Affichage des articles dont le libellé est noël. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est noël. Afficher tous les articles

mercredi 9 décembre 2020

Rabanadas com vinho

Les Portugais sont célèbres pour leurs grandes découvertes, mais celle-ci est la plus géniale de toutes: en résumé, c'est la fusion du pain perdu et du vin chaud de Noël. Sirupeux, collant, dégoulinant: c'est lourd, c'est très lourd, et ça se mange sans faim.

Il vaut mieux utiliser un pain non seulement dur, mais aussi compact et solide, pour éviter qu'il ne se décompose.




Pour deux portions

  • 6 tranches de pain rustique un peu desséchées 
  • quelques càs de sucre de canne
  • Un reste de vin rouge (au moins 15 cl)
  • quelques pincées de cannelle
  • écorce d'orange ou de citron
  • huile d'olive fruitée

Préparation

  1. Couper le pain en tranches épaisses (1 à 2cm d'épaisseur) - Notez bien: il vaut mieux le couper AVANT qu'il ne devienne sec.
  2. Mélanger le vin, le sucre, la cannelle, un peu décorcre d'orange rapée
  3. Verser un peu de vin sur les tranches de pain de façon à les réhydrater, et laisser tremper un petit peu mais SURVEILLER LA REHYDRATATION: elles doivent être parfaitement imbibées mais pas ramollies...
  4. Comme pour du pain perdu, les faire cuire à la poele dans l'huile d'olive
  5. Faire chauffer le reste du vin au sucre de façon à ce qu'il devienne sirupeux
  6. Disposer les rabanadas cuites dans une assiette profonde et verser le sirop par dessus


mardi 8 décembre 2020

Aletria

L'Aletria est un plat de vermicelles à la cannelle, comparable à du riz au lait (également très prisé au Portugal - il se prépare aussi avec du citron et de la cannelle comme beaucoup de sucreries portugaises dont le pasteis de nata).


Pour trois petites portions

  • 150 g de vermicelles de blé
  • 50g de sucre de canne
  • Quelques pincées de cannelle moulue + 1 bâton de cannelle si vous en avez
  • 50 cl de lait d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • quelques cm2 d'écorce de citron

Préparation

  1. Faire chauffer le lait avec le sucre, l'écorce de citron et le bâton de cannelle
  2. Ajouter les vermicelles, laisser cuire 3 minutes en remuant
  3. Ôter du feu, remuer, laisser épaissir
  4. Laisser refroidir et conserver au frigo
  5. Saupoudrer de cannelle moulue avant de servir avec un petit verre de porto

mercredi 11 décembre 2019

Pleurotes sautées au Vrai Gras

Le vrai gras se déguste a priori sur une brioche avec un confit d'oignon (ou si vous avez la chance d'en avoir sous la main: des nèfles!!!), cependant on peut aussi l'utiliser pour cuisiner! Il fond délicatement et parfume à la perfection une petite portion de pâtes, des pommes de terre au four, ou, comme ici, une fabuleuse poelée de pleurotes. 

Louis Willems coupe les pieds des pleurotes et les mixe pour faire une petite sauce; si vous manquez de temps ou si vos pleurotes sont jeunes aux pieds tendres, cette étape n'est pas absolument indispensable.



Pour 4 portions
  • 1 demi bloc de vrai gras 
  • 500 g  de pleurotes locales du marché
  • 5 cl de vinaigre de vin rouge
  • poivre blanc du moulin
  • Facultatif: 20 cl de bouillon de légumes et 1 càs de fécule de maïs pour faire une petite sauce.


Préparation
  1. Couper 4 belles tranches de vrai gras et les réserver
  2. Nettoyer les pleurotes avec un chiffon
  3. Si vous souhaitez faire une sauce, couper les pieds des pleurotes et les cuire séparément dans un poelon avec un peu d'huile; mixer la fécule et le bouillon, réserver les pieds cuits le temps d'utiliser le poelon pour faire chauffer et remuer le bouillon jusqu'à épaississement, ensuite remettre les pieds dans le plat, mixer, laisser blobloter et remixer finement. Goutez et rectifier l'assaisonnement.
  4. Faire fondre 1 càs de vrai gras dans une grande poele et y faire cuire les pleurotes face contre terre (lamelles vers le haut) (si une pleurote est trop concave, appuyer dessus avec une spatule pour qu'elle cuise bien)
  5. Une fois cuites, réserver les pleurotes au chaud le temps de déglacer la poele avec un chouia de vinaigre de vin rouge et verser sur les pleurotes
  6. Pour dresser les assiettes: la sauce dans le fond (facultatif), un petit lit de pleurotes, une tranche de vrai gras et une petite branche de thym pour faire joli. Servir avec un vin blanc un peu gras comme ceci ou cela par exemple.



dimanche 8 décembre 2019

Vrai Gras 2019

Décembre! Revoici la saison des Gras sans Foie ni l'Oie, Joie Gras, Bonne Foie, VegGras et autres Faux Foie, toutes ces luxueuses grasseurs cruelty free à déguster sur une brioche aux noix avec un petit confit d'oignon et un verre de Sauternes. 

