Affichage des articles dont le libellé est riz. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est riz. Afficher tous les articles

mercredi 13 mai 2020

Risotto à l'encre de tofu

Oh, vous vous souvenez, en mars et avril, quand j'ai proposé des recettes fonds de placard et confinement -friendly, avec des trucs qu'on a toujours sous la main et faciles à trouver? Cette époque est révolue.

BREF. Alors pour un risotto noir il y a deux options:
  • Soit prendre du riz noir (il devient raisonnablement facile à trouver - les paellas noires sont très en vogue dans la péninsule ibérique)
  • Soit prendre du riz blanc et le colorer en noir; c'est ce qui se fait en Croatie avec de l'encre de seiche. On peut facilement remplacer l'encre de seiche par des ingrédients plus friendly - une sorte de garum au charbon. C'est mieux de le préparer à l'avance et de le conserver au frigo.



Pour deux portions

  • 140 g de Riz arborio, ou du riz noir si vous en avez
  • De l'ail sous n'importe quelle forme
  • 1 càc d'aneth séché
  • 1 pleurote du panicaut (aussi appelée eryngi)
  • 1 citron
  • 1 bol de bouillon ou d'eau chaude
  • De la bonne huile d'olive
  • 1 larme de vin blanc
  • Poivre du moulin
  • Sel fumé
  • Pour l'encre de tofu: quelques cubes de tofu puant, 1/2 citron, 1 càs de sargasse (ou d'hijiki), 1 càc de charbon alimentaire (sauf si vous utilisez du riz noir)

Préparation
  1. Préparer l'encre de tofu en mélangeant dans un bocal le tofu puant écrasé, quelques morceaux d'écorce de citron, la sargasse et le charbon alimentaire. La préparer de préférence plusieurs jours à l'avance (le bocal se conserve au frigo)
  2. Une heure ou deux à l'avance, couper la pleurote en tranches, verser un peu de jus de citron sur les morceaux, avec un peu de sel et d'aneth, réserver
  3. Préparer le risotto comme d'habitude: à feu relativement doux plein d'huile d'olive, ail, on met le riz et on ajoute le bouillon petit à petit en remuant avec amour
  4. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, assaisonner avec quelques cuillères à soupe d'encre de tofu et bien mélanger
  5. Quand le risotto est cuit, couper le feu, ajouter le vin, éventuellement un peu d'huile d'olive,  et rectifier l'assaisonnement (sel, poivre)
  6. Remuer une dernière fois et poser les pleurotes dessus
  7. Au moment de servir, la touche ultime: quelques tours de moulin à poivre et une pincée de sel fumé
  8. Servir avec un verre de vin blanc sec

vendredi 24 avril 2020

Les makis du maquis

C'est reparti pour une super recette aux herbes sauvages. Et par la même occasion, si vous avez au fond du frigo un bocal de raifort acquis il y a plusieurs années dans un moment d'égarement -  personne ne vous juge- c'est l'occasion de vous en débarrasser.


Pour deux portions

  • 150 grammes de riz rond style bomba
  • Une sélection d'herbes du sauvages: ail des ours, lierre terrestre, orties, etc.
  • Quelques càs de tamari
  • Selon vos disponibilités: graines de sésame, tofu lactofermenté, radis, concombre, ... 
  • Du wasabi, ou bien, selon vos disponibilités: pâte de raifort, moutarde, tahini, piment, ail, huile, vinaigre, jus de citron, ... à mixer/goûter/rectifier...




