Affichage des articles dont le libellé est rose. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est rose. Afficher tous les articles

mardi 13 octobre 2020

Leberkäse

Le Leberkäse, littéralement fromage de foie, n’est ni un fromage ni à base de foie. Que fait la Cour de Justice européenne, je vous le demande!?

Proche voisin du Leberwurst - saucisse de foie (spoiler alert: ce n´est ni au foie ni une saucisse), le Leberkäse est un gros bloc rose et mou dont on coupe de grosses tranches pour les manger sur du pain avec de la moutarde, ou grillées a la poêle et servies avec des knödeln.

Pour obtenir un truc à la fois épais et un peu gélatineux quand même, j'ai utilisé de l'agar agar ET de l'amidon de maïs.

Donc c´est pas ça: ça c’est le Leberwurst...  Le Leberkäse est vraiment trop moche...

Ingredients

  • 100 g de haricots rouges cuits
  • 200g de tofu fumé, cuit a la vapeur
  • 1 petite betterave rouge
  • 2g d'agar agar 
  • 50g d'amidon de mais
  • 10 cl de lait de soja
  • 30g d'huile de coco désodorisée, fondue
  • 1 ou 2 càs de levure maltée
  • 1 ou 2 càs d'oignon séché
  • 1 càs d'ail en poudre 
  • 1 càs de gelée de fruits (par exemple, groseilles, coing, pomme)
  • 1 càc de sel fumé 
  • Poivre noir et/ou baies roses
Donc c'est ça le Leberkäse. Je vous avais dit que c'était moche. 

Préparation

  1. Faire chauffer le lait de soja, ajouter l'amidon de mais et l'agar agar, laisser bouillir et épaissir en mélangeant tendrement
  2. Mixer finement tous les ingrédients ensemble
  3. Gouter et rectifier l'assaisonnement
  4. Placer la pâte obtenue dans un moule rectangulaire et laisser complètement refroidir 
  5. Placer au frigo avant de servir

C'est tellement laid que c'en est presque fascinant.

 



lundi 4 décembre 2017

Rosolli


Nous sommes le 4 décembre: c'est la Sainte Barbe! A cette occasion, démarrons notre grande semaine à thème finlandaise avec cette sympathique recette finlandaise de Noël et rose: la couleur fétiche de la plus célèbre des Barbara.
Quoi qu'il en soit, en Finlande, le rosolli est un must des tables de Noël, donc allons-y gaiment!


Pour 3 ou 4 portions
  • 3 pommes de terre à chair ferme
  • 2 carottes
  • 3 petites betteraves rouges cuites
  • 1 oignon 
  • 1 ou 2 gros cornichons
  • 10 à 20 cl de crème d'avoine
  • 1 larme de vinaigre de cidre
  • 1 généreuse pincée d'aneth séché
  • poivre noir, sel de mer
Préparation
  1. Nettoyer ou éplucher les pommes de terre et les carottes, et les cuire à l'eau ou à la vapeur (il faut savoir faire des choix dans la vie)
  2. Hacher finement l'oignon
  3. Couper le cornichon en petits cubes
  4. Couper les betteraves en cubes de 1.3 cm de côté
  5. Couper les pommes de terre et les carottes cuites en cubes de la même taille que les cubes de betteraves
  6. Mélanger tous les légumes dans un grand plat et assaisonner avec le vinaigre, la crème, l'aneth, le sel et le poivre
  7. Bien mélanger et laisser reposer quelques heures - c'est une salade qui se prépare idéalement la veille pour que les goûts se mélangent bien

Pour les vraies fans

Pour celleux qui suivent très attentivement le blog, vous aurez certainement une impression de déjà vu: effectivement nous avions dégusté une salade similaire lors de notre grande semaine estonienne. Leçon d'étymologie du jour: le mot Rosolli, tout comme le mot estonien Rosolje, viennent tous deux du Russe rossol qui signifie saumure. Merci Wikipedia!