Affichage des articles dont le libellé est inspiration slovaque. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est inspiration slovaque. Afficher tous les articles

dimanche 4 novembre 2018

MAKOVÉ ŠÚĽANCE (Spätzle au pavot)

Après quatre recettes tchèques, terminons diplomatiquement notre grande semaine tchécoslovaque avec un dessert slovaque.

Parmi les desserts populaires en Slovaquie - ou plutôt les plats sucrés, ce sont les sucreries au pavot (dont le fabuleux makovnik) et les plats de pâtes sucrés - eh oui comme nos bonnes vieilles pâtes au suc' wallonnes - au grand désespoir de nos amis italiens.

On trouve facilement des recettes de makove sul'ance vegan en anglais, donc je n'ai absolument aucun mérite pour cet article, si ce n'est celui de la fainéantise, puisqu'au lieu de faire mes spätzle moi-même j'ai testé la recette avec des gnocchis tout faits. (Le mérite de la fainéantise, vous avez bien lu, oui c'est un concept.)

Une super chouette assiette de Joeke
Pour deux ou trois portions
  • 1 paquet de 400 grammes de gnocchis
  • 1 à 2 càs sucre de brun ou cassonade
  • 2 càs d'huile de tournesol (désodorisée si comme moi vous n'aimez pas le goût)
  • 2 càs de graines de pavot
  • 1 filet de citron, et quelques cm2 de zeste de citron
  • 1 pincée de sel
  • en saison: quelques fraises

Préparation
  1. Écraser les graines de pavot dans un mortier
  2. Mélanger le pavot avec le sucre
  3. Faire cuire les gnocchi dans l'eau bouillante salée (ça prend deux trois minutes, quand ils flottent c'est qu'ils sont cuits, surtout ne pas trop les cuire sinon c'est beurk)
  4. Égoutter les gnocchi et les dipsoser dans un plat, ajouter l'huile et le citron, mélanger
  5. Saupoudrer du mélange pavot - sucre 
  6. Disposer une petite fraise et/ou une feuille de menthe par dessus pour faire joli
  7. Servir, éventuellement avec un verre de vin blanc assez doux. Notez qu'il s'agit davantage d'un petit repas sucré que d'un dessert

Vous aimez la cuisine slovaque? 

Retrouvez nos autres recettes slovaques, en particulier les haluzky, un de mes plats préférés sur Terre.

jeudi 25 octobre 2018

Czech it out!


Après la Finlande, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Roumanie et Leonard Bernstein qui d'autre fête encore un centenaire? ... La Tchécoslovaquie dites!

Bon, c'est un état qui n'existe plus, me direz vous? Peu importe, il faut croire que les Tchèques et les Slovaques avaient juste envie de faire la fête ensemble, ce qui est souvent une bonne idée. 





Voici donc une petite semaine de recettes tchécoslovaques pour fêter ça. Surtout tchèques, à vrai dire, vu que nous avons déjà fait une semaine slovaque il y a deux ans.

vendredi 8 juillet 2016

Bryndzové halušky (Gnocchis au fomage)

Le plat national slovaque et ma préférée de toutes les recettes de la semaine!!!!!!

Les halušky sont des mini boulettes à base de pomme de terre, comparables à des gnocchi ou des spätzeln. On peut les fabriquer soi-même avec des pommes de terre et de la farine (un peu comme dans cette recette), mais on trouve aussi de très bons gnocchis vegan dans les magasins bio.

Du coup, si vous achetez des gnocchis tout faits et si on part du principe que vous avez toujours du fromage de cajou sous la main dans le frigo, cette recette est ultra simple et rapide. Pour un résultat absolument bluffant.

Il est important d'utiliser du fromage de cajou, et il doit être un peu acidulé (il doit avoir fermenté deux jours): au contact des gnocchis, c'est un contraste fabuleux. Quant aux dés dés de tofu fumé, on peut faire sans, mais c'est mieux avec.