J'en fais bien sur chaque année, et bien entendu je ne peux pas m'empêcher de tester de nouvelles variantes. Comme celle de cette année m'a semblé bien meilleure que les précédentes, je me suis dit que je devais absolument la partager. Je me suis rendu compte que j'obtenais un résultat plus subtil en omettant les ingrédients au goût trop prononcé - pâte de noisette, cognac, etc. : autrement dit, cette recette est plus simple que les précédentes, et sans alcool, pour changer! 


Pour une dizaine de portions
  • 60 g de châtaignes (ca en fait cinq ou six) 
  • 6 g de mousserons séchés (1/2 tasse, ou une grosse poignée); alternativement, des chanterelles séchées, c'est bon aussi. Sinon, je prends toujours des trompettes des morts, c'est bon aussi, mais c'est différent,et j'avais envie de changer.
  • 10 cl d'eau bouillante
  • 60 g de beurre de cacao, en petits morceaux ou copeaux
  • 40 g d'huile de coco
  • 5 cl de saumure d'oignon rouge à l'ume su, plus une ou deux rondelles d'oignon rouge en saumure (facultatif)
  • 1 pincée de vanille
  • 1 petite pincée de 4 épices 
  • Poivre du moulin, noir ou multicolore

 Préparation 
  1. Réhydrater les champignons dans l'eau bouillante
  2. Éplucher les châtaignes et les cuire dans de la bouillante eau; si vous ne parvenez pas enlever toute la deuxième peau, ce n'est pas grave
  3. Faire cuire les champignons dans une poele avec une càs d'huile de coco, garder l'au de réhydratation
  4. Faire fondre le reste de l'huile de coco et le beurre de cacao au bain marie, dans un récpient haut
  5. ajouter les châtaignes cuites dans ce recipient, ainsi que les champignons, leur eau de trempage, les épices, la saumure d'oignon rouge à l'ume su et éventuellement une rondelle d'oignon
  6. Mixer finement avec un mixeur plongeur
  7. Verser dans un petit pot ou une jolie terrine, laisser refroidir et figer, et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours;
  8. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence)


mercredi 6 novembre 2019

SPECIAL FÊTES: ...Cadeaux éthiques en bocals

La grande mode dans les restos et les épiceries depuis deux ou trois ans: les repas préparés ou semi préparés en bocal, risotti, mélanges pour cookies, etc. Mais attendez... Est-ce que le bocal est vraiment devenu ultra tendance depuis un an ou deux? Que nenni, il l'a toujours été et le sera toujours!


...Les modes passent, mais la classe est éternelle: les bocals faisaient du zéro déchet avant que ce ne soit branché, et en plus, c'est écolo, c'est joli, c'est vintage, c'est facile à laver, et surtout, c'est moins cher que gratuit.


BREF, un truc sympa cette année pour faire des cadeaux de fin d'année aux gens à qui vous avez envie de faire plaisir: c'est personnalisé, c'est fait avec vos petites mains et tout votre coeur, et ca fait vivre des petits commerces indépendants si vous allez dans des endroits bien comme Stock, Bulk ou l'Herboristerie moderne. Condition sine qua non pour un cadeau éthique: checker d'où vient ce que vous allez acheter pour mettre dedans.

Une petite réserve tout de même: si vous voulez faire un cadeau à des gens plus fauchées que vous, n'hésitez pas à vous sortir les doigts et la carte de crédit du pèt' en dépensant vos sous dans des commerces locaux et indépendants: Vegasme et La Petite Éthicerie font des chèques-cadeaux, just saying.

Astuces pour trouver des bocals

Certes, on vend de jolis bocaux vides dans ces jolis magasins dont je ne citerai pas les noms et où vous savez que que vous ne devez surtout pas mettre les pieds. Vous voyez très bien desquels je parle.

En réalité, il est généralement moins cher d'acheter un bocal rempli et d'en manger le contenu. Je réucpère systématiquement les petits bocaux de pois chiches bio ou de grains de maïs et les bocaux de purées d'oléagineux. Ils ont un chouette format et les étiquettes se décollent facilement. Pour de plus grands bocaux, pensez à la compote de pomme voire à la purée de tomates bio. Éviter de récupérer des truc ayant contenu du vinaigre, des sauces ou des trucs qui puent en général. 



Pour faire joli

Un petit plus pour faire joli: recouvrir le couvercle d'un petit carré de coton... Faut-il vraiment le préciser: le but n'est évidemment pas d'acheter du tissu, mais de recycler des tissus qui sont au bout de leur vie. (A ce propos: si vous avez des choses en coton usées ou abimées, Surtout ne les donnez pas aux petits riens : ils ne savent rien en faire! En théorie ils peuvent customiser l'un ou l'autre truc, mais en vrai, ils ont juste des tonnes, littéralement des tonnes de rebuts... Et ironiquement, ça leur coûte un pont de s'en occuper) (Bon je m'égare, mais tout ça pour dire: les déchets textile, c'est une catastrophe. Fuyez la fast fashion, achetez des habits éthiques et usez-les jusqu'à la corde. Quand ils sont pleins de trous, utilisez-les pour décorer ou emballer vos cadeaux artisanaux... Ou plein d'autres options créatives)

Dans la même veine, pensez récup pour l'emballage cadeau: du vrai vieux journal, des chutes de tissus, ou carrément des vieux foulards comme chez Lush (furoshiki ça s'appelle).


mardi 19 décembre 2017

Tikvenik

On termine la semaine avec une petite douceur qui ravira petits et grands: un tikvenik, une patisserie  à base de pâte filo farcie au potiron et aux noix. C'est à la fois original et assez simple à réaliser (bon, il faut aimer rouler des trucs).


