cepelinai  avec la sauce par dessus, et éventuellement un peu d'aneth ciselé pour faire joli (ou de ciboulette, ou de persil, ou de cerfeuil, ...)


Quelques mots sur l'acide citrique

Alors, on peut utiliser un filet de citron, certes, mais évidemment, moi j'avais envie de faire mumuse avec de l'acide citrique pour voir comment ça marche, n'ayant encore jamais testé la chose. 

Or justement l'autre jour j'étais à la caisse chez Freshmed - avec un énorme bocal de cime di rapa sott'olio- et, alors que je regardais distraitement les courses que la madame derrière  plaçait à son tour sur le tapis (...je fais toujours ça), soudain, que vois-je? deux petits sachets de granulés blancs avec écrit "acide citrique"... Ça alors, serait-ce le truc que je cherche justement depuis une semaine pour en mettre dans mes cepelinai? La dame m'explique avec enthousiasme qu'elle en utilise régulièrement pour en mettre sur ses salades et toutes sortes de préparations pour donner un petit goût citronné. De fil en aiguille, comme elle en avait pris deux, elle m'en donne un. Aaaah la la, les gens!

Et donc, j'ai testé. Alors, attention si vous manipulez ce truc, c'est vraiment très acide. Ne le touchez surtout pas directement avec vos dents et portez des gants si vous en avez : ça pique les bords des ongles. Mais sinon, oui, on peut l'utiliser en cuisine en petite quantité.

mercredi 1 août 2018

Koldunai aux myrtilles

Les Koldūnai sont les cousins lituaniens des pierogi polonais ou des ravioli italiens -lesquels sont probablement tous les arrières-petits-neveux des momos tibétains: bref, ce sont des pâtes farcies. Farcies avec quoi donc me direz-vous? 

En Lituanie, certaines personnes les farcissent avec de la viande ou avec du fromage, mais le nec plus ultra, ce sont les bons petits trucs qu'on trouve l'été dans les sous-bois: des cèpes évidemment, mais aussi... des myrtilles. J'ai testé les deux, et comme on peut s'y attendre, ceux aux cèpes étaient délicieux, mais ceux aux myrtilles au moins autant, en plus d'être surprenants et originaux: eh oui, mettre des myrtilles dans les ravioles, c'est typiquement lituanien.Ça ça tombe bien alors! 

En toute honnêteté cette recette n'est pas la plus rapide ni la plus simple, mais tout de même, ça vaut vraiment, vraiment la peine d'essayer (... certes pas le jour où vous recevez cinquante convives).



Pour une dizaine de ravioles
  • 1 tasse de farine pour la pâte + 1/2 tasse pour la suite
  • 1/3 de tasse d'eau
  • une bonne pincée de sel
  • 1 tasse de myrtilles (fraîches ou congelées)
  • Pour la sauce (crème aigre): mélanger 100 ml de crème de soja ou d'avoine, 1 filet de jus de citron, une pincée de sel 
  • Pour la déco: quelques brins d'aneth frais
Préparation
  1. Confectionner la pâte en additionnant l'eau progressivement dans la farine tout en mélangeant (avec une pincée de sel)
  2. La pâte devra être la plus sèche possible. Mais si elle ne l'est pas assez, vous le verrez tout de suite et pourrez ajouter de la farine au fur et à mesure de la confection, comme pour faire des taillerins
  3. Former une boule avec la pâte et la laisser reposer une petite demi heure
  4. Étaler la pâte au rouleau ou bien à l'aide d'une machine à pâtes; ajouter autant de farine que nécessaire. La pâte doit être fine mais pas trop; genre 4 milimètres 
  5. Découper des ronds de 8 à 10 cm de diamètre dans la pâte (utilisez un cerle à dresser ou un moule à burger, par exemple), et les farcir avec quelques myrtilles (5 ou 6)
  6. Bien souder les bords de chaque raviole vous pouvez le faire à la main ou utiliser un moule à pierogi si vous en avez un
  7. Disposer les raviolis nouvellement faconnés sur un plat recouvert de farine; ils ne doivent surtout pas se toucher et encore moins être empilés, sinon ils se recollent tous ensemble et c'est une tragédie
  8. Pour les cuire, les faire pocher 5 minutes dans de l'eau bouillante salée
  9. Égoutter et servir avec la crème aigre et quelques brins d'aneth ciselé
La photographie, c'est un métier.
Alternatives 

Pour des koldunai aux cèpes: Même recette, en remplaçant les myrtilles par des petits morceaux de cèpes. Si vous utilisez des cèpes séchés, essorez-les une fois réhydratés, sinon c'est trop aqueux et le ravioli se ramollit de l'intérieur.

