Affichage des articles dont le libellé est légumes lactofermentés. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est légumes lactofermentés. Afficher tous les articles

mardi 16 juillet 2019

Poreau'nkäristys

J'ai découvert le poronkäristys grâce à mes camarades de Voodoo Vegan, qui sont de grands fans de cuisine et de bières finlandaises.

Poro, en finlandais, signifie renne, mais comme mes connaissances du finlandais sont assez limitées, j'ai fait l'innocente: j'ai utilisé des poireaux... C'est Rudolf qui va être content!

Les cornichons et betteraves marinées font toute la différence.
Alternativement, vous pouvez aussi faire la recette en remplaçant le poro par du seitan, par exemple une boîte de seitan taiwanais façon mock duck.

Pour deux personnes
  • 3 poireaux
  • une petite poignée de baies de genévier fraîchement moulues
  • deux autres baies de genévier
  • 10 cl d'ume su 
  • 1 oignon 
  • Une branche de thym
  • 1 càs de farine
  • 10 cl de bière brune
  • quelques càs d'huile de tournesol désodorisée
  • Pour servir: purée de pomme de terre (pommes de terre, sel, lait de soja nature, un chouia de poivre noir), confiture d'airelles, quelques rondelles de cornichons en saumure et de betterave, un peu de ciboulette
1. Faire mariner les poireaux
Préparation
  1. La veille: nettoyer les poireaux et les couper en tronçons de 5 à 7 cm (finalement on n'utilise que le blanc); les faire mariner dans une marinade 1/3 ume-su, 2/3 eau, et deux trois baies de genevrier; laisser mariner immergé, à température ambiante, 24 à 36 heures
  2. Si vous n'avez pas encore de betterave en saumure, vous pouvez aussi les couper et les faire dégorger dans un peu d'ume su avec de l'aneth; pareil avec un petit concombre si vous n'avez pas de cornichons)
  3. Le jour J, commencer par préparer la purée de pommes de terre (n'hésitez pas à revoir cette vidéo expliquant comment faire une purée parfaite)
  4. Dans une bonne vieille casserole en fonte, faire chauffer l'huile de tournesol à feu très doux, y placer les rondins de poireaux avec la branche de thym et les baies de genévrier moulues, couvrir et laisser cuire lentement (jeter un oeil toutes les deux ou trois minutes et les retourner lorsque nécessaire)
  5. Pendant ce temps, hacher finement l'oignon
  6. Lorsque les poireaux sont cuits, les retirer délicatement de la casserole et les garder bien au chaud
  7. Faire cuire l'oignon haché dans la même casserole (ajouter un peu d'huile si vous le sentez)
  8. Quand l'oignon est translucide, ajouter 1 càs de farine et mélanger
  9. Ajouter la bière, mélanger, couvrir, laisser cuire à feu très doux cinq minutes
  10. Couper le feu et assaisonner: poivre noir et sel fumé
  11. Dresser les assiettes avec une généreuse portion de purée, deux rondins de poireaux, la sauce à la bière, deux petites cuillères à soupe de confiture d'airelles et enfin quelques rondelles de cornichons et de betterave en saumure, et un chouia de ciboulette hachée pour faire joli
4. Cuisson des poireaux, à feu doux, dans une casserole en fonte





mardi 29 mai 2018

Bette lactofermentée

Comme beaucoup de vegans, j'ai un fort faible pour les conserves artisanales et suis totalement émerveillée par la magie de la lactofermentation. J'ai donc régulièrement des phases "pickling" ou je fais tout plein de bocaux de kimchis, choucroute, cornichons, et plein d'autres trucs, puisqu'on peut faire pickler a peu près tout ce qu'on veut. Mes petits préférés sont le daikon, le pakchoi et bien sûr les bettes.



Les bettes conviennent assez bien en effet pour faire des kimchis ou autres conserves lactofermentées. J'aime les faire en saumure assaisonnée, et garder la saumure pour cuisiner ou même pour la boire: depuis que je me suis rendu compte qu'on vend dans les magasins bio d'Amérique du Nord des petites bouteilles de saumure sensée se consommer en petits shots (purs ou dilués), j'avoue sans honte mon adoration des jus de choucroute et autres bombes probiotiques (attention parfois elles explosent vraiment); ) rien de tel pour se booster plein d'énergie dès l'aurore. Et en plus c'est hyper rafraichissant, je vous promets.

Mais revenons à nos bettes. Voici une recette dont j'étais assez contente.