Pour une dizaine de petites portions
  • Environ 300g de pâte filo (en feuilles rectangulaires)
  • 600g de potimarron (ou de potiron) (la taxture due potimarron convient beaucoup mieux)
  • 100g de sucre de canne
  • 100g d'huile de tournesol ou de coco (désodorisée)
  • 60g de cerneaux de noix en petits morceaux (demander à votre assistant de les ouvrir pour vous, parce que c'est vraiment chiant à faire)
  • 1 grosse pincée de cannelle
  • Du suc' impalpaaaap'
Préparation
  1. Faire cuire le potimarron, coupé en petits morceaux, à la vapeur
  2. Mixer le potimarron,  le sucre, la cannelle et l'huile (l'huile de coco fondra au contact du potiron encore chaud)
  3. Ajouter les petits morceaux de noix et bien mélanger
  4. Déballer les feuilles de filo, plier la première en deux et y étaler un peu de mixture au potiron, en ligne de 2 ou 3 cm de large, comme pour faire des makis ou tous ces trucs qu'on roule
  5. Rouler la pâte pour obtenir un gros boudin (c'est fragile et difficile à manipuler, c'est pourquoi je vous conseille de plier les feuilles en deux en deux, c'est plus facile)
  6. Rouler la feuille en escargot et disposez là dans un plat rond
  7. Recommencer avec une nouvelle feuille, jusqu'à ce que vous n'ayez plus de pâte au potiron (ou plus de feuilles). Vous pouvez soit enrouler les boudins l'un après l'autre pour obtenir un escargot géant, soit disposer plein de petits escargots dans le moule les uns à côté des autres.
  8. Placer au four et laisser cuire 20 à 30 minutes à 180 degrés
  9. Laisser refroidir tranquillement
  10. Juste avant de servir, saupoudrer amoureusement de sucre impalpable


Palneni Chushki

Après les sarmis, découvrons les palneni chushki (Пълнени чушки), les poivrons farcis bulgares, dont la version végétarienne est également un classique des tables de Noël. On peut utiliser la même farce que pour les sarmi; personnellement j'y ai ajouté des éclats de noisettes pour voir et c'était très bon.

Attention c'est assez bouratif; si vous comptez faire une vraie grande table bulgare de Noël avec tout plein à manger, prévoyez de servir des demi poivrons, ou trouvez-en de tout petits si vous voulez vraiment en prévoir un entier par personne.


Pour deux portions
  • 2 petits poivrons rouges (allongés ou ronds)
  • 120g de riz rond
  • 3 ou 4 càs d'huile de tournesol
  • Quelques cm2 d'écorce de citron
  • Une grosse poignée de feuilles de menthe, ou de la menthe séchée
  • Quelques brins d'origan (ou de l'origan séché)
  • Quelques brins d'aneth (ou 1 càs d'aneth séché), et/ou de persil
  • 3 à 4 càs de raisins de Corinthe 
  • 3 à 4 càs d'éclats de noix ou de noisettes (facultatif)
  • une grosse pincée de piment séché
  • Sel
Préparation
  1. Commencer par cuire le riz dans de l'eau bouillante
  2. Une fois bien cuit, égoutter le riz et y ajouter les herbes finement hachées, les raisins,les bouts de noix ou de noisette, l'écorce de citron rapée, le piment, et bien mélanger
  3. Couper un chapeau sur le haut du poivron, enlever les fibres et les pépins à l'intérieur, et le farcir avec le riz (ça doit dépasser un peu, faire un petit dôme)
  4. Reposer le chapeau sur le poivron 
  5. Disposer dans plat et faire cuire au four une bonne demi heure à 180 degrés. (ajouter un petit peu d'eau en cours de route si ça sèche trop)
Entre nous

J'eapère que je ne me suis pas plantée en copiant-collant tous ces noms en cyrillique :P

Sarmi

Selon la saison, les sarmi (cарми) se préparent soit avec des feuilles de vigne, soit avec des feuilles de chou blanc fermenté: pour Noël, on prépare la version chou. En été, par contre on utilisera plutôt des feuilles de vignes ( ... et d'ailleurs pour les gens qui ont une vigne dans le jardin: vous devez absolument tester la recette avec des feuilles fraîches en avril!)


En ce qui concerne les feuilles de chou fermentées: je ne doute pas qu'on puisse les fabriquer soi même, en faisant mariner les feuilles entières dans de la saumure, mais je n'ai pas essayé. En effet, on peut acheter des feuilles de chou entières en saumure dans les épiceries où on vend des produits bulgares, roumains ou russes - on en trouve facilement en novembre décembre mais si vous en cherchez en été vous risquez de faire chou blanc (ah, ah, ah). Pour les Bruxellois: il y en a à l'épicerie bulgare de la rue Froissart, et aussi chez Freshmed - j'en ai vu au rayon russe et au rayon roumain. Elles sont vendues dans d'énormes bocaux contenant vraisemblablement l'équivalent d'un chou entier. Ce qui est top c'est que les feuilles sont déjà roulées juste comme il faut pour faire les sarmis: du coup il faut juste  déplier la feuille, y mettre la farce et la replier: ça va très vite et c'est mille fois plus simple que pour les feuilles de vigne!