Pour une version au formage, vous pouvez utiliser du ricofu ou du formage frais de cajou, il doit être le plus épais possible cependant.



mardi 31 juillet 2018

KUGELIS

Souvent considéré comme LE plat national lituanien, le Kugelis est un gateau de pommes de terre servi avec un peu de crème aigre. A réaliser avec des pommes de terre nouvelles de préférence, en saison, ce serait bête de se priver. 



Les recettes conventionnelles contiennent généralement du bacon, j'ai donc d'abord testé un prototype avec du seitan coué en petits cubes, qui n'était pas mauvais du tout. Cependant, une camarade lituanienne m'a assuré peu après que l'on peut tout à fait faire un kugelis nature, sans bacon ni seitan. Conclusions après dégustation du deuxième prototype: effectivement, c'est meilleur sans. Des patates, des oignons, et pis c'est tout - inutile de se compliquer la vie.

Pour deux portions
  • 400g de pommes de terre
  • 1 petit oignon 
  • 2 càs d'huile de tournesol (désodorisée si vous n'aimez pas le goût)
  • 2 càs de maizena
  • 1 càs de farine
  • 20 cl de crème de soja
  • sel
  • poivre noir
  • une pincée de marjolaine
  • Pour la sauce: quelques càs de crème de soja épaisse avec un filet de citron et du sel
Préparation
  1. Mélanger la farine et la maizena 
  2. Éplucher l'oignon
  3. Nettoyer les pommes de terre et les éplucher éventuellement (avec des pommes de terre nouvelles et bio, je ne le fais pas)
  4. Râper l'oignon et les pommes de terre (j'utilise un robot et je les mets ensemble)
  5. ATTENTION une fois vos pommes de terres rapées vous disposez de très peu de temps pour faire le point suivant, sinon les pommes de terre noircissent. On peut éventuellement ajouter une pincée d'acide citrique ou du jus de citron aux pommes de terre rapées pour éviter cela, mais si vous passez sans traîner aux étapes suivantes ça devrait aller
  6. Dans un grand saladier, mélanger les oignons et pommes de terre râpées avec la crème de soja et le mélange farine -maizena; y ajouter un peu d'huile, marjolaine, sel et poivre noir, et mélanger.
  7. Transvaser dans un grand plat rectangulaire adapté au four et préalablement huilé
  8. Faire cuire au four une petite heure à 150 degrés
  9. Découper des portions rectangulaires et servir chaque portion avec une généreuse portion de crème de aigre par dessus, une pincée de sel fumé, et des petites rondelles de ciboulette ou d'oignon de printemps, voire un brin d'aneth pour faire joli.

lundi 30 juillet 2018

Baršciai

Cette recette de bortsch lituanien (soupe de betterave avec un chouia de crème aigre) est assez similaire à celle que j'avais publiée il y a quelques mois, si ce n'est que celle-ci se sert chaude. On y ajoute également des cèpes, parce que ça va être la saison. 

Une soupe de cèpes et betterave rouge? J'adore l'un et l'autre, y compris en soupe, mais, mélanger les deux, j'étais quand même dubitative, je dois dire, donc il fallait que j'essaye... Je suis assez agréablement surprise du résultat.

Et ma foi... C'est pas mal du tout! J'ai mis juste assez de betterave pour avoir une jolie couleur et une saveur un peu sucrée, mais à mon avis il ne faudrait pas risquer d'en mettre trop. Quant au brin d'aneth, j'avais peur d'obtenir un truc beaucoup trop complexe et chargé, mais finalement ça apporte une chouette touche rafraichissante qui contraste parfaitement avec la soupe.