Préparation

  1. Faire cuire le riz et le laisser refroidir
  2. Laver les herbes et les mixer avec le raifort et tous leurs amis
  3. Pour façonner les makis, je me suis amusée à découper une boîte de lait de soja pour l'utiliser comme tapis, ça marche pas trop mal. Il faut l'assouplir par avance en le pliant pour qu'il se roule bien: étaler un rectangle de riz et y étaler la farce avant de le rouler en serrant bien.
  4. Former de grands boudins et les réfrigérer
  5. Pour couper les makis, prendre un grand couteau (idéalement en céramique, ou antiadhésif), et le mouiller
  6. Servir avec de la pâte wasabi et de la sauce tamari










mardi 18 février 2020

Risotto aux topinambours

Les topinambours c'est super bon mais c'est très -très explosif donc attention: prévoir maximum un topinambour par personne - et encore, des petits! 

Heureusement, comme il est très parfumé, un seul morceau est suffisant pour parfumer une portion de risotto - à déguster en entrée comme en Italie, ou à la limite en plat principal, accompagné d'une petite salade d'hiver (cresson,  claytone de Cuba, ...)


Pour deux portions
  • 129 g de riz arborio ou carnaroli
  • 2 petits topinambours (ou un gros)
  • 500 ml de bouillon de légumes
  • 1 petit verre de vin blanc sec (facultatif)
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 1 branche de thym ou de romarin
  • 2 gousses d'ail (facultatif)
  • du parlesan pour servir
  • poivre noir du moulin
Préparation
  1. Nettoyer, éplucher et couper les topinambours en petits cubes
  2. Écraser les gousses d'ail et les faire revenir dans l'huile d'olive dans une grande poele
  3. Ajouter le riz et le laisser devenir translucide
  4. Ajouter les cubes de topinambour
  5. Remuer et ajouter le bouillon très progressivement (au fur et à mesure qu'il est absorbé)
  6. Laisser cuire 12 minutes à feu modéré en remuant de temps en temps 
  7. Une fois le riz quasi cuit, ajouter une dernière petite louche de bouillon, remuer, ajouter le vin blanc, touiller une dernière fois, saler, couper le feu, couvrir et laisser mijoter deux minutes
  8. Juste avant de servir, saler et rectifier l'assaisonnement
  9. Servir en entrée et/ou en plat principal (accompagné d'une petite salade de claytone de cuba), dans des assiettes profondes, avec un chouia de parlesan et un ou deux tour de moulin à poivre
  10. Conseil vin: lui!

mercredi 12 juin 2019

Arroz con grelos




La cuisine portugaise n'est pas réputée pour être la plus vegan friendly d'Europe, hélàs, et c'est d'autant plus dommage venant d'un pays de potagers, où l'on trouve une incroyable diversité de légumes, tous riches en saveurs et en caractère.

Voici toutefois au moins une recette traditionnelle bien végétale, qui met à l'honneur, en toute simplicité, un des légumes les plus prisés au Portugal: les grelos.

Les grelos sont l'équivalent des cime di rapa italiennes; il peut également s'agir de fanes de navets: si vous cultivez des navets ou trouvez des navets vendus avec leurs fanes sur un marché, ceci est votre jour de chance! Sinon, on vend régulièrement des grelos ou des cime di rapa dans les épiceries portugaises (y compris au rayon surgelés), les épiceries italiennes, certaines épiceries turques, ou encore sur les marchés. Pour les inconditionnel-les de l'agriculture bio, notez que l'ArchenTerre en produit et en vend régulièrement.


J'adore les fanes de navets crues, picklées ou vapeur, mais dans la cuisine traditionnelle portugaise, on les cuit dans de l'eau bouillante (parfois longtemps), afin de les rendre un peu moins amères. Ça m'arrive de faire ça mais alors je garde quand même l'eau de cuisson pour faire une soupe. D'autre part, quand j'y pense, je plonge les grelos cuits dans de l'eau glacée avec un filet de citron pour qu'ils restent vert petant.