Pour deux portions
  • 400 gr de petits gnocchi 
  • 5 à 6 grosses cuillères de crème de cajou fermentée
  • 200 g de tofu fumé
  • 1 pincée de paprika (fumé)
  • 1 pincée de sel (fumé)
  • 1 càs d'huile d'olive
  • 2 brins d'aneth
Préparation
  1. Couper le tofu en mini cubes de 0.5/0.5/2cm (oui, c'est difficile, je sais)
  2. Faire chauffer l'huile d'olive dans une poele, y faire revenir les dés de tofu 5 à 10 minutes
  3. Quand le tofu est bien doré, couper le feu, ajouter du sel et paprika, mélanger, et réserver
  4. Cuire les gnocchi dans l'eau bouillante
  5. Dès qu'ils sont cuits, égoutter rapidement et verser les gnocchis dans un plat
  6. Ajouter la crème de cajou et bien mélanger délicatement
  7. Dresser dans les assiettes et ajouter les dés de tofu fumé et un brin d'aneth
Conseil vin

A se rouler par terre avec l'excellent Pinot Noir 2011 de Jean-Marc Dreyer.

mercredi 6 juillet 2016

Lokše (crêpes aux patates)


Pour ceux dans le fond qui ne suivent pas: les patates, c'est la vie. Voici une recette slovaque géniale: les Lokše , ce sont des crêpes aux patates, et c'est aussi une chouette idée pour recycler un reste de patates.



Pour 4 petites crêpes
  • 150g de pommes de terre cuites
  • 25g de farine de froment
  • 25g de fécule de maïs
  • 15g d'huile olive
  • Une pincée de sel
  •  Prévoir encore un peu de farine et d'huile pour la confection et la cuisson
Préparation
  1. Écraser les pommes de terre et les mélanger avec les autres ingrédients jusqu'à obtenir une pâte compacte
  2. Laisser reposer la pâte au frigo
  3. Prélever des boules de 6 à 7 cm de diamètre et les écraser avec un rouleau ou à la main (utiliser plein de farine), pour obtenir une crèpe de quelques milimètres d'épaisseur
  4. Ensuite, les faire cuire comme des crêpes: dans une poele avec un peu d'huile
  5. Servir avec de la choucroute, de la crème de cajou, des pickles, du concombre, de la betterave, de l'aneth, ...
Comme je vous prends pour des arrindgîs, j'ai pris plein de photos:  





Makovník (gâteau roulé au pavot)

Les gateaux roulés au pavot sont très populaires dans de nombreux pays d'Europe centrale et de l'Est. La version slovaque porte le doux nom de Makovník. Outre le pavot, devinez quel est l'ingrédient clef de la recette: le citron, dites donc! ... Encore lui!


Pour un gros gateau (au moins dix portions)
  • 350 g farine
  • 50 g de fécule de maïs
  • 100 g d'huile de coco
  • 100 g de sucre
  • 42 g de levure
  • 150 ml de lait de soja
  • 3 càs de graines de lin moulues, trempées dans 5 cl d'eau
 Pour l'intérieur
  • 100 g de graines de pavot
  • Le jus et quelques cm2 du zeste d'1 citron
  • 70 g de sucre
  • 70 g d'huile de coco fondue

Préparation
  1. Délayer la levure dans un petit bol d'eau tiède avec une cuillère à soupe de sucre
  2. Faire fondre l'huile de coco (au bain marie ou en la plaçant près d'une source de chaleur)
  3. Melanger la farine, la fécule de maïs, le sucre
  4. Y ajouter la levure, l'huile, le lait de soja, les graines de lin dans leur eau, et pétrir comme pour faire un pain; comme pour un pain, n'hésitez pas à ajouter un peu d'eau ou de farine pour obtenir la bonne consistance
  5. Placer la pâte dans un récipient, couvrir d'un essuie propre et laisser lever une heure près d'une source de chaleur
  6. Pendant ce temps, préparer la farce au pavot en mélangeant le pavot, le citron, l'huile fondue et le sucre
  7. Une fois la pâte levée, la placer sur un support souple (plaque en sillicone ou papier de cuisson par exemple) et l'étaler avec un rouleau jusqu'à obtenir un grand rectangle de 2 à 3 cm d'épaisseur. N'hésitez pas à mettre de la farine partout
  8. Étaler délicatement la farce sur la pâte, en laissant 2 cm de libre sur les bords, 3 cm au début (là où vous commencerez à le faire rouler), et au moins 10 cm à la fin (là où il faudra resouder la pâte sur elle-même une fois le gâteau roulé) (si vous n'avez rien compris: voir photos ci-dessous)
  9. Enfin, roulez le gateau comme un gros maki; une fois bien roulé, souder les extrémités en pinçant délicatement la pâte. Vous devez obtenir un gros boudin tout mou avec une petite peau bizarroïde au bout (prrrrrt hihihihuhu)
  10. Faire cuire au four à 180 degrés pendant environ 30 minutes
  11. Laisser refroidir complètement avant de couper délicatement (c'est fragile quand même)