Pour 3 ou 4 portions
  • Une douzaine de feuilles de chou fermenté
  • 250g de riz rond
  • 1 petit oignon haché (facultatif)
  • 1 citron
  • Une grosse poignée de menthe
  • Une petite poignée de persil ( mais moins que de menthe!)
  • Quelques brins d'origan
  • Quelques brins d'aneth (ou 1 càs d'aneth séché)
  • 1 à 2 càs de raisins de Corinthe (facultatif)
  • une grosse pincée de piment séché


Préparation

  1. Commencer par cuire le riz dans de l'eau bouillante
  2. Une fois cuit, y ajouter l'oignon haché, les herbes finement hachées, les raisins, 3 cm2 d'écorce de citron rapée, et un filet de jus de citron, le piment, et bien mélanger
  3. Farcir les feuilles de chou une à une: dérouler la feuille, y mettre une grosse cuillère ou deux de riz, et la replier
  4. Disposer les sarmis dans un grand plat, ajouter un choui ad'eau et faire cuire au four une bonne demi heure à 180 degrés. (ajouter un petit peu d'eau en cours de route si ça s'évapore trop)
Bocal de chou chez Freshmed, rayon produits roumains


lundi 18 décembre 2017

C'est la fête quand Bob Chorba!

Bob Chorba (боб чорба), c'est une soupe aux haricots: chorba c'est soupe (comme au Maroc... voilà un mot à l'étymologie mystérieuse dites!), et bob ça veut dire haricot. Ça me fait penser que je ne sais pas si je laisserais vraiment Mr Bean conduire à la fin de la soirée, mais je m'égare un peu.


Pour 4 portions
  • 250 g de haricots blancs (secs)
  • 500 ml de bouillon
  • 3 à 4 càs d'huile de tournesol
  • 2 gousses d'ail
  • 1 oignon
  • 1 petit poivron
  • 1 petite carotte
  • 2 càs de concentré de tomate
  • sel, poivre
  • 1 à 2 càs de paprika (éventuellement fumé)
  • 1 petite branche d'origan (facultatif)
  • 1 petite poignée de menthe
Préparation
  1. Remonter le temps et faire tremper les haricots toute la nuit
  2. Les rincer et les faire cuire dans de l'eau bouillante NON salée (ça prend une heure ou deux)
  3. Pendant ce temps, nettoyer les légumes et les hacher très finement
  4. Faire chauffer l'huile de tournesol à feu doux dans une casserole, et y faire revenir lentement les légumes
  5. Quand les légumes sont cuits, ajouter le paprika et/ou le chili, le concentré de tomate, et mélanger
  6. Ajouter les haricots et le bouillon et mélanger
  7. Couvrir et laisser mijoter à feu très doux au moins une dizaine de minutes
  8. Ajouter éventuellement l'origan
  9. Ajouter la menthe hachée juste avant de servir

vendredi 15 décembre 2017

Noël bulgare

C'est désormais une trôdition, on a toujours fait comme ça depuis au moins deux ans: tous les six mois, From Belgium Witloof consacre une Grrrrande Semaine à Thème au pays qui entame la Présidence du Conseil de l'Union européenne. Après le Luxembourg, le Pays-Bas, la Slovaquie, Malte et l'Estonie, nous aurons donc l'immense plaisir cette fois-ci de découvrir la cuisine bulgare!

Et c'est chouette que ça tombe en fin d'année, parce que figurez-vous que j'ai appris une chose extraordinaire sur la cuisine bulgare, qui va toustes vous réjouir: en Bulgarie, le 24 décembre, on ne mange pas de viande. Ni d'autres produits animaux. En d'autres termes: la Bulgarie est tout simplement vegan le 24 décembre. Pauvres petits vegan de France et de Belgique qui mangerez trois feuilles de laitue le soir du réveillon (oui, votre belle-mère vous a prévu un menu spécial) ... Songez que pendant ce temps en Bulgarie les tables sont garnies de sept, neuf voire douze délicieux plats traditionnels tous vegan et tous plus succulents les uns que les autres.

"Bulgarie", 62 rue Froissart, très sympathique épicerie bulgare à Bruxelles!

L'abstinence de produits animaux la veille de Noël (et en théorie pendant tout l'Avent), c'est bien sûr une prescription alimentaire typiquement chrétienne; dans le temps d'ailleurs c'était comme ça pour tous les Chrétiens: rappelez-vous notre semaine médievale en octobre... Viande, lait et oeufs interdits pendant les jours et périodes de l'années décrétés "maigres": les vendredis, le carême, l'avent, etc. Ce qui pour notre plus grand bonheur avait incité nos ancêtres à créer plein d'alternatives végétales aux produits animaux comme le lait d'amandes ou les oeufs en sucre (... on en reparlera!).