Pour deux portions
  • Une botte de grelos (cime di rapa)
  • 120 g de riz portugais de type Carolino
  • 2 ou 3 gousses d'ail
  • 2 ou 3 càs d'huile d'olive
  • 1 petite feuille de laurier frais
  • Sel marin, piri piri
Préparation
  1. Nettoyer les cime di rapa et les couper en morceaux (jeter les tiges dures, ne garder que les feuilles et la partie supérieure de la plante, avec les fleurs)
  2. Les cuire quelques minutes dans de l'eau bouillante salée, les réucpérer avec une grosse pince et les plonger dans de l'eau glacée pour qu'ils restent bien verts
  3. Ensuite, cuire le riz comme pour un risotto: faire chauffer l'huile dans une casserole avec l'ail et le laurier, y verser le riz et remuer régulièrement; une fois que le riz est translucide, y verser progressivement de l'eau chaude (au fur et à mesure que le riz gonfle), tout en remuant régulièrement.
  4. Notez que le plus simple est d'utiliser l'eau de cuisson des grelos, à moins que vous ne la trouviez trop amère
  5. Ajouter les grelos cuits en fin de cuisson, ainsi qu'un filet d'huile d'olive
  6. Saler et poivrer
Alternativement

Si ça ne tenait qu'à moi, je trouve plus simple de hacher les grelos crus et de les ajouter directement au riz quelques minutes avant la fin de la cuisson, mais il paraît que c'est plus amer. A vrai dire, les grelos sont souvent amers effectivement mais notez que certaines variétés de navets peuvent avoir des fanes au goût plus délicat.  

Syndicat d'initiative

Tout comme Covilhã a son festival du panais, la sympathique ville de MIRA (située entre Aveiro et Figueira da Foz) organise quant à elle chaque année une feria dos grelos. Décidément, voilà un pays qui sait célébrer dignement ses légumes! C'est pas demain qu'on verra un festival des fanes de navets à Marchienne-Docherie.


Oui: au festival des fanes de navet, il y a du gin au navet et de de la glace au navet. Ça nous change de pistache - vanille.

mardi 17 juillet 2018

Risotto ai fiori di zucca

Autre grand classique de la cuisine italienne (... Qu'est-ce qu'on ferait sans l'Italie décidément...) (Une coupe du monde de foot masculin, à la limite?) Quand je pense que pendant toute mon enfance carolo mes parents ont cultivé littéralement des tonnes de courgettes sans savoir qu'on pouvait manger les fleurs. (On laissait aussi grossir les fruits jusqu'à atteindre une bonne cinquantaine de centimètres, comme dans les Bidochons). 

Bon à savoir: cette recette peut se réaliser avec des fleurs congelées - une extrémité à laquelle vous risquez d'en arriver si tout comme moi l'an dernier vous vous retrouvez brusquement avec une dizaine de fleurs par jour.


Pour deux portions
  • 175 g de riz arborio ou similaire
  • 1 petit verre de vin blanc
  • 1 tasse de bouillon de légumes
  • 1 oignon?  et/ou une courgette
  • 1 filet de crème d'amande
  • 1 filet d'huile d'olive
  • quelques càs de parmesamandes (amandes moulues avec un peu de sel et de levure maltée)

Préparation
  1. Faire revenir le riz dans l'huile à feu moyen jusqu'à ce qu'il soit translucide
  2. Ajouter le bouillon de légumes très progressivement et mélanger tout au long de la cuisson du riz
  3. Couper la courgette en petits dés et les ajouter au risotto au bout de dix minutes de cuisson
  4. Continuer à remuer, et ajouter le vin petit à petit
  5. Couper le feu, ajouter la crème, remuer, ajouter les fleurs de courgettes entières et couvrir une minute
  6. Servir chaud avec un tour de moulin à poivre et une ou deux càs de parmesamande, et accompagner d'un chouette vin blanc italien (genre celui-ci).

mercredi 12 juillet 2017

Wrap de bette à la bardane

Alors c'est simple: le wrap en feuille de chou, c'est LA tendance culinaire qui monte (on en sert chez The Sister d'ailleurs, c'est dire si c'est cool). Ça peut surprendre un peu la première fois (surtout quand on voyage et qu'on a pas bien compris ce qu'on a commandé), mais en fait c'est super.

