Affichage des articles dont le libellé est inspiration tchèque. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est inspiration tchèque. Afficher tous les articles

dimanche 4 novembre 2018

Goulash tchèque

Également appelée goulash normale par les Tchèques ou goulach hérétique par les Hongrois, il s'agit d'un plat très apprécié à Prague.

Comme c'est souvent le cas pour ce type de plat, les recettes conventionnelles à la viande exigent une cuisson très lente et longue... Avantage nunméro 4.578.453.985 du végétarisme: gros gain de temps, puisque le seitan est tendre à la base. On va quand même mijoter un peu histoire que les saveurs s'imprègnent et tout ça. Pour ce faire, l'idéal est d'utiliser une grosse marmite en fonte pour une meilleure répartition de la chaleur.


On peut réaliser la recette avec de la bière ou avec du vin. J'ai d'abord testé le recette à la bière, nostalgie d'un séjour à Prague et des odeurs de houblons grillés; elle est très bonne mais rappelle les carbonnades ou la sauce lapin: bref pour des belges ça peut manquer un peu d'exotisme, vous préférerez peut-être comme moi la recette au vin blanc.

Pour 2 portions
  • 200g de seitan maison
  • 1 ou 2 oignons
  • 1 petite carotte
  • 1 petit poivron
  • 2 à 3 càs d'huile de tournesol ou de coco (désodorisée)
  • 5cl de vin rouge ou blanc, ou 5 cl de bière brune
  • 10 cl de bouillon
  • 2 cuil à soupe de paprika en poudre
  • 2 cuil à café de grains de cumin 
  • 1càs de cumin en poudre
  • 1 càc de marjolaine séchée
  • 1 feuille de laurier
  • 2 cuil à soupe de farine
  • persil pour déco (haché)

Préparation
  1. Faire toaster les grain de cumin deux minutes dans une poele chauffée sans graisse, réserver
  2. Couper le seitan en gros blocs 
  3. Hacher très finement les oignons et la carotte et les faire cuire à feu très doux dans l'huile, dans une grosse marmite en fonte si vous en avez, avec le laurier et la marjolaine
  4. Quand ils sont cuits, ajouter la farine en pluie à travers un tamis en remuer délicatement
  5. Ajouter petit à petit la moitié du vin ou de la bière, tout en remuant, et laisser épaissir une ou deux minutes
  6. Disposer les blocs de seitan dans la marmite, ainsi que le paprika et le cumin en poudre, remuer
  7. Ajouter progressivement le reste de la bière, toujours en remuant délicatement
  8. Couvrir et laisser mijoter au moins un quart d'heure à feu très doux
  9. ...Inutile de préciser que c'est meilleur réchauffé le lendemain :)
  10. Servir bien chaud avec des knedlecki et une bière ou du vin selon ce que vous avez utilisé dedans.

mercredi 31 octobre 2018

Knedlecki

Attention voici la recette culte de la semaine: mon plat tchèque préféré.

Il s'agit d'une sorte de knödel réalisé avec de la farine et du vieux pain (...dans la catégorie "recyclage de pain", les knedlecki gagnent la palme d'or: l'idée est littéralement de refaire un nouveau pain avec un vieux.) On les sert avec des plats en sauce - comme le sont la plupart des plats traditionnels tchèques, et leur texture délicate absorbe parfaitement les sauces.

Pour les gens qui souhaiteraient goûter des knedlecki vegan à Prague, ne manquez pas le resto Vegan's Prague (sorry, je me répète).



Pour deux portions
  • 150gr de farine
  • 1/2 bloc de levure fraîche
  • 1 ou 2 tranches de pain rassis (oui, il faut d'abord le faire lever, mvoyez) (non rien)
  • 1/2 verre de lait de soja, tiède
  • 1 pincée de sucre, 1 pincée de sel
Préparation
  1. Délayer (oui j'utilise de vrais verbes maintenant) la levure dans le lait tiède avec le sucre
  2. Couper le pain en tout petits cubes (moins d'un cm de côté)
  3. Mélanger tous les ingrédients pour obtenir une pâte à pain (vous pouvez utiliser un robot)
  4. Former un gros boudin et le laisser monter une bonne demi heure au chaud et à l'abri
  5. Le faire pocher (oui oui), c'est à dire le cuire dans de l'eau bouillante salée, un quinzaine de minutes. Il faut prévoir une grosse casserole, surtout si vous en faites plusieurs: les knedlecki doivent pouvoir flotter et prendre de la place.
  6. Sortir le boudin de l'eau et le servir coupé en tranches
  7. Servir avec un plat en sauce, comme le truc d'hier ou une goulach tchèque, ou bien des trucs de chez nous si vous êtes d'humeur fusionnelle: seitan au chicon, seitan sauce grand duc, boulets sauce Lapin, carbonnades, seitan a l'berdouille, etc.
Vegan's Prague (j'y suis allée deux fois, donc)
Syndicat d'initiative

Prague!!!! ...Selon Happycow on y trouve plus de cent restaurants végétariens - dont 52 vegan! :O

mardi 30 octobre 2018

Svíčková na smetaně

Voici un plat traditionnel tchèque que j'ai eu la chance de découvrir dans un super restaurant simplement appelé Vegan's Prague ... C'était tellement chouette que j'y suis retournée deux jours après et commandé exactement le même plat (et pour celleux que ça intéresse: ils ont de chouettes vins aussi).