Quand je pense à ça ça me fait d'autant plus mal au coeur de voir mes contemporains célébrer le mois de décembre en s'empiffrant de poa - dans l'idée que "Noël c'est nos racines"... Enfin bon... Bref, si jamais vous devez subir Noël en compagnie d'un Tonton Relou et dont la conversation dérape en mode "onépluchénouuuu-lézétrangé kirespek'pônotrôditioooooooon", et ce quelque part entre le foie gras et la biche, rappelez-lui que dans les vraies de vraies traditions de Noël, on ne peut pas manger de cadavre le 24 décembre.

 Retrouvez ici toutes nos super recettes bulgares!

Résultat de recherche d'images pour "meme orthodox"

jeudi 7 décembre 2017

Lanttulaatikko

En Alaska, il n'y a pas de rutabaga et pas de bouillon gras, mais en Finlande, si, il y en a! Et les gens en font un super gratin pour toutes les tables de Noël...

Cette photo est numéro trois au top ten des plus moches photos de ce blog.

Pour deux ou trois portions
  • 1 rutabaga
  • 350 ml de bouillon gras
  • 100g de tofu soyeux
  • une pincée de noix muscade rapée
  • 3 càs d'huile de coco
  • une pincée de kala namak ou de sel normal
  • 3 càs de creme d'avoine
  • 3 càs de chapelure
Préparation
  1. Éplucher le rutabaga et le couper en morceau, et le faire cuire dans le bouillon bouillant
  2. Mixer le tofu soyeux avec le kala namak
  3. Quand le rutabaga est cuit, le réduire en purée avec un presse purée (eh oui)
  4. Y ajouter le tofu soyeux, 1 càs d'huile de coco, la muscade, la crème, mélanger
  5. Vous pouvez ajouter un peu du bouillon de cuisson si c'est trop épais
  6. Goûter et rectifier l'assaisonnement
  7. Disposer dans un plat allant au four, saupoudrer de chapelure, et dipsoser quelques morceaux d'huile de coco par dessus, comme sur la photo
  8. Mettre au four, une dizaine de minutes à 180 degrés, et servir bien chaud

mercredi 6 décembre 2017

Korvapuustit

JOYEUSES FÊTE NATIONALE FINLANDAISE À TOUSTES!!!






Pour fêter ça dignement, rien de tel que le traditionnel roulé à la cannelle, très populaire dans tous les pays nordiques, et connu en Finlande sous le doux nom de korvapuustit, en finnois, ou encore kanelbullar, en suédois.


Pour sept ou huit cinamon rolls

  • 500g de farine blanche
  • 200 g de tofu soyeux
  • 100 g d'huile de coco (inodore)
  • 100 g de sucre de canne
  • 1 sachet de levure
  • 1 càs de cannelle

Préparation
  1. Faire fondre l'huile de coco (sans la faire chauffer)
  2. Mixer le tofu soyeux et y ajouter l'huile de coco
  3. Mélanger la farine, le levure, la moitié de la cannelle et le sucre
  4. Y ajouter le tofu et l'huile et mélanger; ensuite pétrir
  5. La pâte doit être souple, malléable et ne pas coller. Si elle est trop liquide, ajouter un peu de farine
  6. Former de petites boules de pâte de la taille d'un citron vert
  7. Prendre les boules une à une, faire de chaque boule un boudin d'environ 1 à 1,2 cm de diamètre en ajoutant une pincée de cannelle; rouler ensuite le boudin sur lui-même comme pour faire un escargot en plasticine; c'est très relaxant
  8. Placer les roulés les uns à côtés des autres dans un grand moule à tarte; attention, il ne faut pas les serrer: ils vont gonfler
  9. Alternativement, vous n'êtes pas obligé-e de les coller les uns aux autres, mais c'est tellement joli!
  10. Une fois que le moule est rempli, le couvrir d'un essuie propre et le faire lever dans un endroit chaud et isolé; laisser lever au moins une demi heure
  11. Une fois les roulés levés, placer le moule au four préchauffé à 180 degrés et cuire 15 à 20 minutes; 
  12. Idéalement, placer dans le four un plat contenant un peu d'eau, et couvrir le moule d'un papier ou avec le couvercle d'un tajine, pour éviter que les roulés ne sèchent

vendredi 16 décembre 2016

Vrai Gras

UPDATE: CLIQUEZ ICI pour une version plus récente - et encore meilleure

Chaque année en décembre je fais mon fameux Gras Sans Foie Ni l'Oie, mais là j'avais envie de tester quelque chose de nouveau, pour changer un peu de la formule tofu - agar agar. 

Il y a quelques semaines J'ai vu passer cette recette géniale (update: lien ne marche plus...) et j'ai immédiatement été séduite non seulement par le texte et les photos (waow!!!), mais aussi par l'usage de la graisse la plus noble de l'Univers: le beurre de cacao - j'en avais justement un petit peu chez moi. Pour le reste, je m'en tiens surtout à mes ingrédients fétiches: trompettes des morts, pâte de noisette, ume su...

 BREF, cette année, au diable le faux gras, place à l'authenticité: voici le VRAI GRAS.

Une dernière chose - je vous préviens, c'est vraiment, vraiment gras. Sérieux, j'ai checké en ligne les valeurs nutritionnelles du foie gras: c'est la grosse arnaque, y a même pas 50% de gras dans le foie gras. Dans le Vrai Gras, y a bien genre 90%. Le gras, c'est la vie.