Quant à la racine de bardane, bin c'est un peu pareil: bien que très commune dans la cuisine japonaise (gobo, ça dit peut-être quelque chose aux connaisseur-es?), elle est encore injustement méconnue chez nous, mais elle arrive, elle arrive à grands pas, en passant par le Canada!


DE FAIT, l'année dernière j'ai eu la chance immense de voyager en Ontario et je me roule encore par terre quand je repense au Pulled Burdock Burrito de Live organic food bar... Pareil pour les gobo root fried chunks chez Grasshopper.

Du coup, une fois de retour en Europe, j'ai évidemment cherché des racines de bardane, mais je n'en ai pas encoree vu sous une autre forme que les racines séchées vendues en herboristeries. L´herboriste était un peu surprise quand je lui ai expliqué que j'avas l'intention d'en utiliser en cuisine, plutôt qu'en tisane comme tout le monde, et pourtant je dois dire que je suis extrêmement contente du résultat: quelques morceaux de bardane séchée dans l'eau de cuisson du riz, et c'est la fête au village (comme dans cette recette que j'ai publiée il y a deux mois).

Pour celles et ceux qui ont un potager ou un balcon, la bardane n'a pas l'air difficile à cultiver - je m'y mets et je vous dis quoi... En attendant, utilisons donc de la bardane séchée pour réaliser cet excellent wrap de bette.

Pour 3 wraps:
  • 120g de riz complet
  • 2 càs de racine de bardane séchée
  • 3 toutes grandes feuilles de bette
  • 1 carotte
  • 2 càs d' huile de noix
  • 1 filet de citron
  • sel, poivre
Préparation
  1. Nettoyer les feuilles de bettre précautionneusement (il ne faut pas les casser)
  2. Nettoyer la carotte et la couper en lamelles dans le sens de la longueur
  3. Cuire le riz avec la bardane et un peu de sel
  4. Au dessus du riz, cuire à la vapeur les feuilles de bette et la carotte (5 minutes suffisent)
  5. Quand tout le monde est cuit, assaisonner le riz avec l'huile de noix, le poivre et le citron
  6. Garnir chaque feuille de bette avec un paquet de riz et quelques morceaux de carotte, ensuite les rouler précautionneusement
  7. Servir tout de suite, ou disposer au four en attendant de servir si on veut le manger chaud.

mardi 11 juillet 2017

Le riz sauvage canadien

Cette recette s'adresse principalement aux gens qui ont trouvé du riz sauvage canadien dans leur magasin bio et se demandent comment le cuisiner. Pour ma part, je  l'ai préparé avec juste une petite sauce - qui mette en valeur le riz, plutôt que d'en recouvrir le goût avec un tas d'ingrédients compliqués.  


Il faut savoir que le riz noir, c'est typiquement canadien dans la mesure où ça pousse là, ok, mais ce n'est pas du tout un truc que tu trouves à tous les coins de rue ou que tu vas manger souvent. C'est fondamentalement une très bonne chose, car si jamais ce produit devait devenir à la mode et que la demande explose, ce serait encore un gros merdier.

 En effet, il s'agit d'un produit relativement rare et qui a un coût élevé - je ne parle pas tellement du prix où on le vend en magasin (même si effectivement ça fait un peu mal au cul il faut le dire), mais surtout des coûts potentiels pour l'environnement. Autrement dit, le riz noir est un produit rare et devrait le rester: À consommer avec modération, donc.