Pour deux portions
  • 1 grande pomme de terre (ou deux petites)
  • 1 petite betterave
  • 2 càs d'huile de tournesol (désodorisée si vous n'aimez pas le goût)
  • une petite poignée de morceaux de cèpes séchés (ou un cèpe frais si vous avez la chance d'en avoir sous la main)
  • 500 ml de bouillon de légumes ou de cèpes
  • quelques càs de crème de soja avec un mini filet de jus de citron
  • Quelques brins d'aneth

 Préparation

  1. Faire chauffer le bouillon et y réhydrater les bouts de cèpes
  2. Quand ils sont bien réhydratés, les enlever et réserver
  3. Nettoyer la betterave et les pommes de terre, les peler si nécessaire, les couper en petits morceaux, et les faire cuire dans le bouillon
  4. Quand c'est cuit, les mixer au blender avec un filet d'huile (j'ai récemment découvert que les soupes étaient plus onctueuses au blender plutôt qu'au mixeur plongeur. Toutes ces années perdues.)
  5. Servir bien chaud, disposer quelques morceaux de cèpes dans chaque assiette, ainsi qu'une petite flaque de crème, un ou deux tours de moulin à poivre et finalement quelques brins d'aneth

dimanche 29 juillet 2018

Centenaire de la Lituanie

Bon alors vous avez trouvé la réponse au grand rébus? (Pour celleux qui n'ont pas vu The Wicker Man, cest un film que je recommande avec enthousiasme!!!) ... Et sinon, connaissiez-vous cette charade? Mon premier est un assassin, mon deuxième est une note, mon troisième est un assassin, mon quatrième est une note; mon tout est un facho... (1)

Ah, une bonne vieille charade, c est toujours fun, mais bon ce qui est moins marrant, c'est que mon cerveau me la balance à chaque fois qu'on me parle de ce très sympathique pays qu'est la Lituanie! Un pays qui célèbre d'ailleurs son centenaire cette année: comme promis il y a quelques mois, voici donc une grrrrrande semaine à thème joyeux anniversaire avec plein de recettes lituaniennes.


Une dernière précision en toute honnêteté: je ne connais pas la culture lituanienne à la base, je me suis simplement documentée sur internet pour essayer de refaire des trucs chez moi (tout en demandant des conseils aux camarades lituaniennes)... Je n'en dis pas plus pour l'instant mais mes convives et moi-même avons été super agréablement surprises par les recettes testées!

BREF, rendez-vous dès demain pour une grrrrraaaaaande semaine à thème lituanienne!



----

(1) La charade? ... A risque de me faire encore traiter de platiste: faites vos propres recherches. Je vais pas tout vous mâcher.

grand rébus - troisième indice

Après le premier et le deuxième rébus, tout le monde a déjà trouvé, mais c'est plus fort que moi.


Il ne faut jmaais me laisser seule avec Google image et Paint.

samedi 28 juillet 2018

Grand jeu de l'été - encore un Indice !

Un rébus pour deviner le thème de la prochaine semaine spéciale : ... J'en ai fait un autre. J'aime jouer avec Paint. Quelle chance vous avez.


vendredi 27 juillet 2018

Grand jeu de l'été

Ca va les gens? En vacances? Tout le monde est bien hydraté? Tout le monde a bien un chapeau?

Un petit rébus pour tuer le temps sur la plage: Quel sera le thème de notre prochaine GRRRANDE SEMAINE A THEME?


 Je vous laisse mariner.

vendredi 16 février 2018

šaltibarščiai

Aujourd'hui, nous célébrons le nouvel an chinois, mais aussi et surtout le centenaire de la Lituanie!

On va attendre la saison des baies et des champignons pour faire une semaine à thème digne de ce nom, mais en attendant voici déjà une petite recette traditionnelle, une soupe froide de betteraves, toute simple et toute rose.


Pour deux portions
  • 200 g de betteraves cuites
  • 1 petit concombre, frais (l'été), ou en saumure (l'hiver)
  • 200 ml de lait de soja
  • 2 càs de vinaigre de cidre
  • Une poignée d'aneth frais
  • Une pincée de sel, et un chouia de carvi

Préparation
  • Verser le cidre dans le lait de soja pour le faire cailler
  • Mixer tous les ingrédients
  • Servir bien frais et décorer éventuellement avec un peu de ciboulette, voire un peu de tofu brouillé