Ingrédients
  • 50g de beurre de cacao
  • 20g d'huile de coco
  • 10g d'huile de noix
  • 1 càs de pâte de noisettes 
  • 5-10 trompettes des morts séchées
  • 3 cas de saumure d'oignon rouge (je vous avais dit d'en garder!) (bref: remontez le temps et  faites mariner des lamelles d'oignon rouge 24h dans un mélange de 80% eau et 20% d'ume su)
  • 3 cl de cognac
  • 0.5 cm de vanille
  • 2 clous de girofle
  • 1 mini pincée de 4 épices
  • 1 mini pincée de piment

Préparation
  1. Faire fondre le beurre de cacao avec l'huile de coco, en chauffant le moins possible
  2. Quand c'est fondu, ajouter l'huile de noix
  3. Émietter les trompettes des morts tout tout fin
  4. Les réhydrater dans le cognac avec les épices
  5. Mélanger l'huile fondue et la saumure petit à petit, ça fait une émulsion.
  6. Mixer finement la pâte de noisettes avec les trompettes des morts réhydratées
  7. Mélanger les deux mixtures - il faut procéder rapidement parce que le beurre de cacao va refiger - vous pouvez simplement tout mettre dans le hachoir s'il est assez grand
  8. Transvaser dans un petit pot et conserver au frigo - ça restera bon plusieurs jours; attention ça va devenir très dur dans le frigo donc c'est mieux de le sortir au moins une heure avant de servir (sinon, bon, mettez-le 5 minutes près du radiateur)
  9. Servir sur du pain aux noix ou de la brioche brioche toastée avec du confit d'oignon - voire des oignons fermentés - et un chouette petit vin moelleux (vin nature de préférence - sulfites, mal de tête, toussa)

jeudi 15 décembre 2016

Plaquettes des morts

Votre beau-frère vous trouve bizarre? Il n'a encore rien vu. Cette année pour Noël, offrez-lui des pralines aux champignons. Succès garanti - sans déconner.


Ingrédients
  • 100g de chocolat fondant
  • 5 à 10 trompettes des morts
  • un chouia de cognac
  • 1 mini pincée de 4 épices
  • 1 mini pincée de piment (ou une rondelle de piment frais)
  • 1 cm d'une gousse de vanille ou une pincée de poudre de vanille
  • 2 cm2 d'écorce de citron vert 
Préparation
  1. Émietter grossièrement les trompettes des morts et les faire mariner minimum une demi heure dans le cognac avec les épices et le citron vert
  2. Ne pas oublier d'enlever les bouts de vanille et d'écorce de citron
  3. Faire fondre le chocolat au bain marie
  4. Disposer le chocolat fondu sur du papier de cuisson ou une plaque en silicone (elle même posée sur un plateau rigide, c'est plus facile pour les manipuler après), de façon à former de petites plaquettes de 5 à 7 cm de diamètre (attention, pas trop près les unes des autres sinon elles fusionnent)
  5. Disposer un ou deux petits morceaux de trompettes marinées sur chaque plaquette 
  6. Placer au frigo pour faire bien refroidir
  7. Consommer rapidement


vendredi 9 décembre 2016

Cocoa time!

Bref, j'ai un blog de cuisine belge et jusqu'à présent j'ai... UNE SEULE recette avec du chocolat... OK, c'est pas beaucoup. 

Faut dire, entre nous, "Belgique Pays du Chocolat" j'ai toujours trouvé ça un peu bof, d'abord le cacao ça ne pousse pas en Belgique, ça ne pousse même pas à côté de la porte (Oui oui, et contrairement à ce qu'on a peut-être essayé de vous faire croire, quand vous consommez du chocolat belge vous ne consommez pas vraiment "local"!)

Et puis... Bref, bon ok, comme c'est Noël,je vais quand même vous proposer une 


Grande semaine à thème au cacao

En faisant vos courses, pensez bio et équitable. (Essayons de garder en tête qu'acheter équitable, ce n'est pas une bonne action, mais juste une action normale.)




Pour vous faire déjà saliver: il y aura 4 recettes de "pralines" et une autre recette mystère...

Quand je dis "pralines", bon, sachez qu'on ne s'improvise pas chocolatier - je vous promets, j'ai essayé - en fait ce seront simplement de petites friandises en chocolat faciles à réaliser (je vous promets aussi!), juste pour se faire plaisir - d'autant plus plaisir qu'il n'est pas toujours facile de trouver des pralines vegan.

...Toutes nos recettes de pralines ici.



dimanche 4 décembre 2016

Cheasecake aux Framboises et aux Lego

Tadaaaaaaaa!!!! Joyeuse Fête de Sainte Barbe à toutes et tous!

Alors. Ce gateau m'a valu une demande en mariage, je vous préviens.