Pour deux ptites portions
  • 75 g de riz sauvage canadien
  • 1 oignon frais
  • 2 gousses d'ail
  • Quelques càs d'huile d'olive
  • Quelques feuilles de sauge 
  • 1 càs de purée d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 1 brin de thym
Préparation
  1. Pour la sauce: éplucher l'ail et l'oignon
  2. écraser l'ail et couper l'oignon en gros morceaux
  3. Faire rotir au four l'oignon et l'ail avec la sauge, l'huile d'olive et du sel (compter 40 minutes, à 150 degrés)
  4. Quand c'est rôti, mixer avec la purée d'amandes  et éventuellement quelques petites feuilles de thym
  5. Cuire le riz dans de l'eau bouillante salée (20 minutes) - idéalement, les grains doivent éclater, mais pas se tordre.
  6. Servir le riz et la sauce avec un brin de thym - chaud ou froid selon vos préférences

vendredi 19 mai 2017

Makis aux orties


Les makis, c'est parfait pour les piques-niques: ça se prépare à l'avance, ça se mange froid, ça se transporte facilement, et surtout ça en jette à mort.

Alors j'ai courageusement testé pour vous: une autre façon de préparer les orties pour qu'elles arrêtent de piquer - sans les hacher ni les sécher ni les cuire: en les faisant mariner dans de l'ume su... Je confirme: ça marche!!! Et en plus c'est très bon.


Pour 2 à 3 portions
  • 200g de riz italien ou espagnol (un petit gros genre arborio)
  • 15 têtes d'orties
  • 3 à 4 càs de graines de sésame (c'est joli si on mélange des noires et des claires)
  • 5 ou 6 feuilles de nori
  • quelques càs d'ume su
  • facultatif  - 200 g de tofu nature

Préparation

la veille
  1. Si vous comptez utiliser du tofu, le couper en lamelles, le faire cuire à la vapeur et mariner 12 heures dans de l'ume su
  2. Faire également mariner les orties plusieurs heures dans l'ume su
  3. Faire cuire le riz - il doit être bien cuit
le jour j
  1. Disposer le riz sur les feuilles de nori sur un tapis à maki
  2. Le riz doit former un rectangle d'envirron 1 cm d'épaisseur sur un peu moins de la moitié de la feuille;  laisser aussi 1 cm sur les bords
  3. Disposer les feuilles d'ortie, le sésame et le tofu, en longueur, au milieu du rectangle de riz
  4. Enfin, rouler et presser le maki (il faut aller vite, sinon la feuille se tord bizarrement)
  5. Conserver les tronçons dans une boîte hermétique au frigo
  6.  Au moment de servir, couper les tubes en tronçons d'1,2 cm de large
  7.  Servir avec du shoyu, du wasabi, du gingembre confit, ...

Alternative: des onigiris!

Si vous n'avez pas de matos pour confectionner les makis ou si vous n'aimez pas les feuilles de nori, on peut aussi faire des onigiris, c'est un peu plus simple. Tant que le riz est bien collant et compact, c'est bon.

Façonnez des petites boules avec vos mains (idéalement, utiliser des gants  mouillés, c'est plus hygiénique et ça colle moins); laissez un trou au milieu, remplissez-le de quelques têtes d'orties marinées, rebouchez le trou, et roulez la boulette dans les graines de sésame.



mardi 16 mai 2017

Croquettes de riz aux orties et à la bardane


Il n'y a pas très longtemps j'ai fait cuire du riz compet avec de la racine de bardane pour tester une idée de recette (...publication bientôt!) UPDATE: wrap de bette à la bardane!

Comme j'en avais beaucoup trop, et que j'avais aussi fait un peu trop de pesto d'orties pour mon minestrone, j'ai tout mélangé pour faire des croquettes. Bonne surprise: ortie et bardane se marient très bien (et en plus c'est bon pour la peau, paraît-il).