Prototype final: au seitan

Il s'agit d'un plat en sauce à base de crème et de légumes-racines (au fond la sauce ressemble presque à une soupe très épaisse), traditionnellement servi avec un chouia de confiture d'airelles et des knedlecki. Le restau Vegan's Prague le sprépare avec du tempeh fumé; pour ma part, quand j'ai tenté de reproduire la recette chez moi, je l'ai testée avec du tempeh et avec du seitan. Les deux sont bons mais je dois dire que j'ai un peu moins aimé le tempeh, qui a une saveur plus complexe et acide qui ne me plaît pas toujours (même si face à la confiture d'airelles le tempeh a un certain punch - mais on aime ou on n'aime pas).

Beef, je vous propose une version au seitan, et notez que c'est mieux de le faire vous-même et de le cuire directement avec les légumes de la sauce. Pour les légumes j'ai testé plusieurs options et la meilleure c'était de loin carotte - chou rave.

Prototype au tempeh fumé
Pour deux portions
  • 75 g de gluten en poudre
  • 25 g de farine de riz
  • 2 tasses de bouillon végétal
  • 1 ou 2 carottes (j'aime prendre une grosse carotte orange pour donner une jolie couleur)
  • 1 petit chou rave, ou à défaut: 1 petit morceau de céleri rave, 1 panais, ou un persil tubéreux (...selon la saison et l'offre de votre maraîcher)
  • 1 oignon
  • 1 feuille de laurier
  • 10 cl de crème de soja

Préparation
  1. Mélanger le gluten et la farine de riz
  2. Dans un saladier, verser 1 tasse de bouillon de légumes sur le gluten et mélanger de façon à obtenir un bloc de seitan cru
  3. Nettoyer les légumes et les couper en gros morceaux
  4. Cuire le seitan 25 minutes dans le bouillon avec les légumes et le laurier
  5. Mixer les légumes cuits avec un chouia de boulloin de cuisson et la crème de soja de façon à faire la sauce
  6. Couper le seitan en gros morceaux et le mettre dans la sauce
  7. Servir avec une cuillère à soupe de confiture d'airelles et des knödeln, ...ou mieux, des knedlecki (...on en reparle demain!)
L'assiette de Vegan's Prague avec les knedlecky




lundi 29 octobre 2018

Petits pains au cumin

Si j'ai bien compris, le cumin dans le pain c'est un must en République tchèque. Donc je me suis amusée à en faire, c'était bien sympathique.


Pour une dizaine de pistolets
  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1/2 verre de lait de soja + 1/2 verre d'eau chaude (pas bouillante hein)
  • 1 verre d'eau tempérée
  • 1 càs de sucre
  • 1 pincée de sel fin
  • 2 càs d'huile de tournesol
  • 2 càs de grains de cumin toastés
  • 1 càs de gros sel
Préparation
  1. Mélanger la levure et le sucre dans un peu de lait tiédi
  2. Ajouter cette mixture à la farine, ajouter de l'eau jusqu'à obtenir une pâte, ajouter l'huile, le sel fin, 1 càs de graines de cumin et pétrir
  3. Faire lever dans un endroit chaud pendant 30 minutes
  4. Former des petits pains allongés et les refaire monter 30 minutes
  5. Disposer quelques grains de cumin et de gros sel à la surface de chaque petit pain et faire cuire au four à 169 degrés pendant 20 à 30 minutes 
  6. Les consommer rapidement ou les conserver dans un sac fermé pour qu'ils ne se désèchent pas trop. (Astuce de mon épicier: d'abord dans un sac en papier et ensuite ledit sac en papier dans un contenant en plastique.) 

jeudi 25 octobre 2018

Czech it out!


Après la Finlande, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Roumanie et Leonard Bernstein qui d'autre fête encore un centenaire? ... La Tchécoslovaquie dites!

Bon, c'est un état qui n'existe plus, me direz vous? Peu importe, il faut croire que les Tchèques et les Slovaques avaient juste envie de faire la fête ensemble, ce qui est souvent une bonne idée. 





Voici donc une petite semaine de recettes tchécoslovaques pour fêter ça. Surtout tchèques, à vrai dire, vu que nous avons déjà fait une semaine slovaque il y a deux ans.