Pour 3 petits gateaux
  • 60g de speculoos (ou digestives)
  • 20g d'huile de noix de coco
  • 30g + 1càs de sucre de canne
  • 200g de tofu soyeux
  • 40g de crème végétale (d'amande,c'est parfait)
  • 1 càc d'extrait de framboise
  • 1 goutte d'extrait d'amandes
  • 1g d'agar agar
  • 60g de sirop de framboise
  • Encore 1g d'agar agar
Prévoir des carrés ou cercles à dresser. Si vous comptez faire de plus grandes quatités, on peut aussi faire un grand gâteau plutôt que de petites portions (prévoir un moule qui se déclipse avec un fond détachable)

Préparation
  1. Écraser le speculoos et y ajouter l'huile de noix de coco fondue et 1cas de sucre, mélanger et appliquer dans le fond des carrés ou cercles à dresser en compactant bien le brol
  2. On prépare ensuite le "blanc": mixer le tofu soyeux, le sucre, 1g d'agar agar, porter à ébullition juste deux minutes, ôter du feu, ajouter la crème, l'extrait d'amandes et l'extrait de framboise, bien mélanger
  3. Verser cette mixture dans les cercles par dessus le fond en speculoos. Laisser au moins 5 mm de bord
  4. Laisser refroidir et figer complètement (au frigo)
  5. Enfin, on prépare la partie rose: mélanger le sirop de framboise avec 1 ou 2 càs d'eau et 1 goutte d'extrait de framboise, ajouter 1g d'agar agar, porter à ébullition juste deux minutes en mélangeant bien, et déposer délicatement sur les gâteaux (avec une cuillère)
  6. conserver au frigo et oter délicatement le cercle ou carré à dresser avant de servir
Pour les Lego en chocolat

Bin il faut un moule à glaçon Lego, et du chocolat blanc qui fond bien (ils ne fondent pas toujours bien - Plamil et Vantastic food sont pas top, RiceDream ça va). Mais sinon vous pouvez décorer avec ce que vous voulez, hein (des petites framboises, des baies roses, une gousse de cardamome, ...).







vendredi 2 décembre 2016

Tofurama

Je vais faire ça à Noël pour l'apéro. Sur des blinis et tout. La classe.


Au départ, lorsque j'ai fait mon brainstorming "qu'est-ce qui est rose et qui se mange?", ma première idée était d'utiliser des prunes umeboshi pour obtenir un tarama bien rose (même si c'est surtout le tarama industriel qui est rose, mais restons dans le thème!). 

Après une première séance de prototypes, j'ai du constater que finalement avec juste de l'umebosi mon tarama n'était "pas si rose" comme dirait le Capitaine Haddock. Du coup, tout en conservant l'umeboshi, qui donne un petit goût acidulé tout à fait unique, j'ai finalement joué mon jocker: la betterave rouge, what else? En l'occurence, vous pouvez utiliser soit un tout petit bout de betterave cuite, soit juste le jus, soit, pour les plus braves d'entre vous, de la saumure ayant servi à conserver des betteraves rouges crues. 

Je vous ai dit hier qu'il fallait toujour garder la saumure, n'est-ce pas? Et les petits grains de moutarde aussi! Si vous avez réalisé des conserves avec des grains de moutarde dedans récemment (comme par exemple les oignons dont je parlais hier), n'hésitez pas à ajouter deux ou trois cuillères de grains de moutarde dans le tofurama, ça lui donne une texture particulièrement... Vous verrez.

Autre élément très important: l'huile. Eh oui, le tarama, ce n'est pas juste rose, c'est aussi très gras! Et ça c'est cool, parce que le gras, c'est la vie. On peut utiliser de l'huile d'olive, comme pour tout, mais personnellement j'aime bien varier un peu, donc en général lorsque je fais des préparations froides, j'essaye de caser des huiles impropres à la cuisson -et éventuellement riches en omega 3, puisqu'il paraît que c'est important. En plus, c'est l'occasion d'utiliser des produits locaux: Graines de Curieux produit notamment de l'huile de noix et de l'huile de cameline.


Sur une tartine

Pour une petite barquette

  • 200 g de tofu fumé nature
  • 4 à 5 càs d'huile de cameline (alternativement: de l'huile de noix, ou un mélange pour salades)
  • 1 càc de pâte d'umeboshi (ou 4 prunes umeboshi)
  • 1 càc de dulse
  • 1 càc de sargasse (et plus si affinités)
  • le jus d'1/2 citron
  • 2 cm2 d'écorce de citron râpée
  • 1 pincée de sargasse
  • 1 càs d'eau de cuisson de betterave rouge ou de saumure de betterave rouge (ainsi que, éventuellement, deux ou trois càs de grains de moutarde ayant séjourné dans la même saumure)

Préparation
  1. Couper le tofu en gros morceaux et les cuire à la vapeur
  2. Dans un hachoir, mixer ensemble le tofu avec tous les autres ingrédients sauf les grains de moutarde
  3. Ajouter les éventuels grains de moutarde et mélanger
  4. Servir sur des blinis avec un peu de sargasse par dessus

mardi 2 février 2016

Bouquettes nature

Comme c'est la chandeleur, voici tout spécialement pour vous une recette de Noël. 


Alors attention EMOTION ceci est une recette héritée directement de ma grand-mère : il y a quelques années j'étais tombée par hasard sur une feuille où elle avait transcrit, avec sa jolie écriture toute soignée, sa recette de bouquettes. Passés les premiers moments d'intense émotion, quelle surprise, pour moi qui n'avais jamais fait de crêpes qu'avec du lait, comme je l'avais appris à l'école, de voir que la recette de ma grand mère n'en contenait pas. Eh non, au lieu de ça : de la bière ! ...Joie !
Et je vous assure que c'est bien cet ingrédient qui élève cette recette une année lumière au dessus de toutes les autres recettes de crêpes de l'histoire de l'humanité. D'ailleurs, ma grand-mère avait des vaches, c'est dire si elle aurait très bien pu faire des crêpe avec du lait : et c'est dire si la bière est meilleure.