Pour 4 ou 5 petites croquettes
  • 80 g de riz complet
  • 1 càs de racine de bardane séchée (on en trouve dans les herboristeries ou magasins bio)
  • Une douzaine de têtes d'orties
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 2 càs d'amandes en poudre
  • 1 gousse d'ail écrasée (facultatif)
  • sel, poivre, levure maltée (facultatif)
Préparation
  1. Faire cuire le riz dans de l'eau bouillante avec la bardane
  2. Préparer un pesto en mixant les orties, l'ail et l'huile d'olive
  3. Mélanger le riz, le pesto et les autres ingrédients (assaisonner et goûter)
  4. Façonner des petites croquettes 
  5. Faire dorer les croquettes à la poele dans un peu d'huile d'olive

mardi 29 novembre 2016

Rosotto

Plus que 5 jours avant la Sainte Barbe!

Alors: je vous avais promis qu'il y aurait autre chose que des betteraves, mmh? Voici un petit risotto bien citronné, parfait pour une entrée un peu originale. On mélange un riz rond pour la texture et un riz violet pour la couleur. Pour votre culture générale, notez que le riz violet (oxfam) est déjà un mélange, d'ailleurs. 

Enfin, très important: le jus de citron, qui rend tout meilleur, et qui en l'occurence rend le riz violet vraiment rose. En dehors de ça, la recette contient peu d'ingrédients (pas de bouillon, par exemple), pour mettre en valeur le goût naturel du riz. Les algues, bien que roses, sont en option.


Pour 2 portions
  • 80g de riz bomba
  • 80g de riz violet oxfam
  • 3 échalotes et/ou 2 gousses d'ail, selon vos préférences
  • 2 càs d'huile d'olive
  • 1/2 citron
  • eau chaude
  • 5cl de crème de riz
  • 1 cac de sel rose (ou blanc, ok, on ne verra pas la différence)
  • Poivre.noir
  • (facultatif) des algues: 1 càc de sargasse, 1 càc de dulse
Préparation
  1. Mélanger les riz
  2. Faire chauffer l'huile à feu moyen dans une grande poele ou casserole et y faire cuire les échalotes (et/ou l'ail)
  3. Ajouter le riz et procéder ceomme n'importe quel risotto: faire d'abord cuire le riz sec dans l'huile deux trois minutes, et quand il devient transparent commencer à ajouter l'eau très progressivement, en mélangeant délicatement au fur et à mesure
  4. Quand le riz est cuit, ôter le plat du feu le feu, ajouter la crème de riz, assaisoner et mélanger délicatement
  5. Ensuite, ajouter le jus de citron et remélanger
  6. Servir immédiatement, et parsemer d'algues ou de parmesamandes (amandes moulues + levure maltée et sel)



mardi 28 avril 2015

Soupe aux asperges blanche

Rhooooh! Y en a plein des asperges cette année dites donc! Voici une de mes recettes fétiches, j'en fais tout le temps.

En plus, ici vous allez pouvoir mettre vos restes d'asperges, eau de cuisson, etc. Le top c'est de faire infuser les épluchures d'asperges histoire de ne vraiment rien perdre!

on peut la servir glacée comme un gazpacho


Pour 4 portions
  • 1L de bouillon végétal ou d'eau de cuisson d'asperges
  • 80g de riz blanc (de type arborio par exemple, mais un riz parfumé peut être sympa aussi)
  • 5 ou 6 asperges blanches
  • 1 filet d'huile d'olive
  • sel, poivre
Préparation
  1. nettoyer et éplucher les asperges, et les couper en petits morceaux
  2. cuire le riz et les asperges dans le bouillon
  3. éventuellement: ôter les pointes des asperges et quelques morceaux 
  4. mixer la soupe (et éventuellement remettre les morceaux réservés après dedans)
Servir chaud ou glacé, avec un filet d'huile d'olive, et une feuille de basilic ou un peu de cresson. (voire une tranche de citron) 


mardi 21 avril 2015

makis des ours

Une recette sans trop d'ingrédients pour un résultat très joli, mais qui je l'admets est un peu laborieuse. Pour faire les blocs de riz, je recommande l'usage d'un "moule à nigiris" voire d'un moule à glaçons en silicone.
 