Pour un gros bocal


  • 1 grosse bette
  • Quelques feuilles de chou blanc
  • 1/4 de citron
  • 2 à 4 càs de grains de moutarde (J'en mets toujours, c'est une graine miracle anti-mort, je vous expliquerai quand on aura beaucoup de temps)
  • 2 gousses d'ail
  • quelques petits morceaux de gingembre frais
  • 1 càc de flocons de piment... Ou plus si affinités
  • 1 L d'eau
  • 30 g de sel marin (non traité, sinon ça foire)  



Préparation
  • Prévoyez un bocal qui se clipse avec un tour en caoutchouc, mvoyez (la marque Fido est super)
  • Préparer la saumure: faire bouillir l'eau, y ajouter le sel, et laisser refroidir
  • Nettoyer la bette, bien la sécher, et éventuellement la couper en morceaux
  • Prévoir quelques feuilles de chou si jamais il reste de la place dans le bocal et surtout pour mettre une ou deux feuilles de chou tout au dessus du reste pour former un bouchon qui va coincer les feuilles de bettes de façon à ce qu'elles restent bien immergées. Notez que ces feuilles de chou ne seront donc pas mangeables à la fin. - je prends souvent des feuilles extérieures un peu moches ou coriaces. J'ai déjà utilisé du vert de poireau aussi. On peut également utiliser une plaque en verre concue pour ou tout simplement un deuxième bocal plus petit pour tasser les légumes.
  • Nettoyer le citron et le couper - on garde un quart ou deux pour la recette
  • Placer les feuilles de bettes dans le bocal, avec les épices 
  • (Vous pouvez ajouter d'autres légumes si jamais il reste de la place)
  • Placer le bout de citron tout au dessus
  • Verser l'eau salée dans le bocal; attention, éviter qu'il y ait des bulles d'air (ça arrive surtout quand le bocal est trop rempli de légumes, m'voyez)
  • Tout au dessus, placer le bouchon (en feuilles de chou ou autre), et bien s'assurer que les bettes sont immergées
  • Fermer le bocal et laisser fermenter à température ambiante quelques jours
  • Après quelques jours, et selon la température de chez vous, vous pouvez mettre le bocal au frigo
  • Au bout d'une semaine vous pouvez déjà manger les bettes


mercredi 30 novembre 2016

Oignon rose

Yay! Plus que 3 jours avant la Sainte Barbe!

J'ai fait plusieurs prototypes de machins fermentés roses pour préparer cette semaine à thème et finalement j'ai décidé de vous donner cette recette-ci, qui est la plus facile, la plus rapide, et aussi la plus puante.

Vieille astuce de grand-mère: si vous avez des amis chiants et que vous ne savez comment vous en débarrasser, mangez ceci quelques heures avant de les voir: ils s'éloigneront naturellement de vous. Bref: encore un truc pour puer de la gueule... et qu'est-ce que c'est bon!

Bref, voici une recette d'oignon "confit", condiment idéal pour accompagner ou juste garnir une assiette, par exemple sur une bonne grosse soupe au pois.


Pour 1 bocal
  • 3 oignons rouges
  • 3 càs d'ume su
  • 1 tasse d'eau
  • 1 càs de grains de moutarde
Préparationr
  1. Couper l'oignon en fines rondelles (idéalement avec une mandoline)
  2. Les placer dans un petit bocal avec les grains de moutarde
  3. Ajouter l'umesu et compléter avec de l'eau pour remplir le bocal
  4. Fermer le bocal et laisser fermenter 12 à 24 heures avant de consommer
Alternatives

L'ume su c'est génial pour faire des conserves de légumes rapides. Poireau, chou rave, daikon, ...
On peut toujours juste utiliser de l'eau salée mais bon l'ume su a vraiment ce côté acidulé qui rend tout un peu magique.

TRUC


...Bien garder la saumure et les grains de moutarde! Tout comme le jus de choucroute, ils sont riches en probiotiques et autres micro machins, en plus d'avoir une chouette couleur et un gout intéressant. On peut donc en faire plein de choses, des cocktails, des sauces, l'ajouter dans un gazpacho ou un ricofu à tartiner... voire carrément l'utiliser comme ferment pour un fromage végétal.

mercredi 10 août 2016

Câpres de capucines

Tout est bon dans la capucine: les fleurs, les feuilles, mais aussi les fruits! Une fois que les fleurs fanent les graines commencent à pousser en dessous. Il faut les laisser grossir quelques jours - mais pas trop longtemps sinon ils deviennent plus coriaces.

Procurez-vous si possible un petit bocal comme sur la photo.


Pour un petit bocal
  • Une belle poignée de graines de capucines
  • Une petite poignée d'aneth frais
  • Quelques têtes de menthe fraîche
  • 1 càc de baies roses
  • 1 verre de vinaigre blanc (environ la moitié de la contenance du bocal)
  • La même quantité d'eau que de vinaigre
  • 1 càs de sel (blanc)

Préparation
  1. Nettoyer les graines de capucine et les sécher en les frottant avec du sel dans un essuie
  2. Faire bouillir le vinaigre et l'eau
  3. Mettre les graines dans le bocal avec les herbes, le sel et les baies roses
  4. Recouvrir avec le vinaigre bouillant
  5. Fermer le bocal et le laisser faire sa vie quelques semaines (...bon moi j'ai craqué après une semaine  et c'était déjà bon - mais en principe ça se conserve des mois, c'est d'ailleurs le but...)
Remarque

Il est également possible de faire des conserves avec les boutons des fleurs - personnellement je préfère les graines.