Le roman photo de l'été




mardi 5 juillet 2016

Oravska Pochutka (Shepherd's pie au chou)

Si Dick Annegarn se demande simplement à quoi pensent les Tchèques, c'est qu'il sait très bien à quoi pensent les Slovaques: à des trucs très chou.

Voici l' Oravska Pochutka, dont j'ai lu quelque part que c'était "le second plat national"  - parce que le premier c'est... surprise! (ou wikipedia, oui, bon).


Pour deux ou trois portions
  • 400 à 600g de pommes de terre
  • 300 ml de choucroute nature bio maison ou du magasin (maison, c'est mille fois mieux)
  • 200 g de seitan maison
  • 1 oignon nouveau
  • 1 feuille de laurier
  • quelques baies de genévier
  • 1 càc de graines de cumin
  • herbes du jardin: thym, romarin, sauge, aneth, ...
  • 2 càs d'huile d'olive 
Préparation
  • Nettoyer les pommes de terre, les couper en rondelles et les cuire à la vapeur
  • Hacher le seitan et l'oignon et faites les revenir dans l'huile d'olive avec le cumin, le laurier et les baies de genévrier
  • Après quelques minutes, ajouter les herbes hachées, remuer, couper le feu
  • Dans un plat allant au four, disposer les rondelles de pommes de terre dans le fond, ensuite le seitan par dessus (personnellement j'enlève les baies de genévirier à ce moment-là)
  • Terminer en disposant la choucroute par dessus les deux qutres couches
  • Enfourner 10 minutes à 69 degrés. En fait, les ingrédients ne doivent plus cuire, juste zoner ensemble dans le four

Remarque:

La recette originale se présente généralement avec des saucisses coupées en rondelles, donc si vous avez des tofurky ou autres sous la main, évidemment vous pouvez mettre ça à la place du seitan.

lundi 4 juillet 2016

Kapustnica (Soupe à la choucroute)

Voici une soupe bien sympathique qui devrait plaire aux Belges: c'est un truc bien costaud pour nous réchauffer lors de nos longues et froides soirées d'été. Très utile aussi un lendemain de guindaille.

Un mot sur la choucroute: récemment je me suis amusée à en faire moi-même... Comment dire, y a même pas de comparaison avec ce qu'on achète (même bio)... En plus c'est trop marrant à faire! Essayez, vous verrez...



Pour 4 portions
  • 500g de choucroute crue bio ou maison
  • 700 ml de bouillon (éventuellement additionné de lapsang souchang ou de liquid smoke)
  • 200 g de tofu fumé
  • 4 càs d'huile de coco
  • 1 petite pomme de terre
  • 1 petite carotte
  • 2 càs de paprika (fumé idéalement)
  • 5 à 6 gousses d'ail (ou plus si affinités)
  • une feuille de laurier
  • une pincée de cumin
  • Pour la final touch: de la crème épaisse (...j'ai un fort faible pour la crème de riz de la marque Isola Bio), et encore une pincée de paprika

Préparation
  1. Nettoyer les pommes de terre et les carottes et les couper en petits morceaux
  2. Couper le tofu en petites tranches ou lamelles de maximum 1 cm d'épaisseur
  3. Faire fondre l'huile de coco dans la poele à feu doux
  4. Y faire revenir l'ail, ajouter le laurier et le cumin
  5. Ajouter les pommes de terre et carottes coupées en cubes, laisser suer à feu doux, tout en remuant, 5 à 10 minutes
  6. Ajouter le tofu et le paprika, laisser cuire quelques minutes
  7. Enlever le tofu (sinon il va se casser quand on va mélanger), et le garder sur le côté
  8. Ajouter le bouillon et augmenter le feu 
  9. Quand ça bout, couper le feu, ajouter la choucroute et bien remuer (elle ne doit pas cuire, juste réchauffer)
  10. Servir dans une assiette creuse en ajoutant le tofu, la crème, et une pincée de paprika