En tout cas, essayez. Si ça ne marche pas bien, pas d'inquiétude, j'ai un plan B, promis.


C'est joli hein?

Pour une dizaine de makis
  • 100g de riz espagnol ou italien (...le petit gros comme pour la paella et le risotto), à cuire
  • 1/2 bloc de tofu (100 grammes)
  • une petite poignée d'algues séchées (dulse, laitue de mer, ...) et/ou 1 càs de mélange d'épices "pour poisson" (Attention, certains sont très salés...)... (à défaut, utiliser un bouillon végétal)
  • 1 pincée de safran
  • 1 càs d'ume su
  • 6 ou 7 longues feuilles d'ail des ours, fendues en deux dans le sens de la longueur

Préparation
  1. De préférence la veille, couper le tofu en morceaux d'environ 1/2/4 cm (soit de la même taille que les futurs blocs de riz)
  2. Fare bouillir les blocs de tofu dans un bouillon marin avec les algues et/ou les épices, an ajoutant éventuellement du sel
  3. Égoutter les blocs de tofu, les arroser d'ume su et de saffran et laisser reposer au frigo jusqu'au lendemain
  4. Faire cuire le riz, bien l'égoutter, le laisser un peu refoirdir et le façonner en petits blocs d'environ 1/2/4 cm. Utiliser de préférence un moule à nigiri ou autre - par exemple un moule à mini gateau, voire un moule à glaçons.
  5. Disposer les blocs de tofu sur les blocs de riz et les encercler d'une demi feuille d'ail des ours
  6. Servir avec du wasabi et du shoyu


Alternative

On peut également utiliser des petits bouts d'ail des ours pour décorer des onigiris (...bien l'humidifier)

Il est facile de découper un coeur dans une feuille d'ail des ours.

Plan B

Si vous ne parvenez pas à mouler de beaux blocs de riz ou si vos feuilles d'ail des ours sont trop petites, vous pouvez encore écraser tous les ingrédients ensemble et en faire des burgers. C'est très bon - je le sais, je l'ai fait.

...Oh bin ça aussi c'est joli!


jeudi 16 avril 2015

Dolmours


Encore un bon petit machin d'apéritif. Honnetement, je dois vous prévernir que vous n'aurez sans doute pas la patience d'en faire cinquante... mais ça, c'est exactement comme pour les dolmas en feuilles de vigne!




Pour une vingtaine de dolmours:
  • 100g de riz italien ou espagnol (un petit gros)
  • Quelques brins d'aneth
  • 2 tranches de citron (bio)
  • 20 g de soja texturé fin, à réhydrater dans du bouillon chaud
  • 1 ou 2 càs de raisins de corinthe (facultatif)
  • 20 à 25 grandes feuilles d'ail des ours, bien lavées
  • 1 filet d'huile d'olive
  • Sel, poivre, éventuellement une pincée de sumac

Préparation:
  1. Cuire le riz dans l'eau bouillante (légèrement salée)
  2. Une fois le riz cuit, l'égoutter et le laisser refroidir
  3. Ajouter au riz les protéines de soja réhydratées et les raisins, mélanger
  4. Hacher les tranches de citron et l'aneth, les ajouter au riz
  5. Ajouter l'huile d'olive, aissaisoner, et mélanger
  6. Poser les feuilles sur une planche de travail (face brillante vers le bas)
  7. Au bas de chaque feuille, placer une noix de riz, et rouler ensuite la feuille
Servir:

Bien frais sur la terrasse, avec un petit verre de retsina, de maitrank, de pastis, ... (un de chaque)

Remarques:

Il faut vraiment des feuilles assez grandes pour cette recette
Pour info - c'est exactement la même face que j'utilise avec des feuilles de vignes
N'ambitionnez pas de les emballer complètement. Ça ne marche pas. Et puis c'est plus joli comme ça.