Et pourquoi? Parce que la bière, c'est de la levure: non seulement elle fait lever la pâte mais en plus elle donne un parfum absolument extraordinnaire à nos crêpes.





Pour une dizaine de petites bouquettes
  • 150 g de farine de sarrasin
  • 80g de farine de froment
  • 1 pincée de sel
  • Quelques càs d'huile de coco (trois pour la pâte, une ou deux pour la cuisson)
  • 3 càs de sucre de canne
  • 33 cl de bière blonde
Préparation

  1. Mélanger les farines, le sel et le sucre dans un grand saladier
  2. Faire fondre l'huile de coco
  3. Verser l'huile et la bière dans le saladier, petit à petit, en mélangeant
  4. S'il y a des grumaux, passer un coup de mixeur dans la pâte, mais ne dites surtout pas à ma grand mère que je vous ai dit ça
  5. Laisser reposer une vingtaine de minutes avant de cuire les crêpes
  6. Servir chaud avec un bol de cidre
Variantes

J'ai un très lointain souvenir d'enfance de bouquettes où on mettait des raisins secs ou des tranches de pommes. Je ne sais plus si c'était à Noël ou au Nouvel an.

vendredi 15 janvier 2016

Stoofperen


Voici un autre plat d'hiver assez traditionnel aux Pays-Bas. 

A première vue ça n'a pas l'air particulièrement néerlandais, mais c'est quand même là Bas que j'ai découvert les poires au vin - c'était l'année dernière. 

Quelques mois plus tard je mettais la main sur un vieux livre de recettes édité par l'Association contre le Cancer à l'époque de l'Europe des Douze (avant 1995 donc, n'est-ce pas), et qui présentait des recettes santé des douzes États membres de l'époque (à l'occasion, faudra qu'on en reparle, de ce bouquin). Au chapitre Pays-Bas, il y avait une recette de poires au vin. J'en ai déduit que cette recette était non seulement typiquement néerlandaise, mais également: très bonne à la santé! Dingue non? Une fois de plus: pourquoi se priver!


Pour deux portions
  • 2 poires
  • 200 ml de vin rouge
  • 1 morceau de cannelle (ou une pincée de cannelle moulue)
  • 3 ou 4 clous de girofle
  • 3 à 4 cm2 de zeste de citron en petits morceaux
  • 1 gousse de cardamome verte, écrasée
  • 1 càs de sucre canne

Préparation
  1. Éplucher les poires
  2. Les mettre entières dans un poelon; y verser le vin avec les épices , couvrir
  3. Faire cuire 30 minutes à feu doux

Servir

Comme entremet ou comme accompagnement de gros machins d'hiver gras et rustiques: seitan cochon, boudins, pain de viande de Louis Willems, haggis, ...



vendredi 11 décembre 2015

Boudin au speculoos

...  Chargé en speculoos et en écorce d'agrumes, épicé comme un vin chaud scandaleux d'une after au marché de Noël de Libramont, voici le clou du pestacle: un boudin de Noël, bien sûr!


Pour 3 à 4 portions
  • 50g de speculoos
  • 1 tranche de pain de seigle (roggebrood)
  • 3 cm carrés de peau de mandarine, râpée ou coupée très finement
  • 1 oignon rouge finement haché
  • 5 cl de lait de soja
  • Une petite tasse de bouillon tiède
  • 2 à 3 càs d'huile de coco
  • 40 g de gluten
  • 40g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de marjolaine
  • 1 pincée de clous de girofle moulus
  • 1 pincée de macis (ou de noix muscade, à défaut)
  • 1 pincée de cannelle
Pour la cuisson:
  • 8 -9 de girofle
  • Un morceau de macis
  • 2 feuilles de laurier
  • Prévoir un torchon à confiture
Préparation:
  1. Émietter le speculoos dans un grand bol, y ajouter les épices, verser le lait de soja par dessus
  2. Ajouter le pain de seigle émietté et l'oignon haché, mélanger
  3. Dissoudre l'huile de coco dans le bouillon tiède
  4. Verser ce bouillon gras dans le grand bol.
  5. Mélanger la farine et le gluten dans une tasse
  6. Verser ce mélange en pluie sur le reste, tout en mélangeant; on obtient une sorte de pâte à seitan un peu molle
  7. placer cette pâte en ligne sur un toron à confiture
  8. Refermer le torchon sur la pâte et tirant bien pour qu'il n'y ait pas de plis et et s'assurant que la pâte s'étale le moins possible sur le torchon. Bien bien serrer
  9. Faites le cuire 40 minutes dans de l'eau bouillante légèrement salée avec une cuillère à soupe de clous de girofle et le laurier
  10. Après 40 minutes retirer le torchon de la casserole et le laisser refroidir
  11. Quand il est bien froid, ôter très délicatement le torchon
Regardez comme il est beau: c'est parce que j'ai bien serré mon torchon.